Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    CAROFF André

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    CAROFF André

    Message  Pinky le Dim 16 Jan 2011 - 12:21

    La guerre des Nosiars



    SF

    233 pages édité au fleuve noir en 1972

    Résumé

    Philippe
    Brun revint à lui lentement. À travers le dôme de l’astronef, la Terre
    n’était plus qu’une ridicule petite boule. Rhana, cette étrange fille
    qui s’était foulé la cheville alors que Philippe quittait son magasin,
    et qu’il avait eu l’idée saugrenue de ramener chez elle, lui dit : –
    J’habite un univers lointain dont le roi Hermo XV vient de mourir. Pour
    éviter une guerre galactique, il nous fallait un remplaçant. Vous êtes
    destiné à monter sur le trône vacant de la 805ème galaxie. Elle tenait
    un fulgurant, et toute résistance était inutile. D’ailleurs, la Terre
    venait de disparaître dans le néant...


    Mon avis

    Un
    livre sympatique qui pose la question de l'évolution d'une
    civilisation, à force de trop vouloir se perfctionner on perd parfois le
    sens pratique de la vie et du plaisir...
    Notre ami terrien très
    proche de nous, se trouve propulsé dans un monde galactique et va
    découvrir un autre monde du fait de sa simple ressemblance avec le
    roi... il découvre que personne ne se rebelle, ne se bat pour ses idéaux
    ... puisque cela a été décidé par le roi, ce sont les règles de bien
    séance... qui tournent parfois au ridicule...

    Le livre se lit
    comme on regarde un James Bond, c'est bon enfant, il y a des
    incohérences... mais bon, c'est tellement sympa que je ne vais pas boudé
    mon plaisir...

    A lire pour les amateurs du genre, cela repose les méninges...

    Pinky
    M
    M

    Re: CAROFF André

    Message  Pinky le Sam 24 Sep 2011 - 8:46

    LE RIDEAU DE BRUME



    SF

    234 pages édité au fleuve noir en 1971

    Résumé

    Un roulement de tambour s'éleva, enfla, persista, lancinant. Bul Isome tenta de ruer, mais le nœud coulant se resserra autour de son cou et il se tint tranquille. Sur l'esplanade, la foule était muette et immobile. Seul le roulement de tambour se faisait entendre, et Jato Salor sut qu'il emporterait dans la mort ce dernier son, car il était clair que l'instant du supplice approchait. — Mourir ici, maugréa Bul, dans une galaxie Inconnue et loin d' Obicera, ce n'est pas ce dont j'avais rêvé... — II faut bien mourir un jour, souffla Nadu Onela. Ils regardèrent Jato Salor, le virent statufié, œil écarquillé vers le ciel que le couchant enflammait, suivirent machinalement ce regard que l'espoir illuminait. Par-desus les toits plats de Welhhu, le vaisseau spatial « Itanamo » arrivait rapidement, canons désintégrateurs braqués...

    Mon ressenti

    L’auteur nous ballade pas mal, des idées mais rien de transcendant… cela ne décolle pas !
    Une planète est menacée de famine sous l’essor démographique, seule alternative aller voir au delà de la brume…
    Il y a des allés retours du héros qui a du mal à dépasser le rideau… Seule excuse pour l’auteur, c’est son premier livre en SF, avant il écrivait des policiers ou de l’espionnage, et bien avant des contes… !

    Pinky
    M
    M

    Re: CAROFF André

    Message  Pinky le Sam 16 Juin 2012 - 10:12

    L'EXILE d'ARKOS



    SF

    233 pagers Edité au fleuve noir en 1973

    Résumé

    Au cœur de galaxie 730, le capitaine Elax Xez est condamné à l'exil sur une planète déserte nommée Akros. Un astronef l'éjecte sur cette terre inconnue. Peu après, Elax Xez constate qu'il se trouve sur une île. Sachant Akros inhabitée, il s'organise pour survivre, espérant envers et contre tous que son innocence sera prouvée. Mais, un an plus tard, il vit toujours en solitaire. Puis, un jour, Elax voit passer un hydroglisseur. Il escalade la montagne, aperçoit un continent et construit un radeau afin de rejoindre cette civilisation insoupçonnée. Il y parviendra, et ce sera le début d'une odyssée dans laquelle les Terriens n'auront pas le plus beau rôle.

    Mon ressenti

    Un roman d’action mais qui a mal vieilli, pas de grosses surprises : les méchants sont très très méchants, et les gentils et bien comme d’hab. ! L’histoire s’ouvre sur un double meurtre, le héros tue sa femme et son amant… mais les corps disparaissent. Il est condamné à l’exil, tout seul… le décor est posé, il est facile de construire ensuite.
    Seuls les méchants sont intéressants (comme toujours me direz-vous !) parce que pour l’époque c’est une nouveauté, ce sont les humains, les terriens qui ont le très mauvais rôle. Bien sûr dans d’autres livres SF, nous tenions déjà cette place… mais ce n’est pas souvent.
    Bref, un bon divertissement qui ne fait pas mal à la tête avec sa dose de naïveté…

    A vous de voir

    binou
    ML
    ML

    Re: CAROFF André

    Message  binou le Sam 16 Juin 2012 - 10:15

    merci Pinky mais la SF ce n'est pas trop mon truc sais pas

    Pinky
    M
    M

    Re: CAROFF André

    Message  Pinky le Sam 16 Juin 2012 - 13:48

    pas grave, je suis contente de ton passage néanmoins

    Pinky
    M
    M

    Re: CAROFF André

    Message  Pinky le Jeu 31 Déc 2015 - 13:14

    L'EXILE D'ARKOS



    SF édité au fleuve noir en 1973

    240 pages

    Résumé

    Au cœur de galaxie 730, le capitaine Elax Xez est condamné à l'exil sur une planète déserte nommée Akros. Un astronef l'éjecte sur cette terre inconnue. Peu après, Elax Xez constate qu'il se trouve sur une île. Sachant Akros inha¬bitée, il s'organise pour survivre, espérant envers et contre tous que son innocence sera prouvée. Mais, un an plus tard, il vit toujours en solitaire.
    Puis, un jour, Elax voit passer un hydroglis¬seur. Il escalade la montagne, aperçoit un conti¬nent et construit un radeau afin de rejoindre cette civilisation insoupçonnée. Il y parviendra, et ce sera le début d'une odyssée dans laquelle les Terriens n'auront pas le plus beau rôle.

    Mon ressenti

    A l’instar de Chuck Noland dans « seul au monde » (film avec Tom Hanks), Elax Xez organise sa survie sur cette nouvelle terre. Mais l’isolement l’amène à se poser la question de sa fin jusqu’au jour où il aperçoit au loin un bateau à l’horizon qui se déplace vite. Fouetté à nouveau par l’envie, il imagine un nouveau monde et s’empresse de s’y rendre malgré les embuches nombreuses.

    Elax va découvrir qu’une race qui se dit supérieure, détruit tout sur son passage à seule fin de faire survivre les siens qui croissent rapidement. Ces êtres étranges sont les terriens qui absorbent tous les poissons des océans et qui appauvrissent les peuples qui se nourrissent des richesses de l’océan, qui détruisent les sources d’eau douce en y déversant leurs déchets toxiques, qui réduisent à néant la faune et la flore pour atteindre les richesses que regorge le sol… Ils colonisent ainsi toutes les planètes qu’ils croisent car ils en veulent toujours plus.
    Il lui faut impérativement prévenir les siens pour protéger sa planète du fléau qui la menace !

    Au final un livre sympathique mêlant complot, aventure, amour et une foule de questions… et nous donnant pour une fois le mauvais rôle !
    J’ai lu ce livre au début de la COP 21, le livre date de 1973 !!!

    A découvrir


    Contenu sponsorisé

    Re: CAROFF André

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:29


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 16:29