Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    LEROY, Gilles

    Partagez

    lilou57
    LEH
    LEH

    LEROY, Gilles

    Message  lilou57 le Mar 8 Fév 2011 - 0:18



    Alabama song
    Littérature française, biographie romancée

    Montgomery, Alabama, 1918. Quand Zelda, « Belle du Sud », rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s’est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison. Le couple devient la coqueluche du tout New York. Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants : propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes…
    Gilles Leroy s’est glissé dans la peau de Zelda, au plus près de ses joies et de ses peines. Pour peindre avec une sensibilité rare le destin de celle qui, cannibalisée par son mari écrivain, dut lutter corps et âme pour exister…
    Mêlant avec brio éléments biographiques et imaginaires, Gilles Leroy signe ici son grand « roman américain ».

    Issue d'une des familles les plus en vue de Montgoméry, Zelda est jeune, belle, rebelle, scandaleuse. A Montgoméry, elle étouffe et rêve d'ailleurs. C'est ce que va lui offrir le lieutenant Scott Fitzgérald qu'elle rencontre en 1918. Très vite, ils vont s'aimer avec passion, se marier et partir pour New-York et ses excès. Scott y connait le succès et le couple s'y épanouit dans les excès de fêtes, d'alcool, de sexe. Mais très vite, pour Zelda, cette vie tourne au cauchemar. Difficile pour elle de grandir dans l'ombre d'un mari qui la vampirise, pille ses écrits pour nourrir son oeuvre et la maintient sous sa coupe, allant jusqu'à l'obliger à avorter puis à l'interner. Femme adultère, mauvaise mère, écrivain bafouée, paranoïaque, Zelda se réfugie dans la folie...
    Difficile pour moi de parler de roman qui se présente comme un journal au fil décousu et pourtant je l'ai beaucoup aimé. Zelda et son destin chaotique et tragique m'ont touchée. Je dois avouer que je ne connaissais Scott et Zelda que de nom et donc je n'avais pas les éléments pour différencier fiction et réalité. J'ai donc lu ce livre comme un roman bien qu'il s'agisse plutôt d'une biographie romancée. Les spécialistes auraient probablement des choses à en redire mais pour moi c'était juste une lecture passionnante sur la vie d'une femme passionnée.


    Dernière édition par lilou57 le Mer 9 Fév 2011 - 14:06, édité 1 fois

    any
    LC
    LC

    Re: LEROY, Gilles

    Message  any le Mar 8 Fév 2011 - 0:33

    Et concernant l'écriture? Le rythme est-il lent?
    Il m'intéresse peut-être, mais j'ai peur qu'il soit justement un peu trop lent...

    Merci pour cet avis en tout cas!

    lilou57
    LEH
    LEH

    Re: LEROY, Gilles

    Message  lilou57 le Mar 8 Fév 2011 - 0:37

    Non on ne peut pas dire que ce soit lent. Ce qui est gênant dans l'écriture c'est le passage d'une période à l'autre sans autre indice qu'une petite date dans la marge. C'est déconcertant mais on s'y fait. Et ça fait partie, je pense, de Zelda, l'auteur a adapté son écriture à la folie de son personnage.

    any
    LC
    LC

    Re: LEROY, Gilles

    Message  any le Mar 8 Fév 2011 - 0:43

    Ok Smile Dans ce cas, j'en prend note!

    Merci Lilou!

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Mar 8 Fév 2011 - 18:42

    merci Lilou, je me le note je suis une fan de Mr Scott F... et ce que tu en dis, a piqué ma curiosité

    Te serait-il possible d'inscrire sur tes avis, le titre du livre et son genre... ? Nous n'avons pas tous des yeux de lynx. Je te remercie Lilou

    lilou57
    LEH
    LEH

    Re: LEROY, Gilles

    Message  lilou57 le Mer 9 Fév 2011 - 14:05

    Désolée je débute mais je vais corriger tout ça.

    Valou
    LA
    LA

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Valou le Mer 9 Fév 2011 - 14:21

    Je me le note! Merci Lilou!

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Ven 31 Jan 2014 - 22:19


    Zola Jackson
    Edition Folio - 146 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Août 2005, delta du Mississippi : l’ouragan Katrina s’abat sur La Nouvelle-Orléans. Les digues cèdent sur le lac Pontchartrain et les quartiers modestes sont engloutis. La catastrophe touche de plein fouet la communauté noire. Tandis que ses voisins attendent des secours qui mettront des jours à arriver, l’institutrice Zola Jackson s’organise chez elle pour sa survie.

    Mon avis :

    Ouragan Katrina, 2005.
    Et l’impression que tout le monde a oublié.
    Sauf peut-être ceux qui y ont survécu.
    Zola Jackson a survécu à Betsy, quarante ans plus tôt. Ce n’est pas Katrina qui l’effraiera, elle qui a connu bien pire : la mort de son fils Caryl. Ce fils qu’elle a tant aimé. Ce fils qu’elle n’a pas su aimer pour ce qu’il était, et maintenant, il est trop tard pour le lui dire.
    Zola Jackson est une survivante, qui a appris à composer avec le racisme ordinaire, avec les mesquineries de bas étage, avec les commérages de quartiers, la suspicion ambiante.
    En 150 pages, c’est tout une vie que Gilles Leroy nous invite à découvrir, entre retour en arrière maîtrisé et parfaitement lisible, et catastrophe du présent.
    Autour de Zola, il ne restera rien, sauf la désolation, les morts, les appels sporadiques des survivants. Des tentatives aussi pour la sortir de sa maison – et certains, qui se donnèrent en spectacle à ce moment, comme si le cinéma ne leur suffisait plus, en prennent sérieusement pour leur grade. Jamais sans mon chien pourrait être sa devise. Jamais sans le seul être vivant qui lui rappelle son fils.
    Le dénouement, après tant de douleur, est simplement beau et émouvant.

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Sam 1 Fév 2014 - 12:32

    j'aime beaucoup ce monsieur, je me le note d'office. Merci Nina
    Je dois acheté aussi celui qu'il a écrit sur Nina Simone

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Sam 1 Fév 2014 - 20:13

    Merci Pinky pour ta visite.
    Je l'ai lu également. Il me reste à le chroniquer.

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Sam 1 Fév 2014 - 20:41

    j'ai hâte de te lire

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Sam 1 Fév 2014 - 20:56

    Merci Pinky.

    Raphaèle
    LEH
    LEH

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Raphaèle le Sam 1 Fév 2014 - 23:15

    je ne connais pas cet écrivain et tu m'a donnée une véritable envie de le lire; je viens d'aller sur son site
    du coup je lirais bien "nina simone" et "Alabama song"

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Dim 2 Fév 2014 - 0:17

    Merci Raphaèle.

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Ratdebibliotheque le Dim 2 Fév 2014 - 15:25

    Merci pour cet avis, je le note.

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Dim 2 Fév 2014 - 23:08

    Merci Ratdebibliothèque pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Mar 17 Juin 2014 - 21:39


    Nina Simone, roman
    Edition Mercure de France - 272 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Comment Eunice Kathleen Waymon, la petite fille noire née dans une famille pauvre à Tryon, Caroline du Nord, en 1933, est-elle devenue l’immense Nina Simone, la diva à la voix unique et au toucher de piano inoubliable ? Le destin de Nina Simone ressemble à un roman : c’est ce roman que Gilles Leroy recompose, livrant avec tendresse l’histoire totalement vraie et totalement romancée d’une artiste adulée dans le monde entier – mais si seule dans la vie. Avec cet émouvant portrait d’une femme blessée, Gilles Leroy nous offre, après Alabama Song et Zola Jackson, le troisième volet de sa trilogie américaine.

    Mon avis :

    J’ai lu ce livre depuis plusieurs mois, et j’effectue aujourd’hui une sorte de test : que me reste-t-il de cette lecture ? Un profond sentiment de solitude.
    Nina Simone n’a plus que quelques temps à vivre quand s’ouvre ce roman. Elle vit dans une villa, sur la Côte d’Azur. Elle est désespérément seule, et se confie à un de ses domestiques. Musicienne reconnue, elle voit pourtant sa vie comme un échec. Elle ne vivait que pour les classiques, elle est devenue une pianiste qui jouait dans les clubs après son échec à l’institut Curtis de Philadelphie . Plus tard, ils reconnaîtront leur "erreur", l’encenseront, mais auraient-ils pu le faire si elle ne s’était pas battue, au côté des siens, pour dénoncer la ségrégation ? Si elle n’avait travaillé avec acharnement, de concert en concert, d’enregistrement en festival ?
    Ses amours ? Envolés, les uns après les autres – en est-il un qui l’a aimé sincèrement, sans chercher à l’exploiter ? On peut en douter. Ses conseillers ? Ils sont plus occupés à s’enrichir qu’à prendre soin d’elle. Il ne lui est resté que le travail et la musique.
    La profonde empathie et l’admiration de l’auteur sont palpables dans ce roman, et pourtant, il ne cache rien de ses excès, de son caractère explosif, de sa violence parfois – où l’impossibilité de trouver la paix après une vie consacrée au travail et à la musique.
    Nina Simone, roman, est à lire avant d’écouter cette grande dame de la musique.

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Mer 18 Juin 2014 - 8:46

    merci Nina pour cette présentation, ce roman commence à lever le voile sur la fabuleuse et douloureuse histoire de Mme Simon. Je l'ai lu et j'ai adoré. A suivre prochainement mon ressenti

    Nina
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Nina le Mer 18 Juin 2014 - 10:58

    Merci Pinky : j'ai hâte de lire ton ressenti !

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Mar 12 Aoû 2014 - 9:45

    Mon ressenti

    S’inspirant de sa vie, l’auteur dépeint la carrière réussie de Nina et le naufrage de sa vie sentimentale ou de sa vie tout court ! C’est au travers d’un domestique nouvellement embauchée par la diva, que le lecteur la rencontre. Roberto ne connait pas du tout Nina, n’en a jamais entendu parler, il vient ici pour travailler et gagner de quoi faire vivre sa famille. C’est une grande différence avec nous, puisque ceux qui liront ce livre savent qui est Nina. Pourtant cette différence à son importance, elle offre une nouvelle porte d’entrée pour faire connaissance avec la diva, car Nina est avant tout une femme et qui « fait n’importe quoi » en ne prenant pas soin d’elle !

    Cette femme adulée, portée aux nues par les plus grands, célèbre dans le monde entier est reconnue avant tout pour sa voix unique, son toucher au piano et son oreille absolue. Hélas, il est illusoire de penser qu’un être humain se résume à cela ou à son talent uniquement.

    L’histoire de Nina commence par la fin, c’est une « vieille » femme usée, malade, seule et ivre bien souvent. Petit à petit, autour des discussions qu’elle a avec Roberto, Nina se découvre et se livre. Elle semble rajeunir et la petite fille qu’elle était apparait, avec ses rêves plein la tête et ses espoirs dont le plus grand est de devenir la première concertiste classique noire. C’est ce rêve « brisé » qui apportera cette fêlure dans le destin et la vie de Nina. Ce regret et cette non reconnaissance la portera sur le déclin d’elle-même jusqu’à sa perte.

    J’ai été très touchée par cette femme immensément seule, fragile et excessive et son histoire. « Ses traversées de l’enfer » ont résonné longtemps en moi, faisant monter la tristesse et la colère à la fois avec toujours cette même question « Pourquoi personne ne l’a entendu ? »

    Le livre est parfois violent. J’ai retrouvé la même violence au travers des bio d’Elvis, de Maryline, de James Dean… où leur talent a été mis en exergue les laissant seuls face à leur solitude, à leur souffrance, les amenant petit à petit à se détruire de l’intérieur. Doit-on payer, ce prix-là pour Etre génial ou avoir du génie ?

    Un livre à découvrir absolument

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Dim 26 Avr 2015 - 13:02

    LE MONDE SELON BILLY BOY



    Roman édité chez Mercure de France en janvier 2015

    256 pages

    Résumé

    Qui aurais-je été, moi, si Éliane m’avait eu d’un autre homme ? Si elle m’avait conçu avec ce lieutenant Delor, j’aurais été un homme doux, sans doute, et posé comme lui. J’essayais de me représenter physiquement : de taille moyenne, voire petit, de corpulence fine et sèche, j’avais la peau brune, des cheveux noirs frisés, denses et brillants - plus rien à voir, enfin, avec cette plaie de rouquin à la peau trop fragile. Mon imagination s’arrêtait là et le commencement de fiction s’éventait aussitôt, aporétique et sans issue, puisqu’on ne récrit pas l’histoire, celle de son corps encore moins que celle des hommes. En cette toute fin des années cinquante, Éliane a vingt ans quand elle tombe enceinte. André, le futur père, n’en a que dix-sept et ses parents s’opposent au mariage. Éliane a peur. Sa propre mère la renie, André disparaît… Où trouver le courage de porter puis d’élever seule cet enfant ? Gilles Leroy renoue ici avec la veine personnelle de son œuvre - dans la lignée de Machines à sous et de Grandir. Car Éliane et André sont ses propres parents. Dans ce roman familial, il dresse les portraits émouvants d’une mère séduisante et combative, d’un père amoureux et flambeur, tous deux adorés et complexes. Avec une infinie tendresse, essayant d’imaginer leur vie avant lui et ce qu’elle aurait pu être sans lui, il cherche aussi à savoir d’où il vient, livrant de lui-même un autoportrait en creux.

    Mon ressenti


    Gilles Leroy raconte son histoire où en tout cas l’histoire de ses parents, ce qu’il a compris de leur rencontre, de leurs rêves, de leur amour et de sa venue au monde dans l’histoire de ses parents, dans sa famille.

    Au-delà du fantasme, Gilles dresse avec brio, finesse, pudeur les portraits sans jugement de ses parents. L’arrivée de cet enfant trop tôt, non désiré, dans leur vie autour de la découverte des corps et de l’amour, les choix qu’ils ont du faire en brisant (peut-être) une partie de leurs rêves.

    Sans pathos, sans dénigrement, l’auteur raconte sa quête familiale au travers des années 60. Epoque pas si lointaine et pourtant, cela me semble d’un autre monde alors que quelques décennies nous séparent. Le regard que nous portons sur la famille a bien changé.

    L’histoire de Gilles m’a touchée par sa sobriété, sa simplicité, sans rancune ou colère, il rend hommage à ses parents.

    A découvrir

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Ratdebibliotheque le Dim 26 Avr 2015 - 15:16

    Merci pour ton avis, Pinky, je le note !

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Jo19lyne le Dim 26 Avr 2015 - 16:10

    Merci pour ton avis, je l'ai en réservation à la mediatheque... J'attends mon tour, 3 personnes devant, quatre semaines de prêt. A lire d'ici trois mois! Ne lire que des livres empruntés à la mediatheque, le plus difficile des challenges!

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Lun 27 Avr 2015 - 10:17

    merci Ratdebibliothèque et Jo19lyne pour votre visite

    Je te comprends tout à fait Jo19lyne, cela doit être très dur en effet l'attente tope là

    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Pinky le Lun 18 Juil 2016 - 12:24

    ALABAMA SONG

    Roman, édité chez Mercure de France en août 2007

    190 pages

    Résumé

    Les garçons des clubs, les jeunes officiers du mess, je les tiens dans ma main gantée de fil blanc. Je suis Zelda Sayre. La fille du juge. La future fiancée du futur grand écrivain. Du jour où je l'ai vu, je n'ai plus cessé d'attendre. Et d'endurer, pour lui, avec lui, contre lui.

    Montgomery, Alabama, 1918. Quand Zelda, «Belle du Sud», rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s'est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison. Le couple devient la coqueluche du Tout-New York. Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants : propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes...
    Gilles Leroy s'est glissé dans la peau de Zelda, au plus près de ses joies et de ses peines. Pour peindre avec une sensibilité rare le destin de celle qui, cannibalisée par son mari écrivain, dut lutter corps et âme pour exister...
    Mêlant avec brio éléments biographiques et imaginaires, Gilles Leroy signe ici son grand «roman américain».

    Mon ressenti

    Le couple maudit et passionné de Zelda et Scott Fitzgerald est mis en lumière sous un autre angle. Cette fois-çi, la focale est braquée sur elle, Zelda la fille du juge ou la femme de Scott. Mais qui est-elle réellement ? Quelle jeune femme, puis femme est-elle ? Ses envies, ses rêves, ses projections, son avenir… sont autant de routes possibles mais toutes se réunissent en un seul point : le couple mythique que formèrent ces deux écorchés vifs. Il est des rencontres qui vous poussent et d’autres qui vous enlisent. Zelda est une jeune femme dynamique, provocatrice, que rien ne semble arrêter. Elle est jeune et croque la vie à pleine dent, jeunesse dorée, elle profite même si la moralité n’est pas toujours de son côté. Qu’importe, elle a trouvé la perle rare et elle l’aura…

    Les amants maudits s’enchaînent pour mieux se détruire. Elle souffre, change, vieillit, découvre d’autres chemins plus tortueux…

    Cette autobiographie romancée amène le lecteur à cotoyer cette femme qui en fait ne sait pas trop qui elle est en réalité. L’ivresse peut prendre plusieurs chemins mais elle arrive toujours à brouiller les cartes. Anges déchus, destruction de l’autre ou de soi, reste leur fille, élevée dans un ailleurs qui regarde en spectatrice la deschéance de ses parents. L’auteur dépeint une amérique puritaine où les génies peuvent être portés aux nues ou villipendés, tout dépend où vous vous situez.

    J’ai apprécié ce roman qui met en scène ce couple, mais il est sombre. J’ai préféré Zelda de Tournier Jacques

    A découvrir


    Contenu sponsorisé

    Re: LEROY, Gilles

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:27


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 15:27