Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    BUSSI, Michel

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Sam 15 Jan 2011 - 20:06

    Code Lupin. Un Da Vinci Code Normand.



    Policier

    176 pages, édition PTC

    Résumé

    L’aiguille creuse d’Etretat, les tours blanches de l’abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d’équinoxe de la Barr-y-va…

    Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au cœur du triangle d’or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc.

    Imaginé ?

    Est-ce si sûr ?

    Et si les aventures d’Arsène Lupin dissimulaient un code ? Un sens secret ? La clé d’un trésor normand, bien réel celui-là ? Le célèbre professeur Roland Bergton en est convaincu. Il dispose d’une journée pour percer l’énigme, avec pour seuls indices une pièce d’or trouvée sous les falaises, une nouvelle inachevée de Maurice Leblanc… et l’aide d’une jeune étudiante en histoire, aussi brillante que séduisante.

    Mon ressenti

    J’ai adoré ce bouquin, étant une fan du gentleman cambrioleur, je n’ai pas été déçue du voyage. Cela m’a donné envie de me replonger dans les merveilleux livres de Leblanc.

    L’auteur a eu une idée géniale et c’est avec truculence qu’il nous lance sur la piste d’un fantastique trésor caché dans les livres avec Arsène Lupin. C’est époustouflant, à tel point que je suis en train d’essayer de convaincre Mr Pinky de passer nos prochaines vacances en Normandie et de faire le trajet que suggère Michel… et pourquoi pas trouver peut être quelques piécettes…. (il en reste… oui !)

    Si je me suis bien éclatée avec l’histoire, par contre je trouve que les personnages manquent un peu de profondeur… en tout cas, cela n’est pas sans rappeler un autre livre et certains personnages… d’ailleurs, L’auteur a joué aussi comme Lupin avec les anagrammes des noms… ainsi son personnage s’appelle Robert Langdon… si on inverse les deux syllabes des mots = Roland Bergton (professeur aussi du Da Vinci Code…) mais c’est bon enfant… et j’ai passé tellement un bon moment que cela est secondaire…

    Nina
    ML
    ML

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Nina le Ven 28 Jan 2011 - 22:00


    Titre : Code Lupin. Un Da Vinci Code Normand.
    Auteur : Michel Bussi.

    Mon avis :
    En ouvrant ce roman, je me demandais s’il tiendrait les promesses de son quatrième de couverture. La normande que je suis, grande lectrice de Maurice Leblanc, ne fut pas déçue. Ce livre est très plaisant.

    D’abord, il nous offre le plaisir d’une promenade dans des lieux normands connus (les falaises d’Etretat) ou peu connus, en rendant justice à leur beauté et à leur singularité, que ce soit à l’intérieur des terres ou sur la côte. De manière impartiale, il nous guide vers des merveilles naturelles (les valleuses) et vers celles crées par la main de l’homme (le château de Gueures, celui de Boscol).

    Ensuite, l’auteur connaît sur le bout des doigts l'oeuvre de Maurice Leblan. J'ai envie de dire "moi aussi" (j’ai lu tous les romans dont Arsène Lupin est le héros, et même quelques romans fantastiques de Maurice Leblanc) et préciser dans la préface que tous ses extraits sont authentiques est pour moi superflue. J’admire avec quel brio il se sert de chaque parcelle de ces romans pour créer de manière ludique et cohérente sa propre intrigue.

    La matière offerte par Maurice Leblanc est si riche que l’économie de moyen est de mise pour la mettre en valeur. Les personnages sont peu nombreux (le professeur, son étudiante, et un mystérieux opposant), le but poursuivi est clairement énoncé (une chasse aux trésors), l’unité de lieu et de temps est perceptible (vingt-quatre heures en Normandie).

    Reste le sous-titre. Da Vinci Code normand ? Je serai tentée de dire «pastiche », du nom du héros (Bergton au lieu de Langdon), au passé douloureux de son étudiante, en passant par le déchiffrage du cryptogramme. Le ton est léger, et les embûches sur la route des deux héros ne mettent pas leur vie en danger. Je dois avouer que plus j’avançais dans ma lecture, plus je craignais d’être déçue par le dénouement, que j’imaginais sanglant, à l’image de certains romans ayant inspiré des sagas de l’été à la télévision. Heureusement non. La résolution de l’énigme révèle uns histoire tragique, plausible et touchante.

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Ven 28 Jan 2011 - 22:22

    merci Nina de m'avoir fait découvrir ce livre, cela a été un vrai coup de cœur... et je l'ai déjà offert 3 fois à des amis

    Nina
    ML
    ML

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Nina le Ven 28 Jan 2011 - 22:25

    Je suis très heureuse d'être à l'origine de cette découverte Pinky.
    J'ai une tendresse particulière pour ce livre, pour Lupin et pour la Normandie.
    En tout cas, je suis contente qu'il ait été un coup de coeur pour toi.

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Sam 29 Jan 2011 - 12:46

    nous allons peut être d'ailleurs aller en vacances là-bas, en reprenant l'itinéraire proposé dans le livre, c'est à l'étude....

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Lun 10 Fév 2014 - 13:09

    UN AVION SANS ELLE



    Policier, édité chez Pocket en mars 2013

    570 pages

    Résumé

    Lyse-Rose ou Émilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapée d'un crash d'avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

    Mon ressenti

    Un grand coup de cœur : l’histoire est magistrale. Dès les premières pages, j’ai été happée par celle-ci. Quel drame et quel déchirement pour ces deux familles : elles m’ont touchée dans leur épreuve et leur légitimité à « réclamer » ce bébé miraculé. Jusqu’où sommes-nous prêts pour protéger les nôtres ou pour défendre leur appartenance à notre famille ? C’est un combat douloureux où tout est permis.

    La question des origines, des racines est omniprésente dans cette histoire racontée de main de maître. Dix-huit années d’enquêtes, de recherches que j’ai suivies avec fébrilité, moi qui ne suis pas une adepte du genre. J’ai été scotchée par l’apothéose finale. J’ai été emportée par cette histoire que je vous recommande chaudement. De plus, j’adore cette chanson de Charlélie Couture, elle laisse un fond sonore à la lecture des plus enveloppantes.

    A découvrir absolument

    Merci Armorick pour cette belle découverte


    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Lun 10 Fév 2014 - 13:09

    Je n'ai pas trouvé ta présentation Armorick : a-t-elle disparu ou est-ce un oubli de ta part ?

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 11 Fév 2014 - 15:32

    Merci, Pinky, pour ton avis, je le note !

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Mar 11 Fév 2014 - 21:32

    merci pour ta visite Ratdebibliothèque

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Sam 14 Juin 2014 - 12:01

    NYMPHÉAS NOIRS



    Policier, édité chez Pocket en septembre 2013

    493 pages

    Résumé

    Une fillette de onze ans surdouée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui sait et voit tout constituent le point de départ de l'intrigue. À Giverny, Jérôme Morval, chirurgien ophtalmologiste, enfant du pays, a été retrouvé assassiné près de la rivière de l'Epte. Pour Laurent Salignac, fraîchement débarqué de l'école de police de Toulouse, le suspect est tout désigné : il s'agit de Jacques Dupain, mari de la belle institutrice, Stéphanie. Cette affaire ferait-elle écho à l'assassinat du petit Albert Rosalba, retrouvé mort dans les mêmes circonstances en 1937 ? La vieille femme qui sait et voit tout, narratrice à ses heures, guide le lecteur dans ses déambulations à Giverny et, à petites touches, se confie : elle seule détient la vérité. Mais quelle vérité ? Car dans le reflet d'une toile de maître d'exception, Les Nymphéas, passé et présent se confondent, meurtres et passions ressuscitent quand jeunesse et mort défient le temps...

    Mon ressenti

    C’est un coup de cœur pour cette histoire fabuleuse mêlant habilement art, énigme, analyse et remarques pertinentes, indices, labyrinthe, étonnement, suspense… a l’instar du sixième sens, j’ai été bluffée. Et pourtant, en lisant les premières pages, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire parce que j’avais quelques infos mais je n’arrivais pas à les relier entre elles… peut-être n’avais-je pas bien compris ou j’avais loupé quelque chose, donc j’ai relu les premières pages. Même constat ! Et puis, intéressée par l’aura du peintre qui est omniprésente, j’ai été happée littéralement par cette histoire flamboyante et originale. Au fur et à mesure, je suis devenue Monet en mettant en pratique l’impressionnisme dont il est l’auteur. J’ai construit et peint à sa manière un tableau de l’histoire par petite touche de ci de là, et le miracle opère.

    Pas d’explication sur l’histoire, il vous faudra découvrir Giverny et comme beaucoup de touristes faire votre propre tableau.

    A découvrir absolument

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Mar 12 Aoû 2014 - 9:19

    GRAVE DANS LE SABLE



    Roman édité chez France Loisir en 2014.

    Polar paru en 2007 sous le titre « 0mahas crimes »

    512 pages

    Résumé

    Juin 1944. 178 soldats sont tirés au sort pour débarquer sur la côte Normande ; ils seront les premiers tués. Mais peut-on conjurer le sort ? Tricher à cette loterie ? Et vous, que seriez-vous prêt à promettre pour échanger votre place ? Et votre promesse, que vaudra-t-elle lorsque tous les témoins seront morts ?

    Mon ressenti


    Comme à son habitude, Michel Bussi a une manière bien à lui de vous raconter une histoire et de vous prendre par la main pour vous accompagner. C’est une intrigue simple sans profondeur pourrait-on croire, si ce n’est l’imbrication des pistes et surtout des personnages. Je suis bluffée par la profondeur de toutes ces personnes qui deviennent au fil des pages, des gens que j’ai découverts avec plaisir. Au fur et à mesure de ma lecture, je me suis aperçue que de nombreux liens me liaient à eux. Les personnages se dévoilent et murissent tout au long de ces 50 ans : certains s’enlaidissent, d’autres s’ouvrent… attachants, percutants, violents, combatifs, manipulables, courageux, aimables.

    Un road movie autour du débarquement et des commémorations du D Day à la recherche de la vérité et de l’honneur : le prix d’une vie est évalué à combien ? Accidents, disparitions, meurtres se succèdent et chacun croît connaître la Vérité. Tous iront jusqu’au bout pour défendre sa Vérité.
    J’ai bien aimé cette histoire qui se lit rapidement.


    Ahotep
    LA
    LA

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Ahotep le Sam 13 Sep 2014 - 16:49

    Ne lâche pas ma main






    Résumé : 
    Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l'île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. 
    Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. 
    Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n° 1. D'autant qu'il prend la fuite avec leur fille de six ans. 
    Barrages, hélicoptères... la course-poursuite est lancée au coeur de la population la plus métissée de la planète. 
    Et si cette chasse à l'homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?  




    Mon avis
    Un roman policier palpitant qui nous fait découvrir La Réunion. J'ai beaucoup aimé le changement de narrateur et le rythme du roman. L'intrigue est passionnante. La fin est complètement inattendue!! 
    C'est un auteur coup de coeur à découvrir avec plaisir.

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Sam 13 Sep 2014 - 19:51

    merci Ahotep pour cette présentation, un auteur que j'apprécie beaucoup

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Dim 28 Sep 2014 - 12:33

    N'OUBLIER JAMAIS



    Policier
    , édité aux presses de la cité en mai 2014

    500 pages

    Résumé

    « Ca va mademoiselle ? répéta-t-il. Elle tourna vers lui. Il avança. Les herbes hautes montaient jusqu’ à mi-jambe et il se fit la réflexion que la fille n’avait peut-être pas aperçu la prothèse fixée à sa jambe gauche. Il se trouvait maintenant face à elle. Dix mètres. La fille s’était encore approchée du précipice, le dos offert au vide.
    Elle avait beaucoup pleuré, mais la fontaine semblait tarie. La maquillage autour de ses yeux avait coulé, puis séché. Jamal eut du mal à ordonner les signes contradictoires qui se bousculaient dans sa tête.
    Le danger. L’urgence. »

    Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper et l’ambition de devenir le premier handicapé à réaliser l’une des courses d’endurance les plus ardues du monde, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Parti s’entraîner, ce matin de février, sur la plus haute falaise d’Europe, il a d’abord remarqué l’écharpe rouge accrochée à une clôture ; puis la vision d’une femme, incroyablement belle, les yeux rivés aux siens, prête à sauter dans le vide. Ils sont seuls. Le temps est suspendu. Ultime recours, Jamal lui tend l’écharpe, mais la femme bascule.
    Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, Jamal trouve le corps inerte de l’inconnue, un filet de sang qui s’échappe du crâne. A son cou, l’écharpe rouge.
    Ceci est la version de Jamal. La vraie ?

    Mon ressenti

    Une intrigue machiavélique à souhait et l’ombre d’Hitchcock plane au travers de ces pages. C’est une histoire qui se lit vite et happe le lecteur avec ses propres questions « et si… c’était moi ? ». La manière dont est conçue la trame : j’ai oscillé tantôt du côté de Jamal (bouc émissaire parfait qui réunit à lui seul pas mal de point des minorités), tantôt c’est lui le fou et tantôt avec l’idée d’une machination perverse.

    Comme à son habitude, Michel nous entraîne en Normandie une région qu’il apprécie et connait bien et nous convie autour de rebondissements surprenants à courir sur la lande ou à moins que ce soit pour sa vie ! Parallèlement, il y a quelques longueurs mais pris dans la lecture, ça passe.

    Un très bon moment de lecture et des coins à aller voir…

    Céline 37
    LA
    LA

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Céline 37 le Lun 15 Déc 2014 - 12:46

    Un avion sans elle




    L'histoire :
     
    23 décembre 1980. Un crash d'avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd'hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ? Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu'il s'apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu'il referme aussitôt, assassiné. Il ne reste plus qu'un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité...
     
     
    Ce que j'en ai pensé :
     
    L'idée de départ est intéressante et la lecture se fait toute seule, même si le présent s'intercale avec le rapport d'enquête du détective qui lui se situe dans le passé.
    L'intérêt est toujours suscité via des des petites phrases dans la narration du détective du genre "J'y reviendrai plus tard".
    Certes le cliché des méchants riches et gentils pauvres est un peu caricatural. Mais, dans l'ensemble le livre se lit bien et j'ai passé un bon moment au fil des pages.
    Et surtout, j'ai aimé ne pas avoir réussi à deviner l'épilogue.

    A relire sur mon blog : ici

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Mar 16 Déc 2014 - 10:16

    merci Céline pour cette présentation, j'ai beaucoup aimé ce livre, c'est mon 2ème dans le top de cet auteur

    Marion
    LEH
    LEH

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Marion le Mer 4 Fév 2015 - 16:36

    UN AVION SANS ELLE

    J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire et au final je ne l’ai pas trouvée très intéressante. A mes yeux, l’idée de départ n’était pas mauvaise : un enfant survivant, deux familles, mais la psychologie des personnages est survolée et le réalisme n’est pas au rendez-vous. Reste que le livre est bien écrit et se lit facilement. J’ai trouvé que c’était un bon divertissement.
    3 etoile jaune

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Jeu 5 Fév 2015 - 11:32

    merci Marion pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Nina le Jeu 7 Mai 2015 - 2:31


    Maman a tort.
    Edition Presse de la Cité - 500 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu’il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l’aurait peut-être pas écouté. Car ce qu’il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n’est pas sa vraie mère. Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche…
    Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger.

    Mon avis :

    Rédiger un avis peut être compliqué, surtout quand le constat est simple : j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre une fois que je l’ai commencé, je l’ai lu en trois jours (et oui, parfois, il faut dormir, et surtout, se rendre au travail). L’ai-je aimé ? Oui. Quels procédés font que cette lecture était addictive ? Je vais tenter de les analyser.
    Tout d’abord, le lecteur est plongé quasiment à la fin de l’action, presque au moment du dénouement, dans un moment de grande tension. Les questions se bousculent dans sa tête : pourquoi, comment en est-on arrivé là ? Envie de tourner la page pour en savoir plus ? C’est fait. Certains auteurs nous plongeraient quelques années en arrière, et l’on aurait l’impression d’être floués (je serai sympa, je garderai les noms pour moi). Ici, non : quelques jours plus tôt suffisent. Bien sûr, nous apprendrons des faits qui ont eu lieu bien plus tôt dans l’action, et ces faits seront nombreux, mais jamais ils ne viendront rompre le rythme de la narration puisqu’ils nous seront presque toujours racontés de manière indirecte par un des enquêteurs. Le point commun de tous ces récits arrachés au passé ? Ils sont tous destinés à Marianne Augresse, la commandante. Elle peut se vanter de diriger des hommes brillants, de son stagiaire au beau gosse de service (et même hors service) sans oublier papy, sur le point de prendre sa retraite.
    Drôle de nom, d’ailleurs « Augresse ». Reflète-t-il son caractère, ce qui expliquerait qu’à presque quarante ans, aucun homme ne partage sa vie, aucun enfant ne l’appelle maman ? Est-ce pour ces raisons qu’elle dirige une brigade – elle s’est tant occupée de sa carrière qu’elle n’a pas eu le temps d’avoir une vie privée ? Ou bien est-elle à même de combattre « l’ogre » qui effraie tant le petit Malone ? Et que dire du psy, Vasile Dragonman, pas vraiment apte à lutter contre les « vrais » dragons qui pourraient surgir sur son chemin. Oui, j’en demeure d’accord, nous sommes dans un roman policier mais, parfois, des éléments de conte surgissent- un enfant n’est-il pas au centre de ce roman ?
    Oui, j’aurai peut-être dû commencer par lui, par Malone, cet enfant qui affirme que sa mère n’est pas sa vraie mère. Cet enfant qui a l’air très en avance pour son âge, bien trop mature, bien trop effrayés par des faits qui ne troublent pas des enfants. Présentez-moi un seul petit normand qui ait peur de la pluie (pour nous, ce sont plutôt les jours de grand soleil qui sont des anomalies) ! Cet enfant qui semble, plus l’intrigue progresse, au centre d’enjeux qui dépassent le simple « cercle de famille » ordinaire. Angoissant ? Oui. Et pour beaucoup de raisons que je n’analyserai pas ici, le but n’est pas de gâcher le plaisir de la lecture et de la découverte.
    Maman a tort : un excellent roman.

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Jeu 7 Mai 2015 - 8:24

    merci Nina pour cette présentation, les noms choisis ne le sont pas en effet et rappellent curieusement le monde des contes. Pour ma part, je vais attendre un peu avant de le lire

    Nina
    ML
    ML

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Nina le Jeu 7 Mai 2015 - 19:47

    Merci Pinky pour ta visite.
    Rien ne presse : il est paru aujourd'hui.

    carineela
    LEH
    LEH

    Re: BUSSI, Michel

    Message  carineela le Dim 13 Sep 2015 - 20:10


    Maman à tort
    3,5 etoile jaune

    Mon avis :
    Au début sur les 15 première pages j'étais assez mitigée. On commence par la fin, on sent une tension mais bien sur toute l'intrigue est ficelée. Je ne savais pas trop quoi en penser mais j'ai continué et j'ai vite était prise par l'intrigue. Celle de ce petit garçon de 3 ans qui certifie que sa maman n'est pas sa maman, qui a une phobie de la pluie et qui ne communique qu'avec son Grouti. Ajoutez a cela un psy scolaire qui tente d'expliquer le fonctionnement de la mémoire d'un enfant à la commandante de police, et voilà vous plongez dans l'intrigue.
    Sans trop en dévoiler je dois avouer qu'un événement auquel je ne m'attendais pas en milieu de livre a fini de me faire totalement adhérer à l'intrigue. Les histoires s’entremêlent d'une façon cohérente et bien tournée et quand cela se termine, on a la sensation plaisante d'avoir passé un bon moment avec ce bon policier.
    A découvrir avec plaisir.

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Lun 14 Sep 2015 - 8:58

    merci Carineela pour cette présentation, il est noté sur mon petit carnet

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Hesperide le Lun 14 Sep 2015 - 10:03

    Je viens de lire Un avion sans elle (en sautant des pages car insupportable) et j'en suis fort decue! Tout y est superficiel - caracteres, narration, histoire, dialogues. Je ne lirai plus cet auteur.

    Pinky
    M
    M

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Pinky le Lun 14 Sep 2015 - 13:17

    quel dommage Hesperide, le message est clair. Pour ma part j'ai adoré cet opus...

    Contenu sponsorisé

    Re: BUSSI, Michel

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:55


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:55