Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SUSKIND,¨Patrick

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    SUSKIND,¨Patrick

    Message  Nina le Ven 28 Jan 2011 - 22:33


    Titre : La Contrebasse.
    Auteur : Patrick Süskind.
    Editeur : Le livre de poche.
    Nombre de pages : 92.

    Quatrième de couverture :

    La contrebasse est l’instrument le plus gros, le plus puissant et le plus indispensable de l’orchestre, le plus beau aussi, dit d’abord le contrebassiste. Mais bientôt l’éloge pompeux laisse affleurer les frustrations et les rancœurs du musicien et de l’homme. Et peu à peu la haine d’abord refoulée de cette encombrante compagne s’exprime, se déchaîne et explose jusqu’à la folie…Un monologue tragique et drôle, par l’auteur de Parfum.

    Mon avis :

    Cette pièce tranche avec nos habitudes théâtrales. En effet, le contrebassiste est seul sur scène, et doit interpréter ce monologue. Faisant fi du principe de double énonciation que je serine à mes élèves, il s’adresse directement aux spectateurs. Il lui livre son amour pour son instrument. Pédagogue, il explique son histoire, le rôle de son instrument dans l’orchestre, il évoque les œuvres qui lui sont consacrées. La contrebasse est littéralement un second personnage. Omniprésente sur scène mais surtout dans la vie de son instrumentiste, elle monopolise l’attention.
    Peu à peu, l’amour fait place à la rancœur et aux frustrations. Il faut dire que les nombreuses gorgées de bière, si elles permettent à l’acteur de se réhydrater, lèvent peu à peu les inhibitions du contrebassiste. Etouffé par son lien étroit avec la contrebasse, il convoque dans son appartement la ville, ses voisins, l’orchestre et la cantatrice dont il est amoureux en secret.
    La contrebasse est une véritable performance.

    Pinky
    M
    M

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Pinky le Dim 17 Avr 2011 - 14:07

    LE PIGEON



    Roman

    88 pages édité au livre de poche

    Résumé

    Lorsque lui arriva cette histoire de pigeon qui, du jour au lendemain, bouleversa son existence, Jonathan Noël avait déjà dépassé la cinquantaine, il avait derrière lui une période d'une bonne vingtaine d'années qui n'avait pas été marquée par le moindre événement, et jamais il n'aurait escompté que pût encore lui arriver rien de notable, sauf de mourir un jour.Et cela lui convenait tout à fait. Car il n'aimait pas les événements, et il avait une véritable horreur de ceux qui ébranlaient son équilibre intérieur et chamboulaient l'ordonnance de sa vie.

    Mon ressenti

    Le moins que l’on puisse dire, dès sa naissance, Jonathan n’a pas de chance, si je peux appeler ça chance… entre déportation, perte de ses parents, élevé dans une famille d’accueil, devenu ouvrier agricole, parti faire la guerre, marié sans choix, séparation … bref Jonathan subit la vie sans prendre une initiative. Il chemine dans sa vie tel un métronome, tout est compté, calculé et sans jamais d’imprévu. Jonathan ne souhaite qu’une chose, être tranquille.

    Et puis l’insoutenable arrive avec le pigeon. Imaginez, une petite chambre de bonne d’à peine 10 m2, pour aller aux toilettes écouter à la porte pour être sûr qu’il n’y a personne dans le couloir ou que l’on pourrait croiser, ouvrir la porte, passer la porte et là, poser sur le sol fier comme un coq, le regard rivé au votre, un pigeon vous défit. Le quotidien de Jonathan bascule à ce moment là, paranoïa et peur irrationnelle vont s’installer. Ces deux éléments vont permettre au personnage de s’interroger sur le sens de la vie à bientôt 60 ans. La journée qu’il va vivre, va être une journée d’expérimentation : telle une réaction en chaîne, tout va se modifier. De pas beaucoup mais suffisamment pour entraîner le personnage dans les méandres de sa pensée et jeter un regard sur les autres…

    Perdre la maîtrise, lâcher prise, s’autoriser sont peut être parfois des choses que l’on peut perdre de vue, car à des niveaux moindre, nous avons tous peur du changement dans nos vies que ce soit au niveau personnelles, familiales, professionnelles… car même si nous fuyons la routine, c’est quand même notre quotidien qui nous rassure un minimum.

    Le pigeon tel le petit grain de sable a le mérite pour Jonathan de s’interroger sur une journée…

    A découvrir ce petit conte moderne
    coup de coeur

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Ratdebibliotheque le Dim 17 Avr 2011 - 16:59

    Je le note !

    Nina
    ML
    ML

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Nina le Dim 17 Avr 2011 - 17:24

    Je le note aussi.
    Merci Pinky.

    Pinky
    M
    M

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Pinky le Dim 17 Avr 2011 - 19:51

    de rien les filles, merci de votre passage

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Lau1307 le Lun 18 Avr 2011 - 4:55

    Merci pour cet avis Pinky.

    J'ai lu Le parfum de cet auteur et j'avais eu un coup de coeur pour ce livre. Cependant, et j'ignore pourquoi, je ne me sens pas attiré par ses autres livres... sais pas

    Pinky
    M
    M

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Pinky le Lun 18 Avr 2011 - 11:36

    moi aussi j'ai adoré le parfum...

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 3 Mai 2011 - 18:44

    Le pigeon

    Mon avis :
    Désolé, Pinky, je vais peut-être te faire bondir de ta chaise, mais je n'ai pas trouvé de but à ce roman. J'ai bien compris ce que l'auteur voulait nous faire comprendre, un grain de sable (ici le pigeon) peut nous inciter à nous interroger sur notre vie et à tout remettre en cause. Mais j'ai trouvé ce roman long (alors qu'il est très court !). Et l'absence de dialogues m'a vraiment gênée !

    Pinky
    M
    M

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Pinky le Mer 4 Mai 2011 - 11:31

    pas de souci Ratdebibliothèque je suis bien arrimée

    tu n'as pas trouvé de but, et pour cause il n'y en a pas, si ce n'est simplement de montrer comment l'imprévu peut apporter de nouveaux angles d'approche vis à vis de notre regard et que parfois à force de bien rythmer notre quotidien ou notre vie, nous en oublions de nombreuses perspectives ou tout simplement nous-même.

    Rassures toi, chacun ses gouts et ses couleurs, cela parle tout simplement de nous et l'échange fait que l'on s'enrichit toujours..

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Majuscule le Mer 4 Mai 2011 - 12:18

    Je n'ai jamais pu aller jusqu'au bout du "Parfum". ce livre raconte quelque chose de répugnant selon mon ressenti. Il y avait quelque chose de pervers ou de psychopate dans le personnage de Grenouille et ce fut insupportable. Alors du coup, ses livres ne m'attirent pas du tout...

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Ratdebibliotheque le Mer 4 Mai 2011 - 16:57

    [quote="Pinky"]pas de souci Ratdebibliothèque je suis bien arrimée

    tu n'as pas trouvé de but, et pour cause il n'y en a pas, si ce n'est simplement de montrer comment l'imprévu peut apporter de nouveaux angles d'approche vis à vis de notre regard et que parfois à force de bien rythmer notre quotidien ou notre vie, nous en oublions de nombreuses perspectives ou tout simplement nous-même.

    Ca va alors, tu n'es pas tombée de ta chaise ! Very Happy
    Oui, j'ai compris le message qu'il a voulu passer mais le fait qu'il n'y ait pas d'histoire m'a déçue.
    Par contre, "Le parfum" m'a enchantée. Je vais essayer "La contrebasse" si j'arrive à le trouver !

    Pinky
    M
    M

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Pinky le Mer 4 Mai 2011 - 19:26

    j'attends ton avis alors...

    Céline72
    LEH
    LEH

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Céline72 le Dim 25 Sep 2011 - 15:32

    Le Parfum

    Éditions Le Livre de Poche de 2006, 279 pages

    Quatrième de couverture :

    Enfance malheureuse et pauvre, sans aucun amour, l'unique don que la vie ait fait à Jean-Baptiste Grenouille est son extraordinaire odorat. Mais c'est aussi ce dernier qui va faire de lui un meurtrier sans pitié qui cherche à posséder le doux parfum des jeunes filles en les tuant.

    Mon avis :

    Un des mes livres préférés, tout y est: une plongée historique réussie, un Grenouille épouvantablement attachant, un rythme qui nous tient en haleine du début à la fin...
    L'auteur a une belle écriture, il décrit tellement bien les odeurs, les parfums...qu'on a vraiment la sensation de les sentir.
    Un roman qui devrait trouver sa place dans toutes les bibliothèques.

    Contenu sponsorisé

    Re: SUSKIND,¨Patrick

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:34


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 11:34