Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    CHAUVEAU Sophie

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Dim 16 Jan 2011 - 12:42

    La passion Lippi



    Roman historique

    482 pages, édité chez folio en avril 2006

    Résumé du livre

    Florence
    1414. Un enfant hirsute, aux pieds couverts de corne, griffonne
    furieusement une fresque remarquable à même le sol d'une ruelle des
    bas-fonds de la ville. Miraculeusement repéré par Cosme de Médicis et
    placé au couvent des carmes, il va faire souffler un vent de passion sur
    la peinture de la
    Renaissance. Moine et libertin, artiste
    intransigeant et manipulateur sans scrupules, futur maître de
    Botticelli, ses sublimes madones bouleversent son époque. Elles lui sont
    pourtant très intimement inspirées par les filles des maisons de
    plaisir de Florence qui en ont fait leur petit prince caché. Bravant
    tous les interdits et jusqu'à l'autorité suprême du Pape, il commet par
    amour l'ultime provocation. Le scandale le pousse à l'exil et le renvoie
    au secret sanglant enfoui au cœur de son enfance. Peintre voyou, ange
    ivre, fra Filippo Lippi invente un rapport nouveau entre l'art et le
    monde de l'argent et, le premier, fait passer les peintres du statut
    d'artisans estimés à celui d'artistes reconnus.

    Biographie de l'auteur
    Sophie
    Chauveau est écrivain, auteur de romans (Les belles menteuses, Mémoires
    d'Hélène...), d'essais (Débandade, Sourire aux éclats...), de pièces de
    théâtre et d'une monographie sur l'art comme langage de l'amour. Elle
    s'est documentée durant quatre ans pour écrire La passion Lippi.

    Mon avis

    Des
    lieux, des noms, une ville... magiques... Vous aimez la renaissance, la
    peinture, l'Italie... L'auteur fait découvrir la vie d'un peintre dont
    le talent ne se dément pas aujourd'hui encore... il devient le maître,
    le père adoptif de Bottichéli...
    Ce que j'ai adoré ce sont les
    ambiances, les couleurs... je pouvais sentir les peintures, leurs
    luminosités... le monde de la peinture à ses débuts... Lippi est un
    grand inventeur dans la peinture, il a sorti cet art de la religion...
    Entre
    bio et roman, nous suivons la vie de Fra Filippo Lippi, ange, démon,
    voyou, inventeur... il aimait la vie, c'était un épicurien

    2007 :
    Pinky a Florence, chez les Médicis ou Lippi est exposé (notamment "sa
    vierge et l'enfant"... je l'ai vu...)... ce livre m'a fait revivre ce
    voyage aussi...

    A lire absolument pour les amoureux de la peinture... ou pour les hédonistes en tout genre...

    Amicalement, Pinky

    Pinky
    M
    M

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Dim 16 Jan 2011 - 12:46

    Le rêve de Botticelli



    Roman historique
    Edition: Gallimard, chez Folio
    Pages: 471

    Quatrième de couverture:

    Florence,
    quinzième siècle. Sous le règne de Laurent le Magnifique, jamais le
    sang, la beauté, la mort et la passion ne se sont autant mêlées dans la
    capitale toscane. Le plus doué des élèves de Fra Filippo Lippi, un
    certain Sandro Filipepi surnommé depuis l'enfance "botticello - le petit
    tonneau" va mener à son apogée la peinture de la Renaissance. Maître
    d'oeuvre de la chapelle Sixtine, créateur bouleversant d'un Printemps
    inouï, il ressent intimement et annonce les soubresauts de son époque.
    Pendant que Savonarole enflamme enflamme la ville par ses prophéties
    apcalyptiques, il continue à peindre avec fougue. Il entretient alors
    avec Léonard de Vinci une relation faite de rivalité farouche et
    d'amitié profonde. Adulé puis oublié de tous, aussi secret que Florence
    est flamboyante, Botticelli habite un rêve connu de lui seul.

    Sophie
    Chauveau lève le voile sur la personnalité intime, les amours et la
    mélancolie fascinante du plus mystérieux des génies de l'histoire de
    l'art. Après La passion Lippi, elle poursuit son voyage unique dans le siècle de Florence.

    Mon avis:

    C'est
    un livre qui commence de façon très crue. Il faut dire que la
    Renaissance est une période où l'homosexualité est à la fois à la mode
    et combattue. Pour ma part, cela ne m'a pas gêné, car l'auteure nous
    décrit magnifiquement bien l'état psychique dans lequel se trouve Sandro
    Botticelli tout au long de sa vie. Un peintre qui ne s'aime pas, qui
    n'aime ni manger, ni la compagnie de sa famille. Il préfère ses chats
    qui le rassurent par leur présence et leur confiance en lui ainsi que la
    famille Lippi, qui a toujours été là pour lui.
    Pourquoi est-ce
    important tous ces passages charnels et très crus selon moi? Car c'est
    ce qui va rythmer les œuvres de Botticelli. S'il va sublimer La naissance de Vénus
    c'est à cause de sa difficulté tout d'abord à peindre sa filleule
    Sandra, mais aussi à la relation qui va les unir par la suite.
    --> C'est donc un livre que j'ai bien aimé, où j'ai trouvé ce que j'attendais d'une lecture telle que celle-ci.
    -->
    J'ai aussi apprécié la présence de la chronologie qui concerne
    Botticelli, mais également de la bibliographie sur laquelle Sophie
    Chauveau s'est appuyée pour écrire ce livre.

    Pinky
    M
    M

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Dim 16 Jan 2011 - 12:48

    L'obsession Vinci



    Roman historique

    520 pages édité chez Folio en avril 2009

    Résumé
    Qui
    était vraiment Léonard de Vinci ? On connaît l'inventeur virtuose, le
    scientifique précurseur... mais qu'en est-il de l'homme, des ressorts de
    sa créativité ? Des bas-fonds de Florence à la forteresse de Ludovic le
    More, des campagnes guerrières de Borgia à la cour de François Ier,
    Léonard veut tout connaître, tout essayer, tout explorer. Sa ville,
    Florence, le boude. Rome le rejette. Venise se méfie de lui... Pourquoi ?
    Quelles relations eut-il avec ses pairs, Michel-Ange et Botticelli ?
    Sophie Chauveau nous raconte la vie de Léonard de Vinci avec la rigueur
    et la puissance narrative qui ont fait le succès de La passion Lippi et
    du Rêve Botticelli. Elle rend ainsi hommage aux artistes qui ont, il y a
    cinq siècles, conquis leur liberté. " Le siècle de Florence " s'éteint
    avec le plus mystérieux d'entre eux.



    Biographie de
    l'auteur :Sophie Chauveau est écrivain, auteur de romans, notamment Les
    belles menteuses, Mémoires d'Hélène, auteur d'essais et d'une
    monographie sur l'art comme langage de l'amour. Elle s'est documentée
    durant quatre ans pour écrire La passion Lippi, premier volet d'une
    trilogie qu'elle a poursuivie avec Le rêve Botticelli. L'obsession Vinci
    clôt ce " siècle de Florence".

    Mon avis

    Un
    troisième tome qui vient clore l'épopée de Florence au tempsde la
    renaissance. J'ai été un peu déçu par la vision que l'auteur donne de
    Vinci. Elle passe beaucoup de temps sur la sexualité de Vinci, sa
    jouissance, son homosexualité, ses échecs, ses ratages en tout genre...
    bref, une vie glauque... une question vient alors à l'esprit : comment
    un mec comme lui a pu continuer à perturer aux travers des siécles ?
    Déception
    d'autant plus grande, qu'il n'y a très peu d'écho sur ses peintures,
    ses inventions... elles sont survolées... il y a aussi quelques moments
    formidables, comme les fiestas qu'il pouvait donner, son amour pour son
    cheval, sa rencontre avec François 1er... mais il manque la chaleur, la
    joie et l'édonisme que l'on trouve dans la passion de LIppi... il semble
    que Vinci rate beaucoup de choses...

    ce n'est pas l'image que
    j'ai de cet homme en règle général, je n'ai pas la culture et les
    recherches de l'auteur autour de Vinci... mais je suis très perplexe sur
    ce que j'ai lu... donc je continuerai à lire autour de Vinci...

    Sur
    la trilogie, je trouve que le premier est plus que magnifique... on
    sent le plaisir, la peinture, l'ambiance, puis dans le deuxième, la
    peinture s'éloigne un peu, la maladie est là, c'est elle qui va rythmer
    le livre et les oeuvres... Le dernier, le côté glauque est exploité +++ à
    bien des niveaux sans mettre en avant les arts...

    A vous de voir

    lilou57
    LEH
    LEH

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  lilou57 le Mer 9 Fév 2011 - 14:25



    La passion Lippi
    Littérature française, roman historique

    Florence 1414. Un enfant hirsute, aux pieds couverts de corne, griffonne furieusement une fresque remarquable à même le sol d'une ruelle des bas-fonds de la ville. Miraculeusement repéré par Cosme de Médicis et placé au couvent des Carmes, il va faire souffler un vent de passion sur la peinture de la Renaissance.
    Moine et libertin, artiste intransigeant et manipulateur sans scrupules, futur maître de Botticelli, ses sublimes madones bouleversent son époque. Elles lui sont pourtant très intimement inspirées par les filles des maisons de plaisir de Florence qui en ont fait leur petit prince caché.
    Bravant tous les interdits et jusqu'à l'autorité suprême du Pape, il commet par amour l'ultime provocation. Le scandale le pousse à l'exil et le renvoie au secret sanglant enfoui au cœur de son enfance.

    La biographie romancée de Fra Lippi peintre italien que personnellement je neconnaissais pas.
    Mon avis est assez mitigé...Certes la vie de Lippi, enfant des rues, moine libertin et peintre de génie est intéressante mais elle aurait pû être passionnante sans le style de l'auteure. Sophie CHAUVEAU écrit un peu comme on parle. Les phrases sont courtes, hachées. Cela rend la lecture très rapide mais ne permet pas de vraiment s'attacher aux personnages.
    A lire pour l'Art, la Renaissance italienne et Florence.

    Pinky
    M
    M

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Mer 9 Fév 2011 - 20:56

    je ne me retrouve pas dans ce que tu as ressenti Lilou... je me suis réellement attachée à ce peintre que je connaissais de très loin et de le découvrir, de le voir évoluer et de faire naître la reconnaissance de ce métier d'artiste peintre... super, j'ai été happée par l'histoire

    lilou57
    LEH
    LEH

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  lilou57 le Mer 9 Fév 2011 - 21:47

    Oui j'ai lu ton avis qui est plus enthousiaste que le mien mais c'est ce qui fait tout l'intérêt du forum: pouvoir échanger des avis différents.

    Pinky
    M
    M

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Mer 9 Fév 2011 - 22:30

    tout à fait Lilou...

    Kez'
    LH
    LH

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Kez' le Jeu 10 Fév 2011 - 12:07

    Merci pour vos avis. Je ne connais pas du tout l'auteur et j'ai bien envie de tester. A suivre pour moi, je note dans mon carnet

    Pinky
    M
    M

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Lun 16 Déc 2013 - 17:52

    FRAGONARD, L'INVENTION DU BONHEUR



    Roman bibliographique

    544 pages édité chez Folio en avril 2013

    Résumé

    Du soleil de Grasse aux ateliers de Chardin et de Boucher, des intrigues prérévolutionnaires aux diktats de l'Empire, Jean-Honoré Fragonard traverse miraculeusement un demi-siècle de chaos. Dans le rougeoiement crépusculaire de la monarchie, il fait apparaître une couleur nouvelle, un «jaune vie» éclattant, qui va révolutionner d'un sourire l'art pictural. Précurseur des impressionnistes, premier conservateur du futur musée du Louvre, Fragonard pose un regard nouveau sur l'amour. Il invente le bonheur...

    Sophie Chauveau brosse la fresque foisonnante et passionnante de ses soixante-quatorze années d'existence. Elle nous dépeint avec jubilation une époque de contrastes que parfument les dernières fleurs du libertinage.

    Mon ressenti

    J’aime beaucoup ce portrait et l’histoire de ce peintre. L’idée de l’invention du bonheur et la manière dont il imprègne sa peinture est réjouissante. Frago a besoin des couleurs pour avancer, pour se sentir vivant et heureux. J’en suis d’autant plus sensible que je « souffre » de la même « maladie ». Drôle, inventif, mutin, il est avant l’heure un génie du contournement de la censure. J’aime cet élan de la vie, la passion frémissante que l’on sent dans son art, son goût pour le lien et l’amitié.

    Je suis moins convaincue parfois par les longueurs de certains passages qui viennent desservir l’histoire du livre, à tel point que j’ai perdu de vue ce qui pouvait être de l’ordre de la pure fiction et de ce qui pouvait être de l’histoire réelle de cette époque. Mais comme toujours avec Sophie, le lecteur est emporté par le style simple et limpide, les pages se tournent sans effort et fait ressortir une grande tendresse pour cet écorché vif d’un autre temps.

    A découvrir


    Keana
    ML
    ML

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Keana le Mar 17 Déc 2013 - 13:24

    Merci Pinky, mais je ne pense pas lire ce livre, l'histoire est certes intéressante, mais j'ai peur des longueurs, qui sont inévitables avec ce genre de roman.

    Pinky
    M
    M

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Pinky le Mar 17 Déc 2013 - 20:18

    ce n'est pas toujours le cas, mon préféré de cette auteure reste "la passion de Lippi" pas de temps morts ou de longueur

    merci de t'avoir pris le temps de me lire Keana

    Contenu sponsorisé

    Re: CHAUVEAU Sophie

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:41


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 10:41