Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MARIENNEAU, Corine

    Partagez

    lilou57
    LEH
    LEH

    MARIENNEAU, Corine

    Message  lilou57 le Lun 7 Fév 2011 - 22:33


    Corine Marienneau, la bassiste du groupe, retrace l'histoire du groupe de rock français Téléphone, créé en 1976 par quatre musiciens : Corine, Louis Bertignac, Richard Kolinka et Jean-Louis Aubert. Dix ans plus tard, en avril 1986, le groupe se dissout.

    Corine Marienneau nait en 1952 dans une famille bourgeoise et traumatisée par la guerre, sous la coupe d'un père autoritaire et psychorigide. Elle grandit dans la France du Général de Gaulle jusqu'en mai 68 où son caractère rebelle trouve un écho dans la société. Elle s'inscrit en fac d'anglais et suit des cours de danse. A 21 ans, elle quitte une famille qui ne la comprend pas et de squatts en colocations, de petits boulots de plongeuse en travaux de traduction, elle mène une vie qui lui plaît, entourée d'amis. Lorsqu'elle rencontre Louis, c'est le coup de foudre et le début d'une grande passion. Il est musicien et l'initie à la basse. Avec deux de ses amis, Jean-Louis et Richard, il décide de former un groupe de rock. Un bassiste doit se joindre à eux mais il ne se présente pas aux répétitions et Louis impose Corine pour le remplacer. Jeunes, fougueux et passionnés, ils vont vivre à fond pour leur musique, leur "son" et devenir en quelques années le plus mythiques des groupes français. Les débuts sont idylliques. Ils jouent dans des MJC, des petites salles, font des concerts en plein air et vivent de l'air du temps, unis pour la vie. Mais avec le succès apparaissent les dissenssions, les disputes, les problèmes d'ego et les questions d'argent qui divisent.
    Seule femme dans un monde d'hommes, Corine soufre du manque de reconnaissance, du manque d'amour. Sa relation avec Louis s'est éteinte dans les bras des nombreuses groupies du groupe, elle s'est consolée avec Jean-Louis, puis avec d'autres...En 1986, le groupe se disloque, miné par les conflits et les projets en solo.
    Le monde du rock et la vie du groupe Telephone vus de l'intérieur et avec un regard de femme...On se rend compte que le fameux "sexe, drogue et rock and roll" n'est pas un mythe! On constate que cette belle histoire d'amitié n'était finalement pas si belle... Corine raconte et se raconte, sans langue de bois et sans épargner personne, même pas elle-même. On la sent fragile, déçue, presque détruite. Jean-lui Aubert, il faut l'avouer, en prend plein la gueule, loin de l'image lisse de gentil garçon qu'il affiche volontiers mais je ne perds pas de vue que c'est une version des faits parmi d'autres.
    Je n'ai pas pour habitude de lire ce genre de littérature, c'est sans doute même la première fois. Ce n'est pas inintéressant mais je n'en ferai pas une habitude, le style est pauvre et le coté "règlement de comptes" m'a un peu gênée. J'allais écrire "à réserver aux fans" mais je ne suis pas sûre qu'ils puissent apprécier de voir Jean-louis Aubert tomber de son piédestal...

    Pinky
    M
    M

    Re: MARIENNEAU, Corine

    Message  Pinky le Mer 25 Mai 2016 - 8:22

    merci Lilou pour cette présentation

      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 6:51