Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MURRAIL, Elvire dite Moka

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Nina le Mer 21 Oct 2015 - 15:11


    La prophétie de Venise.
    Edition PlayBac - 360 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    « 1996 : 12 adolescents sont assassinés à Venise. 2012 : Et si tout recommençait ? Engagé par le richissime Vianney de la Tour Audelange, le détective Maxime Dancourt rouvre le dossier du massacre de Venise. Quand il découvre que 2012 est une année bissextile à 13 lunes, comme 1996, la course contre la montre a déjà commencé… Le ciel serait-il la clé du mystère ? Quel étrange lien relie les crimes au Zodiaque ? Maxime et son fils Lubin vont découvrir que personne n’est innocent ».

    Mon avis :

    Le détective, Maxime, est un ancien policier. Non, il n’a pas été renvoyé parce qu’il taquinait trop la bouteille ou commettait des bavures, non. Il était même excellent, quitte à sortir des sentiers battus pour arrêter les criminels et à en sortir très éprouvés. Un métier à l’emploi du temps élastique, rien de tel pour se remettre, surtout quand on a la garde quasi-exclusive d’un adolescent pas très ami avec le système scolaire. Maxime menait jusqu’ici des affaires assez tranquilles, jusqu’à ce que ses compétences policières le rattrapent et qu’un aristocrate âgé, usé par les douleurs, le charge de retrouver l’assassin de sa petite-fille qui a eu lieu seize ans plus tôt – l’année même de la naissance du fils du détective.
    Ce qui pousse Maxime à enquêter ? Pas seulement les similitudes avec son enquête sur le tueur en série qui lui fit quitter la police huit ans plus tôt, mais aussi la détresse du vieil homme et la crainte qu’une nouvelle affaire de ce genre ne ressurgisse. La certitude, aussi que l’enquête initiale fut non pas bâclée, mais passée à la trappe le plus rapidement possible, comme si elle n’avait intéressé personne, sauf les journalistes.
    La force de ce récit est de nous interroger sur le monde qui nous entoure et sur la manière de manipuler autrui. Quel peut être le plus fort, la peur ou l’amour ? Encore faut-il définir de quoi (ou de qui) l’on a peur. Il faut aussi se demander ce que l’on aime, question qui revient très fréquemment dans ce roman. Pour Maxime, pas de doute : même si les conflits sont fréquents, son fils est plus important que carrière, richesse ou pouvoir. Il en est de même pour Aliénor, qui pense avant tout au bien-être de sa fille unique. J’enfonce une porte ouverte : il n’en est pas de même pour tous.
    Je suis un peu nébuleuse je le sais, et même si l’intrigue de ce roman est complexe, les questions du lecteur trouveront leurs solutions à la fin. Je ne puis que recommander cette lecture.

    Pinky
    M
    M

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Pinky le Jeu 22 Oct 2015 - 9:04

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Nina le Jeu 22 Oct 2015 - 18:51

    Merci Pinky pour ta visite.

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  rhiannon le Jeu 22 Oct 2015 - 21:03

    Tu m'as donné envie de le lire ! je vais le mettre sur ma LAL ...

    Nina
    ML
    ML

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Nina le Ven 23 Oct 2015 - 10:18

    Merci Rhiannon !
    Je commence bientôt la lecture du tome 2.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Nina le Mer 11 Nov 2015 - 10:05



    La prophétie de Venise, tome 2 : l'immortel.
    Edition Playback - 396 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Depuis des décennies, des adolescents sont menacés par une société secrète. Leur point commun ? Un signe astrologique exceptionnel…
    Quelques mois après avoir sauvé 12 adolescents menacés par une société secrète, la Sphère, Maxime Dancourt hérite de l’immense fortune de Vianney de la Tour Audelange… à condition de parvenir à élucider les énigmes déposées à son intention chez un notaire. Cette nouvelle enquête va le mener sur la trace d’un tapis précieux à la réputation sulfureuse et d’une mystérieuse organisation qui rappelle curieusement certains agissements de La Sphère… Quelle est-elle ? Les enfants du Zodiaque sont-ils de nouveau menacés ?

    Mon avis :

    Bonjour, je m’appelle Jérôme, et je suis le majordome du château. J’ai travaillé des années pour monsieur le marquis de la Tour Audelange. Certes, il était assez particulier, mais mon existence à ses côtés était relativement sereine. A sa mort, sans héritier, il aurait pu léguer le château à l’Etat, à un parent éloigné – on en trouve toujours un si l’on cherche bien. Non ! Il a fallu qu’il le lègue à un détective, nanti d’un rejeton particulièrement énervant, qui n’a rien trouvé de mieux que de transformer le château en maison d’hôtes pour les adolescents dont il avait contribueé à sauver la vie ! Je vous assure, j’ai failli tuer quelqu’un, voire même perdre mon calme (sic), c’est dire la gravité de la situation. Ils ont même voulu adopter un animal ! Heureusement, j’avais un ami vieux de vingt ans pour me consoler – et la pension de monsieur le marquis, qui m’est versé tant que je reste au château. Comment, je monopolise tout l’espace alors que je ne suis qu’un personnage secondaire ? Quand vous aurez lu le livre, vous verrez que j’ai supporté bien plus que prévu !

    Peu de temps s’est écoulé depuis la fin de la prophétie de Venise quand débute le tome 2. Le risque est que cette suite soit moins réussie que le premier tome. Il n’en est rien. Rares sont les auteurs qui s’intéressent au devenir des survivants de ce qui a failli devenir une tuerie collective, rares sont ceux qui se demandent comment ils parviennent à se reconstruire, sachant que leur propre famille souhaitait leur mort et qu’ils se retrouvent en foyer, en famille d’accueil, avec un soutien psychologique insuffisant par rapport à ce qu’ils ont vécu.

    Maxime, lui, va presque bien. Il se querelle avec son ex-femme, il enquête sur la nouvelle énigme posthume fournie par le notaire du marquis. Tout allait presque bien, après tout, si ce n’est qu’un des adolescent survivant disparaît, puis un autre…. Le voilà malgré tout replonger dans le chaos crée par la Sphère, dont il ne reste pourtant plus aucun membre. Enfin, si, le tueur de Blagnac, qui est du côté de Maxime et des enfants, rappelons-le. Le paradoxe est qu’un tueur en série est l’un des adultes les plus sympathiques de ces deux tomes. Je n’ai rien contre les paradoxes, tant qu’ils sont aussi bien menés.

    Aussi sombre que le précédent, l’Immortel nous montre à nouveau ce que l’homme est capable de faire pour protéger les siens. Et cela ne force pas vraiment l’admiration, contrairement à ce que l’on pourrait croire. La vengeance semble un maître mot pour les personnes qui ont, presque malgré lui, entraîné Maxime Dancourt avec eux. S’il paie de sa personne, comme tout bon enquêteur qui se respecte, il n’en perd pas son humour, ce qui est précieux pour le lecteur.

    Je n’ai qu’un regrêt : qu’il n’existe pas un tome 3 ! J’aurai eu plaisir à retrouver Maxime, Lubin, Agnès et tous les autres.

    Pinky
    M
    M

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Pinky le Mer 11 Nov 2015 - 11:30

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Nina le Mer 11 Nov 2015 - 12:13

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: MURRAIL, Elvire dite Moka

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:19


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 17:19