Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    STHERS Amanda

    Partagez

    Martika
    LEH
    LEH

    STHERS Amanda

    Message  Martika le Ven 28 Jan 2011 - 1:57

    [img][/img]


    Roman
    Stock, 2008
    142 pages

    4ème de couverture :

    "Keith, Keith, Keith Richards. Oui, je suis ce visage étouffé de rides, criblé des chemins qu'il n'a pas choisis, des vies qu'il a prises dans le ventre. Oui, je suis cet homme comme je suis les femmes qu'il a aimées. Oui, je sens son chagrin et j'aime son sourire. Mille fois Mick m'a serrée dans ses bras. Mais c'est Keith que je regardais par-dessus son épaule. Keith penché sur sa guitare. Les Rolling Stones à fond dans ma voiture, la main d'un garçon qui remonte sur ma cuisse. Les Stones dans le salon, je cours derrière mon frère et ma soeur. Le disque saute un peu. Papa chante par-dessus. Les Stones sur la guitare de mon frère. Le poster des Stones dans ma chambre. La langue rose que je tire devant le miroir. Angie qui couvre mon chagrin. Pourquoi on se penche sur un être ? Pourquoi on tombe amoureux ? Comme ça ... Pour toutes les raisons du monde, à cause de nos putains de cerveaux malades. Mais on tombe. On se relève parfois, les genoux écorchés. Keith ne m'a jamais fait mal. On a eu du chagrin tous les deux. Il m'a fait faire des choses que je n'aurais pas osées seule"

    Depuis ses débuts en littérature, Amanda Sthers ne cesse de nous surprendre. Après un premier récit autobiographique, Ma place sur la photo (2004), elle troublait son monde avec un roman juif new-yorkais, Chiken Street (2005), avant de connaître au théâtre, avec Le Vieux Juif Blonde (2006), un succès et une reconnaissance exceptionnels. Succès confirmé par Madeleine en 2007.


    Mon Avis :


    C'est un roman d'une écriture simple, avec des mots "courants".
    Andréa, l'héroïne, nous narre deux histoires en parallèles : sa vie de jeune femme, et sa vie dans la "peau de Keith Richards".
    Au début j'ai eu un mal fou à comprendre "qui était qui" puis je suis rentrée dans la peau de l'héroïne et là le livre a filé tout seul !
    C'est très grisant d'être à la fois cette jeune femme (ex-femme d'une vedette de la chanson) et Keith Richards il y a une part de schizophrénie.
    Je me suis retrouvée embarquée dans "le délire" de l'auteur sans avoir vraiment compris que je l'étais !

    J'ai trouvé ce livre très fort, arriver à me faire m'identifier aussi fortement ; alors que le départ de la lecture était assez laborieux j'en conviens.
    Je ne connaissais pas l'oeuvre d'Amanda Sthers, je ne connaissais que "la femme de".
    C'est le thème, et les bonnes critiques, qui m'ont fait me diriger vers ce livre et franchement je ne le regrette pas ! Ca faisait un moment que je n'avais pas aussi bien "déliré" en lisant un livre !!

    Il n'y a, à mon sens, aucun message délivré si ce n'est celui de s'amuser la Vie.

    Aussi je voulais dire qu'en recopiant la 4ème de couverture, j'ai été étonnée : je n'ai pas reconnu ce pssage (bon après c'est vrai que j'oublie assez vite ce que je lis).
    Mais surtout cette 4ème de couverture ne m'aurait pas du tout donné envie de lire ce livre ! Heureusement que je l'ai choisi "d'après des critiques" !!

    Majuscule
    LH
    LH

    STHERS Amanda

    Message  Majuscule le Lun 31 Jan 2011 - 23:27



    Roman
    Livre de Poche
    123 pages

    Résumé :
    Madeleine, 40 ans, agent immobilier à Rennes, collectionne les amours
    de passage, sans pouvoir retenir un seul homme auprès d'elle. Castellot,
    un client de Paris, cherche une maison dans la région. Il s'attache à
    Madeleine et contre toute attente est prêt à quitter sa famille et Paris
    pour s'installer chez elle.


    Mon avis :

    Petit
    livre qui se lit très vite. On est à mi-chemin entre Olivier Adam
    (Bretagne et mélancolie) et Philippe Djian (sexe décrit assez cruement).
    Amanda Sthers a une écriture de mec. Ses mots sont crus, osés, et
    Madeleine devient la Nathalie de Bénabar dans sa chanson "je suis de
    celles" : celle qui sont toujours d'accord pour coucher avec un homme,
    pour ne pas être seul dans leur lit le temps d'une nuit de temps en
    temps, celles qui malgré tout meurent de solitude et de désespoir,
    celles qu'on considère comme une ombre insignifiante. Un fantôme...
    Madeleine,
    c'est tout ça. Et pourtant, elle aime Castellot mais ne lui dit pas.
    C'est un couple sans en être un ; juste pour le sexe.

    Histoire
    bouleversante, j'ai bien aimé même si l'écriture d'une jolie femme comme
    Amanda Sthers m'a un peu déstabilisée. C'est un livre très
    mélancolique.

    Pinky
    M
    M

    Re: STHERS Amanda

    Message  Pinky le Jeu 1 Sep 2011 - 20:32

    KEITH ME



    Roman

    128 pages édité au livre de poche en mai 2010

    résumé

    Keith. Keith. Keith Richards. Oui, je suis ce visage étouffé de rides, criblé des chemins qu’il n’a pas choisis, des vies qu’il a prises dans le ventre. Oui, je suis cet homme comme je suis les femmes qu’il a aimées. Oui, je sens son chagrin et j’aime son sourire. Mille fois Mick m’a serrée dans ses bras. Mais c’est Keith que je regardais par-dessus son épaule. Keith penché sur sa guitare. Les Rolling Stones à fond dans ma voiture, la main d’un garçon qui remonte sur ma cuisse. Les Stones dans le salon, je cours derrière mon frère et ma soeur. Le disque saute un peu. Papa chante par-dessus. Les Stones sur la guitare de mon frère. Le poster des Stones dans ma chambre. La langue rose que je tire devant le miroir. Angie qui couvre mon chagrin. Pourquoi on se penche sur un être ? Pourquoi on tombe amoureux ? Comme ça… Pour toutes les raisons du monde, à cause de nos putains de cerveaux malades. Mais on tombe. On se relève parfois, les genoux écorchés. Keith ne m’a jamais fait mal. On a eu du chagrin tous les deux. Il m’a fait faire des choses que je n’aurais pas osé faire seule. A. S.

    Mon ressenti

    Je ne sais pas quoi dire de ce livre, je suis déroutée : j’hésite entre je n’ai rien compris ou c’est complètement décousu !

    Je ne suis pas une fan des Rolling stone mais je pensais que l’idée du livre était le cheminement d’une adolescente devenue femme et mère traversant la vie avec comme point de repère son goût pour les Rolling stone et notamment Keith Richards !

    Je ne sais pas qui raconte l’histoire, si c’est elle, femme anonyme ou si c’est la femme de Keith… ou si c’est Keith Richards qui raconte la sienne… ou si c'est l'auteur qui raconte une vision de sa vie...
    Réalité, mythe, rêve… il faut choisir, mais je n’ai pas trouvé la clé pour ma part… il y a des faits réels « autobiographiques » et des passages à l’acte des Rolling stones qui ont défrayés la chronique… mais n’étant pas fan du tout, j’ai du mal avec ce genre d’attitude, de propos et de passage à l’acte… qui n’ont que pour but la négation de l’autre !

    Un appel à ceux qui l’ont lu pour éclairer ma lanterne, pour les autres à vous de voir !

    Pinky
    M
    M

    Re: STHERS Amanda

    Message  Pinky le Jeu 1 Sep 2011 - 20:36

    Martika a dit "Aussi je voulais dire qu'en recopiant la 4ème de couverture, j'ai été étonnée : je n'ai pas reconnu ce pssage"

    c'est la première page du livre, c'est un très beau passage je trouve... qui est clair pour moi... plus tard, cela l'est moins pour moi ! Ma fille l'a plus apprécié que moi, elle reconnait aussi que parfois elle s'est perdue !
    "

    Martika
    LEH
    LEH

    Re: STHERS Amanda

    Message  Martika le Ven 2 Sep 2011 - 5:00

    Pinky a écrit:Martika a dit "Aussi je voulais dire qu'en recopiant la 4ème de couverture, j'ai été étonnée : je n'ai pas reconnu ce pssage"

    c'est la première page du livre, c'est un très beau passage je trouve... qui est clair pour moi... plus tard, cela l'est moins pour moi ! Ma fille l'a plus apprécié que moi, elle reconnait aussi que parfois elle s'est perdue !
    "


    ça prouve bien ce que je disais plus au dessus
    martika a écrit: Aussi je voulais dire qu'en recopiant la 4ème de couverture, j'ai été
    étonnée : je n'ai pas reconnu ce pssage (bon après c'est vrai que
    j'oublie assez vite ce que je lis).

    Tu sais moi aussi je ne suis pas du tout fan des Stones mais c'est vraiment le côté "schizophrénie" ; me laisser embarquer "dans le délire" qui m'a plu en fait même si je me souviens plus du tout avoir lu ce livre ... c'est dire si ma mémoire-passoire m'inquiète de plus en plus ...

    Pinky
    M
    M

    Re: STHERS Amanda

    Message  Pinky le Ven 2 Sep 2011 - 8:39

    merci Martika de ta réponse, oui peut être un côté schizo

    Contenu sponsorisé

    Re: STHERS Amanda

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:56


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:56