Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MURAIL, Marie-Aude

    Partagez

    rhiannon
    ML
    ML

    MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:18

    SIMPLE

    Quatrième de couverture :

    Simple dit "oh, oh, vilain mot" quand Kléber, son frère, jure et peste. Il dit "j'aime personne, ici" quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans es téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux ans d'âge civil. Trois ans d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple.
    Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie àa la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule.
    Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.



    Mon commentaire .... J'ADORE

    Tout d'abord, j'aime beaucoup le style de Marie-Aude Murail : simple, sans chichi, sans détour ... et adapté au sujet dont elle parle. Dans le cas de ce livre, lorsqu'elle parle de Simple, on réalise tout de suite la difficulté pour ce garçon de comprendre le monde extérieur ... et la difficulté des gens du monde "normal" pour le comprendre ...
    Quant à l'histoire ... oui, cela parle des problèmes auxquels sont confrontés les familles dont un des membres est "déficient mental profond" mais surtout, l'incidence de l'irruption d'une telle personne dans le petit monde bien organisé de jeunes "normaux" ...
    Pour vous donner une idée : pour ceux et celles qui ont des enfants, rappelez-vous leur façon de vous asséner des vérités du genre "il est sale le monsieur, il est noir" ou autres phrases qui vous ont fait souhaiter ardemment disparaître dans le trou d'une souris ... et bien imaginez ce que cela donne au quotidien, quand chacun s'entend envoyer des vérités sur sa personnalités, sans détour mais sans malice. Evidemment, cela a des conséquences ... mais pas forcément celles que l'on croit !.

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:19

    J'ai reçu et lu dans la foulée : 22! et Babysitter Blues de Marie-Aude Murail.

    Le premier est un conte pour enfants (pas à raconter, mais à lire par les enfants quand ils savent lire tout seul), qui explique les conséquences de la colère d'un Grand Duc qui a ordonné de supprimer la lettre V ... mon fils de 9 ans l'a lu en 1 heure et était mort de rire !

    Le deuxième est le début des aventures et états d'âme d'Emilien, un ado d'aujourd'hui qui découvre les problèmes que nous avons tous quand on passe cette période ... là, il fait du babysitting pour gagner un peu d'argent.
    Marie-Aude Murail a écrit beaucoup de petits livres qui n'ont l'air de rien, mais qui abordent avec beaucoup d'humour, de tendresse et de sensibilité tous les thèmes qui peuvent poser problème dans la vie d'un "grand" enfant ou d'un jeune ado (ici, l'enfant unique et les premières envies de "plaire aux filles")

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:21

    Je viens de lire Au bonheur des larmes, un autre épisode des aventures d'Emilien.
    Là il part en colo en tant que moniteur ... et réalise que ce n'est pas facile de se faire aimer de tout le monde, que ce n'est pas facile de se sentir utile et doué et de ne pas faire bêtise sur bêtise, qu'on juge parfois les gens un peu vite et sur leur apparence ... et que si on s'attache vite à certaines personnes, il est parfois impossible de se lier à certaines autres, même si on essaie ...

    Des petits livres pour ados, pour les aider à comprendre que les sentiments qu'ils éprouvent à cet âge (je suis nul, personne ne m'aime, personne ne me comprend etc ...) sont tout à fait "standard", que c'est normal qu'ils ressentent ça .... et des petites situations qui peuvent les aider à comprendre ce que les autres ressentent lorsqu'ils agissent de telle ou telle façon ...

    Bref, j'adore et je les ai mis bien en évidence dans la bibliothèque en précisant à mon grand (13 ans) : "si tu as le cafard et que tu penses que personne ne t'aime, lis donc les histoires d'Emilien, tu verras que c'est normal à ton âge !"
    Et en plus ... je trouve ça assez drôle !

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:21

    Je viens de lire Sans Sucre, Merci, un autre épisode des aventures d'Emilien.
    Dans celui-ci, sa mère ("fille-mère") accouche d'une petite fille prématurée ... Les thèmes abordés, mis à part les naissances difficiles, sont les tensions et jalousies que peut susciter la naissance d'un enfant, les problèmes qu'ont les familles sans argent (huissiers etc ...) et les problèmes qu'ont certains adultes à vivre avec la personne qu'elles aiment.

    Toujours aussi sympa à lire ...


    Dernière édition par rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:29, édité 2 fois

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:23

    MA VIE A CHANGE

    Fantastique - Contemporain

    Quatrième de couverture :
    Si votre appartement sent inexplicablement le muguet, et éventuellement la violette, et que cette odeur vous submerge pour disparaître totalement l'instant d'après.
    Si chez vous des objets changent de place mystérieusement. Si vous ne pouvez en accuser personne.
    Si vous découvrez sur votre bureau où dans votre chambre des objets qui ne vous ont jamais appartenu.
    Si le voisin du dessous vient vous voir et vous explique qu'il a perdu son elfe.
    Si vous êtes déprimé(e). Si vous pensez que la raison vous quitte.
    Alors, que vous croyiez ou non aux choses de l'au-delà, vous pouvez être certain(e) que votre vie va changer.

    Mon avis :
    Un petit roman sympa qui utilise le fantastique pour nous expliquer qu'il ne faut pas grand-chose pour être heureux.


    Dernière édition par rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:29, édité 1 fois

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:24

    Tête A Rap

    Quatrième de Couverture :

    Serial Killer va te faire ta teuf.
    Il tue pas pour le flouze,
    Serial Killer, il kill le blues.

    Ce ne sont que les paroles d'un rap, écrites par Axel, le lycéen qu'a adopté Nils Hazard.
    Pourtant ces paroles sont devenues vraies.
    Dans Paris, un tueur frappe. Ses victimes sont toujours des drogués. Nils Hazard mène l'enquête.
    A moins que ce ne soit le tueur qui la mène. Ils se sont déjà croisés.
    Et il y a même des gens qui se demandent s'ils ne forment pas une seule et unique personne.

    Mon avis :

    Toujours aussi sympa et léger, une enquête de l'excentrique professeur étruscologue. Sans l'aide de Catherine cette fois. J'ai déjà lu : Dinky Rouge Sang, L'Assassin Est Au Collège et La Dame Qui Tue ... mon préféré était "L'assassin est au collège", mais celui-ci est encore plus sympa.


    Dernière édition par rhiannon le Mer 20 Avr 2011 - 12:38, édité 3 fois

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 25 Jan 2011 - 16:26

    Qui Veut La Peau De Maori Cannell ?

    Quatrième de couverture :

    Qui envoie des poupées Bardy piégées à de célèbres top models ?
    Pourquoi les anges donnent-ils des rendez-vous à trois heures du matin ?
    Existe-t-il un enfer pour les poupées et un paradis pour les ours en peluche ?
    Pourquoi un professeur en étruscologie a-t-il du mal à se faire passer pour un voyou fasciste ?
    Quelle st la différence entre Steppe, " l'after shave des hommes qui n'ont pas froid aux yeux " et Avventura, " l'eau de toilette des hommes que rien n'arrête " ?
    Quel est le vrai rôle des nains de jardin ?
    Et pourquoi Nils Hazard a-t-il autant le goût du risque ?

    Mon avis :

    Une enquête de l'excentrique professeur étruscologue Nils Hazard, aidé
    par Catherine Roque.
    Si cette enquête est beaucoup plus construite que les précédentes, plus
    violente aussi, on n'y retrouve pas l'humour que j'avais aimé dans
    "L'assassin est au collège" et surtout dans "Tête à rap"



    Dernière édition par rhiannon le Mer 20 Avr 2011 - 12:39, édité 2 fois

    Pinky
    M
    M

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Pinky le Mar 25 Jan 2011 - 19:54

    merci Rhiannon, je ne connais pas cette auteure, Simple a trouvé de l'écho chez moi, je le note sur mon carnet

    caro
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  caro le Mar 19 Avr 2011 - 11:18



    "Le Tueur à la cravate suivi de Comment naît un roman (ou pas) : Journal de bord du 'tueur à la cravate'"

    Editeur : L'Ecole des loisirs / Médium - 2010
    Pages : 287 p. et 73 p.
    Genre : suspense/Roman adolescent

    Résumé quatrième de couverture :

    "Grâce à quelques clics et une adresse mail bidon, Ruth Cassel a pu s’inscrire sur le site perdu-de-vue.com et y déposer une vieille photo de classe en noir et blanc trouvée dans les affaires de son père. La manip n’a qu’un seul but : l’aider à différencier les deux blondes aux yeux noisette sur la photo, Marie-Ève et Ève-Marie, respectivement la mère de Ruth et sa soeur jumelle, décédées à vingt ans d’intervalle. Très vite, comme s’ils avaient attendu ce signal, des anciens de la terminale S3 se manifestent. L’ex-beau gosse de la classe, une prof de philo à la retraite, une copine des jumelles et, en prime, un grand-père dont Ruth ne soupçonnait pas l’existence, s’empressent de répondre. Tout pourrait s’arrêter là… Mais la photo de classe a réveillé de terribles souvenirs. Les e-mails évoquent un meurtre commis l’année de la terminale, celui d’Ève-Marie. Ils parlent d’un étrangleur récidiviste, le tueur à la cravate. Bien plus effrayant, ils mettent en cause l’une des personnes que Ruth aime le plus au monde, son propre père, Martin Cassel…
    Ce thriller se double d'un journal de bord, 'Comment naît un roman (ou pas)'. Marie-Aude Murail y raconte au quotidien son métier d'écrivain et la lente élaboration de ce 'Tueur à la cravate'. Suspense garanti !"

    Avis :

    Première incursion chez Marie-Aude Murail que j'ai beaucoup appréciée. Le thriller est bon mais ce qui est surtout intéressant ce sont les rapports entre Ruth, Bethsabée et leur père : un rapport plus distant pour la première et en plein Oedipe pour la seconde. Le personnage de Martin est à la fois mystérieux et plein de charme : est-il un assassin ? Le fait que l'auteur place ce thriller sous l'angle d'Internet, de Facebook, des blogs et tutti quanti est de plus assez original.
    Mais c'est difficile maintenant de penser à ce roman sans réfléchir à sa genèse. Très intéressant, le journal de bord suit pas à pas les idées de l'auteure, ses influences et ses blocages. Au début, elle hésitait entre un roman qui se passe sous l'Antiquité grecque mais face à tous ces pédérastes mysogines et philosophes grecs elle a laissé tomber cette idée pour un roman où il serait surtout question d'Internet et de l'exibionnisme qui peut aller avec. Ensuite elle s'est servie des "techniciens" du thriller comme Mary et Carol Higgins Clark, attention si vous êtes fan de ces auteures elle n'est pas tendre avec eux, ou Harlan Coben puis elle a voulu "compliquer" les relations père-fille. Mais là je shématise un peu car il y a énormément de choses dans son journal : toutes les influences qu'elle reçoit comme le fait que Martin tienne son nom de famille de Jean-Pierre Cassel, un acteur auquel elle trouve beaucoup de charme, qu'il soir médecin anésthésiste suit à la diffusion de "Docteur House" et à l'opération de son père ; l'ex-nounou de sa fille dont elle s'inspire, ses lectures, sa vie quotidienne, bref c'est très dense. Et elle n'utilise pas la langue de bois pour parler de son travail, ni avec les autres, ni avec elle. Elle a peur de rater sa cible, c'est-à-dire les jeunes car elle sait maintenant qu'elle est appréciée aussi des lecteurs adultes, ce qui peut influencer son travail. Elle en a aussi assez qu'on lui demande quel message elle veut passer dans ses livres. Pour elle, il me semble que c'est ce que j'ai compris, elle part d'un sujet qui peut être d'actualité et/ou en rapport avec notre vie quotidienne et ensuite elle y greffe, sans s'en rendre compte, son propre vécu et de sa propre expérience.

    Un thriller doublé de réflexions sur Internet et sur la famille accompagné d'un journal de bord que je conseille de lire car Marie-Aude Murail y parle de son travail d'écrivain avec beaucoup de transparence.

    4 etoile jaune

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mer 20 Avr 2011 - 12:46

    Ah je ne connais pas celui-ci, je vais le mettre dans ma LAL !

    merci Caro !


    Dernière édition par rhiannon le Ven 12 Aoû 2011 - 10:03, édité 1 fois

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Majuscule le Mer 20 Avr 2011 - 16:26

    J'aimerai beaucoup découvrir cet auteur ! on m'a conseillé Miss Charity mais le livre coûte 24 euros... c'est cher...

    caro
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  caro le Mer 20 Avr 2011 - 16:45

    J'avais déjà entendu parler de cette auteure et comme Rhiannon a toujours des avis positifs je me suis y a pas faut que je la lise ! Je n'en suis pas déçue !

    Merci de votre passage à toute les deux !

    (effectivement Majuscule j'ai vu "Miss charity" en librairie ce matin c'est un gros livre).

    Nina
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Nina le Dim 31 Juil 2011 - 14:09


    édition L'école des loisirs - 207 pages.

    Mon résumé :

    La famille Morlevent est composée de trois personnes : Siméon, Morgan et Venise, âgés respectivement de quatorze, huit et cinq ans. Leur père est parti, sans laisser d'adresse, leur mère s'est suicidée, etils ne peuvent rester seuls, même si Siméon, l'aîné, est un surdoué qui prépare son bacalauréat. Ils se font alors une promesse : ne jamais être séparés.

    Mon avis :

    J'ai adoré ! Les thèmes abordés ne sont pas drôles, le récit l'est. Comment réagiriez-vous si trois petits frères et soeurs vous tombaient du ciel, alors que vous ignoriez tout de leur existence, pour la simple et bonne raison que votre père est parti quand vous étiez tout jeune, voir encore dans le ventre de votre mère, et qu'il n'a plus donné aucun signe de vie ? Vous seriez surpris, je vous l'accorde, vous seriez peut-être même abasourdi devant la tâche à accomplir, car il ne faut pas se leurrer - et Marie-Aude Murail ne nous leurre pas - prendre en charge trois orphelins, ce n'est pas facile. Voyaons maintenant les candidats au tutorat :

    - à ma droite, Josiane Morlevent, ophtmalmologiste réputée, spécialiste de l'opération de la cataracte des personnes âgées, mariée, pas d'enfants, en dépit de plusieurs tentatives infructueuses de fécondation in vitro. Aime beaucoup Deauville.

    - à ma gauche, Barthélémy Morlevent, SPF (sans profession fixe) et pédésexuel (ce n'est pas moi qui le dis, c'est Venise, sa nièce de cinq ans). Calme son copain Léo en mettant des tranquilisants dans sa nourriture. Porte une boucle d'oreille. Beau comme un dieu. Grand lecteur de Spirou. Signe particulier : s'évanouit à la vue du sang.

    Si vous ajoutez à cela que la demi-soeur déteste son demi-frère, et vice-versa, vous comprendrez que les enfants Morlevent ne sont pas près de trouver un peu de sérenité. Tous les coups ne vont pas être permis, non, ce sera bien plus feutré car les moeurs évoluent et Barthélémy ne peut pas ne pas obtenir la garde de ses demi-frère et soeurs juste parce qu'il est homosexuel. Non, il faut trouver d'autres motifs, comme son instabilité, la petitesse de son logement, voire porter quelques accusations... qui se trouveront vite démenties. Si la juge d'instruction montre son absence de préjugés et son amour du chocolat noir, en revanche l'assistante sociale est plus réticence, bien que consciente de l'évolution de la société. La petite Venise ne marie-t-elle pas ses poupées ensemble, en l'absence de Ken digne de ce nom ?

    Marie-Aude Murail n'hésite pas à dire quelques vérités qui fachent. Oui, il est plus facile d'être recueillie si on est une jolie petite fille de cinq ans, une vraie petite princesse, comme un nouvel accessoire qu'on exhibe, que si l'on est plus commune, voire franchement disgraciée. Il n'est pas facile, pour les travailleurs sociaux, de veiller au bien-être de chacun des membres de la fratrie. Surtout quand le pire survient. Car au milieu de la débâcle qui a suivi la mort de sa mère, Siméon a réussi à cacher les premiers symptômes de sa maladie. Le diagnostique est posé rapidement, car Marie-Aude Murail n'est pas une adepte du mélodrame et des gros effets soulignés. Le combat contre la maladie est montré dans toutes ses étapes, de manière réaliste et sans pathos, du côté du malade et du côté des soignants. Comme un contrepoint bienvenue, entre deux scènes douloureuses, j'ai ri, non à cause de Siméon, mais à cause de Bart, son grand frère. Et hop ! Un évanouissement à la première prise de sang. Et hop ! Encore un petit malaise. Vite, une chaise pour monsieur Morlevent, non, pas le petit, le grand, il se trouve mal. Accompagner son petit frère dans ses douloureuses séances de soin permet à Bart de mûrir un peu et surtout, de prendre conscience de son attachement pour ce petit frère tombé quasiment du ciel.

    J'ai très envie de vous en dire plus, j'ai encore plus envie que vous découvriez ce magnifique roman de Marie-Aude Murail.

    Pinky
    M
    M

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Pinky le Mer 10 Aoû 2011 - 11:05

    merci Nina pour cette présentation très intéressante

    Cyndie
    A
    A

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Cyndie le Mer 10 Aoû 2011 - 13:25

    J'aime beaucoup cette auteure que je lisais quand j'etais au collège j'avais beaucoup aimé ses livres. Vous me donner envie de m'y remettre surtout avec le livre que Caro a lu que je ne connaissais pas.


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    caro
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  caro le Sam 20 Aoû 2011 - 12:51

    Merci Nina, moi aussi je le note Smile

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Majuscule le Jeu 9 Fév 2012 - 15:15



    Miss Charity
    Pages : 560
    Edition : L'école des loisirs

    Miss Charity Tidler a cinq ans lorsqu’elle commence à nous raconter sa vie. 560 pages plus tard, elle a 26 ans et a déjà accompli de grandes choses.
    Nous sommes à la fin du XIXème siècle en Angleterre dans la haute société anglaise. Charity vit au troisième étage de la grande maison parentale, dans la nursery avec sa nurse Tabitha, écossaise un peu envoutée par de vieilles histoires d’épouvantes.

    Dès cinq ans, Miss Charity s’émerveille pour les animaux : de la souris au crapaud, en passant par le lapin ou le hérisson. Elles les nourrit de tout et n’importe quoi, les cache dans la nursery et parfois certains rendent l’âme mais sont remplacés.

    La vie de Charity c’est aussi faire bonne figure devant sa mère et ses amis et aussi ces cousines Les Bertram. Mais on sent très vite que les soucis de ces demoiselles de la haute ne sont pas les mêmes que Miss Tidler !
    Un jour, arrive sa gouvernante française, Blanche Legros qui va l’initier à l’aquarelle. Grande révélation pour Charity qui va croquer sous tous les angles les animaux de sa petite ménagerie. Elle va dessiner comme elle respire ! et le principal sujet de ses dessins c’est son lapin Peter à qui elle apprit quelques tours.

    Pendant que ses cousines cherchent un mari, Charity cherchera un éditeur pour publier ses aquarelles et ses histoires pour enfants…

    Ce livre c’est 560 pages de pur bonheur ! Marie-Aude Murail rend hommage ici à plusieurs grandes figures de la littérature anglaise : Beatrix Potter dont la vie de Charity est similaire, Jane Austen dont les portraits de la haute société anglaise est aussi bien caricaturée. On y rencontre le corbeau de Charles Dickens, Oscar Wilde, Bernard Shaw et des grandes tirades de Shakespeare.

    Miss Charity est très attachante : sa passion pour les animaux, sa peinture reproduite si l’on peut dire par Philippe Dumas. Tout cela rend la jeune fille originale et indépendante de la vie qu’elle devrait avoir de par son rang social. Quelqu’un qui récite du Shakespeare pour tuer l’ennui ne risque pas de trouver un mari !
    Mais Charity s’attache aux personnes or de son monde, comme un certain Kenneth Ashley…

    Ce livre donne envie de redécouvrir Beatrix Potter, de lire Jane Austen pour rester dans ce XIXème siècle anglais.

    Un coup de coeur !! coup de coeur

    caro
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  caro le Jeu 9 Fév 2012 - 21:41

    Il me faisait dèjà de l'oeil mais là c'est sûr qu'il va rejoindre ma LAL ! Merci Majuscule pour cet avis Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Pinky le Jeu 9 Fév 2012 - 22:16

    j'en ai entendu beaucoup de bien aussi, il est noté dans mon petit carnet...

    Pinky
    M
    M

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Pinky le Lun 27 Aoû 2012 - 21:31

    D'AMOUR ET DE SANG



    Roman jeunesse

    287 pages édité chez bayard en novembre 1999

    Résumé

    Un étrange flacon traverse les siècles. On raconte qu'il a des pouvoirs magiques, on dit qu'une goutte de parfum suffit pour changer le destin de celui qui le sent. Et, pour que la magie opère, un Loup, quelque part, doit apparaître... Cette mystérieuse légende retrace deux mille ans d'amour et de sang.

    Mon ressenti

    Le héros est un flacon particulier qui détient des pouvoirs miraculeux, qui n'opèrent qu'en présence d'un loup… Il disparaît et réapparait toujours à bon escient. A part sa couleur, on ne sait pas au juste ce qu’il contient, toujours est-il qu’en fonction de celui qui le tient les odeurs qui s’en échappent ne sont pas les mêmes et ses effets non plus…
    6 histoires qui traversent deux millénaires : an 67 (temps des esclaves), an 451 (les barbares), an 1092, an 1521 et ses sorcières, an 1848 et les barricades, année 2000 … si on voyage dans le temps avec le flacon, j’ai été déçue par les intrigues qui sont toutes bâties sur le même principe, donc passé la première et la seconde… plus de surprise. Les décors sont les mêmes, même nombre de personnages, de chapitres… seule l’époque varie. Les personnages ont peu de profondeur, mais sont très différents, ils ont en commun la possession temporaire de ce fragile flacon, dont le contenu incarne tout à la fois la magie, le mystère et l'intemporalité de l'amour.

    caro
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  caro le Mar 18 Sep 2012 - 14:43



    « D’Amour et de sang »



    Editeur : Bayard jeunesse - 2006

    Pages : 232 p.

    Genre : roman jeunesse aventures/fantastique



    Résumé quatrième de couverture :

    Un mystérieux flacon voyage dans le temps, passant des mains d'Alba, l'esclave, à celles de Wulfila, le jeune barbare, puis à celles de Margot, la petite sorcière... Une légende raconte qu'il possède un pouvoir magique et qu'une goutte de son parfum suffit pour changer le destin de celui qui le sent. Mais pour que la magie opère, un loup doit apparaître...



    Avis :

    Comme Pinky je suis restée sur ma faim en lisant ce roman. Le début de chaque histoire est prenant puisque l’on découvre les conditions de vies d’ados à différentes époques mais la fin donne toujours l’impression d’être précipitée en happy end « ils tombèrent amoureux et ne se quittèrent plus ». C’est dommage car l’écriture est très agréable et les personnages rapidement attachants.

    Un petit bémol donc sur ce roman.


    Pinky
    M
    M

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Pinky le Mer 19 Sep 2012 - 8:31

    nous nous rejoignons sur la découverte de ce livre, merci Caro

    Ahotep
    LA
    LA

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Ahotep le Sam 29 Sep 2012 - 12:34

    D'amour et de sang

    Mon avis :

    J'ai beaucoup aimé ce livre, je dirai même que c'est un coup de coeur.
    J'adore lire des romans qui voyagent dans le temps, les petites références historiques m'ont interpellées. C'est j'aurai préféré que les différentes époques soient un peu plus approfondies, mais vu que c'est un roman jeunesse, je suppose que c'est normal. Ce mélange d'histoire et de magie (le flacon miraculeux) m'a beaucoup plu.
    La narration est plutôt bien écrite, mise à part qu'on se mélange un peu dans les personnages quelque fois. Les chapitres sont très bien découpés.
    C'est vrai que la fin part un peu en queue de poisson et que j'aurai préféré une fin plus recherchée, mais dans l'ensemble ce roman est un coup de coeur.

    Pinky
    M
    M

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Pinky le Dim 30 Sep 2012 - 9:50

    merci Ahotep, cela amène un autre regard sur cette lecture

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  rhiannon le Mar 11 Fév 2014 - 16:27



    MISS CHARITY




    Quatrième de couverture :
    Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d'échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, ça doit se terre et ne pas trop se montrer, sauf à l'église, à la rigueur. Les adultes qui l'entourent ne font pas attention à elle, ses petites soeurs sont mortes. Alors Charity se réfugie au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas devenir folle d'ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par coeur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige, avec l'espoir qu'un jour quelque chose va lui arriver ...

    Mon avis :
    J'ai positivement ADORE ce livre .... mais si j'ai tant tardé à vous poster mon avis, c'est que je suis quasiment incapable d'expliquer pourquoi. Alors je vous le livre en vrac.
    D'abord le style, très original : un mélange de dessins, de récit et de dialogue, le tout mélangé dans chaque chapitre.
    Il y a aussi le thème ou plutôt les thèmes abordés : la vie d'une fille de bonne famille dans l'Angleterre des années 1880, depuis sa petite enfance jusqu'à plus de 20 ans (environ) ; les arts (dessin, théâtre); l'amour; la folie; l'émancipation de la femme .... et j'en oublie certainement. Car c'est là le propre de Marie-Aude Murail, que de nous faire réfléchir sur des sujets sans même qu'on réalise qu'elle en a parlé ...

    Bref, je ne sais toujours pas expliquer pourquoi ce livre a été un vrai coup de coeur, mais je le recommande à tous !

    A votre disposition pour répondre à des questions si vous voulez plus de précisions.

    Contenu sponsorisé

    Re: MURAIL, Marie-Aude

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:14


      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 1:14