Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    JUNG Jun SIK

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    JUNG Jun SIK

    Message  Pinky le Lun 25 Mai 2015 - 20:36

    COULEUR DE PEAU : MIEL (t.1, t.2, t.3)



    BD autobiographique
    , édité chez Quadrants en septembre 2007, juin 2008, septembre 2013

    144 pages, 144 pages, 144 pages

    Résumé


    T.1 : Jun Jung-sik errait dans les rues de Séoul quand un policier l’a pris par la main pour l’emmener au Holt, un orphelinat américain. Il avait alors 5 ans. Quelques photos, un rapport d’orphelinat… Ses souvenirs tiennent à un fil. Mais les questions le taraudent.
    2007 : Jung décide de remuer les souvenirs ou les fantasmes de sa vie, en tout cas d’en finir avec une certaine période teintée de l’incertitude qui ronge. Il se raconte dans ce récit terriblement intime : sa survie en Corée, sa nouvelle famille belge. Une adoption pas toujours très réussie, contrairement à d’autres gamins. Mais cette histoire est la sienne : il a grandi avec, s’est construit avec, jours après jours, vaille que vaille. Les fous rires, les drames, le quotidien, les bêtises de gosses et les questions sans réponses… Sans aucune réponse ?

    T.2 : mon corps se souvenait qu’il aimait cette chaleur humaine. Certains corps s’en souvenaient même tellement bien qu’ils ne parvenaient plus à s’en passer.

    T.3 : Jung clôt ce voyage intérieur par l’évocation de ses années de jeunesse, étudiant à l’Institut Saint-Luc, amateur de jolies filles et de dessins. Il évoque aussi ce récent voyage en Corée effectué en 2011 pour le tournage de l’adaptation audiovisuelle de la série. Soulagement, sentiment d’appartenance retrouvé ou acculturation définitive ? Ses sentiments sont complexes et troublants. Et son récit toujours bourré d’humour et d’émotions. Démarche autobiographique peu commune entamée en 2007, Couleur de peau : miel a déjà reçu un accueil sans précédent tant le témoignage est authentique et universel. Le courrier des lecteurs demeure abondant et bouleversant. L’adaptation cinéma a été présentée depuis le Japon jusqu’aux Émirats arabes unis, du Canada à l’Australie, et maintes fois récompensées. Jung a touché un point auquel nous sommes tous sensibles : nos racines. Savoir les situer, sur cette terre de mondialisation et de revendications nationalistes est peut-être une nécessité.

    Mon ressenti


    C’est une magnifique BD en noire et blanc. Le dessin est épuré mais puissant. L’auteur adulte raconte son périple d’adopté avec ses espoirs, ses rêves, ses démons, ses crises et son évolution dans sa nouvelle famille. Rien n’est simple pour qui que ce soit, encore moins lorsque nous sommes adoptés et se trouver entre deux cultures. Comment construire son identité personnelle pour devenir un être épanoui.

    T.1 : nous faisons connaissance de ce petit garçon (5ans) errant dans la rue qui sera intercepté par un policier et déposé dans un orphelinat comme beaucoup d’autres enfants. Les chiffres que l’auteur donne sont impressionnants. Il raconte le quotidien de ces enfants en collectivité, le statut d’abandonné. Son rêve d’être adopté en Amérique (car il y a du coca qui coule à flot) et de retrouver sa mère.
    Il est adopté par une famille belge qui par chance connaisse aussi le coca…. Mais le choc est rude et compliqué passé l’euphorie des premiers moments.

    T.2 : dans ce second opus, l’auteur exprime de plus en plus sa souffrance à être un enfant adopté. Les questions liées à son abandon, le manque d’affection, le développement de son corps comme de sa personnalité, font de ce jeune adolescent quelqu’un d’introverti. Il veut en découdre, faire payer, fait du mal et se fait du bien… Sans concession, Jung se rappelle cette période de sa vie très compliquée et ses envies et le fait de se sentir constamment une pièce rapportée, jamais à l’endroit qu’il faudrait être. Le dessin lui ouvre peut être une autre voie.

    T.3 : ce dernier opus fait suite à son voyage en Corée pour la réalisation du film tiré de ces trois BD. Il lui a fallu plus de temps pour terminer sa trilogie : douloureux ? Pas envie ? Se confronter toujours au vide laissé par sa mère ?
    Jung continue son parcours d’adulte tout comme son questionnement intérieur et ses expériences malheureuses pour trouver l’apaisement. Son sens de l’observation, ses relations avec les autres adoptés ou ceux qu’il côtoie lui permette d’élaborer une certaine compréhension de la vie et de son parcours. Il décrit et dépeint avec merveille le traumatisme de l’abandon et le vide incommensurable laissé. Il indique aussi comment il a pu mettre en place d’autres compensations pour construire à son tour une famille et prendre racine.

    Nous ne pouvons pas changer ce que nous avons eu ou ce que l’on nous a donné mais nous pouvons décider de faire de cet héritage une force, des ressources sur lesquelles avancer et construire son avenir.
    Au travers de ces dessins, Jung sans concession fait la part belle à ces possibles que chacun peut prendre malgré la souffrance ou le traumatisme. L’adoption est un point de départ pour aborder la quête identitaire au travers de la recherche de la mère biologique, des racines et des traumatismes liés comme le déracinement, l’abandon pour finir par s’accepter soi et accepter son histoire.
    C’est une très belle trilogie émouvante, touchante. Jung décrit son récit comme une démarche thérapeutique. Il explique à la fin de chaque opus au travers d’une mini interview le chemin parcouru et son regard sur ce qu’il l’a poussé à faire cette BD.

    Un très beau témoignage historique mais aussi autour de l’adoption et de ce qu’elle peut entraîner. Nous pensons toujours au bon côté de l’adoption (et temps mieux) mais on ne prépare pas suffisamment les parents qui adoptent au traumatisme que leur enfant ont reçu et qui se révèlera à un moment ou à un autre.

    Un coup de cœur



    Nina
    ML
    ML

    Re: JUNG Jun SIK

    Message  Nina le Lun 25 Mai 2015 - 21:41

    Merci pour cette très belle présentation Pinky.

    Pinky
    M
    M

    Re: JUNG Jun SIK

    Message  Pinky le Mar 26 Mai 2015 - 8:28

    merci Nina pour ta visite, si tu as l'occasion, je te le recommande

    Contenu sponsorisé

    Re: JUNG Jun SIK

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:50


      La date/heure actuelle est Ven 2 Déc 2016 - 22:50