Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    PONCET, Thierry

    Partagez

    Céline 37
    LA
    LA

    PONCET, Thierry

    Message  Céline 37 le Lun 2 Mai 2016 - 22:46

    Haig - Le Secret des Monts Rouges





    L'histoire :
     
    Des tronçonneuses et de l'alcool. Voilà ce que vend l'aventurier Haig, sur sa péniche la Marie-Barjo, à travers la jungle, dans le Cambodge tout juste libéré de la guerre, depuis le fleuve Mékong jusqu'au pied des mystérieux Monts Rouges. Mais quel est cet être qui semble répandre la mort devant lui ? Qui est cette Espagnole trop sexy pour ce far-west des camps forestiers cambodgiens ? Pourquoi a-t-elle absolument voulu le suivre ?
     
     
    Ce que j'en ai pensé :
     
    Tout d'abord ce qui me plaisait dans ce roman c'était de savoir que l'intrigue se déroulait au Cambodge. Je ne connais pas ce pays mais pour avoir déjà eu le plaisir de traverser la Thaïlande, j'y ai retrouvé la même ambiance et les mêmes descriptions de villages, de bords de rivière, bref ce livre m'a refait voyager en asie et j'ai apprécié.
     
    L'écriture du récit est très fluide, ce roman se lit très bien malgré les nombreuses scènes de violence.
    Notre héros, Haig, livre des marchandises au fil du Mékong et de la jungle cambodgienne sur sa fidèle péniche la Marie-Barjo accompagné de ses acolytes où chacun a sa personnalité bien marquée : Bang, l'homme fort de l'équipage, Kim, l'intendant écolo qui se bat contre la déforestation locale, et Bozo le mécano malade du sida.
    C'est une routine qui leur convient bien à tous, mais tout bascule dès lors que Haig accepte d'emmener avec eux Marisol une belle espagnole qui a besoin de se rendre comme eux aux Monts Rouges, et où les cadavres les prècèdent à chacune de leurs escales. 
     
    Petit bémol tout de même, certes il y a de l'aventure mais pas assez d'action à mon goût. En effet nous suivons le périple de nos héros et découvrons en même temps qu'eux les massacres et les violences faites aux villageois. Mais nous n'en savons pas plus, nous avons connaissance des faits mais sans comprendre le pourquoi du comment. Ce n'est qu'à une vingtaine de pages de la fin que nous rentrons enfin dans le vif du sujet et dans l'action, lorsque le vrai visage de Marisol se devoile enfin alors que nos héros arrivent aux Monts Rouges.
     
    Cette aventure est prévue pour être la première d'une série. Tel que le livre se termine toutes les questions ont trouvé leur réponse, et pour autant tout est mis en place pour s'interroger sur ce que va devenir Haig, qui se retrouve seul, sans même son bateau la Marie-Barjo, mais avec une petite fortune. 
    Pour moi, ce roman se suffit a lui même, et pour autant je ne demande qu'à en savoir plus, l'auteur sait nous tenir en haleine.


    A relire sur mon blog ici

    Pinky
    M
    M

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Pinky le Mar 3 Mai 2016 - 8:51

    merci Céline pour cette belle présentation... cela me fait penser à Africain queen (film avec uniquement deux acteurs)

    Céline 37
    LA
    LA

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Céline 37 le Mar 3 Mai 2016 - 12:15

    Merci Pinky, par contre je ne connais pas du tout African Queen.

    Pinky
    M
    M

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Pinky le Mer 4 Mai 2016 - 8:59

    grand classique avec Humphrey Bogart et Katharine Hepburn à découvrir  ICI

    http://www.dvdclassik.com/critique/african-queen-huston

    Céline 37
    LA
    LA

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Céline 37 le Mer 4 Mai 2016 - 14:11

    Oui je vois qu'il y a quelques points communs. Merci pour le lien.  I love you

    Pinky
    M
    M

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Pinky le Jeu 5 Mai 2016 - 10:17

    tope là

    Nina
    ML
    ML

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Nina le Lun 19 Déc 2016 - 21:12



    Haig, tome 3 : le sang des sirènes.
    Edition Taurnada - 176 pages.

    Quatrième de couverture :

    Je ne suis guère qu’un gosse parti pour l’aventure.
    Quand les douaniers marocains me laissent franchir leur barrière, je me dis que j’ai du bol.
    Quand le salopard en cavale monte à mon bord, je crois lui offrir sa chance.
    Quand la ferme isolée apparaît dans nos phares, je pense que la bonne fortune nous a trouvé un refuge.
    Je me trompe sur toute la ligne.
    Un gamin, c’est fait pour se gourer.
    Et apprendre…

    Mon avis :

    Voici le troisième tome des aventures de Haig, ou plutôt, si l’on respecte la chronologie, le tout premier,puisque c’est un Haig de seize ans qui nous raconte sa première aventure, avec le recul, néanmoins : le narrateur nous raconte cette histoire après coup, avec une volonté de ne rien cacher, ni le moins bon, ni le pire. La distance entre le temps du récit et le temps de l’écriture nous prouvent assez que le jeune Haig s’en est sorti, ce dont on ne doute pas, d’ailleurs, si l’on a lu ses deux premières aventures. En revanche, on peut se demander ce qu’il a laissé dans ce tout premier départ.
    Sa naïveté ? Ce que l’on découvre de l’enfance et de la jeunesse de Haig nous laisse à penser qu’il l’a perdu depuis longtemps. Son goût de l’aventure ? Mais d’abord, qu’est-ce que c’est, l’aventure ? Haig se retrouve au Maroc bien décidé à … à quoi, au juste ? Une rencontre en décide autrement, ou plutôt un acte fondateur puisqu’il aide un inconnu à fuir la police et qu’il découvre que cet inconnu est bien plus dangereux que le tout jeune homme ne le croyait.
    Le sang des sirènes est un roman d’initiation. Haig croyait savoir beaucoup de choses, il découvre, au cours d’un huis-clos tragique dans une ferme marocaine perdue au milieu de nulle part, que savoir et voir sont deux choses différentes. Partir à l’aventure, ce n’est pas seulement oublier le confort physique, c’est aussi vivre avec ce que l’on a fait, ce que l’on n’a pas su empêcher d’arriver. Le confort moral ? On oubliera ! Si tant est, bien sûr, qu’il existe réellement, eu égard à tout ce qui se passe, ici ou ailleurs.
    Comme dans les deux précédentes aventures d’Haig, cherchez la femme. Si la mort de Maya, sa mère, a poussé Haig à partir, sa rencontre avec Zohra et Saïda est due au destin – qui parfois, se moque bien de lui. On a beaucoup à apprendre des femmes.

    Pinky
    M
    M

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Pinky le Mar 20 Déc 2016 - 9:43

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Nina le Mar 20 Déc 2016 - 12:19

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: PONCET, Thierry

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:02


      La date/heure actuelle est Mar 17 Jan 2017 - 18:02