Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    CHRISTIE, Agatha

    Partagez

    Valou
    LA
    LA

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Valou le Mer 26 Jan 2011 - 11:23





    imagik.fr

    " Le train bleu "

    Editions: Librairie des Champs Elysées
    Pages: 253
    Genre: Policier

    4ème de couverture:
    M. Van Aldin a fait à sa fille un bien trop beau cadeau...Un attentat, un vol, un crime...qui a monté ce plan diabolique pour s'emparer des plus beaux rubis du monde? Ruth Van Aldin, qui les emportait avec elle vers la Côte d'Azur, ne le dira jamais à personne: elle a été assassinée. Il faudra le talent et l'imagination d'Hercule Poirot pour remonter aux sources équivoques d'un crime pas comme les autres.

    Mon avis:
    Hercule Poirot a encore bien fait marché ses " petites cellules grises "!! Que de recherches pour découvrir le coupable!!! J'ai eu un doute à un moment, mais le livre est tellement bien tourné que je me suis dis " non, pas possible ", mais à la révélation finale, j'avais raison!!
    Un bon petit suspense bien ficelé, comme sait le faire Agatha Christie

    Valou
    LA
    LA

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Valou le Mer 26 Jan 2011 - 11:25





    imagik.fr

    " Le flux et le reflux "

    Editions: Librairie des Champs Elysées
    Pages: 249
    Genre: Policier

    4ème de couverture:
    Gordon Cloade est mort fort à propos sous les décombres de sa villa ravagée par le blitz. Il laisse à sa jeune veuve, Rosaleen, une fortune colossale et cela, évidemment, ne fait pas l'affaire du clan Cloade qui se voit, d'un seul coup, spolié par l'intruse. Or, le bruit court que le premier mari de Rosaleen ne serait pas mort, ce qui, bien entendu, aurait pour effet d'annuler le second mariage...
    Ces situations troubles sont pain bénit pour les maîtres chanteurs. En voici justement un qui fait chanter la jeune femme. Pas très longtemps: en lui portant son breakfast, la petite bonne de l'auberge où l'individu est descendu trouvera, dans sa chambre, un bien vilain spectacle...

    Mon avis:
    Les membres de la famille Cloade ont toujours fait leur vie en pensant à l'héritage qui les aiderait, à la mort de Gordon Cloade! Celui-ci même, qui leur avait dit de ne pas s'inquiéter, qu'il avait paré à tout...
    C'était sans compter son remariage avec Rosaleen, une très jeune femme!!
    Les membres ont toujours pensé que Gordon avait fait le nécessaire pour son testament, pour respecter sa promesse...Mais il meurt dans le bombardement de sa villa, sans avoir eu le temps de faire les modifications...
    La famille est prise à la gorge au lendemain de la guerre, et se voit obliger de " mendier " de l'argent à la jeune veuve, qui n'est pas une mauvaise femme et qui se sent mal à l'aise devant cette injustice pour la famille! Mais David Hunter, le frère de Rosaleen, veille au grain et ne veut pas partager!!
    Quand arrive le maître chanteur, les Cloade respirent un peu mieux, et le frère panique!!
    Rowley Cloade fait appèle à Hercule Poirot pour démêler cette histoire, et quand le détective arrive, le maître chanteur est assassiné!!
    Une affaire qui va donner du fil à retordre à notre détective,car rien n'est logique, d'autant plus qu'il y aura deux autres morts...
    Un bon suspense, je me suis bien régalée avec ce titre que je n'avais jamais lu ( A ma grande surprise!!)

    Atti'
    M
    M

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Atti' le Mer 26 Jan 2011 - 15:15

    Merci Valou pour cet enrichissement de nos résumés, c'est super ! d\'accord

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Mer 26 Jan 2011 - 15:51


    Titre : Le crime du golf.
    Auteur : Agatha Christie.
    Editeur : Le livre de poche.
    Nombre de pages : 220.

    Mon résumé :

    Hercule Poirot est appelé en France par Monsieur Renauld, un riche homme d'affaire qui croit sa vie menacée. Arrivé en France, notre détective découvre que la menace est bien réelle : monsieur Renauld a été retrouvé mort, assassiné. N'ayant pu empêché ce crime, Hercule Poirot, accompagné de son fidèle ami Hastings, jure de tout mettre en oeuvre pour retrouver son meurtrier.

    Mon avis :


    Ce livre est le tout premier roman d'Agatha Christie que j'ai lu, et je le relis aujourd'hui avec un grand plaisir. Bien sûr, je ne porte pas le même regard aujourd'hui que lorsque j'étais adolescente. A l'époque, j'appréciais surtout que l'action se passe en France (en terrain connu, si j'ose dire) et qu'Hastings tombe éperdument amoureux d'une jeune femme audacieuse, artiste de son état.



    Maintenant, ce qui retient surtout mon attention, c'est à quel point ce roman développe le thème du double et de la répétition. Un crime similaire a déjà été commis dans le passé - et des imprévus ont à chaque fois, modifiés le plan des meurtriers. Jack Renauld, le fils de la victime, est amoureux de deux femmes, Marthe, sa douce voisine, et Bella, une artiste. Son père lui-même semble mener une double vie, partagée entre sa femme et sa maîtresse, la propre mère de Marthe. Nous pourrions presque nous croire dans un vaudeville, si ce n'est que les quiproquos tragiques se multiplient. La peur est omniprésente. Peur altruiste pour Bella, qui craint que l'homme qu'elle aime ne soit un meurtrier. "Une jeune fille qui a peur", telle apparaît Marthe aux yeux d'Hercule Poirot, la première fois qu'il la voie. Peur viscérale pour madame Renauld qui, maintenant que son mari, le seul homme qu'elle a jamais aimé, est mort, est prête à prendre tous les risques pour son fils.

    Heureusement, cette histoire n'est pas dépourvue d'humour. Elle est racontée par le capitaine Hastings, et le moins que je puisse dire est qu'il est incapable d'interpréter les indices ou les faits qui se déroulent sous ses yeux, quand il ne multiplie pas les maladresses. Il lui faut même l'aide d'Hercule Poirot pour lire la lettre d'amour que lui a envoyée Dulcie. Sa naïveté le rend infiniment touchant. Autre touche humoristique, et non des moindres : Hercule Poirot doit affronter un autre détective privé, un certain Giraud, bien décidé à lui montrer la supériorité de ses méthodes et à remporter le pari qui l'oppose à notre illustre détective.

    Élucider un meurtre, en empêcher un autre, réunir les gens qui s'aiment et prouver l'efficacité de ses petites cellules grises à un chien de chasse... pardon, à un collègue : le séjour en France d'Hercule Poirot ne fut pas de tour repos.

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Mer 26 Jan 2011 - 15:56


    Titre : Le train de 16 h 50.
    Auteur : Agatha Christie.
    Editeur : France Loisirs.
    p. 9 à 338 (volume double).

    Quatrième de couverture :

    Roulant dans la même direction et presque à une vitesse égale, les deux trains semblaient disputer un match. Mrs McGillicudy, pour se distraire, regardait les occupants qui s'offraient à sa vue, mais ce qu'elle vit lui arracha un cri. Debout, le dos tourné, un homme serrait la gorge d'une femme : il l'étranglait.

    Mon avis :

    Comme le temps a passé depuis L'affaire Protheroe ! Rappelez-vous Griselda, la femme du pasteur, elle était enceinte à la fin de l'intrigue : son fils est désormais adulte et passionné de cartographie. Rappelez-vous Raymond West, le neveu écrivain de Miss Marple : son fils cadet est employé au chemin de fer et tous deux, à leur mesure, vont aider Miss Marpe dans son enquête.

    Elle doit cependant résoudre un problème majeur : son état de santé ne lui permet plus d'enquêter activement sur le terrain. Elle se trouve trop vieille, trop fatiguée pour se lancer dans de nouvelles aventures. Pourtant, celle qui s'offre à elle a de quoi exacerber son sens de la justice. Non seulement le criminel a quitté la gare en toute impunité, mais le corps n'a pas été retrouvé. Comme chacun sait, pas de corps, pas de crime, donc pas d'enquête.

    Va-t-elle renoncer et laisser un crime impuni ? Non. Miss Marple se charge de la première partie de l'enquête, à savoir découvrir où le cadavre a pu être dissimulé, et la seule possibilité est l'immense propriété des Crackenthorpe. Pour la seconde partie, elle va donc devoir se trouver une jeune femme qui puisse l'aider, sans craindre le danger - pour avoir réussi un meurtre aussi audacieux, le criminel ne doit pas être sous-estimé. Etonnante personnalité que celle de Lucie Eleyesberrow : dotée de nombreux talents, elle préfère est une intendante intérimaire, afin de conserver sa liberté et de gagner largement sa vie. Elle se montre sur le terrain aussi efficace dans son métier que dans son enquête, et ce n'est pas peu dire.

    Mais dans quelle famille est-elle tombée ! Mis à part le tout jeune Alexander, que la mort de son père, et l'immaturité de son père ont fait mûrir plus tôt que prévu, et Emma, qui se sacrifie au bien-être de son père, aucun Crackenthorp n'est sympathique. Ce n'est pas l'amour qui les unit, mais la haine qui les réunit, au point que les décès successifs n'affectent guère les survivants. Dans cette maison, le temps n'a pas de prises. Il semble s'être arrêté après la guerre pour certains, et même bien avant pour le propriétaire des lieux, qui macère dans sa rancœur. Chacun semble enveloppé d'un faisceau de brumes, le tueur en série (un concept qui n'a pas été inventé par nos modernes romanciers) a toute latitude pour poursuivre ses funestes œuvres. Heureusement, je tiens à vous rassurer : le courage de Lucie Eleyesberrow et celui de Miss Marple, réunie pour un dénouement ô combien théâtral, mettront fin à ses œuvres.

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Mer 26 Jan 2011 - 16:00


    Titre : L'affaire Protheroe.
    Auteur : Agatha Christie.
    Éditeur : Le masque.
    Nombre de pages : 220.

    Quatrième de couverture :

    Quand on découvre le colonel Protheroe tué d'une balle dans la tête dans le bureau du presbytère, le pasteur a déjà sans doute une idée sur l'identité possible de l'assassin ou, en tout cas, sur un mobile vraisemblable. N'assite-t-il pas au thé hebdomadaire de sa femme où s'échangent potins et cancans ? il sait déjà que la victime avait un caractère de cochon, ou qu'elle avait eu une prise de bec avec le Dr Stone, que sa fille soupirait après le moment où sa mort lui offrirait enfin la liberté, que le peintre qui voulait faire le portrait de ladite fille en maillot de bain en voulait au colonel parce qu'il l'avait jeté dehors. Et tenez, même le pasteur, qui raconte l'histoire, avait des raison de se plaindre : le colonel ne venait-il pas vérifier les comptes de la paroisse ?

    Mon avis :
    Je poursuis mon approfondissement de l'oeuvre d'Agatha Christie avec la toute première enquête de Miss Marple. Un peu plus, et elle aurait pu s'appeler Miss Marple entre en scène. Elle n'a pas encore paru dans le roman, que déjà, au presbytère, il est question d'elle. La vieille dame n'est pas montrée sur un jour très favorable par le pasteur et son épouse. "La plus mauvaise langue du village", "la plus dangereuse des deux", "Miss Marple voit toujours tout, "elle surveille son monde" sont les gentillesses dont elle est gratifiée, bien peu charitablement. Un peu comme Hercule Poirot, Miss Marple divise, inquiète. Il faut dire que le pasteur a la chance d'être son voisin direct, et que passer devant chez Miss Marple, c'est "longé [...] un champ de mines".

    Pourquoi tant de méfiance ? Parce que ce pasteur, qui n'est autre que le narrateur du roman, a une faiblesse : son amour passionnée pour sa femme. Griselda, de vingt ans sa cadette, détonne au village, et il craint plus que tout non seulement les commentaires, qui pourraient être faits, mais surtout que sa femme ne soit tentée par un autre homme, plus jeune, plus beau, un homme qui serait très différent de lui. Il est touchant, car jamais il ne cherche à contraindre la fantasque personnalité de sa femme, jamais il ne se montre jaloux. Ses plus grands défauts sont sa naïveté et son honnêteté - vous reconnaîtrez qu'il y a pire.

    Naïveté, car le coupable va se servir de lui - en toute impunité. Honnêteté, car c'est le pasteur qui découvre le cadavre, et il ne nous a pas caché qu'il estimait que la mort de Protheroe rendrait un fier service à tout le monde. Le colonel n'apparaît que dans une scène mémorable avant sa mort, seuls les souvenirs et les récits des autres personnages. Il apparaît comme un homme sûr de lui, sûr de son sens de la justice (je le qualifierai d'impitoyable), et extrêmement borné. Il a fait l'unanimité autour de lui : ni sa femme, ni sa fille ne le regrette. Autant dire que les suspects sont légions, et que ce n'est pas avec la personnalité de l'inspecteur Flem, tout aussi imbu de sa personne que de ses méthodes, que l'enquête pourra être sereine. Il va révéler au cours de l'enquête une certaine combattivité, et peu de réflexion.

    Mais revenons à Miss Marple. Très vite, elle prend part à l'enquête, ce qui est normal puisqu'elle est une des principales témoins. Très vite, le pasteur va changer d'avis à son égard, par la pertinence des réflexions de la vieille demoiselle. A eux deux, s'improvisant détectives, ils vont résoudre l'enquête - quoi ? Je n'aurai pas dû le dire ? Avez-vous déjà vu Miss Marple échouer, même s'il s'agit là de sa première enquête d'importance ? Non.

    Bien, je continue.

    Ils vont donc résoudre l'enquête, et ce, en dépit de toutes les embûches qui vont se dresser sur leur route. L'assassin, est quasiment insoupçonnable et a semé des indices de manière à incriminer une ou plusieurs autres personnes. Miss Marple n'a que l'embarras du choix pour les suspects - sept en tout, dont elle ne révèlera l'identité que lorsqu'elle aura réellement identifié le coupable. S'ajoute à cette histoire de meurtres du braconnage, des commérages, peut-être même du chantage, sans oublier un traffic d'oeuvres d'art et la résurgence d'anciennes passions amoureuses. Bref, tout est là pour composer un roman parfaitement embrouillé, et pourtant, tout, jusqu'au détail le plus insignifiant, trouvera sa solution de manière limpide.

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Mer 26 Jan 2011 - 16:02


    Titre : La mort dans les nuages.
    Auteur: Agatha Christie.
    Editeur : Le livre de poche.
    Nombre de pages : 250.

    Quatrième de couverture :
    "Vous avez dit qu'on a retrouvé le chalumeau derrière un des sièges de l'avion ? Qui occupait ce siège ? "

    Le magistrat consulta ses notes.Le sergent Wilson s'avança et lui glissa tout bas :

    "Il s'agit du fauteuil numéro 9, où avait pris place M. Hercule Poirot. Ce M. Poirot est un détective privé très connu et très estimé, qui a... euh... qui a collaboré plusieurs fois avec Scotland Yard."

    L'homme à la face carrée se tourna vers M. Hercule Poirot et il considéra d'un air bourru le petit Belge aux longues moustaches. "Les étrangers disaient les yeux de l'homme à la face carrrée, ne m'inspirent aucune confiance, même quand ils travaillent étritement avec la police.


    Mon avis :

    Les hasards de mes emprunts font bien les choses. Autant Hercule Poirot s'opposait à Giraud dans Le crime du golf, autant il va avoir des nouvelles de son "collègue" dans cet opus. Giraud grimpe les échelons, grand bien lui face : Hercule Poirot se doute que ce qu'il a pu dire de lui à ses collègues.

    De fait, je peux dire que notre détective belge n'a pas de chance. Il suffit qu'il prenne l'avion pour qu'un crime particulièrement audacieux y soit commis. Comble de malchance : non seulement Hercule Poirot dormait (son estomac lui jouait des tours) pendant que le crime était commis, mais l'arme du crime a été dissimulée près de son fauteuil. Il s'en est fallu de peu qu'Hercule Poirot ne se retrouve au banc des accusés ! Comble de chance : la liste des suspects est restrainte aux passagers de l'avion et aux membres d'équipage. Reste à savoir qui pouvait en vouloir autant à la victime.

    Madame Giselle, née Marie Morisot, est une personnalité fascinante. Prêteuse sur gages renommée, maître chanteur à l'occasion, elle se montrait néanmoins d'une scrupuleuse honnêteté avec ceux qui respectaient leurs engagements. Servie avec fidélité par Elise, sa domestique, à qui elle a montrée sa générosité, elle n'en a pas moins abandonnée sa fille dans un orphelinant québecois, envoyant de quoi pourvoir à sa subsistance mais refusant toujours de lui rendre visite.

    Bien sûr, Hercule Poirot va mener à bien son enquête, démasquer le coupable, avec l'aide de ses petits cellules grises et de son incommensurable... modestie. Si ses exigences étonnent les enquêteurs franco-anglais (il exige la liste détaillée des objets que possédaient les passagers) ou s'ils lui reprochent de compliquer à plaisir les choses les plus simples (n'est-ce pas Japp ?), il n'en a cure et va au bout de son raisonnement.

    Mon seul regret est strictement personnel. Avant, je me serai laissée porter par l'enquête, attendant le dénouement, forcément surprenant. Maintenant, je suis devenue une lectrice vigilante. Je me suis donc interrogée sur les choix qu'Hercule Poirot faisait durant son enquête. Pourquoi s'adjoindre l'aide de Jean Grey, jeune coiffeuse orpheline, et de Norman Gayle, dentiste désargenté, auxquels il fait jouer des rôles non régligeables dans son enquête ? Pourquoi questionne-t-il chacune, sans avoir l'air d'y toucher, sur ses origines ? Derrière chaque question apparemment anodine, derrière chaque acte inhabituel; je cherchais une cause - et je la trouvais parfois.

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Majuscule le Mer 26 Jan 2011 - 23:00



    Le crime de l'Orient-Express
    Editeur : Editions du masque
    Roman policier


    Hercule Poirot, détective de renommée internationale voyage à bord du grand train de luxe « L’Orient-Express ». Lors de la première nuit, le train est bloqué par la neige et prend un grand retard. Mais le pire évènement, c’est qu’un crime a été commis. Un vieil homme repoussant a été assassiné de douze coups de couteau.

    Accompagné de Mr Bouc, directeur de la compagnie des train et du Dr Constantine, médecin, Hercule Poirot va interroger tous les passager du wagon et mener une enquête très méthodique.

    Premier roman d’Agatha Christie que je tiens dans mes mains ! Pendant que certains les dévoraient à 15 ans, moi avec un peu d’années en plus, je m’y mets enfin ! Et bien ma foi, je fus étonnée de tant de méthode ! Mr Poirot (je l’appellerai Hercule quand on se sera vus plusieurs fois est très intéressant. « L’enquête » ou plutôt les interrogatoires se déroulent toute une journée dans un huit-clos qui est le fameux train bloqué dans la neige. Et Mr Poirot aime les devinettes. Certes, dans sa réflexion, on se demande où il va aller et comment il a pu chercher tout ça ! Mais c’est que le détective en a dans le crâne ! pas bête le bougre ! Découvrir un tel complot !

    Premier roman, je suis conquise ! j’adore ! ça ne va pas trop loin dans le suspens mais un petit fil conducteur est intéressant à suivre. Parce qu’ici, on récolte les indices, on les trie, on les prend tous au sérieux et on les accroche comme des wagons. Mais il faut trouver le bon wagon qui s’accroche avec le suivant ! Et Hercule, il est fort à ce jeu !

    La fin est surprenante ! (sauf Chouchou qui l’a trouvé bête mais c’est un garçon…)

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Mer 26 Jan 2011 - 23:02

    J'adore la fin de ce roman Majuscule et je tiens à le faire savoir !

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Majuscule le Mer 26 Jan 2011 - 23:12

    Moi aussi ! mais mon homme a trouvé ça niais... c'est celui qui dit qui y est d'abord ! Very Happy

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Mer 26 Jan 2011 - 23:21

    Je ne saurai mieux dire.
    Le crime de l'Orient-Express est sans doute l'un des meilleurs romans d'Agatha Christie (avec Dix petits nègres).

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Majuscule le Jeu 27 Jan 2011 - 9:28

    Justement tout le monde me le conseille ! même mon kiné donc je sens que je vais pas tarder à craquer !

    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Jeu 27 Jan 2011 - 11:06

    Je ne peux que te conseiller de craquer !

    Pinky
    M
    M

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Pinky le Jeu 27 Jan 2011 - 11:38

    c'est un de mes préféré aussi.... il est fantastique ! j'aime aussi le film

    Atti'
    M
    M

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Atti' le Jeu 27 Jan 2011 - 16:58

    Tant mieux alors ! Je l'ai sélectionné pour mon défi de cette année. beaux yeux

    Neheteni
    LEH
    LEH

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Neheteni le Ven 28 Jan 2011 - 16:51

    Miss Marple au club de mardi



    Le masque
    122 pages

    Présentation de l'éditeur :
    Du fond de son fauteuil où elle se tient très droite tandis que ses
    mains tricotent, une vieille demoiselle pleine de malice écoute ses
    amis - un colonel et un haut fonctionnaire de Scotland Yard, tous deux
    à la retraite, un vieux pasteur et un médecin plein d'expérience, une
    charmante actrice - raconter sept étranges histoires dans lesquelles se
    glisse l'ombre d'un criminel inconnu. Et miss Marple le découvre
    toujours, ce criminel, parce qu'elle a beaucoup observé les petites
    gens de son village et que la nature humaine est partout la même
    dit-elle... Miss Marple est bien trop modeste !

    Mon avis :
    J'ai bien aimé ces quelques intrigues courtes. Elles sont toutes
    différentes des unes des autres donc on ne se lasse pas et elles se
    lisent vite. Une fin assez surprenante... C'était le premier livre de
    cette auteure que je lisais et cela m'a donné envie d'en lire d'autres.


    Nina
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Nina le Ven 28 Jan 2011 - 16:52

    Merci pour ton avis.
    Je compte le relire cette année.

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  rhiannon le Ven 28 Jan 2011 - 21:47

    Miss Marple Au Club Du Mardi
    C'est en fait un recueil de nouvelles où intervient Miss Marple, présenté de manière très sympa : 5 ou 6 personnes se retrouvent régulièrement le mardi pour essayer de résoudre une affaire. Chacun raconte une histoire et les autres doivent trouver qui est le coupable.

    C'est très agréable à lire, les histoires sont très variées (donc pas de lassitude) et assez courtes ... et si on a l'habitude des Agatha Christie, on arrive à trouver la solution !


    Dernière édition par rhiannon le Ven 28 Jan 2011 - 21:48, édité 1 fois

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  rhiannon le Ven 28 Jan 2011 - 21:47

    Le Club Du Mardi Continue.


    C'est le même principe que Miss Marple Au Club Du Mardi, mais avec des "invités" différents, d'où prétexte à des histoires au contexte différent.

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  rhiannon le Ven 28 Jan 2011 - 21:50

    Le Miroir Du Mort



    En fait, c'est un recueil de 3 nouvelles avec Hercule Poirot :
    - Feux D'Artifice (Murder In The News)
    - L'Invraisemblable Vol (The Incredible Theft)
    - Le Miroir Du Mort (Dead Man's Mirror)

    J'ai bien aimé, surtout la 3ème que je ne connaissais pas du tout. Les 2 premières, je les ai vues à la TV, avec l'acteur David Suchet.

    Feux D'Artifice : une femme est retrouvée morte dans sa chambre, fermée à clé de l'intérieur, mais tout semble montrer qu'il s'agit d'un meurtre déguisé en suicide

    L'Invraisemblable Vol : un important personnage politique essaie de prendre au piège une femme soupçonnée d'espionnage.

    Le Miroir Du Mort : Un homme se suicide quelques heures après lui avoir demandé assistance ... Et lui, Hercule Poirot, le plus grand détective de tous les temps, n'aurait rien soupçonné ? Impensable, ridicule ! Rien de plus facile que de déjouer les jeux de glaces et voir au-delà du miroir ...


    Dernière édition par rhiannon le Ven 28 Jan 2011 - 21:55, édité 2 fois

    rhiannon
    ML
    ML

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  rhiannon le Ven 28 Jan 2011 - 21:54

    Témoin Indésirable

    Quatrième de couverture :

    Suite à
    un accident, Le docteur Calgary est frappé d'amnésie. Mais, lorsque sa
    mémoire se réveille, il réalise qu'il détient la clé de l'innocence de
    Jack Argyle, accusé 2 ans plus tôt d'avoir tué sa mère à coups de
    tisonnier. Hélas, le condamné est mort en détention. Pour Calgary, il
    faut absolument rétablir la vérité à titre posthume ... Mais toute
    vérité n'est pas bonne à dire pour tout le monde !

    Jusqu'à
    présent, j'avais toujours été emballée par ses livres, mais là, je me
    suis un peu ennuyée ... les études de caractères sont toujours bien
    "fouillées", mais il manque un petit quelque chose ... peut-être un
    enquêteur "haut en couleur" !


    Majuscule
    LH
    LH

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Majuscule le Mar 1 Fév 2011 - 21:00

    [

    Minuit, une nuit de brouillard, un coup de feu. Un homme tente d'entrer dans une maison et découvre un homme mort et sa femme qui tient encore le révolver. Laura Warwick vient de tirer sur son mari.

    Quand commence le roman, l'homme, qui est le visiteur inattendu, amène également le lecteur à pénétrer dans cette maison isolée où l'on a tiré un coup de feu.
    Au fil des pages, on découvre les personnages de la maison et chacun aurait des raisons d'avoir tué Richard Warwick, homme détestable depuis qu'il est devenu infirme.

    Encore un huit-clos d'Agatha Christie, qui est au départ un pièce de théâtre. On est dans un bureau de la maison, donnant sur une terrasse.
    Chaque personnage vont défiler dans cette pièce pour nous peindre le portrait du mort.

    On a tendance à penser au fur et à mesure que d'abord , oui, c'est Laura qui a tiré, puis ensuite son amant, puis ensuite un personnage ayant eu une affaire grave avec le mort (qui n'est pas présent), puis on repart vers le valet... tous les personnages semblent être coupables...

    Polar très bien mené donc, car le lecteur a tendance à accuser tout le monde ! Le dénouement arrive évidemment dans les dernières pages. Mais cette fin est un peu bâclée et présente un lien inattendu mais aussi presque invraisemblable. Je suis restée un peu bouche bée !

    Mais vraiment, j'aime beaucoup Agatha Christie ! C'est le genre de policier que j'apprécie.

    Dans ma PAL se sont rajoutés : Dix petits nègres, Mort sur le Nil et Le crime d'Halloween

    Atti'
    M
    M

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Atti' le Mar 1 Fév 2011 - 21:05

    Merci Majuscule, il m'a l'air pas mal celui-ci. Je ne le connaissais pas...

    Tu es restée bouche bée parce que le dénouement t'a scotché ou parce que c'était trop improbable ?

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Majuscule le Mar 1 Fév 2011 - 22:36

    En même temps si je réponds à ta question ça peut faire pencher la balance et un peu divulguer le schmilblick alors je ferai une réponse de normand : les deux mr le modérateur !

    Atti'
    M
    M

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Atti' le Mar 1 Fév 2011 - 23:13

    Pas de souci Majuscule, je comprends. d\'accord

    Contenu sponsorisé

    Re: CHRISTIE, Agatha

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:48


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 12:48