Au Fil des lignes

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !

-25%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
135 € 179 €
Voir le deal

    BRIEN, Sylvie

    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BRIEN, Sylvie Empty BRIEN, Sylvie

    Message  Nina Mer 6 Nov 2019 - 0:05

    BRIEN, Sylvie Couv1110

    Les enquêtes de Vipérine Maltais, tome 1 : Mortels Noëls
    Edition Folio Junior - 124 pages

    Présentation de l’éditeur :

    Panique au pensionnat ! En ce froid Noël de 1920, une des religieuses qui veillent sur les orphelines a été attaquée dans son sommeil par un fantôme. Mauvaise plaisanterie ? Hallucination ? Tentative d’assassinat ? L’élève Vipérine Maltais mène l’enquête, bien décidée à découvrir ce que chacun s’efforce de cacher. Mais attention, Vipérine : les Noëls sont parfois mortels à Montréal…

    Mon avis :

    Vipérine est la neuvième d’une famille de dix enfants – sa mère est morte en mettant au monde Olivine, la dizième de la fratrie. Son père s’est remarié avec une veuve, mère de six enfants, et les siens n’ont plus vraiment de place à la maison. Aussi, Vipérine et Olivine restent-elles au couvent pour les fêtes, avec leur grande-tante qui prend relativement bien soin d’elle, mais aussi une soeur économe qui n’est pas vraiment commode.
    D’ailleurs, la soeur est victime d’une agression. Quelqu’un a tenté de la tuer, juste après sa tournée pour récupérer les étrennes du couvent. D’ailleurs, tout au long de son parcours, il en est, des personnes qui n’appréciaient pas la soeur. De plus, la maison du notaire a été le lieu d’un meurtre particulièrement cruel, vingt-cinq ans plus tôt, et toujours irrésolu : les parents du notaire et son petit frère ont été retrouvés morts au pied du sapin. Des personnes furent accusées, mais toutes furent innocentées.
    Dans ce beau roman de littérature jeunesse, Sylvie Brien nous fait découvrir la vie quotidienne au Québec dans les années vingt, elle nous montre surtout la condition des femmes, entièrement subordonnées à leur mari par le mariage, rejetées si elles avaient un enfant sans être mariées, condamnées à mourir après un nombre impressionnant de grossesse (dix, quinze….) même si une seule suffit pour conduire à la mort. Le couvent paraît parfois le seul refuge, une sécurité – la certitude de ne pas perdre sa santé en mettant au monde une dizaine d’enfants.
    Singulière enquêtrice que Vipérine, lucide sur le monde qui l’entoure, qui n’hésite pas à poser des questions, à effectuer des recherches – que d’autres ont déjà tenté avant elle, preuve que certaines personnes ont vraiment des choses à cacher. Parfois, elle pense faire le bien, le plus souvent, pas du tout.
    Vipérine, une héroïne à découvrir : j’ai la chance d’avoir le tome 2 !
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Pinky Mer 6 Nov 2019 - 10:35

    merci Nina pour cette présentation
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Nina Mer 6 Nov 2019 - 11:48

    Merci Pinky pour ta visite.
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Nina Lun 16 Déc 2019 - 21:36

    BRIEN, Sylvie 41qeu710

    Les enquêtes de Vipérine maltais : Le secret du choriste
    Edition Gallimard Jeunesse - 160 pages

    Présentation de l’éditeur :
    Qui a tenté d’assassiner Idala, le jeune choriste ? Tout le monde, au collège du Portages semble avoir des raisons de vouloir se débarrasser du pauvre garçon… Vipérine Maltais, l’apprentie détective est appelée à la rescousse. Il n’y a qu’elle dans tout le Québec pour résoudre une énigme aussi embrouillée. Ses seuls indices ? Un parapluie, un bout de réglisse et une machine à écrire détraquée…

    Mon avis :

    J’aime quand les livres ne prennent pas les jeunes lecteurs pour des idiots. Vous allez me dire que c’est heureusement de plus en plus fréquent. Certes. Je salue cependant la richesse de ce livre, qui ne craint pas de montrer une réalité que beaucoup ne veulent pas raconter.
    Idola. Ou Idala. Cela dépend des personnes qui l’appellent, mais pour ses proches, il est Idala. Il est dans le comas, à la suite d’un accident : un lustre est tombé sur lui pendant le concert du collège. Accident ? Tentative de meurtre ? L’assurance ne veut pas payer, en tout cas, non par avarice, mais parce que l’assureur, ami avec soeur Saint-Ignace, croit à la tentative de meurtre : une lettre anonyme, parvenu au collège après l’accident, va dans ce sens.
    Ce livre, en plus d’être une enquête policière prenante, nous en apprend beaucoup. Sur l’esclavage. Ah, il paraît que tout a été dit à ce sujet, que ce n’est pas intéressant, que cela ne nous concerne pas (traîner sur les réseaux sociaux est mauvais pour les neurones). Et bien justement si : ce livre nous rappelle que même le pays qui se targue de ne pas avoir été esclavagiste, d’avoir offert l’asile aux esclaves en fuite, traitait ses propres natifs de la même manière. Je ne vous parle même pas du sort des indiens canadiens, dont il est déjà question dans le second volume des enquêtes de Vipérine. Ce n’est pas mieux est un euphémisme. Je ne vous parlerai pas non plus du poids de la religion,; métaphore tellement usée que l’on en oublie ce qui se cache réellement derrière cette expression. Il ne s’agit pas simplement de vivre selon les préceptes de la religion catholique, il s’agit, dans ses familles nombreuses où aucune contraception n’est utilisé (la contraception a existé bien avant sa légalisation), d’avoir un fils, une fille, ou les deux, qui entrent en religion. Cela amène Vipérine, qui découvre grâce à un personnage la véritable signification de son prénom (une fleur) à s’interroger : sa soeur aînée Méline a pris le voile juste après le remariage de leur père. Etait-ce vraiment son choix ? Et sa tante Saint-Ignace ? A-t-elle vraiment choisi d’entrer en religion ? Toutes ses questions ne trouveront pas de réponses, mais Vipérine a la chance d’avoir une tante franche et ne manquant pas d’audace.
    Il ne faudrait pas non plus oublier Idala, absent, forcément, au coeur de toutes les recherches. Ce que Vipérine découvre est poignant, et nous interroge sur le sort de tous ses enfants, qui n’ont pas orphelins, non, pas au sens strict du terme : Idala a perdu son père, puis sa mère, et c’est son beau-père qui l’élève, ne se rendant même pas au concert de son beau-fils, parce qu’il a autre chose à faire – à chaque fois. Son histoire fait écho à celle de Vipérine, qui n’a pas vu son père depuis de longs mois – et encore, si elle avait été un garçon, elle sait bien qu’elle n’aurait pas été ainsi négligée.
    Un livre poignant.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Pinky Mar 17 Déc 2019 - 10:34

    merci Nina pour cette présentation
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Nina Mar 17 Déc 2019 - 10:58

    Merci Pinky pour ta visite.
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Nina Ven 3 Jan 2020 - 20:51

    BRIEN, Sylvie 51jubw10

    Les Enquêtes de Vipérine Maltais : La voix du diable
    Edition Gallimard - 160 pages

    Présentation de l’éditeur :

    Vipérine n’a décidément jamais le temps de s’ennuyer! La jeune détective et sa tante sont chargées cette fois-ci d’enquêter sur la mort mystérieuse d’un journaliste. Drôle de journaliste, d’ailleurs… Tous les témoins n’ont qu’un mot à la bouche: « Bien fait pour lui ! » Pourquoi une telle haine ? Pour élucider cette énigme, le tandem de choc va devoir se montrer perspicace en diable !

    Mon avis :

    Quatrième et dernier volume des aventures de Vipérine Maltais parues à ce jour. l’ouvrage a plus de dix ans, je ne pense donc pas qu’un cinquième volume voit le jour, et c’est dommage, parce que Vipérine et sa tante sont deux personnages très attachants, parce que très humains. Prenez par exemple Olivine, jeune soeur de Vipérine : elle souhaite vivre une vie de femme au foyer, avec un mari et quatre enfants, elle n’a pas d’autres ambitions. Qu’à cela ne tienne ! Sait-Ignace la confie aussitôt à un couvent où elle pourra acquérir tous les savoirs nécessaires pour être une bonne épouse, de la couture à la cuisine. Rien de tel pour lui faire bien prendre conscience du « bonheur » à être une femme au foyer. Moderne, Saint-Ignace ? Oui ! Nous découvrirons un autre pan de son passé dans ce livre, qui apporte un nouvel éclairage sur le fait qu’elle soit si humaine, et qu’elle prenne tant soin de ses nièces.

    Ce quatrième volume est celui des retours, puisque c’est le frère Majorique qui vient solliciter l’aide de Vipérine. Son cousin est mort, d’une crise cardiaque, dit-on. Lui est cependant persuadé, même si aucune preuve n’existe, que son cousin a été assassiné. Vipérine et sa tante se rendent donc à Québec, après avoir auparavant déposé Olivine au couvent, au bon soin de soeur Joseph-Arthur, personnage que l’on verra peu mais qui est de la même trempe que Saint-Ignace.

    Au cours de leur enquête, la tante et la nièce découvriront pire que ce qu’elles ont imaginé – et l’on se dit qu’il est des jeunes filles qui n’ont pas eu la chance de croiser des personnes prêtes à les aider comme Pollène fut aidée. Ce roman nous rappelle, toujours, qu’il suffit que des personnes laissent faire pour que d’autres fassent le mal. Et pour un Jacquelin dont l’oncle prend soin, malgré un caractère rigide, combien de Pollène furent abandonnés, délaissées ? Sarfato, la victime, n’est devenu une victime que par sa mort subite, lui qui a trahi ses amis, exploité les secrets,uniquement pour son profit personnel. Et quand sera découvert ce qui a entraîné sa mort, on ne pourra pas s’empêcher de dire qu’il y a une justice.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Pinky Sam 4 Jan 2020 - 10:35

    merci Nina pour cette présentation
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Nina Sam 4 Jan 2020 - 12:34

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    BRIEN, Sylvie Empty Re: BRIEN, Sylvie

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 10 Avr 2021 - 14:28