Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    Garnier, Pascal

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    Garnier, Pascal

    Message  Nina le Ven 16 Sep 2011 - 12:07



    éditeur : Zulma. - nombre de pages : 175 pages.

    Quatrième de couverture :

    Grâce à ses talents de cuisiniers et à son charisme indolent, Gabriel – à peine débarqué d’on ne sait où – tisse des liens très forts avec les habitants d’une petite ville de Bretagne : une bien belle réceptionniste d’hôtel, deux junkies au bout du rouleau et surtout José, le patron du Faro, dont la femme est à l’hôpital.
    Pareil au panda en peluche échoué sur le comptoir du Faro, Gabriel offre sa personne et son temps à celles et à ceux qui viennent à lui, plus surpris ou séduits que méfiants. Et pourtant, s’ils savaient….
    Une fois de plus, Pascal Garnier déploie ici tout son charme.

    Mon avis :

    Il est difficile de rédiger ce billet sans dévoiler l’intrigue, surprenante de bout en bout. Tout paraît simple, pourtant, au début du roman. Une petite ville en Bretagne. Un hôtel. Un bistro restaurant. Un nouvel arrivant, qui s’installe immédiatement dans la vie des habitants. Des retours en arrière, en italique, nous renseignent sur la vie de l’énigmatique personnage principal : de courts instantanés viennent éclairer son présent.Les personnages qui hantent ce roman sont tous singuliers, comme le style, inimitable et rare.
    A découvrir donc, pour entendre une voix unique.

    Nina
    ML
    ML

    Re: Garnier, Pascal

    Message  Nina le Sam 24 Déc 2011 - 0:01



    Lune captive dans un oeil mort.
    Edition Zulma - 155 pages

    Mon résumé :

    Martial et Odette sont tous les deux à la retraite, et assez aisés. Il se laissent convaincre par un agent immobilier d'acheter une résidence aux Conviviales, un endroit ultra-sécurisé, réservé aux séniors. Ils s'ennuient ferme (il pleut sans arrêt) jusqu'à l'arrivée de leurs premiers voisins, Maxime et Marlène.

    Mon avis :

    Quel choc ! Lire ce livre est un véritable régal. Je ne saurai trop vous le recommander. Pascal Garnier égratigne férocement tous les travers de notre société aseptisé. L'obsession sécuritaire est en ligne de mire. De qui se protège-t-on, dans cette résidence ? La liste est très longue. La liste réelle d'abord : les cambrioleurs, les assassins, tous ceux qui nous menacent dans l'ombre et dont on nous rebat les oreilles dans les journaux. Les animaux, ensuite, impitoyablement écartés ou éliminés. La liste implicite prend bientôt le relais : la famille, puisqu'il est interdit de recevoir les siens plus de quinze jours de suite. Tout adulte plus jeune que nos séniors, qui risqueraient de gêner leurs vacances éternelles (prémices du repos éternel). Je ne vous parle même pas de cette menace abominable, qui vient s'installer tout près de la résidence au beau milieu du roman : des gitans !Ils sont pourtant rayonnants, libres, en un mot : vivants.
    Ils sont pourtant charmants et policés, nos jeunes retraités. A eux cinq (ils sont rejoints par Léa, la seule à montrer un peu de bon sens et de courage en dépit de ses crises d'absence), ils créent des petits rites sympathiques, partagent leurs loisirs culturels ensemble. Il ne faut pas longtemps pour que le vernis craque et pour que chacun dévoile une partie de sa personnalité qu'il ne soupçonnait pas toujours et qu'il est ravi de laisser s'épanouir. Difficile pour nos retraités de vivre 24 heures sur 24 sous l'oeil des caméras, comme si la résidence n'était devenu qu'une vaste télé-réalité (Big Brother nous regarde) et sous celui du gardien, le peu sympathique M Flesh. Construite ainsi, menée avec le style implacable de Pascal Garnier, les péripéties et le dénouement ne peuvent être que renversants. Quant au titre, éminemment poétique, il trouve sa parfaite justification au cours du récit.
    Je ne puis que vous recommander ce titre et surtout, cet auteur merveilleux. J'ajoute que j'adore vraiment le soin que la maison d'édition Zulma (nom emprunté à un poème de Tristan Corbière) porte à la confection de ses livres.

    Pinky
    M
    M

    Re: Garnier, Pascal

    Message  Pinky le Sam 24 Déc 2011 - 10:02

    merci Nina pour ces présentations, je ne connais pas l'auteur... je me le note

    Nina
    ML
    ML

    Re: Garnier, Pascal

    Message  Nina le Sam 24 Déc 2011 - 11:06

    Merci Pinky pour ta visite.
    C'est une amie qui m'a fait découvrir cet auteur, injustement méconnu à mon goût. Il a reçu le Grand prix de l'humour noir en 2006.

    Contenu sponsorisé

    Re: Garnier, Pascal

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:13


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 11:13