Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    BRAUN, Lilian Jackson

    Partagez

    Mazza
    ML
    ML

    BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Mazza le Mar 21 Aoû 2012 - 10:02

    Le chat qui voyait rouge
    Lilian Jackson BRAUN




    Quatrième de couverture
    Etre responsable d'une nouvelle rubrique culinaire et suivre à la lettre
    un régime drastique relève presque de l'impossible pour le journaliste
    Jim Qwilleran ! En proie aux pires frustrations, il s'installe dans une
    atypique pension d'artistes gastronomes, où il retrouve par hasard son
    amour de jeunesse. Mais peu après, l'adorable Joy disparaît sans laisser
    de traces… Jim et ses félins semblent être les seuls à avoir entendu un
    cri cette nuit là. Et à trouver étrange que l'atelier de poterie où Joy
    exerçait ses talents soit si bien gardé…

    Mon avis
    Premier livre de Lilian Jackson Braun que je lis, et j'ai adoré !
    Ca ressemble un peu à Hercule Poirot je trouve. Un journaliste qui, comme par hasard, se retrouve au milieu d'histoire criminelle, qu'il va bien sûr devoir résoudre !
    Jim Qwilleran à deux siamois, Koko et Yom Yom, ses petits chéris, il les adore ! et surtout, Koko l'aide dans la résolution de ses histoires...

    Il y a des dizaines de livres sur Jim Qwilleran et ses siamois !

    Pinky
    M
    M

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Pinky le Mar 21 Aoû 2012 - 10:06

    merci Mazza pour cette présentation, je ne connais pas

    Mazza
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Mazza le Mar 9 Avr 2013 - 21:06

    Le chat qui parlait aux fantomes
    Lilian Jackson BRAUN



    Quatrième de couverture :
    Des cris étouffés, des coups, Iris Cobb découverte littéralement « morte
    de frayeur » : des fantômes hanteraient-ils la ferme Musée Goodwinter ?
    Qwill et ses légendaires siamois investissent les lieux, guettant le
    moindre bruit mystérieux. Car pour déloger le squelette qui dort dans
    les placards de la famille Goodwinter, le flair de Koko sera mis à dure
    épreuve !

    Mon avis :
    C'est la deuxième aventure de Qwill que je lis et j'ai adoré !!!
    Un vrai hercule poirot...
    L'histoire commence par l'appel d'une amie de Qwill, Iris Cabb, complétement terrifiée.. elle entend des bruits, des cris... un fantôme hante sa maison !
    Qwill décide d'aller la voir mais arrive trop tard et la trouve morte de peur...
    Les moustaches de Qwill frémissent... ce n'est pas une mort naturelle... il décide de s'installer dans cette maison pour découvrir ce que cache la mort de son amie.
    Avec ses chats siamois, Koko et YomYom, il va mener son enquête et découvrir bien des choses dans cette petite ville....

    Pinky
    M
    M

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Pinky le Mer 10 Avr 2013 - 8:13

    merci Mazza

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Nina le Sam 26 Oct 2013 - 9:40

    Titre : Le chat qui mangeait de la laine.
    Editeur : 10/18.Nombre de pages : 220.

    Présentation de l’éditeur :

    Nous retrouvons ici notre vieille connaissance Jim Qwilleran, chroniqueur au Daily Fluxion et son ineffable compagnon, le chat siamois Kao K’o Kung, dit Koko. Qwilleran se voit assigner le poste de rédacteur en chef d’un nouveau magazine de décoration, Le Gai Logis. Le premier numéro est un succès. Malheureusement la maison qu’il avait choisie pour illustrer le journal est cambriolée.

    Mon avis :

    Il est toujours amusant de lire ou de relire des romans, si on les a appréciés. Le chat qui mangeait de la laine est le deuxième volume des aventures de Qwilleran et de Koko.  Jim n’est pas encore un riche héritier – ce ne sera le cas que dans la seconde époque de ses aventures, qui regroupe la majorité des romans. Il est un journaliste, divorcé, presque un célibataire endurci. Il ne boit plus une goutte d’alcool et peine à entretenir son chez-soi, qu’il est d’ailleurs sur le point de perdre. Au niveau professionnel, ce n’est pas tellement mieux : sa « promotion » n’en est pas vraiment une, elle est plutôt un placard un peu mieux aménagé.

    Et pourtant, Qwill s’en tire bien, presque trop bien, au désespoir des femmes qui convoitent sa place – comme si la décoration était un domaine strictement réservée aux femmes. Seulement, la suite des événements – un cambriolage, un décès – ne laisse pas de soulever des questions. Les coïncidences, très peu pour Qwill. Il n’en faut pas plus pour réveiller l’enquêteur qui est en lui.

    Autant dire qu’on cherche à le décourager, très vite. Autant dire qu’il fait la sourde oreille et mène discrètement ses investigations, tout en continuant à s’occuper du Gai logis avec soin. Les ennuis, les complications ne sont jamais loin. Même Koko fait des siennes ! Je ne parle pas de sa passion subite pour la laine ou la décoration, de petits troubles digestifs, je vous parle de volonté d’aller voir ailleurs si Qwill y est ! En effet, Koko, seul la plupart du temps s’ennuie. Que faire ? Consulter ! Et si vous connaissez un peu la série, vous vous doutez du verdict de la spécialiste – surtout que la première victime laisse derrière elle une charmante siamoise, dont son délicat mari n’a aucune envie d’hériter.

    Le chat qui mangeait de la laine est un sympathique roman policier, qui montre des personnages en proie au doute, trahis parfois, machiavélique souvent. Jim et ses amis paient de leur personne dans cette enquête – qui a dit qu’être journaliste était une partie de plaisir ?

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  peyrelong le Sam 26 Oct 2013 - 19:00

    Merci Nina. J'avais lu une des aventures du chat de L. Jackson, ça m'avait amusée mais je ne me souviens de pas grand chose d'autre...Je crois que j'en ai encore un dans ma PAL.

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Nina le Sam 26 Oct 2013 - 19:52

    Merci Peyrelong pour ta visite.

    Les trois premiers tomes (ceux écrits quand le héros n'est encore qu'un pauvre journaliste) sont à mes yeux les plus intéressants, les plus "policiers" - puis, ils racontent comment le héros a rencontré ses siamois.

    Pinky
    M
    M

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Pinky le Dim 27 Oct 2013 - 11:23

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Nina le Dim 27 Oct 2013 - 12:04

    Merci Pinky pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Nina le Sam 27 Fév 2016 - 10:41

    Le chat qui parlait aux fantômes.
    Edition 10/18 - 282 pages.

    Mon résumé :

    Jim Qwilleran est le célibataire le plus riche de tout le comté de Moose. Il vit seul avec ses deux siamois. Ce soir là, il reçoit un appel angoissé de son amie Iris Cabb : quelque chose l’effraie suffisamment pour qu’elle le contacte en pleine nuit. Elle décède peu après, de mort naturelle, apparemment. Qwill n’y croit pas : quelqu’un s’est débrouillé pour l’effrayer au point qu’elle en est morte. Qui ?

    Mon avis :

    Si, comme moi, vous lisez ou relisez les enquêtes de Jim Qwilleran, vous savez fort bien que ce n’est pas pour le suspens, mais plutôt pour cette manière de décrire l’Amérique du Midwest sans avoir l’air d’y toucher. Le comté de Moose n’existe pas ? Qu’à cela ne tienne, il nous dit pourtant beaucoup sur cette Amérique rurale, cette Amérique où le souvenir des pionniers est encore bien vivace et où le présent se fait au rythme des saisons. Ce n’est pas l’Amérique profonde, non, plutôt une paisible Amérique des classes moyennes. Pourtant, même là, le drame, la tragédie, peut survenir au milieu d’une ville paisible.
    Qui pouvait bien vouloir la mort d’Iris Cabb ? Cette femme, qui avait enterré plusieurs maris, n’était pas si proche que cela de son fils, qui ne semble d’ailleurs pas manifester un chagrin outrancier à l’annonce de son décès : elle n’avait toujours pas fait connaissance avec son petit-fils, elle n’avait jamais trouvé le temps pour aller le voir, et avait refusé que son fils vienne la visiter. Conservatrice du musée de la ville (place enviée), fan de rose, elle avait tout de la femme apparemment inoffensive (certains de ses maris ne seraient sans doute pas d’accord).
    Qwill ne dit rien, n’en pense pas moins et n’hésite pas à prendre la place de conservateur par intérim pour mieux découvrir ce qui s’est passé, et aussi empêcher un charmant voisin de mettre trop facilement la main sur le poste. Les nouveaux venus se remarquent très facilement dans cette petite communauté, et si, pour Kristi, la voisine de Qwill, il s’agit d’un retour au pays après quelques errances personnelles et sentimentales, pour d’autres, les raisons de leur venue dans cette petite communauté paisible sont plus obscures.
    Paisible ? Il faut parfois le dire très vite. il suffit de lire le récit des catastrophes, pas toujours naturelles, qui ont endeuillé la communauté au fil des siècles. Les amateurs de généalogie sont les bienvenus : les Bibles familiales, scrupuleusement remplies, permettent de connaitre les descendants de chacun, mais aussi les aléas de leur vie. Les connaissances historiques de Qwill lui permettent aussi de chercher les anomalies qui peuvent survenir. Et s’il ne croit pas aux fantômes, il sait que les vivants peuvent faire beaucoup de dégâts – sur les hommes et sur les animaux. Et parce qu’il est seul, sans autre famille que celle qu’il s’est constitué, il sait que favoriser les siens au détriment du bien commun n’est pas une bonne chose. Qwill est journaliste, les petits secrets ne lui résistent pas.
    Bien sûr, dans cette petite communauté, la morale bien pensante domine. Et s’il ne fait pas bon vivre sans être marié, il est pire encore de négliger compagne et enfants.
    Le chat qui parlait aux fantômes est l’un des opus les plus sombres de cette série. Pour l’humour, cependant, vous pouvez compter sur la première apparition de Bootsie, le siamois de Polly Duncan, l’amie de Qwill. Il n’est pas sûr que Koko et Yom-Yom sen remettent.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  peyrelong le Sam 27 Fév 2016 - 11:35

    Merci Nina. Je le note

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Nina le Sam 27 Fév 2016 - 15:08

    Merci Peyrelong !

    Pinky
    M
    M

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Pinky le Dim 28 Fév 2016 - 11:18

    merci Nina pour cette belle présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Nina le Dim 28 Fév 2016 - 11:24

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: BRAUN, Lilian Jackson

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:45


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 0:45