Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ANDREA, Yann

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    ANDREA, Yann

    Message  Nina le Dim 17 Avr 2016 - 0:03


    Edition Pauvert - 184 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Yann Andrea a frappé à la porte de Marguerite Duras l’été 1980 à Trouville, après lui avoir adressé d’innombrables lettres pendant cinq ans. Ils ne se sont plus quittés. Seize ans de vie partagée entre un « monstre » de la littérature et un amant, le dernier, son préféré. Entre eux, Cet amour-là, que Yann chercha dans ce livre à garder vivant au-delà de la mort.

    Mon avis :

    Ce livre est le plus connu de Yann Andrea. Il est aujourd’hui réédité par les éditions Pauvert. Yann Andrea y parle de son histoire d’amour avec Marguerite Duras, de sa mort et de sa vie (sa survie ?) après la mort de l’auteur.

    L’ordre chronologique strict n’est pas respecté, il revient à plusieurs reprises sur certains événements, sur l’impact qu’ils ont eu sur lui. Yann avait rencontré l’écrivain avant de rencontrer la femme, il aimait ses mots, son oeuvre avant de l’aimer elle.

    Livre d’une renaissance ? Aussi. Parler de Duras est la rendre à nouveau vivante pour lui, mais surtout rendre leurs relations vivantes. Une relation pas si simple aux yeux du monde, Marguerite et Yann sont bien seuls dans leur amour et leurs déchirures.

    Les chapitres sont courts, les phrases simples, de forme neutre, puis apparaissent des phrases complexes, avec des anaphores, comme si l’écrivain prenait de l’assurance. Il est toujours à la recherche du mot juste, peut-être parce que c’était ce que recherchait Marguerite Duras. L’importance de l’écriture dans sa vie est d’ailleurs au coeur de ce roman. De même que la mort de Marguerite Duras a pris toute la place dans la vie de Yann Andrea. Il ne s’agit pas seulement de sa représentation matérielle (cercueil, tombe, fleurs) mais aussi de la survie, de la transmission de son oeuvre.

    Serait-ce une influence du style de Marguerite Duras ? Pas de dialogue, mais un monologue intérieur, et, pour retranscrire les paroles de Duras, le discours indirect libre qui intègre les paroles dans le récit. Peut-être aussi un moyen de redonner la parole à l’écrivain morte. Yann et Marguerite semblent presque seuls au monde, avec l’écriture comme compagnie exigeante.

    Cet amour-là n’est pas une réponse à ceux qui se gaussaient de cette histoire d’amour hors norme. Elle est l’histoire d’un amour qui n’eut rien de banal.

    Pinky
    M
    M

    Re: ANDREA, Yann

    Message  Pinky le Dim 17 Avr 2016 - 11:06

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: ANDREA, Yann

    Message  Nina le Dim 17 Avr 2016 - 13:44

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: ANDREA, Yann

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:30


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 16:30