Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    JUNG, Matthieu

    Partagez

    caro
    ML
    ML

    JUNG, Matthieu

    Message  caro le Sam 5 Fév 2011 - 14:23



    « Principe de précaution »

    Editeur : Stock
    Pages : 409 p.
    Genre : drame/roman contemporain

    Résumé quatrième de couverture :

    « Sur l’écran, une enfant blonde est apparue, qui errait d’une pièce à l’autre dans un appartement jonché de milliers de mégots. Ces derniers jours, les chaînes publiques diffusaient fréquemment cette publicité frappante contre le tabagisme passif, commandée par le ministère de la Santé. Comme tout à chacun, l’indignation me submergeait quand j’imaginais le nombre de cigarettes inhalées malgré elle par cette fillette angélique. Récemment, dans un hebdomadaire, un journaliste tenait le tabac pour une arme de destruction massive à éradiquer. En ce moment, les pouvoirs publics luttaient sur tous les fronts, car ils lançaient également une campagne de prévention contre la consommation d’alcool chez les femmes enceintes. Idéologiquement, je ne savais guère où me situer. Quelques voix redoutaient une dérive hygiéniste à l’américaine. Au desk, cependant, les collègues applaudissaient avec enthousiasme. Non sans raison, il faut l’admettre. Personne ne souhaitait mettre au monde un enfant difforme et encore moins crever avant l’âge, dans d’infinies souffrances, d’un cancer du poumon provoqué par les cigarettes des autres, fussent-ils ses parents. La mort a quelque chose de tout à fait inacceptable quand on y réfléchit un peu. »

    Avis :

    Un livre sur un phénomène actuel, le fameux principe de précaution, « mieux vaut prévenir que guérir », dont on entend beaucoup parler dans les médias, parfois de façon critique. Chaque jour le héros du roman est confronté à de multiples dangers potentiels relayés par les médias, ses collègues et parfois ses proches. Jusqu’où dont-on aller pour se prémunir de tous les dangers ? J’ai trouvé que la description de la montée en puissance du drame était traitée de façon un peu clinique. Mais là où l’auteur est habile c’est qu’il nous décrit un personnage de « Monsieur tout-le-monde » qui ne ressemble pas à un névrosé classique : comment alors ne pas s’identifier à lui ? Alors que nous sommes nous-mêmes souvent paralysés et impuissants, oscillant entre angoisse et culpabilité ? Et pourtant, ce principe de précaution va entraîner loin, très loin le personnage. Un livre marquant sur un phénomène de société, inspiré de faits réels.

    3,5 etoile jaune

    Pinky
    M
    M

    Re: JUNG, Matthieu

    Message  Pinky le Dim 6 Fév 2011 - 13:40

    c'est un phénomène auquel je suis régulièrement confrontée dans mon travail mais aussi dans le discours des familles... La vie est un risque de tous les jours. La vie est une maladie transmissible dont l'issue est fatale (ce n'est pas de moi !)
    Si ce principe peut permettre de s'interroger, de prévenir, de se prémunir de .... poussé à outrance, il bloque tout ! Dans beaucoup de domaine, encore plus quand il touche des enfants, la santé... il y a des exemples flagrants dans l'actualité actuellement dont les répercussions font se faire sentir très vite dans mon travail ...
    merci Caro

    caro
    ML
    ML

    Re: JUNG, Matthieu

    Message  caro le Dim 6 Fév 2011 - 21:40

    Des parents qui ont beaucoup d'inquiètude pour leurs enfants ou qui en ont peur ? Ca m'inquiète ce que tu dis Pinky !

    Pinky
    M
    M

    Re: JUNG, Matthieu

    Message  Pinky le Lun 7 Fév 2011 - 1:55

    je travaille auprès de couples qui se séparent... il ne faut pas perdre de vue que je m'occupe de situations qui sont très conflictuelles... la réglementation autour des abus sexuels par exemple est telle (ce que je ne remets pas en cause) mais au nom du principe de précaution, dès qu'un parent accuse l'autre parent voire même des grands parents, le juge au nom de ce principe est tenu de tout mettre entre parenthèse, et de mettre un droit de visite encadré, le temps de l'enquête... dans plus de la moitié des cas, il n'y a rien eu... je ne te dis pas les dégâts que cela entraine... c'est un exemple parmi tant d'autres...

    je faisais des camps avec des ados, ou des plus jeunes... cela devient de plus en plus compliqué à organiser tant les réglementations sont de plus en plus exigeantes et les responsabilités de plus en plus lourdes pour les encadrants...
    aujourd'hui, au nom de la prévention de l'obésité et règle d'hygiène, bon nombres d'écoles primaires, maternelles ne font plus de cuisine avec les enfants ou ne donnent plus de goûters...

    tu vois, les exemples sont légions, je regrette simplement un juste équilibre des choses... mais qui c'est cela reviendra certainement un jour...

    caro
    ML
    ML

    Re: JUNG, Matthieu

    Message  caro le Lun 7 Fév 2011 - 21:19

    réfléchir Je ne suis pas sûre que ça aille en s'assouplissant. On a tellement peur de tout et on cherche toujours des responsables à ce qui arrive, bref, on est dans l'angoisse permanente. Je suis contente de voir que ce n'est pas jusqu'au "boutiste" comme dans le livre car ça va très loin dans la peur. Ceci dit ça pourrait arriver...
    Merci d'avoir répondu Pinky Smile

    Pinky
    M
    M

    Re: JUNG, Matthieu

    Message  Pinky le Lun 7 Fév 2011 - 21:36

    c'est un plaisir

    Contenu sponsorisé

    Re: JUNG, Matthieu

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:07


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 3:07