Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    FERMINE, Maxence

    Partagez

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 12 Jan 2016 - 13:04

    Merci de ta visite, Pinky.
    Oui, c'est exactement ça !

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Lun 16 Mai 2016 - 11:41

    NEIGE



    Roman édité chez Point en décembre 2000

    98 pages

    Résumé

    C'était une nuit de pleine lune, on y voyait comme en plein jour. Une armée de nuages aussi cotonneux que des flocons vint masquer le ciel. Ils étaient des milliers de guerriers blancs à prendre possession du ciel. C'était l'armée de la neige. Au Japon, à la fin de XIXe siècle, le jeune Yuko s'adonne à l'art difficile du haïku. Désireux de perfectionner son art, il traverse les Alpes japonaises pour rencontrer un maître. Les deux hommes vont alors nouer une relation étrange, où flotte l'image obsédante d'une femme disparue dans les neiges. Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l'amour ont la fulgurance du haïku. On y trouve aussi le portrait d'un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s'affronte aux forces de la vie.

    Mon ressenti


    Que vous dire de ce petit livre ou de ce texte magistral à part qu’il est impératif que vous le lisiez ! Neige est construit sous forme d’haïkus japonais. Un haïku est un cours poème composé de trois vers et de dix-sept syllabes. J’adore la neige et j’aime la façon dont le jeune Yuko nous révèle son art. Au travers de ce texte imprégné de discrétion, de simplicité et de modestie, c’est avec un plaisir gourmand que je me suis laissée emporter par tout ce que peut révéler la neige. Yuko partage ses réflexions autour de l’amour, la mort, le devenir, la création, l’Homme…

    Un réel bonheur

    Keana
    ML
    ML

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Keana le Lun 16 Mai 2016 - 13:11

    Tu écris que le roman est écrit comme un Haïku, c'est plus un livre de poésie en quelque sorte, non ?

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Lun 16 Mai 2016 - 14:22

    en fait en me relisant, je m'aperçois que je vous induis en erreur. Chaque chapitre est court autour d'une réflexion. Par contre, il commence tous par un HaÏku, cela donne le ton.
    Merci pour ta visite Keana

    Keana
    ML
    ML

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Keana le Lun 16 Mai 2016 - 20:20

    D'accord, merci pour les renseignements.
    C'est un livre que j'ai envie de lire, surtout depuis que j'ai lu "Noces de sel" de cet auteur, j'apprécie beaucoup sa plume et sa façon, bien à lui je trouve, qu'il a de raconter, de fabriquer des histoires.

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Lun 16 Mai 2016 - 21:17

    tout à fait, il sublime ses histoires

    Keana
    ML
    ML

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Keana le Lun 16 Mai 2016 - 23:12

    Je n'ai lu que "Noces de sel"' et son écriture m'a plongé dans cette histoire d'amour impossible et au destin tragique, je viens de relire mon avis et la note que je lui ai mis et je pense que j'aurais du mettre coup de coeur, même si je savais le fin mot de l'histoire avant de commencer le livre.
    D'ailleurs je te le conseille, on est immergé dans le monde des coridas (bien que je déteste cela pour être honnête) et dans ces non dits qui vont détruire bien des vies. Je pense que tu aimeras, enfin j'espère.

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Mar 17 Mai 2016 - 8:37

    il ne fait pas parti de la commande que j'ai faite pour cet auteur,je me le note pour une prochaine fois

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Dim 3 Juil 2016 - 13:33

    LE VIOLON NOIR



    Roman édité chez Point en janvier 2003

    128 pages

    Résumé

    A Venise, alors envahie par les troupes napoléoniennes, Johannes Karelsky, violoniste au talent reconnu dès l'enfance, enrôlé dans l'armée française et blessé au combat, trouve domicile chez un mystérieux luthier, passionné d'échecs et amateur d'eau-de-vie.
    Très vite, entre ces deux hommes du secret, se noue une complicité faite de respect, de silence et de musique, qui se changera en une amitié que la simple évocation d'une voix de femme, dont on ne sait au juste où elle les entraînera, scellera jusque dans la mort. Le violon noir, douleur et chef-d'œuvre du luthier, est-il en fin de compte l'instrument de leur perte ou de leur rédemption ?
    Après Neige, Maxence Fermine nous donne à lire un roman envoûtant, écrit dans une langue concise et poétique.

    Mon ressenti

    Une histoire courte, intense, magnifique : une rencontre entre deux hommes que tout semble opposé, vont tisser ensemble une complicité autour de leur passion, se découvrir, se comprendre, s’estimer.

    Le violon noir est à lui seul une musique où les regards, les ressentis sont les notes et le silence la pause. Ces deux hommes se révèlent autour d’une même femme qui les a marqués à vie, le souvenir persiste jusqu’à faire perdre les frontières entre la réalité et le fantasme. Au-delà de l’amour qui unit, chacun cherche la paix, l’épanouissement et se réalise. L’art est un bon exutoire pour entendre, voir, faire, toucher, transformer, transcender.

    Au rythme de la lecture, la musique du violon noir m’a pénétrée et emportée dans sa danse. J’ai énormément appréciée l’émotion que fait naître l’écriture et la poésie de l’auteur.

    A découvrir absolument


    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Ratdebibliotheque le Lun 4 Juil 2016 - 18:10

    Merci pour cet avis, Pinky, je le note.

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Mar 5 Juil 2016 - 8:20

    merci Ratdebibliothèque  pour ta visite, belle découverte de cette histoire

    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Lun 18 Juil 2016 - 12:15

    ZEN

    Roman, édité chez Robert Lafon en octobre 2015

    134 pages

    Résumé

    Chaque jour, de l’aube au crépuscule, Maître Kuro pratique l’art subtil de la calligraphie. Une activité mêlant la peinture à l’écriture dont la frontière est si ténue qu’elle en paraît invisible. »
    Le jour où la jeune Yuna, une calligraphe prodige, le sollicite pour apprendre à parfaire son art, Maître Kuro hésite. Celle qui se rêve son élève sera-t-elle à la hauteur de ce qu’un tel enseignement exige ? Convaincu par sa sincérité et sa motivation, il fait d’elle sa disciple, lui imposant un quotidien de sacrifices et d’exigence à la recherche de l’harmonie et de l’équilibre parfaits : la voie du zen, clef de la maîtrise de leur art. Mais au fil des saisons, la proximité des deux êtres éveille en eux une sensualité qu’ils n’osent pas s’avouer.
    Dans un décor japonais, entre silence et art délicat, une passion impossible.

    Mon ressenti

    Un petit roman en substance mais à forte intensité, il est tout simplement magique. Un art mit au service des émotions et du bien-être de chacun, une maîtrise totale du trait, de sa puissance et de son évocation.

    A l’instar d’une caresse d’une aile de papillon, le trait souligne le frisson qu’il fait naître en réunissant deux âmes qui se découvrent au fil de cet art ancestral, la calligraphie.

    C’est une danse à deux qui allie poésie, sérénité, bien-être, respect et une grande d’humanité. J’ai tout simplement adoré ce livre qui a fait vibrer plus d’une corde de mon arc émotionnel.

    A découvrir absolument



    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Mar 25 Oct 2016 - 15:10

    OPIUM



    Roman édité au livre de poche en juin 2004

    188 pages

    Résumé

    C'est une route aux mille parfums, aux mille périls aussi : celle qui, partant de Londres, suit la voie des Indes pour se perdre irrémédiablement dans l'Empire de la Chine. Un périple que l'on nomme la route du thé. Pour la première fois, en 1838, un homme va s'y aventurer, décidé à percer le secret des thés vert, bleu et blanc, inconnus en Angleterre. Au fil de son voyage, il va rencontrer Pearle, un riche négociant irlandais, Wang, le gardien de la vallée sacrée, Lu Chen, l'invisible empereur du thé et Loan, une chinoise aux yeux verts qui porte, tatouée sur son épaule, une fleur de pavot. Au terme de sa quête, l'opium. Un amour que l'on ne choisit pas.

    Mon ressenti

    Une histoire enchanteresse, elle invite au voyage et à l’aventure. Je me suis laissée porter par ce souffle de vie, initiatique et la danse des mots. Un jeu de cache-cache où sensualité et frisson sont les maîtres mots.

    Un beau voyage au pays du thé, mes sens ont été ravis. Les méandres de l’histoire suivent les méandres du fleuve, toutes qualités ont leurs revers que nous avons tendance d’oublier… J’aime beaucoup ces doubles sens.

    A découvrir



    Pinky
    M
    M

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Pinky le Mar 25 Oct 2016 - 15:15

    L'APICULTEUR



    Roman édité au livre de poche en septembre 2002

    222 pages

    Résumé

    " Je recherche l'or du temps ", écrivit le poète André Breton. Cette maxime aurait pu être celle d'Aurélien, héros de ce roman d'aventures initiatique. Depuis qu'une abeille a déposé sur sa ligne de vie une fine trace de pollen doré, ce jeune Provençal de la fin du XIXe siècle ne rêve plus que de l'or - un or symbolique, poétique, qui représente bien plus que le métal précieux. Son rêve le décidera à se détourner des champs de lavande familiaux pour installer des ruches et fabriquer le miel le plus suave. Puis, après l'anéantissement de son travail par un violent orage, à partir pour l'Abyssinie, où l'attend une femme à la peau d'or, qu'il a vue en rêve... On croise Van Gogh et Rimbaud dans ces pages lumineuses, où le songe doré d'Aurélien lui vaudra de connaître bien des aléas, avant qu'il ne découvre l'or véritable de la vie.

    Mon ressenti

    Beauté et poésie accompagnent ce roman initiatique autour de la quête de l’or. J’ai beaucoup aimé cette belle histoire où Aurélien cherche et se cherche. Se réaliser dans la joie et le bonheur, facile à dire mais pas aussi simple à faire. Il faut prendre conscience et s’écouter…

    J’aime la magie, l’imagination qui plane dans chacune de ses pages, ses résonances qui ouvrent le champ des possibles…

    C’est avec bonheur que je me suis promenée aux côtés de tous ces personnages qui ont cheminé avec moi autour de cette réflexion.

    A découvrir

    Contenu sponsorisé

    Re: FERMINE, Maxence

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:31


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 14:31