Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MC DERMID, Val

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    MC DERMID, Val

    Message  Nina le Mer 27 Avr 2011 - 12:38


    Editions Le grand livre du mois
    450 pages.

    Quatrième de couverture :

    St Andrews, 1978. Quatre étudiants passablement éméchés rentrent chez eux après une fête. La découverte de Rosie la barmaid, poignardée dans la neige, va bouleverser à jamais le cours de leur vie. Car chacun sait que celui qui a trouvé le corps est le principal suspect d'une enquête, et même si leur culpabilité ne peut être établie, ils sont désormais des parias. trente ans plus tard, grâce aux techniques d'analyse de l'ADN, le dossier peut être repris. Ziggy, Gilly, Weird et Mondo ont fait leur vie, mais n'ont jamais oublié cette nuit-là. Et cette nouvelle enquête, tel un écho lointain, les replonge dans le drame avec des conséquences funestes.

    Mon avis :

    Ce roman est un excellent roman policier, sans doute l'un des meilleurs que j'ai lu. L'auteur s'écarte des clichés, des facilités : nous savons dès que le prologue que l'enquête ne serait pas résolue dans un premier temps et qu'elle sera réouverte plus de vingt ans plus tard, grâce aux avancées technologiques. Le roman est donc divisé en deux parties, 1978 (période du crime) et 2003 (conclusion de l'enquête).
    De ces quatre garçons qui donnent leur nom au titre, je préfère garder les surnoms qu'ils s'étaient donné dans leur adolescence : Ziggy, Weird, Mondo et Alex. C'est lui qui découvre le corps, par hasard, et j'ai immédiatement senti de l'empathie pour lui, d'autant plus que leur premier mouvement est de tout faire pour sauver la victime, Rosie (Ziggy est étudiant en médecine) et d'aller chercher du secours. Fort heureusement, une voiture de patrouille était garée non loin, et l'agent Jim Lawson se montre particulièrement efficace. Commencent néanmoins pour ces jeunes gens le début d'un calvaire subtile. Oui, ces quatre jeunes gens ont quelque chose à cacher, rien de très grave, mais ce "quelque chose" les rend suspect, de même (ironie du sort) que le fait qu'ils aient porté secours à la victime.
    L'enquête piétine, alors que l'inspecteur chargé de l'affaire jette toutes ses forces (et plus encore) pour la résoudre, et si l'on pense souvent que c'est horrible pour la famille de la victime (et c'est vrai), ce l'est encore plus pour les quatre jeunes suspects dont la police ne peut prouver ni la culpabilité, ni l'innocence. Les réactions de chacun sont finement analysés, les conséquences dans leur vie banale d'étudiant sont racontées, sans pesanteur (la narration est toujours extrêmement vive) et, bien sûr, leur amitié est mise à l'épreuve.
    Alex, qui prendra plus d'importance dans la seconde partie, est celui qui résiste le mieux, envers et contre tous, tout comme Ziggy. Le drame changera profondément Weird, quant à Mondo, il se laisse aller à ses pires faiblesses. Autre transgression avec les clichés, les quatre personnages, s'ils ont vu leur vie profondément changée par la non-résolution du crime, ont pourtant des vies équilibrées. Ils ont tous des métiers qui les satisfont, certains (Ziggy, Weird) mènent de brillantes carrières, tous ont une vie sentimentale heureuse. La réouverture de l'enquête est plutôt pour les ravir. Enfin, leur innocence sera reconnue !
    C'est compter sans des rebondissements humains surprenants, qui éclairent d'un jour nouveau le meurtre de Rosie. La technique aide, oui, mais Val Mc Dermid ne se perd pas en longues explications techniques prétentieuses ou ennuyeuses. La technique ne sert que si elle est au service de l'humain, et la focalisation sur différents personnages montre inquiétudes, tourments, force ou lente montée de la folie. L'étau se resserre autour Alex et le révérend Tom Mackie (Weird) : quelqu'un leur en veut, et si ce quelqu'un est sous nos yeux depuis le début (attendez-vous à un coup de théâtre lors du dénouement), il ne se doute pas de la réactivité des deux amis, même quand le pire survient.
    Si vous aimez les romans policiers, ne ratez pas ce livre !

    caro
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  caro le Mer 27 Avr 2011 - 13:01

    Merci Nina, je le note Smile

    Pinky
    M
    M

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Pinky le Mer 27 Avr 2011 - 17:46

    merci Nina pour cet avis

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Ratdebibliotheque le Mer 27 Avr 2011 - 19:28

    Je le note, il a l'air très bien !

    Valou
    LA
    LA

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Valou le Mer 27 Avr 2011 - 20:40

    Merci Nina! je le note!!

    Nina
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Nina le Mer 27 Avr 2011 - 20:44

    Merci Caro, Pinky, Ratdebibliothèque et Valou.

    Cyndie
    A
    A

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Cyndie le Sam 18 Fév 2012 - 12:01

    La souffrance des autres

    [img][/img]

    4ème de couverture

    Carol Jordan, traumatisée par un viol, doit diriger une nouvelle brigade d'élite où chacun met en doute ses capacités. Sa première enquête la conduit à traquer un violeur, pour qui rien n'est plus exquis que la souffrance des autres... L'aide du profiler Tony Hill - qui fait tout pour la remettre sur pieds - lui sera indispensable pour démêler une intrigue faite de meurtres et de manipulation mentale. La reine incontestée du thriller psychologique joue avec nos nerfs dans un suspense démoniaque.

    Mon avis :

    Ce livre m'a vraiment épaté je n'ai jamais autant été plongé dans le flou. J'ai envisager pleins de choses mais pas celle la. On ne découvre qu'a la fin du livre dans les 100 ou plutot 50 dernières pages qui est le tueur. Comme le dit la 4eme de couverture l'auteur joue avec nos nerfs. Un thriller psychologique remarquable. Je ne connaissais pas cette auteur mais je pense que je vais retenter l'expérience très rapidement.


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    Nina
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Nina le Sam 18 Fév 2012 - 12:28

    Merci pour cet avis Cyndy.
    J'ai encore deux romans de Val McDermid dans ma PAL, il serait temps que je les lise.

    Cyndie
    A
    A

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Cyndie le Dim 19 Fév 2012 - 15:57

    De rien Nina moi je me suis noté celui que tu avais présenter il me tente beaucoup


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Ratdebibliotheque le Dim 4 Mai 2014 - 14:44

    Quelqu'un aurait lu "Fièvre" de cet auteur ? Je dois le lire, mais d'emblée, il ne m'inspire pas, je ne voudrais pas passer à côté d'un bon livre.

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 12 Aoû 2014 - 21:16

    Châtiments
    411 pages

    Résumé :
    Parmi tous les criminels que le profileur Tony Hill a mis derrière les barreaux, il en est un qui a particulièrement influencé sa vie et sa carrière. Un tueur en série plus diabolique que tous les autres. Un tueur en série qui a le don de lui glacer les sangs: Jacko Vance. Et aujourd'hui Jacko est de retour. Encore plus retors qu'avant, il veut prendre sa revanche sur Tony - et sur l'inspectrice Carol Jordan - pour les années qu'il lui a fait passer en prison. Tony ne sait ni où ni quand le tueur va frapper. Tout ce qu'il sait, c'est que sa peur ne connaîtra plus de limites et que Jacko va user de tous les moyens pour détruire sa vie. Troublant et palpitant de bout en bout, Châtiments est le livre idéal pour découvrir ou redécouvrir l'univers de Tony Hill et de Carol Jordan. Un livre que vous n'êtes pas prêt d'oublier.


    Mon avis :
    Je n'avais pas lu le précédent tome, mais ce n'est pas du tout dérangeant, on comprend car ils reviennent sur l'affaire et les conséquences qu'elle avait entraînée précédemment. Ce tueur en série s'évade assez facilement de la prison, en se faisant passer pour un autre détenu. Les responsables de cette erreur ne vont même pas culpabiliser d'avoir laissé un serial killer en liberté ! Par contre, pour l'entourage de Tony Hill et Carol Jordan, ça va être beaucoup moins drôle ! Il va se venger de s'être fait emprisonner. Va s'ensuivre un jeu de piste pour le retrouver. Un thriller noir, avec des scènes sanglantes, pour les âmes sensibles, s'abstenir. 
    C'est un coup de coeur, on ne s'ennuie jamais. 
     coup de coeur  coup de coeur 

    Nina
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Nina le Mar 12 Aoû 2014 - 22:47

    Merci Ratdebibliothèque pour cet avis.

    Pinky
    M
    M

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Pinky le Mer 13 Aoû 2014 - 10:39

    merci Ratdebibliothèque pour cette nouvelle présentation

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Ratdebibliotheque le Mer 13 Aoû 2014 - 17:15

    Merci pour votre passage.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Nina le Dim 11 Jan 2015 - 13:20




    Northanger abbey
    édition Terra Nova - 348 pages.



    Présentation de l'éditeur :
    Catherine Morland est une jeune femme un peu naïve qui ne connaît pas grand-chose du monde. Elle vit dans un pittoresque village où il ne se passe rien et, pour égayer sa vie, se perd dans les livres. Surtout des histoires gothiques qui lui procurent de délicieux frissons. Quelle joie lorsque des amis l'invitent à Edimbourg. Elle y rencontre Henry Tilney, le jeune homme propriétaire d?un domaine au nom prometteur : Northanger Abbey.

    Mon avis :
    Le mot qui me vient à l'esprit est "étriqué".
    Que Val McDermid veuille écrire une version "2014" du roman de Jane Austen, pourquoi pas ? Que le résultat soit aussi niais me laisse pantoise. Peut-être ce roman est-il destiné aux adolescent(e)s, ce qui expliquerait autant de faiblesses dans le récit.
    Prenons l'héroïne, Cat : elle est d'une telle naïveté ! Certains justifieront peut-être ce fait parce qu'elle n'a jamais été scolarisée, et a étudié chez elle, avec sa mère comme pédagogue, parce qu'elle a quasiment été coupée du monde, si ce n'est qu'elle a un compte Facebook et twitter, qu'elle lit des romans young adults et va au cinéma régulièrement. En bref, Cat n'est pas "une enfant sauvage" qui découvre le monde.  Pourtant, elle manque cruellement - sauf peut-être dans le dernier chapitre - de sens critique, de répondant. En l'absence de ses parents, en l'absence aussi de chaperon digne de ce nom - il est d'ailleurs étonnant que ses parents lui aient laissé autant de liberté, elle qui n'est quasiment pas sortie de son village - elle prend pour argent comptant tout ce qu'on lui dit, même si on lui a déjà caché la vérité (périphrase pour "mentir" dans le monde de Cat). Il semble d'ailleurs que tous soient un peu bâti sur le même moule, puisque presque tous les personnages prennent pour argent comptant tout ce qu'on peut bien leur dire, quel que soit leur âge. Il y a bien, de temps en temps, une pincée d'ironie, une prise de distance, mais elles sont extrêmement rares : le premier degré a aussi envahi la narration.
    De quel siècle sont ces personnages d'ailleurs, si étriqués, si étroits d'esprit ? Il peut être charmant de voir des couples se fiancer officiellement avant d'être présentés à leurs familles respectives, c'est cependant très éloignée de notre réalité, tout comme le fait de danser (ou pas) avec un autre que son fiancé (si tant est que l'on danse encore en couple ou que l'on s'invite à danser). Bienvenue dans les années 60, pardon, dans les années 2010.
    Par contre, j'ai eu du mal de bout en bout avec la conception du mariage telle qu'elle est exposée dans ce roman. Avant de s'unir, les jeunes gens, les jeunes femmes pensent à l'argent, à l'endroit où ils vivront (dans un endroit à la mode, hein, pas un trou paumé ! Londres ou rien), au fait que leur famille devra se passer de leur soutien financier, à la chance de trouver une belle-famille qui accepte une belle-fille sans le sou... De telles mariages, basés sur de tels questionnements, existent encore ? Et l'union libre, y avez-vous pensé ? Non, il semble que chacun soit content de sa petite vie, de son petit métier, dans son petit appartement.
    J'oubliai l'imagination délirante de Cat ! Enfin, délirante.... Elle n'y met pas autant de conviction que son modèle historique. Il faut attendre le chapitre 20 pour qu'elle se rende enfin à Northanger abbey, et qu'elle se essaie de savoir si oui ou non Henry est un vampire. Entre temps, elle aura découvert Edimbourgh, assisté à des spectacles, rencontré des amis, et se sera amusé, entre deux thés et deux gâteaux.
    Le seul avantage de cette réécriture, est de donner envie de relire la version originale de Jane Austen.

    carineela
    LEH
    LEH

    Re: MC DERMID, Val

    Message  carineela le Dim 11 Jan 2015 - 19:58

    Encore un auteur que je ne connaissais pas et qui me tente bien. Je le note ! Merci

    Pinky
    M
    M

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Pinky le Lun 12 Jan 2015 - 10:13

    merci Nina pour cette présentation, je préfère lire l'original

    Nina
    ML
    ML

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Nina le Jeu 15 Jan 2015 - 22:28

    Merci Carineela et Pinky pour votre visite.
    Je vous comprends parfaitement !

    Contenu sponsorisé

    Re: MC DERMID, Val

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:12


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 23:12