Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    BRANDRETH Gyles

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    BRANDRETH Gyles

    Message  Pinky le Sam 15 Jan 2011 - 19:28

    Oscar Wilde et le cadavre souriant



    414 pages édité chez 10/18 en février 2010

    Historique, Policier

    Résumé

    En 1883, Sarah Bernhardt et Edmond La Grange dominent le théâtre mondial. Déterminé à faire fructifier sa renommée naissante après sa triomphale tournée américaine, le jeune Oscar Wilde se rapproché de ces deux monstres sacrés. Installé à Paris, il travaille avec La Grange à une nouvelle traduction d'Hamlet qui promet de faire des étincelles. Mais, pour l'heure, elle fait surtout des victimes... La compagnie La Grange est frappée par une série de disparitions mystérieuses, et Oscar Wilde est bien décidé à en trouver le responsable. Entre jalousies artistiques, vices cachés et secrets de famille, le poète dandy découvre l'envers peu reluisant du décor flamboyant du Paris fin de siècle.

    Mon avis


    Un bon moment de lecture où je me suis régalée à découvrir le Paris du 19e siècle, avec des personnages connus et qui prennent vie… Gyles a fait un travail formidable de reconstitution : l’extravagante Sarah Bernhardt, ses fêtes délirantes dans sa villa parmi les pingouins, les sirènes et les fauves apprivoisés, tenue de soirée exigée ; le sulfureux et poète Maurice Rollinat, auréolé de la gloire que lui a value la publication des Névroses ; le peintre Jacques-Emile Blanche fondateur de la revue blanche ; le docteur Blanche qui crée une des premières cliniques psychiatrique que les gens de lettres fréquentaient… toutes ces personnes peuplent ainsi le livre dont j’ai savouré le pittoresque.

    L’histoire se déroule au théâtre, elle est ponctuée par les répétitions d’Hamlet. L’univers du théâtre avec ses faux semblants, où milieux littéraires et artistiques se retrouvent autour de phénomènes de modes ou d’excès, de plaisir… ainsi « la salle des morts » (haillons éxigés) ou « la salle des horreurs » du musée Grévin, un détour par la prison de Reading à Londres, le cabaret du « Chat noir », le « nid d’amour », le plaisir, l’épicurisme.

    “J’ai découvert que, pour rester jeune, le secret était d’entretenir une passion excessive pour le plaisir.” Oscar Wilde

    L’intrigue policière est plus un prétexte qu’une fin en soit. Wilde a relaté son aventure parisienne dans un cahier qu’il donne à son ami Conan Doyle pour qu’il puisse élucider l’intrigue policière…
    Le dernier chapitre comme au théâtre est un coup de théâtre formidable…

    A découvrir

    Pinky
    M
    M

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Pinky le Sam 15 Jan 2011 - 19:30

    Oscar Wilde et le jeu de la mort



    historique et policier

    460 édité en février 2009 chez 10/18

    Résumé

    Facétieux Oscar Wilde ! Après avoir choqué le monde par ses boutades lors de la première triomphale de L'Eventail de Lady Windermere, le voici qui propose à ses amis une curieuse activité pour les distraire : le jeu de la mort. Chacun inscrit sur une feuille le nom de la victime de son choix et aux participants de deviner qui veut tuer qui. Mais quand la Mort commence à frapper les victimes potentielles dans l'ordre exact où elles ont été tirées, le drame succède à la comédie. Flanqué de son fidèle ami Robert Sherard, et assisté par Arthur Conan Doyle et par le peintre Wat Sickert, Wilde mène l'enquête avec plus de zèle que jamais. Car son nom et surtout celui de sa femme figurent sur la liste funèbre...

    Mon avis


    C'est un livre très curieux pas dans le sens bizarre mais questionnant et qui m'a poussé à aller voir plus loin. L'auteur est un passionné de Wilde, l'histoire se passe avec lui, dans l'époque Victorienne. J'ai découvert plein de choses et ce qui enrichit encore plus mon plaisir, c'est qu'il y a des peintres, des écrivains et tout un monde qui s'éveille... donc j'ai été vérifié certaines choses pour en savoir un peu plus... et surtout une part philosophique, les moeurs...
    Côté policier, c'est une histoire sympatique qui tient en haleine... mais j'ai moins été touchée par ce côté que par ce que j'ai cité plus haut.

    L'auteur sait avec bonheur mêler aspect historique, réalité et fiction... d'où mon envie de savoir... les personnages sont attachants (j'avoue que Wilde parfois me tape un peu sur le système : sa grandiloquence, son goût de la beauté poussé au paroxysme... ), les jeux de mots alertes et un rythme soutenu.

    Pas d'ennui, cela se lit bien et à plusieurs niveaux
    A découvrir

    Pinky
    M
    M

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Pinky le Dim 3 Juil 2011 - 12:53

    OSCAR WILDE ET LE MEURTRE AUX CHANDELLES



    Policier


    384 pages édité chez 10/18 en mars 2008

    résumé

    En cette fin de siècle trépidante, Oscar Wilde, dandy éclairé, virevolte de mondanités en rendez-vous discrets, lorsqu'un drame vient bouleverser sa vie. Tandis qu'il s'apprête à écrire Le Portrait de Dorian Gray, il découvre dans un meublé le corps d'un jeune garçon de sa connaissance. Tout semble indiquer un meurtre rituel. Et en ami fidèle, Oscar Wilde s'est juré de ne pas trouver le repos tant que justice n'aura pas été faite pour Billy Wood.

    Mon ressenti

    Des trois livres, ce n’est pas mon préféré et c’est le premier de la série. Peut être le temps de poser le décor, je ne sais pas. Je trouve les présentations des personnages longues alors que dans les deux autres, c’est plus court peut être. Le rythme est lent, l’humour y est plus absent.

    Oscar Wilde est un Sherlock Holmes pour le grand plaisir de notre cher Doyle qui est présent dans le livre. Oscar décortique tout à la façon du personnage et tout est prétexte à cela. Secondé et accompagné par un de ses amis qui joue le rôle de Watson.

    Comme d’habitude, l’intérêt du livre est de mêler personnages réels et personnages fictifs, de faire découvrir des quartiers anciens de l’Angleterre… le tout accompagné de citation ou dires de Mr Wilde qui a un avis sur tout et n’importe quoi… ce qui a parfois le don de m’agacer.

    L’histoire policière est agréable et sert de prétexte à évoquer certains problèmes de la société de cette époque et de mœurs.

    Un bon moment de détente


    caro
    ML
    ML

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  caro le Dim 3 Juil 2011 - 22:31

    C'est le seul que j'ai lu, j'ai bien aimé mais il manquait un petit quelque chose pour que l'aventure soit plus trépidante. Du coup, j'essaierai de lire les deux autres d\'accord

    Pinky
    M
    M

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Pinky le Lun 4 Juil 2011 - 8:25

    merci Caro, d'accord avec toi pour ce premier opus

    Volodia
    LA
    LA

    Oscar Wilde et le Meurtre aux chandelles

    Message  Volodia le Mer 7 Nov 2012 - 22:38

    [quote="Pinky"]OSCAR WILDE ET LE MEURTRE AUX CHANDELLES



    Policier


    384 pages édité chez 10/18 en mars 2008

    résumé

    En cette fin de siècle trépidante, Oscar Wilde, dandy éclairé, virevolte de mondanités en rendez-vous discrets, lorsqu'un drame vient bouleverser sa vie. Tandis qu'il s'apprête à écrire Le Portrait de Dorian Gray, il découvre dans un meublé le corps d'un jeune garçon de sa connaissance. Tout semble indiquer un meurtre rituel. Et en ami fidèle, Oscar Wilde s'est juré de ne pas trouver le repos tant que justice n'aura pas été faite pour Billy Wood.

    Mon ressenti

    Des trois livres, ce n’est pas mon préféré et c’est le premier de la série. Peut être le temps de poser le décor, je ne sais pas. Je trouve les présentations des personnages longues alors que dans les deux autres, c’est plus court peut être. Le rythme est lent, l’humour y est plus absent.

    Oscar Wilde est un Sherlock Holmes pour le grand plaisir de notre cher Doyle qui est présent dans le livre. Oscar décortique tout à la façon du personnage et tout est prétexte à cela. Secondé et accompagné par un de ses amis qui joue le rôle de Watson.

    Comme d’habitude, l’intérêt du livre est de mêler personnages réels et personnages fictifs, de faire découvrir des quartiers anciens de l’Angleterre… le tout accompagné de citation ou dires de Mr Wilde qui a un avis sur tout et n’importe quoi… ce qui a parfois le don de m’agacer.

    L’histoire policière est agréable et sert de prétexte à évoquer certains problèmes de la société de cette époque et de mœurs.

    Un bon moment de détente

    [/quo




    Mon avis : Volodia


    Un petit bijou du genre. J'ai trouvé ce livre très original dans l'idée de placer Oscar Wilde en détective. L'époque victorienne avec son ambiance hypocrite est très bien reconstituée quant à l'intrigue elle m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Le dénouement en est particulièrement inattendu....





















    Pinky
    M
    M

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Pinky le Jeu 8 Nov 2012 - 12:21

    merci Volodia pour cet avis. C'est intéressant de faire revivre Oscar Wilde et son époque. L'auteur est un grand spécialiste d'Oscar


    Nina
    ML
    ML

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Nina le Lun 25 Aoû 2014 - 23:11

    Oscar Wilde et les crimes du Vatican
    Edition 10/18 - 400 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    En 1892, Arthur Conan Doyle, épuisé d?avoir crée son personnage Sherlock Homes, se retire au spa de Bad Homburg, en Allemagne. Mais sa cure de repos ne se déroule pas comme prévue. La première personne qu?il voit est Oscar Wilde et quand les deux amis font une série de découvertes macabres parmi le courrier des lecteurs auquel Conan Doyle avait prévu de répondre, (un doigt sectionné, une mèche de cheveux et même une main), ils sentent que le jeu ne fait que commencer. La piste les mène à Rome, au c?ur de la citééternelle, au Vatican. Le Pape Pie IX vient de mourir. Les temps sont incertains. Pour résoudre le mystère et comprendre pourquoi l?inventeur de Sherlock Homes a été convoqué de la sorte, Oscar et Conan Doyle s?introduisent dans le cercle le plus privé de l?Eglise Catholique, où les sept hommes religieux les plus influents du monde, ont beaucoup à perdre.

    Mon avis :

    Arthur Conan Doyle est à deux doigts de ce que nous qualifierons de nos jours d’un burn-out. Sherlock Holmes l’épuise, et s’il prend des vacances, c’est pour mettre ses distances entre lui et sa création. Difficile, n’est-ce pas ? Il est quasiment impossible de partir en se laissant derrière soi. Pas de chance : il croise Oscar Wilde en villégiature ! Pire : en ouvrant le courrier de Sherlock Holmes en retard, il découvre des indices plutôt sanglants, et se rend compte qu’il aurait peut-être dû ouvrir son courrier plus tôt ! Autant dire que c’en est fini des vacances, du moins, au sens où l’entendait Arthur. Lui et Oscar partent pour le Vatican.
    J’ai ainsi découvert que la communauté anglaise était importante à Rome, qu’elle soit catholique, ou anglicane, et qu’elle gardait toute son affection pour le thé et les sandwichs au concombre. Ce séjour à Rome, en compagnie de Wilde et de Conan Doyle est presque serein, presque apaisant, entre visite de la ville, et audience auprès des prélats. C’est aussi l’occasion de retrouvailles, entre Wilde et un vieil ennemi, entre Conan Doyle et un ancien condisciple, entre les souvenirs et le présent. Oscar et Arthur rencontrent aussi un singulier médecin, qui soulage ses patients lorsque leur agonie est trop longue.
    Ils n’oublient pourtant pas d’enquêter. Enquête en deux temps : qui est mort ? Qui les a fait venir et pourquoi ? Wilde trouvera les réponses aux deux questions, et révélera la vérité dans un final que n’aurait pas renié Hercule Poirot. Les apparences ne sont pas trompeuses, il faut simplement les déchiffrer. L’esprit pétille littéralement dans ce roman, comme les bulles de champagne que Wilde consomme sans aucune modération mais pour la bonne cause.

    Pinky
    M
    M

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Pinky le Mar 26 Aoû 2014 - 8:33

    merci Nina pour cette présentation, un nouvel opus noté dans mon petit carnet, j'aime les ambiances que l'auteur décrit

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Nina le Mar 26 Aoû 2014 - 9:53

    Merci Pinky pour ta visite.
    Je commence le dernier tome bientôt.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  peyrelong le Mar 26 Aoû 2014 - 12:16

    Merci Nina pour cette présentation. J'aime beaucoup la série des Oscar Wilde de Brandreth, mais n'ai pas encore lu celui-ci.

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Nina le Mar 26 Aoû 2014 - 13:48

    Merci Peyrelong pour ta visite.
    Ce tome est un de mes préférés de la série.

    Contenu sponsorisé

    Re: BRANDRETH Gyles

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:12


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 11:12