Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    BURTON Jessie

    Partagez
    avatar
    Jo19lyne
    ML
    ML

    BURTON Jessie

    Message  Jo19lyne le Lun 16 Nov 2015 - 12:14

    JESSIE BURTON
    Miniaturiste
    [The Miniaturist]
    Trad. de l'anglais par Dominique Letellier
    Collection Du monde entier, Gallimard, 512 pages



    Présentation éditeur:
    Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’âge mûr, il est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa sœur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’animer grâce aux talents d’un miniaturiste. Les fascinantes créations de l’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets.
    S’inspirant d'une maison de poupée d’époque exposée au Rijksmuseum d’Amsterdam, Jessie Burton livre ici un premier roman qui restitue avec précision l’ambiance de la ville à la fin du XVIIe siècle. Au sein de ce monde hostile, où le pouvoir des guildes le dispute à l'intransigeance religieuse et à la rigueur morale, la jeune Nella apparaît comme une figure féminine résolument moderne. Œuvre richement documentée et conte fantastique, Miniaturiste est un récit haletant et puissant sur la force du destin et la capacité de chacun à déterminer sa propre existence.

    Mon avis
    Il est de ces romans que l'on ne peut refermer qu'après avoir lu la dernière page... lorsqu'il en compte 500 cela pose un problème... de sommeil !
    Un moment de lecture intense.
    Nous sommes en Hollande au XVIIème siècle. Il fait froid dans ces  demeures austères, la grande bourgeoisie commerçante s'abrite derrière les tentures de brocart.
    Telle une peinture d'Emanuel de Witte, la précision du détail nous fait pénétrer dans l'intime de cette société amsteldamoise où une poignée d'hommes contrôle la vie de tout un pays avec un seul mot d'ordre le Commerce.
    Le pouvoir de la femme, de l'épouse est dérisoire, se limitant dans le meilleur des cas à l'intérieur de la maisonnée. Le commerce, l'artisanat et la religion sont intimement liés et, réunis en guildes régissent la vie de chacun.
    L'histoire entraîne le lecteur dans un monde fantastique où l'enchaînement des événements échappe à toute logique...
    Un véritable coup de cœur !
    coup de coeur
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: BURTON Jessie

    Message  Pinky le Mar 17 Nov 2015 - 9:45

    merci Jo19lyne pour cette présentation interessante
    avatar
    Lariflette
    LA
    LA

    Re: BURTON Jessie

    Message  Lariflette le Sam 22 Avr 2017 - 14:27


    les filles du lion




    the Muse (titre anglais) Trad. de l'anglais parJean Esch
    Collection  Du monde entier, Gallimard

     496 pages

     Le mot de l’éditeur

     En 1967, cela fait déjà quelques années qu’Odelle, originaire des Caraïbes, vit à Londres. Elle travaille dans un magasin de chaussures mais elle s’y ennuie, et rêve de devenir écrivain. Et voilà que sa candidature à un poste de dactylo dans une galerie d’art est acceptée ; un emploi qui pourrait bien changer sa vie. Dès lors, elle se met au service de Marjorie Quick, un personnage haut en couleur qui la pousse à écrire. 
    Elle rencontre aussi Lawrie Scott, un jeune homme charmant qui possède un magnifique tableau représentant deux jeunes femmes et un lion. De ce tableau il ne sait rien, si ce n’est qu’il appartenait à sa mère. Marjorie Quick, à qui il soumet la mystérieuse toile, a l’air d’en savoir plus qu’elle ne veut bien le dire, ce qui pique la curiosité d’Odelle. 
    La jeune femme décide de déchiffrer l'énigme des Filles au lion. Sa quête va révéler une histoire d’amour et d’ambition enfouie au cœur de l’Andalousie des années trente, alors que la guerre d’Espagne s’apprête à faire rage. 
    Après Miniaturiste, Jessie Burton compose une intrigue subtile entre deux lieux et deux époques que tout sépare en apparence, tout en explorant, avec beaucoup de sensualité, d'émotion et de talent, les contours nébuleux de la puissance créatrice.

    Mon avis :


    C’est un livre de deux époques.
    C’est un livre de deux endroits.
    C’est un livre de deux fois deux femmes et de deux fois deux hommes.
    C’est un livre où les femmes occupent les rôles principaux.
    C’est un livre où l’amitié tient une grande place et où l’amour ne finit pas forcément bien.
    C’est un livre où les histoires parallèles, contrairement aux lignes, finissent par se rejoindre.
    C’est un livre où il est question de peinture en général et d’un tableau en particulier.
    C’est un livre où on parle de deux saintes, accessoirement d’un lion et beaucoup de guerre dans le côté 1936 de l’histoire.
    C’est un livre où on parle de deux saintes, accessoirement d’un lion, de gros sous et d’une exposition exceptionnelle dans la partie 1967.
    C’est un livre où il est, également, question de l’empire britannique, des Caraïbes et de Londres, la capitale où l’on peut être déçue et frustrée.
    C’est un livre qui a été écrit comme on le lit, à savoir les deux époques, 1967 et 1936 en alternance, en commençant par la plus récente.
    C’est un livre écrit à la 1 ère  personne du singulier pour se qui se passe en 1967 et à la 3ème  personne du singulier pour l’autre époque. Ce qui, il faut en convenir, est une« balèze » performance de l’auteure.
    C’est un livre où le mot muse se conjugue aussi au masculin, ce qui n’est pas banal ! Mais pourquoi pas ?
    C’est un livre qui parle (mais si, mais si) aussi de poésie et de littérature et ça on (j’) aime.
    C’est une auteure qui sait écrire et qui l’a prouvé il n’y a pas si longtemps.
    C’est un avis mélangé, pêle-mêle, si ce n’est pas fortuit, ça me plaît pas mal et c’est déjà ça !
    C’est un livre que je conseillerai, plutôt, à qui me le demanderait.

    J’ai rencontré Jessie Burton dans les jardins des éditions Gallimard à Paris et j’ai passé un excellent moment.
    4,5 etoile jaune
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: BURTON Jessie

    Message  Pinky le Dim 23 Avr 2017 - 10:37

    merci pour cette présentation Lariflette


    Contenu sponsorisé

    Re: BURTON Jessie

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 27 Avr 2017 - 12:08