Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    JAMES, Henri

    Partagez

    Titi
    LEH
    LEH

    JAMES, Henri

    Message  Titi le Lun 24 Jan 2011 - 22:23

    Genre littéraire : Fantastique/Gothique





    Titre : Le tour d’écrou
    Auteur : Henri James
    Edition : J’ai lu
    Nombre de pages : 156

    Quatrième de couverture
    Existe-t-il plus grand plaisir que d'écouter des récits macabres, la veille de Noël, dans une vieille maison isolée ? Qu'il est diabolique le frisson qui glace alors les sangs... Qu'il est divin le cri des femmes épouvantées... Ce ne sont pourtant que des histoires... Tandis que celle-ci... Elle a été vécue... Par des enfants encore, deux petits orphelins, si admirablement gracieux, si serviables et si doux... Et leur gouvernante, une jeune fille des plus honnêtes. Ce qu'ils ont vu, ce qu'ils ont enduré et les circonstances extraordinaires des événements qui les ont... Mais non ! c'est trop horrible... Ça dépasse tout... en pure terreur ! Car le pire, c'est de savoir que, justement, on ne saura jamais tout.

    Mon appréciation
    C’est très alléchant, effectivement. Je me suis empressé de lire ce livre. Quelle déception !! Style pompeux et lourd, dialogue finissant par souvent par « …. ».Bref, on dirait plus une ébauche de roman qu’un roman en lui-même. Très déçu.
    Un conseil : à éviter.

    Ma note 0/10

    askya
    M
    M

    Re: JAMES, Henri

    Message  askya le Lun 24 Jan 2011 - 22:37

    0/10 eh bien au moins ca le mérite d'etre clair.... Laughing

    Pinky
    M
    M

    Re: JAMES, Henri

    Message  Pinky le Sam 15 Déc 2012 - 12:12

    CE QUE SAVAIT MAISIE



    Roman

    397 pages, édité chez 10/18 en mars 2004

    Résumé

    Maisie vit en alternance chez son père et sa mère qui font d'elle le témoin de leur haine mutuelle depuis leur divorce. À travers son regard innocent, Henry James compose une peinture des passions humaines. Ce roman est le tour de force d'un maître en psychologie, la recréation d'une âme enfantine et du monde qui l'entoure, ou l'analyse minutieuse des sentiments laisse le lecteur émerveillé.

    « La singularité de ce magnifique roman est d'avoir fait se réfléchir les passions des adultes dans les yeux de l'enfant.» Raymond Manuel, Magazine Littéraire Traduit de l'anglais par Marguerite Yourcenar

    Mon ressenti

    C’est un livre écrit en 1876 ! Eh bien moi, cela m’épate car les couples séparés, les conflits sont mon domaine de travail. Nous sommes bientôt en 2013, 127 ans se sont écoulés depuis et force est de constater que pas grand-chose n’a changé au niveau des émotions, ou de l’utilisation que certains couples font de leurs enfants lors de leur séparation…
    Le livre est un classique, l’écriture d’Henry James qui habituellement m’est facile, là je dois reconnaître qu’il m’ait été difficile de rentrer correctement dans ce livre de part ce qu’il renvoie.

    Le livre est écrit avec le regard de Maisie : colères, incompréhension, angoisses, sont des compagnes familières tout au long des pages. Je n’ai eu d’autre choix que de mettre à la place de cette fillette et de regarder le monde au travers de ses yeux. Mise dans une situation compliquée, objet d’une lutte parentale, ses parents lui demandent de choisir l’un au détriment de l’autre. Je n’ai pas eu d’autres choix de vivre ou de revivre certains souvenirs en lien avec les émotions citées ci-dessus. L’époque n’est pas la même qu’aujourd’hui et les rapports dans le couple amoureux ou parental, entre l’enfant et ses parents ne sont plus les mêmes non plus. IL faut garder cela à l’esprit. Cependant l’auteur montre bien les méandres dans lesquelles tout un chacun peut se perdre quand la colère, la vengeance nous habitent…

    C’est aussi un livre sur l’enfance et qui y donne une part belle, un regard à la fois merveilleux et terrifiant. L’enfant a une faculté d’adaptation impressionnante et d’une loyauté tout aussi grande. Malgré ce que vit Maisie, elle continue d’aimer, d’attendre et d’espérer des futurs meilleurs. Au-delà de cela, cette adaptation a un prix qui laisse des cicatrices pour son devenir d’adulte et de femme…

    C’est une magnifique fresque sur l’époque, sur une histoire d’amour qui se termine, sur des hommes et des femmes qui continuent comme nous tous de rechercher dans le regard de l’autre la reconnaissance, l’envie d’être aimé… ; sur une séparation qui n’était pas la norme à l’époque et qui est aujourd’hui banale.

    A découvrir absolument


    caro
    ML
    ML

    Re: JAMES, Henri

    Message  caro le Sam 15 Déc 2012 - 17:40

    Merci Pinky, ça donne envie de le lire !

    Pinky
    M
    M

    Re: JAMES, Henri

    Message  Pinky le Dim 16 Déc 2012 - 12:45

    oui un libre d'une autre époque mais qui parle toujours de la notre... merci de ta visite Caro

    Nina
    ML
    ML

    Re: JAMES, Henri

    Message  Nina le Mer 19 Déc 2012 - 11:32

    Merci Pinky pour cet avis.

    Pinky
    M
    M

    Re: JAMES, Henri

    Message  Pinky le Mer 19 Déc 2012 - 20:18

    merci de ton passage Nina

    Contenu sponsorisé

    Re: JAMES, Henri

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:12


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 19:12