Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ARDITI, Metin

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    ARDITI, Metin

    Message  Nina le Dim 27 Mai 2012 - 15:00


    édition Acte Sud - 286 pages.

    Quatrième de couverture (extrait) :

    Ce livre est l’histoire d’un tableau fameux… et d’une passion irrépressible. En 2001, à l’occasion de l’exposition Venise ou la couleur retrouvée, le très sérieux Musée d’art et d’histoire de Genève met en évidence que la signature du célèbre Homme au gant (attribué au Titien) présente une anomalie chromatique si troublante qu’on pourrait croire qu’un autre peintre en est le véritable auteur. Mais à quel contemporain l’attribuer, sinon à celui que le Titien lui-même surnommait Turquetto , “le petit Turc” ? Metin Arditi a choisi de raconter la vie de cet étonnant personnage.

    Mon avis :

    Un nouveau livre de la rentrée littéraire 2011, et me voilà bien ennuyée pour le chroniquer. Il fait partie de ses rares livres dont j'ai envie de dire : on en a parlé trop peu, il n'a pas assez été mis en valeur, il n'a pas eu la place qu'il méritait. Ce n'est pas un hasard s'il est publié chez Acte Sud, comme La belle amour humaine. Acte Sud est définitivement une maison d'édition de qualité (je n'en doutais pas non plus).

    Il Turquetto est un roman historique, sans ses défauts. Metin Arditi ne se sent pas obligé, pour recréer une époque, de dépeindre chaque ornement placé au-dessus d'une porte. C'est le foisonnement même de la vie qu'il recrée, ce sont les conflits entre l'art et les religions qui nous sont narrés sans académisme, par le biais du personnage d'Elie.

    Elie... Il est tiraillé entre sa foi, ses aspirations, prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut - encore faut-il qu'il sache quels sont ses désirs profonds et jusqu'où il est réellement prêt à aller.C'est déjà trop en dire que dire cette phrase, car Il Turquetto est un livre qui se vit, non qui se chronique, au point que pour désigner les personnages secondaires, j'ai encore envie de dire qu'ils prennent vie (et mort) devant nous, sans être de simples utilités.

    Il Turquetto est un superbe roman, à lire et à relire.

    binou
    ML
    ML

    Re: ARDITI, Metin

    Message  binou le Dim 27 Mai 2012 - 17:22

    merci Nina, je ne connais pas du tout, je le note beaux yeux

    Nina
    ML
    ML

    Re: ARDITI, Metin

    Message  Nina le Dim 27 Mai 2012 - 17:47

    Merci Binou pour ta visite.

    Pinky
    M
    M

    Re: ARDITI, Metin

    Message  Pinky le Lun 15 Juin 2015 - 18:52

    Mon ressenti

    Un merveilleux coup de cœur pour ce livre et cet auteur que je découvre. J’ai été emballée et transportée. En partant d’un tableau bien réel (l’homme au gant, exposé au Louvres, est dit-on pas de Titien…), Arditi imagine une fantastique histoire autour d’un peintre du XVIe siècle, dont l’œuvre aurait entièrement disparu.

    De Constantinople à Venise, j’ai parcouru les méandres de la vie de ce jeune garçon élevé dans les bas-fonds de la ville et dont la religion interdit toute représentation d’image, alors qu’il dessine comme un dieu ; puis devenu homme et enfin vieillard.

    Elie est juif élevé par une nourrice musulmane fournisseuse et testeuse de concubine et par un père malade. A cette époque, les persécutions contre les juifs sont particulièrement violentes, la chrétienté veille au bon respect des règles. Il est l’ami de Djelal qui lui apprend le métier de copiste et Zeytine Mehmet, cul de jatte et mendiant. A la mort de son père, il s’embarque pour Venise et cache sa judaïcité. Il devient un peintre reconnu par tous les grands : hommes riches et de pouvoir, l’église lui demande à qui mieux mieux, des œuvres de toute beauté qui viennent inscrire la lumière et la vie comme un guide. Ce peintre sait transcrire et rendre l’humanité dans ce qu’elle a de plus beau tout comme il sait traduire les émotions et les préceptes religieux chrétiens sans pareil. Je n’en dis pas plus sur l’histoire de ce fantastique peintre. Il reviendra dans son pays d’origine où il finira sa vie.

    L’auteur quant à lui sait décrire le tumulte du grand bazar de Constantinople tout comme les intrigues politiques tout en finesse de Venise. Il transcrit une biographie haletante, pleine de rebondissement au travers d’une fresque historique, thriller et humanité. L’humanité est tout le message de l’auteur : la condition du peintre à cette époque, plaire à ses mécènes sans déroger à la règle de l’église. Un hommage merveilleux à ceux qui ont ouvert la voie à notre regard et qui ont disparu ou sont morts dans la misère. Une très belle rencontre

    A découvrir absolument

    Contenu sponsorisé

    Re: ARDITI, Metin

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:25


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 7:25