Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    RODRIGUEZ, Christina

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    RODRIGUEZ, Christina

    Message  Nina le Mer 4 Mai 2011 - 20:32


    Titre : Meurtres sur le Palatin.
    Auteur : Christina Rodriguez
    Editeur : éditions du Masque, collection Labyrinthe.
    Nombre de pages : 323.

    Quatrième de couverture :
    Dans la Rome impériale, sous le règne de Tibère, on fait de bien étranges découvertes. Comme celle d'un cadavre, affreusement mutilé, sous la langue duquel on a glissé un denier. Paiemant pour son passage aux Enfers ?
    Kaeso le prétorien, ami de Caligula et fils d'une prêtresse venue de Germanie, est chargé de l'enquête alors qu'il a déjà fort à faire. Outre protéger la famille impériale, il doit lutter contre la corruption des bas-fonds de la ville, se garder de la vengeance de ses anciens compagnons d'armes et... fuir les assiduités de la malicieuse Concordia, sa ravissante cousine.
    Quand le mystérieux Apollonius, qui se prétend l'oracle d'Apollon, entre en scène, Kaeso est subjugué par sa beauté. Que cache vraiment cet éphebe qui a ses entrées dans la plus haute société romaine, avide de sangmants combats de gladiteurs et de paris truqués ? Kaeso, flanqué de Io, son inséparable léopard, n'aura d'autre choix que de le découvrir.

    Mon avis :
    Avez-vous déjà essayé de donner un bain à un chat ? Oui ? Et comment cela s'est passé ? Tirons un voile pudique sur une aventure qui a dû se terminer de façon sanglante. Vous mesurerez le courage de Kaeso en sachant qu'il fait prendre des bains réguliers à Io, son léopard.
    Oui, j'avoue avoir été plus fascinée par ce personnage (celui de Io, entendons-nous) que par les autres. J'aime beaucoup ses apparitions, ou les moments (courts) où Kaeso lui prête (lisez donc le début du chapitre 10 et son étude comparative des mollets qui passent à portée de ses mâchoires).
    J'avoue ne pas être très fan de cette période historique (la faute à de mauvais souvenirs de cours de latin). Néanmoins, ce livre se lit très facilement : nous avons à portée de lecture tous les éléments historiques qui nous permettent de comprendre l'intrigue, sans que celle-ci en soit alourdie. Autre chance : les personnages sont fortement caractérisés, et ont des personnalités extrêmement intéressantes. Nous découvrons Rome et sa part d'ombre, ce qui se passe dans les coulisses de la haute société romaine, entre combats de gladiateurs clandestins et protitutions.
    Roman policier ? Je me suis plus intéressé au personnage d'Apollonius, à son étrangeté, au devenir du jeune esclave Mnester qu'à la résolution de l'enquête.
    Note : et si Concordia et Kaeso cessaient leur jeu du chat et de la souris ? Kaeso est déjà assez vulnérable alors que Concordia n'est que sa cousine, alors si elle était sa femme, je n'ose imaginer les rebondissements possibles.

    Nina
    ML
    ML

    Re: RODRIGUEZ, Christina

    Message  Nina le Dim 8 Mai 2011 - 20:35


    Titre : Les mystères de Pompéï.
    Auteur : Christina Rodriguez
    Editeur : éditions du Masque, collection Labyrinthe.
    Nombre de pages : 398

    Quatrième de couverture :

    En l'an 31, l'empereur Tibère, désabusé et las des intrigues de Rome, se retire à capri. une fin de règne délétère commence, sur laquelle plane l'ombre du terrible Séjan, préfet du prétoire, à qui l'empereur a confié le pouvoir, et dont l'ambition est sans limite... Personne n'ose s'opposer à ses hommes de main. Personne ? c'est oublier Kaeso, jeune centurion du corps des prétoriens impériaux, une tête brûlée, qui a le courage de s'insurger. Expédié à Pompéï comme chef de la police, il y découvre un climat de tourment et plonge dans l'oeil du cyclone. Devant l'urgence, Kaeso se lance à corps perdu dans une enquête serrée et tente de déjouer un complot qui pourrait bien viser l'héritier du trône, un certain Caligula. Le jeune homme a heureusement de précieux alliés : Io, son fidèle léopard ; les gardes germaniques - ses frères d'armes ; Hildr, sa mère, guérisseuse le jour et magicienne la nuit ; et enfin sa propre cousine, la ravissante Concordia, très bien informée des secrets de la Cour... Le prétorien en aura bien besoin.

    Mon avis :

    La première chose qui me vient à l'esprit est : y a-t-il un vétérinaire comportementaliste dans la salle ? Si oui, envoyez-le très rapidement pour Io, charmant léopard qui se prend pour un chien. Ce n'est pas pour elle que la situation est fâcheuse, c'est plutôt pour les personnes qu'elle côtoie - toutes ne sont pas au courant. Certes, je reconnais qu'elle est très pratique, pour arrêter un voleur, pour mener un interrogatoire, ou encore pour se défendre en cas d'agression. Elle est tout de même un peu (un tout petit peu) encombrante.
    Ne croyez pourtant pas que Io soit la seule représentante de la gente féminine avec laquelle Kaeso a des soucis. Non : il a eu beau passer onze mois en prison, sa cousine Concordia n'a mis que trois jours avant de le retrouver à Pompéï. Elle est folle de lui et ne rêve que d'une chose : devenir sa femme. Elle est toujours prête à l'aider, même s'il ne cède pas à ses avances. Doté d'un tempérament volcanique, elle met le feu partout où elle passe. Point important : elle et Io s'entendent bien.
    Je ne vous ai pas encore présenter Kaeso, l'homme qui est à la merci d'une léopard et d'une tigresse ? Ce vaillant centurion, parce qu'il avait le courage d'être honnête, a passé onze mois en prison. Il a tout perdu, sauf la vie et se retrouver à Pompéï, petite ville très tranquille, à la tête d'une garnison à réorganiser d'urgence. Kaeso n'a pas de chance. A peine vient-il d'arriver que les cadavres s'accumulent comme par plaisir dans cette charmante petite ville très tranquille - je crois vous l'avoir déjà dit. Ajoutons qu'en cette période où l'argent ne circule plus, la découverte d'un trafic de fausses monnaies n'arrange guère la situation. En plus de recevoir de mauvaises nouvelles de ses amis, il doit lutter contre un préfet, peu enclin à enquêter sur des affaires qu'il juge banale et protéger les siens (au sens large du terme).
    Très bien écrit (nous sommes bien dans un roman historique, mais sans aucune lourdeur), intrigue menée tambour battant, ce livre se lit sans que j'ai eu l'envie de le reposer avant de l'avoir terminé.
    Bref, mon premier coup de coeur du mois.

    Mazza
    ML
    ML

    Re: RODRIGUEZ, Christina

    Message  Mazza le Dim 8 Mai 2011 - 22:41

    Merci pour ces avis Nina !
    Je me les note !

    Nina
    ML
    ML

    Re: RODRIGUEZ, Christina

    Message  Nina le Lun 9 Mai 2011 - 14:54

    Merci Mazza.
    Comme je suis quelqu'un de très logique (si, si...), j'ai placé l'avis du tome 2 avant l'avis sur le tome 1.

    Contenu sponsorisé

    Re: RODRIGUEZ, Christina

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:40


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 12:40