Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MUSSO, Valentin

    Partagez

    armorick
    ML
    ML

    MUSSO, Valentin

    Message  armorick le Lun 6 Fév 2012 - 16:39

    Les cendres froides de Valentin MUSSO



    Quatrième couverture

    1999. A la mort de son grand père, Aurélien découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un LEBENSBORN, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS.
    Au même moment dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d'un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraitée est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l'entreprise eugéniste nazie.
    Aidé par une jeune universitaire, Aurélien va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agressions...rien ne l'empêchera de plonger au coeur d'un des programmes les plus,mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich
    Quitte à mettre ceux qu'il aime en danger..

    Ce que j'en pense

    Sans être un grand triller, cette histoire familiale nous plonge dans la réalité historique très peu connue des
    "lebensborn".
    J'ai beaucoup aimé...le rythme est soutenu, le suspens est présent tout au long de cette histoire originale, qu'ils sont lourds les secrets familiaux...
    On ne lâche plus ce livre... si vous le lisez, je pense que vous ne serez pas déçus...


    Dernière édition par Pinky le Sam 5 Jan 2013 - 12:16, édité 3 fois (Raison : error)

    Cyndie
    A
    A

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Cyndie le Mar 27 Nov 2012 - 13:29

    Il me tente bien celui la et en plus je crois que je l'ai dans ma PAL


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    armorick
    ML
    ML

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  armorick le Ven 4 Jan 2013 - 19:48

    La ronde des innocents de Valentin Musso

    Quatrième couverture

    Une course contre la montre qui conduit le lecteur dans l'univers des enfants précoces. Un triller sous forme de double enquête palpitante qui révèlera l'existence de terribles manipulations.
    Vincent Nimier croyait tout connaitre de son frère Raphaël, jusqu'au jour où celui-ci est retrouvé torturé et assassiné sur un sentier des Hautes Pyrénées. Grâce a une mystérieuse vidéo, il découvre alors que son frère avait une femme et un fils, disparus il y a des années sans laisser la moindre trace. Vincent se lance à leur recherche, mais il ne sait presque rien d'eux...pas même leur nom.
    Une certitude, ils sont en danger de mort et les hommes qui ont massacré Raphaël feront tout pour les retrouver avant lui.

    Ce que j'en pense

    Pour moi ce n'est pas triller, mais un bon policier où le suspens nous mène jusqu'à la fin.
    Les personnages sont peu nombreux et bien dépeints, aisément identifiables, ce qui rend la lecture fluide, sans torsions des neurones...
    Cette histoire joue sur une double enquête.
    La surdouance, un sujet peu commun (comme Valentin Musso sait les trouver) un vocabulaire riche, des personnages convaincants et un dénouement inattendu.
    A découvrir, comme d'ailleurs "Les cendres froides"

    Pinky
    M
    M

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Pinky le Sam 5 Jan 2013 - 12:17

    merci Armorick pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Nina le Mer 5 Aoû 2015 - 15:09


    Le murmure de l'ogre.
    Edition Seuil- 442 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées, le crâne rasé et le corps recouvert d’étranges symboles. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre. Louis Forestier, un commissaire des brigades mobiles créées par Clemenceau, se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé « l’Ogre ». Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales de l’hôpital Sainte-Anne venu exprès de Paris, et par Raphaël Mathesson, un richissime érudit, aviateur à ses heures perdues.

    Mon avis :

    Ce livre est un roman historique, mais il n’est pas un pensum ennuyeux, dans lequel un auteur nous rase littéralement avec ses connaissances en oubliant d’écrire une intrigue (j'ai quelques titres en tête). Non ! Nous sommes plongées littéralement dans cette France de l’après-guerre, avec aussi beaucoup d’étonnement. Le XXIe siècle n’a pas inventé les serial killers, ils étaient simplement pas médiatisés, pas connus, peu identifiables. Imaginez une série actuelle sans ADN, sans profiler. Inimaginable pour un scénariste ! Et pourtant, les policiers, les juges ont longtemps travaillé ainsi. Regardez à nouveau la série Les brigades du Tigre, ou lisez ce roman, qui n’est pas sans les évoquer.
    Deux prostitués ont été assassinés, deux enfants ont été kidnappés et assassinés à leur tour, avec une « logique » sous-jacente, que détecte Louis, vaillant enquêteur à Nice. Il est marié, il a un fils, il a fait la guerre, comme son ami Frédéric, médecin à Sainte-Anne, qui se remet mal de l’agression qu’un de ses patients lui a fait subir. Aider son ami est une bonne chose, du moins, je le dis du bout des lèvres : il n’est jamais simple d’évaluer la « folie » d’un homme, encore moins de l’empêcher d’agir. « Le drame, conclut Frédéric, c’est que le seul moyen que nous ayons de l’arrêter est d’attendre qu’il agisse à nouveau. » Je ne saurai mieux dire.
    S’il est un personnage qui apporte une bouffée d’oxygène, c’est Raphaël. Riche, cultivé, gay (et envisageant le mariage), il est un aviateur émérite et ne manque pas d’humour : "Si je mourais dans mon lit, vous seriez encore capable de me reprocher mon intrépidité …." dit-il à sa gouvernante, toujours inquiète pour son maître, qu’elle connaît sans doute depuis qu’il est tout petit.
    Bien que le roman mesure 442 pages, le rythme est vraiment enlevé, nous sommes avec les policiers dans leur course contre la montre pour identifier le coupable et sauver le troisième enfant qu’il a enlevé… à moins qu’il n’y en ait plus d’un. Il faut, toujours, se méfier des apparences, même si l’auteur se garde bien de sombrer dans les clichés, ce que j’avais craint un instant. Ainsi, parfois, nous sommes dans la tête du tueur, ou plutôt dans son passé, ce qui nous permet de découvrir comment il s’est construit, ou plutôt comment sa personnalité s’est désagrégée petit à petit, face aux épreuves qu’il a endurées. Attention ! Jamais un des personnages ne justifie l’horreur de ses actes par le passé de cet homme, comprendre ne signifie pas excuser, et le chemin est long qui mène (ou pas) à la connaissance.
    Je ne peux que vous recommander chaudement cette plongée dans le Nice des années 20.

    Pinky
    M
    M

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Pinky le Jeu 6 Aoû 2015 - 10:11

    merci Nina pour cette présentation

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Ratdebibliotheque le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:21

    Merci Nina, je le note.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Nina le Jeu 6 Aoû 2015 - 20:28

    Merci Pinky et Ratdebibliothèque pour votre visite.

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 16 Fév 2016 - 16:03

    Le murmure de l'ogre

    Mon avis : 
    Un très bon thriller qui nous mène à Nice. Un tueur sème la terreur. Il tue tout type de profil, difficile alors pour les mobilards (policiers désignés comme ceci à l'époque des Brigades du Tigre) de déterminer un type bien précis de serial killer. Heureusement, Frédéric est là pour les aider, lui qui connait bien le milieu psychiatrique pour y avoir travaillé. Raphaël, un personnage snob de la haute société va leur être très précieux aussi. Il a beau énerver avec ses anecdotes de riches, son expérience de ce monde aristocratique va faire avancer leur enquête.
    Je suis de l'avis de Nina, un très bon thriller, très peu historique, j'avais peur de cela mais j'ai été agréablement surprise.
    Donc, un gros coup de cœur littéraire.
    Par contre, je me demande toujours si Valentin Musso a un lien avec Guillaume Musso. 

    coup de coeur coup de coeur coup de coeur

    Pinky
    M
    M

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Pinky le Mer 17 Fév 2016 - 10:29

    merci Ratdebibliothèque pour cette présentation

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Ratdebibliotheque le Mer 17 Fév 2016 - 15:45

    Merci, Pinky, de ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: MUSSO, Valentin

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:42


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 3:42