Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    GERRITSEN, Tess

    Partagez
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Nina le Sam 28 Déc 2013 - 18:16

    Merci Ratdebibliothèque pour ta visite.
    J'aime beaucoup cet auteur aussi.
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Nina le Mar 3 Mar 2015 - 0:32



    La dernière à mourir.
    Edition Presse de la cité - 296 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Pour la deuxième fois de sa courte vie, Teddy a survécu à un massacre. A celui de sa famille, deux ans plus tôt ; et maintenant à celui de ses parents adoptifs. Profondément traumatisé, l’adolescent n’a nulle part où aller, jusqu’à ce que la police de Boston confie l’affaire à Jane Rizzoli, déterminée à le protéger. Teddy est alors placé dans un pensionnat avec d’autres enfants victimes de faits similaires. Bientôt, Jane découvre que ce qui semblait être une coïncidence est en réalité le fruit du calcul implacable d’un tueur qui sait très bien ce qu’il fait…

    Mon avis :

    Je retrouve toujours avec plaisir Maura Isles, et Jane Rizzoli, les deux héroïnes de Tess Gerritsen, dont voici le dixième volet des aventures. Je suis sûre de ne pas être déçue en lisant un roman les mettant en scène, et celui-ci ne fait pas exception à la règle.
    Maura se trouve dans une situation difficile. Pas autant que dans la disparition de Maura. La police lui a tourné le dos, même Jane montre une distance avec son amie de toujours : Maura, dans le volume précédent, a témoigné à charge contre un policier, elle a contribué à le faire condamner. Et même si son témoigne était juste, même si le policier était coupable, c’est quelque chose qui passe difficilement.
    A côté, la situation de Jane est presque comique. Gabriel, son mari, Regina, sa fille de deux ans, vont bien, je vous remercie. Ses parents, en revanche, se déchirent comme jamais ils ne l’ont fait auparavant, et son frère, qui a pris le partie de son père, n’arrange pas du tout cette tempête, que dis-je, cet ouragan italo-américain.
    Voici pour leur vie privée, voyons maintenant les crimes sur lesquelles elles enquêtent. Contrairement à une auteur suédoise dont je garde encore un mauvais souvenir des mois après, ni Jane, ni Maura, ni aucun enquêteur d’ailleurs ne s’extasie en découvrant les cadavres. Nous les découvrons peu à peu, à travers les yeux de Jane, qui avance sur la scène de crime. L’horreur se dispute à la douleur physique – les enquêteurs sont des êtres humains, sensibles – et si la froideur professionnel de Maura peut surprendre, elle est justifiée par Jane elle-même : pour trouver les coupables, il est nécessaire de ne pas faire n’importe quoi sur une scène de crimes, les émotions ne doivent pas empêcher le travail rigoureux d’être accompli. Toutes les victimes – et elles sont nombreuses, dans ce roman – seront fortement individualisés, leur passé étudié, des liens éventuels recherchés. Ni Jane ni Maura ne croient aux coïncidences.
    D’ailleurs, en fait de coïncidences, il est étonnant que les trois survivants des tueries soient tous envoyés à Evensong, internat où vit le protégé de Maura, Julian, et son chien Grizzly. Ce n’est pas une école pour surdoués, c’est une institution pour survivants – dont les professeurs eux-mêmes sont des survivants. C’est dans ce havre non de paix, mais de sécurité que tout se dénouera.
    Les Etats-Unis ne sortent pas grandis de ce récit, ni les américains. Bien sûr, tout est inventé – mais tout pourrait être réel. Et les remarques bien sentis sur la cupidité et l’égocentrisme des américains sont très réalistes.
    Un roman à lire pour tous les fans de Tess Gerritsen.
    avatar
    Hesperide
    ML
    ML

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Hesperide le Mar 3 Mar 2015 - 7:41

    Je note l'auteur, tous les commentaires m'intriguent.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Pinky le Mar 3 Mar 2015 - 9:35

    merci Nina pour cette présentation
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Nina le Mar 3 Mar 2015 - 10:39

    Merci Pinky et Hespéride pour votre visite.
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Nina le Sam 1 Avr 2017 - 9:36


    Les oubliées.
    Edition Presse de la cité - 400 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    La main d’une femme est découverte dans une ruelle obscure du quartier asiatique de Boston. Sur le toit d’un immeuble des environs, on retrouve le cadavre de la victime à laquelle elle appartient : rousse, vêtue de noir, la gorge tranchée, comme si le meurtrier avait tenté de la décapiter. Deux mèches, qui ne s’apparentent pas à des cheveux humains, sont retrouvées sur son corps.
    Assistée dans son enquête par le détective d’origine chinoise Johnny Tam, Jane Rizzoli découvre que ce meurtre brutal a connu un précédent. Dix-neuf ans auparavant, une tuerie au Phénix Rouge, un restaurant asiatique des environs, avait fait cinq victimes. Existe-t-il un lien entre ces deux drames ? Et si la clé du mystère se trouvait dans le passé ?

    Mon avis :

    J’aime toujours autant les romans de Tess Gerritsen. Pour une fois, je ne les ai pas lu dans l’ordre, les oubliées étant l’avant-avant-dernier roman, celui qui est paru voici deux ans.
    Maura vient tout juste de se remettre de ce qui lui est arrivé dans La disparition de Maura. Elle témoigne contre un policier qui a commis une bavure, et se retrouve ainsi ostracisée par les autres policiers – même Jane se montre parfois un peu distante. Heureusement, Johnny Tam, une toute nouvelle recrue, est là, et il est bien le seul à se comporter normalement face à Maura.
    Pourtant, l’enquête ne se fera pas sans autopsie, elle ne se fera pas non plus sans que Jane ne trouve certaines coïncidences bizarres. Il est des familles qui semblent plus touchées que d’autres par le malheur. D’aucuns traduisent cela par le fait que le pessimisme attire les malheurs – Jane apprécie ce genre de commentaires à sa juste valeur.
    Ce qu’elle découvre, avec son nouvel enquêteur Johnny Tam (parfois un peu téméraire) c’est la communauté chinoise de Boston. Celle-ci vit discrètement, semble parfois laissée de côté, tant elle tend à se faire oublier. Si la disparition d’une jeune fille blanche entraîne un déploiement énorme de moyen, il n’en est pas de même pour une jeune fille d’origine chinoise.
    Ce livre nous questionne aussi sur la notion de justice et de liberté. Qu’est-ce qui compte le plus, être juste, ou sauver les apparences ? Et quand la loi, la justice ont été impuissantes à faire éclater la vérité, à trouver et châtier les coupables, que faut-il faire ? La réponse apportée dans ce livre ne plaira pas à tout le monde, il est vrai. Elle montre pourtant la persévérances et le courage des survivants.
    Les oubliées – encore un très bon livre signé Tess Gerritsen.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Pinky le Sam 1 Avr 2017 - 10:50

    merci Nina pour cette présentation
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Nina le Sam 1 Avr 2017 - 11:08

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: GERRITSEN, Tess

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc 2017 - 19:53