Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SCHEPP, Emelie

    Partagez
    avatar
    BooksAndSleepless
    LEH
    LEH

    SCHEPP, Emelie

    Message  BooksAndSleepless le Dim 29 Jan 2017 - 17:18

    Marquée à vie.




    Auteur : Emelie Schepp
    Saga : Jana Berzelius
    Edition : HarperCollins (Noir)
    Résumé : Nörrkoping, l’hiver.
    La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Etrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant – or, la victime n’en a pas… Quelques jours plus tard, le meurtrier est identifié. Mais il est mort. On retrouve son corps sur un rivage désolé, l’arme tout près de lui. Il s’agit bien d’un enfant. Signe particulier, il présente sur la nuque une scarification énigmatique.
    Ce nom, gravé grossièrement à même la chair, provoque brutalement chez l’impénétrable Jana, pourtant réputée insensible et glaciale, un véritable séisme intérieur. Car elle porte la même scarification à la base du cou. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashes incontrôlables...


    Avis : Avant tout j'aimerai remercier Babelio ainsi que l'auteure, Emelie Schepp et les éditions HarperCollins (Noir) pour l'envoi de ce livre ! J'ai tout de suite été attirée par le résumé de ce livre qui change de mes lectures habituelles, sans pour autant les bouleverser de trop même si je ne suis pas fan de la couverture. Avec les premières pages, j'ai eu un peu peur de m'ennuyer, l'intrigue n'est pas longue, mais l'action un peu plus centré après la moitié du roman ! Néanmoins, j'ai tout de suite voulu connaître la vérité de cette histoire, les secrets de Jana. L'écriture d'Emelie Schepp est fluide et nous conduit à lire rapidement sans s'ennuyer et c'est un gros plus pour moi dans ma lecture ! J'ai été un peu gênée par le nombre de personnages au départ, car j'ai eu du mal à les relier entre eux selon leurs liens au sein du livre, personnels ou professionnels, c'est la seule chose qui a parfois dérangé un peu ma lecture ! Parmi ces personnages, évidemment, j'ai eu un coup de cœur pour Jana, la protagoniste, mais aussi pour Phobos (non non aucun rapport avec mes précédentes lectures, c'est promis!). Pourtant, je ne saurai pas vraiment ju stifié cet attachement pour lui. Peut-être que la façon dont est construit le thriller, par rapport à l'histoire, fait que je me suis beaucoup attachée à lui. Notamment par son âge etc. Et bien sûr, je n'ai pas aimé le personnage de Mia, qui travaille avec Jana dans une ambiance de jalousie maladive dû à des problèmes dont elle ne fait rien pour se tirer ! Je n'imaginais pas forcément une fin différente de celle que nous a fourni Emelie Schepp, mais j'ai été surprise sur certains points ! Du coup c'est une lecture que j'ai apprécié, et je continuerai probablement à lire la saga sur cette protagoniste si Emelie Schepp décide de la continuer comme c'est prévu !
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Pinky le Lun 30 Jan 2017 - 10:23

    merci Booksandsleepless pour cette présentation, je ne connais pas du tout
    avatar
    BooksAndSleepless
    LEH
    LEH

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  BooksAndSleepless le Lun 30 Jan 2017 - 10:39

    C'est le premier livre de cette auteure. Smile Et il me semble que le livre n'est pas encore sorti, ou alors il vient de sortir !
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Pinky le Lun 30 Jan 2017 - 10:49

    OK Booksandsleepless, ce livre fait parti d'une trilogie avec la même inspectrice... à suivre donc
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Nina le Lun 30 Jan 2017 - 10:49

    Merci Booksandsleepless pour cet avis.
    avatar
    Lariflette
    LA
    LA

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Lariflette le Lun 30 Jan 2017 - 16:16

    Merci Booksandsleepless pour cette bonne présentation, je note.

    B
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Nina le Mer 25 Oct 2017 - 21:41


    Marquée à vie
    Edition Harper Collins noir

    Présentation de l’éditeur :

    Nörrkoping, l’hiver.
    La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Etrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant – or, la victime n’en a pas… Quelques jours plus tard, le meurtrier est identifié. Mais il est mort. On retrouve son corps sur un rivage désolé, l’arme tout près de lui. Il s’agit bien d’un enfant. Signe particulier, il présente sur la nuque une scarification énigmatique.
    Ce nom, gravé grossièrement à même la chair, provoque brutalement chez l’impénétrable Jana, pourtant réputée insensible et glaciale, un véritable séisme intérieur. Car elle porte la même scarification à la base du cou. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashes incontrôlables…

    Mon avis :

    S’il est un point positif à soulever dans ce roman, c’est qu’aucun personnage n’est sympathique, sauf Gunnar et Anneli, qui travaillent tout deux dans le domaine de la police scientifique et, dans une moindre mesure, Jana, la procureure, qui doit régler les comptes avec son passé, sans personne sur qui réellement compter. Oui, j’anticipe un peu mais ceci est bien la preuve que j’ai lu le roman jusqu’au bout.
    Il n’est pas, sauf peut-être dans les ultimes pages, de lueurs d’espoir dans ce livre. Les policiers ? Parlons-en. Je suis pour l’égalité homme-femme, pas pour le fait qu’un homme, Heinrick en l’occurrence, devienne entièrement soumis à sa femme, au point de ne rien pouvoir faire sans sa permission, plus surveillé qu’un gamin de six ans. Je vous en passe et des meilleures. Quant à Mia, l’autre policier, consommatrice compulsive, au caractère insupportable, je lui donnerai volontiers des baffes tant elle passe son temps à gruger les autres et à se gruger elle-même. Certes, on peut penser qu’elle a dû subir des choses difficiles dans son passé pour en être arrivée là, et bla bla bla mais je l’ai trouvée constamment insupportable, sauf quand elle est en présence de victime – elle est professionnelle, c’est tout de même le minimum.
    Revenons-en à l’enquête policière, et avec la première victime. Un être fort antipathique, dont l’existence tout entière nous interroge sur les violences faites aux femmes, notamment les violences morales, physiques, faites très rapidement à sa propre femme. Si nous savons pourquoi elle ne l’a pas quitté alors qu’elle aurait très bien pu le faire, nous ne savons pas pourquoi elle l’a épousé – a-t-il seulement été un prince charmant avant d’être un immonde macho ? Second triste constat sur la Suède (qui peut s’appliquer à d’autres pays) : avoir du pouvoir, quel qu’il soit, peut donner envie d’en abuser et certains ne s’en privent pas. S’il est une leçon à retenir, c’est que cette situation ne peut durer que si personne ne se bouge, si personne n’agit pour faire cesser cet état de fait – parce qu’il est des personnes, autour de cet « homme de pouvoir » ou autour des victimes (j’ai bien dit « autour », je ne parle pas des victimes elles-mêmes) qui y trouvent leur compte, d’une manière ou d’une autre.
    Si les actes qu’a commis Hans Juhlen sont sordides, attendez-vous à bien pire en poursuivant votre lecture. Déjà, nous en avions eu des signes avant-coureurs quand nous avons découvert, lors de retours en arrière, le passé d’une petite fille qui pourrait bien être Jana, la procureure. Ce passé expliquerait bien des choses au sujet de sa personnalité, il n’explique pas celles de ses parents. Oui, ils ont adopté un enfant parce qu’ils ne pouvaient pas en avoir, semble-t-il. Cependant, ils n’ont pas donné à Jana l’affection dont elle avait et a toujours besoin. La stérilité, le désir d’enfants sont des thèmes sous-jacents à ce roman. Etre parents, oui, mais quels liens a-t-on après avec sa progéniture ? Et comment protéger ses enfants contre tous les dangers qui les entourent ? Des questions qui ne reçoivent pas forcément de réponse dans ce livre.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Pinky le Jeu 26 Oct 2017 - 9:56

    merci Nina pour cette présentation, livre qui me laisse dubitative
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Nina le Jeu 26 Oct 2017 - 18:22

    Merci Pinky pour ta visite.
    Je rejoins l'avis de bookandsleepless sur un point : Mia est imbuvable.

    Contenu sponsorisé

    Re: SCHEPP, Emelie

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 0:36