Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    DESCOTT, Régis

    Partagez

    Titi
    LEH
    LEH

    DESCOTT, Régis

    Message  Titi le Mar 25 Jan 2011 - 20:11

    Genre littéraire : Thriller


    Titre :
    Caïn et Adèle
    Auteur : Régis Descott
    Nombre de pages : 312
    Editeur : Le livre de poche

    Résumé (4ème de couverture) :

    Le docteur Suzanne Lohmann est en danger de mort : l’Anaconda, le redoutable psychopathe qu’elle a contribué à arrêter, s’est évadé. Quelques jours plus tard, elle est chargée de dresser le profil psychologique d’un tueur surnommé "l’Homme qui rit". Et si la psychiatre était l’objet d’un jeu pervers et fatal ?
    Avec ce thriller époustouflant, l’auteur de Pavillon 38 nous livre une version moderne et hallucinante du mythe biblique de Caïn.

    Mon appréciation
    Personnellement j’ai eu peine à entrer dans cette histoire qui au demeurant laisse sans surprise ni suspense. J’ai trouvé le style d’écriture alambiqué dès le début pour pas grand-chose. J’ai peu accroché au suspense. L’auteur a du mal à nous faire saliver et nous embarquer dans un style psycho policier.
    Autour du serial killer prénommé l’Anaconda, une histoire parallèle nous embarque dans l’univers de jumeaux dont l’un a décidé de changer de sexe par l’intermédiaire de la chirurgie esthétique. Qui est le coupable ? Quels sont les liens entre eux et surtout avec qui l’héroïne du livre vit-elle ? Le « bon » ou le « mauvais » jumeau ?
    Bref, ça rappelle un épisode banal des séries policières à la télé qui nous fait passer un bon moment mais qui s’oublie très vite.
    Je n’ai pas adoré mais je n’ai pas non plus détesté.
    Conclusion : ça se laisse lire mais je n’en garderai pas un très grand souvenir

    Ma note : 6/10

    Atti'
    M
    M

    Re: DESCOTT, Régis

    Message  Atti' le Mar 25 Jan 2011 - 23:36

    Le résumé me tentait bien mais ton avis me refroidit, je vais passer mon tour au final. Merci Titi.

    Pinky
    M
    M

    Re: DESCOTT, Régis

    Message  Pinky le Mer 26 Jan 2011 - 11:50

    très peu pour moi, merci Titi

    caro
    ML
    ML

    Re: DESCOTT, Régis

    Message  caro le Mer 2 Fév 2011 - 13:42



    "Obscura"

    Editeur : JC Lattés - 2009
    Pages : 397 p.
    Genre : historique/policier

    Résumé quatrième de couverture :

    "10 avril 1885. Dans une bastide inoccupée d’Aix-en-Provence, la gendarmerie découvre une reconstitution réalisée avec des cadavres du Déjeuner sur l’herbe, le sulfureux tableau de Manet. A Paris, le jeune docteur Corbel, au chevet des laissés-pour-compte, lutte chaque jour contre la syphilis et les maladies pulmonaires. Mais son destin va basculer avec l’apparition dans son cabinet de l’envoûtante Obscura, échappée de l’enfer des maisons closes, qu’un client avait fait poser quelques mois plus tôt telle Olympia, autre sulfureux nu de Manet. Cette patiente aurait-elle un lien avec le fait-divers macabre d'Aix, alors qu’au même moment plusieurs filles de joie ont disparu dans des circonstances mystérieuses ? Quel monstre a pu créer un tel cauchemar ? Et qui pourrait remonter jusqu’à lui, alors que la police impuissante se désintéresse de l’enquête ? Peut-être le docteur Corbel, qui connaît si bien la peinture, et qui, par sa profession, se préoccupe du sort des prostituées. Il aura besoin de l’aide de son ami Gérard, assistant d’un célèbre aliéniste, le docteur Blanche. Car ne faut-il pas avoir perdu la raison pour considérer la mort comme une oeuvre d’art ? S’engage alors une course contre la montre, au cours de laquelle les lumières de la psychiatrie naissante, associées au désespoir d’un Jean Corbel, dont la femme elle aussi a disparu, devront percer les mystères d’un esprit malade."

    Avis :

    Si j'ai trouvé ce roman un peu compliqué au début, j'ai vite eu du mal à le lâcher. Un tueur s'inspire des tableaux de Manet pour recréer des tableaux avec des cadavres de jeune femme ressemblant au modèle préféré du grand maître. Dans le même temps, on découvre le quotidien d'un jeune médecin qui se trouve vite mêlé à ces étranges crimes. L'auteur mélange habilement début de la psychiatrie, quotidien des petites gens et des prostituées ainsi que la vie parisienne de l'époque et le scandale créé par un genre nouveau de peinture. On est vite entraîné dans ce monde interlope où les Folies Bergères cotoient la plus triste des misères : la scène où Jean Corbel, le médecin examine une prosituée atteinte de syphillis est d'ailleurs assez éprouvante.
    Un roman à l'atmosphère particulière dans une fin de XIXème siècle où le progrès n'empêche ni la misère ni la maladie et où l'argent n'empêche pas la folie.

    4,5 etoile jaune



    Contenu sponsorisé

    Re: DESCOTT, Régis

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:31


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 16:31