Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MANKELL, Henning

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Mer 26 Fév 2014 - 21:10

    Le souci est que j'ai obtenu ces résultats sur un site anglais. En France, ni le tome 1 ni le tome 4 ne sont traduits à ce jour (j'ai regardé sur le site de l'éditeur). Je me demande d'ailleurs pourquoi le premier tome (A bridge to the stars en anglais) n'a pas été traduit... en premier.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Jeu 27 Fév 2014 - 9:55

    c'est curieux en effet

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Jeu 27 Fév 2014 - 19:11

    Oui, et pas très pratique, du coup, pour comprendre ce tome qui en est la suite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Sam 15 Mar 2014 - 17:53

    Journey of the End of the world.
    236 pages.

    Avertissement :

    Ce livre est le quatrième tome de la quadrilogie mettant en scène Joël, jeune héros d’Henning Mankell. Ni le premier tome, ni celui-ci ne sont traduits à ce jour en français. Ce n’est pas si grave : dans sa préface, Henning Mankell lui-même précise que chaque tome peut être lu séparément.

    Mon résumé :

    Nord de la Suède, années 50. Joël a 15 ans, il vient de quitter l’école. Il vit avec son père, bucheron, depuis que Jenny, sa mère, les a quittés, emportant juste une valise avec elle. Il ne rêve que d’une chose : naviguer, comme son père avant lui. Mais avant de partir, il veut savoir ce qu’est devenue sa mère. La lettre d’Elinor, amie de sa mère, lui permettra de la retrouver.

    Mon avis :

    Au risque de paraître rabat-joie, ou étroite d’esprit :
    - j’ai beaucoup aimé ce livre.
    - il n’a pas sa place au rayon "littérature jeunesse". Je ne le ferai pas lire à des adolescents avant au moins l’âge de seize ans, à cause de certaines scènes.
    Ce quatrième tome est l’occasion pour Joël de dire adieu à l’enfance et de commencer sa vie d’adulte. Dans certains ouvrages, ce ne sont que des paroles en l’air. Ici, nous suivons vraiment le cheminement qui amène Joël à refermer un chapitre de sa vie, définitivement, à abandonner certains désirs nébuleux derrière lui, pour accomplir son rêve : visiter le monde.
    Pas d’effet de manches ici, de ces rendez-vous ratés qui transforment un récit humaniste en mélodrame. Joël construit sa vie, avec la rigueur que l’on attend plus vraiment, de nos jours, d’un adolescent de quinze ans. Il n’en oublie pas son père, Samuel, qui a tardé si longtemps à reprendre la mer. Pour rester auprès de son fils privé de mère ?
    Et Joël de la rencontrer, d’essayer de comprendre pourquoi elle est partie. Ce sujet est traité de la manière la plus sobre qui soit, et les amateurs de dégoulinades de guimauve en seront pour leur frais. Les moralisateurs aussi : le narrateur ne porte pas de jugements sur ces personnages, ce qui ne veut pas dire qu’il dissimule ce que Joël ou Samuel, son père, éprouve face à Jenny. La littérature peut émouvoir, faire réfléchir, sans être racoleuse.
    Pour Joël, la fin n’est que le début.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Dim 16 Mar 2014 - 11:38

    merci Nina pour cette présentation, je le note sur mon petit carnet

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Dim 16 Mar 2014 - 12:33

    Merci Pinky pour ta visite.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Un Paradis Trompeur

    Message  Jo19lyne le Mer 17 Sep 2014 - 12:15

    Un paradis trompeur, Henning Mankell
    Traduit par Rémi Cassaigne
    Éditions du Seuil-Cadre vert-384 pages 
         
    Quatrième de couverture
    Le froid et la misère ont marqué l’enfance de Hanna Renström dans un hameau au nord de la Suède. En avril 1904, à l’âge de dix-huit ans, elle s’embarque sur un vapeur en partance pour l’Australie dans l’espoir d’une vie meilleure. Pourtant aucune de ses attentes ? ou de ses craintes ? ne la prépare à son destin. Deux fois mariée brièvement, deux fois veuve, elle se retrouve à la tête d’une grosse fortune et d’un bordel au Mozambique, dans l’Afrique orientale portugaise. Elle se sent seule en tant que femme au sein d’une société coloniale régie par la suprématie machiste des Blancs, seule de par la couleur de sa peau parmi les prostituées noires, seule face à la ségrégation, au racisme, à la haine, et à la peur de l’autre qui habite les Blancs comme les Noirs, et qui définit tout rapport humain. Ce paradis loin de son village natal n’est-il qu’un monde de ténèbres ?


    L'auteur et son traducteur
    Henning Mankell, né en 1948, partage sa vie entre la Suède et le Mozambique. Lauréat de nombreux prix littéraires, outre la célèbre « série Wallander » il est dramaturge et auteur de romans sur l'Afrique et pour la jeunesse.

    Traduit du suédois par Rémi Cassaigne
    Rémi Cassaigne, normalien, ancien lecteur de français à l’université de Stockholm, diplômé du CNSMD de Lyon, partage son temps entre écriture (romans, livrets d'opéra), traduction (Henning Mankell, Arne Dahl, Johan Theorin, Åke Edwardson), et musique (luthiste).

    Mon avis
    1905, Hanna jeune suédoise d'origine modeste doit quitter sa famille pour aller gagner sa vie et décharger sa mère d'une bouche supplémentaire à nourrir.
    Elle est confiée à un riche commerçant qui lui trouve un emploi de cuisinière sur un bateau en partance pour l'Australie. Sur ce bateau, Hanna s'éprend du jeune second. Lors d'une escale à Alger, ils se marient, mais hélas ce mariage sera de courte durée, Lundmark meurt des suites de la malaria. Se refusant à rester à bord, Hanna débarque en Afrique dans une ville de la colonie portugaise. Elle prend pension dans ce qu'elle croit être un hôtel mais qui se révèle être le plus côté des bordels de l'Afrique coloniale...
    Dans cet excellent roman, le lecteur accompagne Hanna dans sa nouvelle vie, dans sa confrontation avec l'esclavage et la condition des femmes au sein de cette colonie portugaise.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Jeu 18 Sep 2014 - 9:14

    merci Jo19lyne pour cette nouvelle présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Dim 1 Fév 2015 - 18:10


    Une main encombrante
    Edition Seuil - 172 pages.

    Mon résumé :

    Kurt Wallander aspire à la tranquilité : une maison, un chien. Un de ses collègues lui propose de visiter une maison de famille, qu'il doit mettre en vente. Celle-ci plaît beaucoup à Wallander, jusqu'à ce qu'il ressente une impression bizarre en visitant le jardin. Il y retourne, et découvre ce qui l'avait dérangé : une main sort de terre. Qui est enterré dans le jardin, et depuis quand ?

    Mon avis :

    Lire ce court roman - ou cette longue nouvelle, comme vous voulez - m'a donné envie de retrouver plus avant Kurt Wallander, héros d'Henning Mankell. J'ai passé un excellent moment en sa compagnie, et j'ai vraiment envie de renouveler très vite l'expérience.
    Le rythme du récit peut sembler lent. Il ne l'est que parce que le récit respecte les procédures d'une enquête, ses errances, ses difficultés aussi. Wallander et la police d'Ystad n'est pas tenu de resoudre ce meurtre en quarante minutes chrono, trop de données entre en ligne de compte.
    Déjà, la police a bien d'autres affaires à résoudre, et il est impossible de mobiliser des moyens pour ce "cold case". En France, d'ailleurs, je me demande s'il n'y aurait pas tout simplement prescription, pour un meurtre qui aurait lieu un demi-siècle plus tôt - réponse à trouver auprès d'un spécialiste du droit, ce que je ne suis pas. Il faut vraiment l'acharnement et la bonne volonté de ces hommes, le travail méticuleux des légistes, et un grand sens de l'observation pour que des éléments nouveaux surgissent.
    En fait, cette nouvelle est presque un exercice de style, puisque l'on a bien un corps, mais aucune identité. Restaurer l'humanité dont a été privée la victime est la première chose que Wallander veut faire pour elle, et je ne soulignerai jamais assez ce qui distingue ces polars à dimension humaine des thrillers. Il pose également une question essentielle : quel vide laisse la victime derrière elle, après sa disparition ? Plus que la mort, n'est-il pas effrayant qu'elle ne manque à personne ?
    Autre passage obligé : les interrogatoires, et là, Mankell nous montre toute la gamme, de déception en contresens, de vérités qui mettent l'enquête dans une impasse en mensonges qui la font progresser. Enquête "à l'ancienne" aussi, puisque les bons vieux registres d'état civil et les archives des journaux ont tout à fait leur place dans une enquête qui remonte à une époque où certains des enquêteurs n'étaient pas nés.
    Une main encombrante, ou un vrai plaisir de lecture pour les fans de polar.

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Hesperide le Dim 1 Fév 2015 - 22:36

    Ah, Mankell, je l'apprecie! Le dernier livre de lui que j'ai lu, c'etait "Les chaussures italiennes". 
    J'ai admire la maniere de l'auteur de traiter des les problemes de la vieillesse, la maladie, les relations hommes-femmes, la solitude, la culpabilité et la redemption.

    J'attends une nouvelle traduction de lui de paraitre chez moi.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Lun 2 Fév 2015 - 9:16

    merci Nina pour cette nouvelle présentation, je n'ai pas lu cette nouvelle

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Lun 2 Fév 2015 - 19:15

    Merci Hespéride et Pinky pour votre visite.
    @Hespéride : j'ai beaucoup aimé Les chaussures italiennes.
    @Pinky : cette longue nouvelle vient tout juste d'être traduite en français. Elle se situe, dans l'ordre des enquêtes de Kurt Wallander, juste avant L'homme inquiet. Après le texte (j'ai oublié de le préciser), on trouve le récit de la genèse du personnage de Kurt Wallander par Henning Mankell.

    Ahotep
    LA
    LA

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Ahotep le Jeu 25 Juin 2015 - 15:15

    La Main encombrante

    Mon avis :
    Moi, je n'ai pas trop aimé, j'ai trouvé çà vide et sans action. Je me suis ennuyée, heureusement que le livre était court.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Ven 26 Juin 2015 - 9:45

    merci Ahotep pour cette présentation

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Ratdebibliotheque le Lun 19 Oct 2015 - 18:04

    La main encombrante

    Mon avis :
    J'avais déjà essayé de me mettre aux livres de cet auteur mais sans succès, les romans que j'avais commencé me paraissaient trop ennuyeux pour poursuivre ma lecture. Par contre, ce roman court m'a intriguée et je me suis dit qu'il serait difficile, cette fois-ci pour l'auteur de ne pas être concis. 
    J'ai bien fait de l'ouvrir, une fois commencé, impossible de me détacher du livre. Je voulais savoir ce que donnerait l'enquête, si les impasses nombreuses allaient enfin laisser place à la vérité. 
    C'est la dernière enquête de Wallander, le fait de ne pas connaître les péripéties personnelles du personnage ne m'ont pas gâché la compréhension du récit.
    Cette historiette m'a enchantée. 
    5 etoile jaune

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Mar 20 Oct 2015 - 8:29

    merci Ratdebibliothèque pour cette présentation. Il nous a quitté début octobre

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 20 Oct 2015 - 19:05

    Merci pour ta visite, Pinky.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Mer 11 Nov 2015 - 10:20

    L'homme qui souriait.
    Edition Points - 421 pages.

    Mon résumé :

    Au début de ce tome, un an s’est écoulé depuis sa précédente enquête. Il n’est plus que l’ombre de lui-même après avoir tué un homme. Certes, il était en état de légitime défense, cependant il ne se remet pas. Il a même rédigé sa lettre de démission, quand un ami avocat vient lui rendre visite et lui demande d’enquêter sur la mort de son père, qu’il pense ne pas être un accident. Wallander refuse. En rentrant à Ystad, il découvre que son ami a été assassiné. Il déchire alors sa démission, et reprend l’enquête. L’homme qui souriait, ou le retour de Wallander.

    Mon avis :

    Un roman policier comme on en lit peut, puisqu’il est celui d’une renaissance, celle du commissaire Wallander. Ayons une pensée émue pour toutes ses séries françaises où les policiers tirent sur tous les suspects qui bougent (ou presque) et n’ont pas vraiment de problèmes avec leur(s) acte(s). Lui ne se remet pas d’avoir tué et il faut vraiment :
    – qu’on vienne le chercher.
    – qu’il soit replonger bien malgré lui dans un bain de violence
    pour qu’il redevienne celui qu’il était. Cela ne signifie pas qu’il oublie.
    Enquêter n’est pas une partie de plaisir, qui reposerait sur des intuitions. Des faits, rien que des faits, des preuves, des déductions, des recherches intenses et pas toujours faciles. La violence est là, aussi, omniprésente parce qu’insidieuse. Enquêter sereinement ? Impossible, quand chaque acte expose un peu plus un enquêteur ou un témoin. Comme dans Printemps de Mons Kallentoft, le lecteur peut retrouver les louanges de l’industrie suédoise, si ce n’est que Kurt Wallander et à travers lui son auteur porte un regard critique sur ce qu’on lui a appris à louer sans nuance. La réussite, oui, mais laquelle et à quel prix sont des questions que ce livre nous pose – questions qui, je le crains, restent intemporelles.
    Et Kurt Wallander avait-il encore des illusions sur ce dont l’homme est capable ? Je ne pense pas.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Mer 11 Nov 2015 - 11:29

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Mer 11 Nov 2015 - 12:14

    Merci Pinky pour ta visite.

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  rhiannon le Mar 17 Nov 2015 - 16:38



    Titre : La faille souterraine et autres nouvelles
    Auteur : Henning Mankell
    Editeur : Points Policier
    Nombre de pages : 513

    Quatrième de couverture :

    On croit bien connaître Kurt Wallander, enquêteur solitaire hanté par la mort. Savons-nous comment le jeune homme hésitant et sans méthode, qui se demandait s'il serait un jour un bon flic, est devenu le commissaire d'Ystad ? Réparties sur une vingtaine d'années, ces enquêtes reviennent au point d'origine : cette première affaire, en 1969, où Wallander échappe de peu à la mort.

    Mon avis :

    Je n'avais jamais lu les enquêtes de Wallander et ça me tentait. Une amie m'a offert celui-ci et ça m'a semblé une bonne idée de commencer ... par le commencement.
    Ce livre regroupe 5 nouvelles, de plus en plus longues (en nombre de pages), qui partent de l'époque où Wallander vient de faire sa demande pour être muté à la criminelle (mais il n'en fait pas encore partie), jusqu'à quelques jours avant le début de "Meurtriers sans visage".
    J'ai beaucoup aimé voir Wallander évoluer au fil des ans, sur fond d'évolution de la société suédoise (en particulier le comportement des gens vis à vis de la police et vis à vis des étrangers). Je vais m'acheter (ou me faire offrir !!!) d'autres enquêtes, c'est sûr !

    Nina
    ML
    ML

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Nina le Mar 17 Nov 2015 - 17:57

    Merci Rhiannon pour cet avis.

    Pinky
    M
    M

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Pinky le Mar 17 Nov 2015 - 20:45

    Merci Rhiannon pour cette présentation, Mankell ne laisse jamais indifférent

    Contenu sponsorisé

    Re: MANKELL, Henning

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:57


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:57