Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    Winton, Tim.

    Partagez

    Hesperide
    ML
    ML

    Winton, Tim.

    Message  Hesperide le Sam 24 Jan 2015 - 16:41

    Tim Winton est australien. Il est né à Perth en 1960. Auteur prodige, il avait déjà publié trois romans à l'âge de 24 ans. Ses livres sont traduits dans une dizaine de langues. Il a appris à surfer très jeune, sur une plage célèbre de Perth. Aujourd'hui, il vit au bord de la mer Fremantle, sur la côte ouest de l'Australie où il pratique la pêche, la plongée, le surf. "L'amour est la septième vague", premier volet de la trilogie des « Lockie Leonard » est en grande partie autobiographique.


    Dirt Music (je ne sais pas s'il est traduit en francais) est un de ces livres qui collent a la peau. Tim Winton arrive a nous faire faire de nouveaux reves de voyages en decrivant les incomparables paysages australiens tout a travers les details banals de la vie quotidienne. La prose descriptive de Winton est magnifique en dessinant le cadre du terrain naturel - la mer et le désert de l'Australie occidentale, mais cette prose est egalement sublime vu la façon dont l’auteur va profondement à l'interieur de la douleur et les angoisses de ses personnages, dans leur lutte pour se liberer eux-memes et d’eux-memes, pour chasser les degats considerables de leur passe. Comme le paysage autralien, Dirt Music est un grand roman ambitieux, et 400 pages, mais il se lit comme un roman plus rapidement en plongeant dans sa narration belle et forte, et un romantisme irresistible.


    Le personnage principal est Georgie, une femme de 40 ans coincee dans une “orniere”, une refugiee de sa carriere precedente d’infirmiere dont elle n’a plus envie. Elle vit la vie de compagne de pecheur, partenaire du veuf et pere de deux jeunes garcons, Jim Buckridge. Jim est un pecheur bien respectable de la ville de White Point, banlieue nord de Perth, sur la cote d’Australie occidentale. Geogie n’aime pas Jim, elle n’arrivera jamais a remplacer la mere morte des enfants. Lorsque l'un des garçons appelle Georgie "maratre" dans un exces de depit, son monde commence a se deteriorer, et elle prend une route en spirale descendant vers l'alcool, les drogues et l’addiction a Internet sans but. Elle cherche a soulager sa douleur du desenchantement et du desoeuvrement. Au cours de ses peregrinations nocturnes d'insomniaque, Georgie decouvre un pecheur braconnier et commence a l’observer. Elle devient complce de ses activites illegales. Le braconnier, c’est Lu Fox, ancient musician, un homme cramponne a sa ville natale, mais vivant isole dans sa ferme, comme un exile. C’est un mort-vivant apres une tragedie qui lui a pris le frere, la belle-soeur et leurs enfants qui etaient toute sa famille. Lui, tout comme Georgie, est tout le temps hante par ses demons.
    Les deux ont des souvenirs qui troublent leurs reves - chez Lu - l’ accident tragique, ses instants de trahison fraternelle , et chez Georgie - ses jours de soins infirmiers en Arabie et en particulier Mme Jubail, une femme defuguree dont le cancer s’est moque de Georgie, de son pouvoir et sa capacité de guerir. Les deux, Lu et Georgie, sont des "rebelles". Georgie se revolte contre la superficialite des femmes de sa famille, de sa ville, contre l'infidélité de son père. Lu n’accepte pas les lois et les règles tacites de la societe ou il vit, et les deux demeurent a l'ecart de tous, incapables de s'integrer dans la communaute de peche de riches, mais sans aucune finesse et education. Les deux sont des lecteurs, des penseurs, des sensibles et des romantiques qui font semblant d’etre pragmatiques.
    Leur amour secret devient rapidement impossible a cacher et Jim veut se venger.


    L'histoire d'amour entre Lu et Georgie est inhabituelle, elle se produit principalement dans l'absence de l’autre. Lu decide de quitter la ville ou on le considere d’intrus et de voleur et d’aller tres loin ou il espere ne plus etre retrouve, Lu se dirige vers l'île de rêve de Georgie et s’y installe adoptant la vie de sauvage sans arreter de penser a Geogie. Elle passe ses journees dans la maison abandonnee de Lu et commence a y nicher dans l’espoir de le revoir. Tous deux revent l’un de l'autre,et construisent une vie commune dans l'absence. Le lecteur se demande si une telle intensite dans les sentiments serait possible ou si la realite de la vie commune pourrait etre si belle, mais ce n’est pas important. C'est l'histoire d’un l'amour ideal, platonique et tres emouvant.


    Un style d’ecriture tres rhythme, intrigant, souvent incomparablement poetique.


    J’ai trouve une citation en anglais :
    Citation :"Eventually, Fox coaches Rusty back onto the highway which climbs into the Opthalmia Ranges whose bluffs and peaks and mesas rise crimson, black, burgundy, terracotta, orange against the cloudless sky. Gully shadows are purple up there and the rugged layers of iron lie dotted with a greenish furze of spinifex."

    Le dialogue est subtil, il fait le coeur battre plus vite! J'ai eu le sentiment que chaque mot que Winton emploie, a ete choisi avec grand soin, pour provoquer une profonde emotion tout en sentant les sentiments des personnages.

    Ce roman est une grande et excellente aventure !


    Dernière édition par Hesperide le Sam 24 Jan 2015 - 17:57, édité 1 fois

    Keana
    ML
    ML

    Re: Winton, Tim.

    Message  Keana le Sam 24 Jan 2015 - 17:09

    Merci pour cet avis très détaillé.

    J'ai bien lu que tu avais beaucoup aimé, moi de mon côté les personnages torturés par leur passé, c'est pas trop mon truc, mais par contre l'histoire d'amour, certes platonique, mais elle est bel et bien là, me tente.
    Alors je ne sais pas si je le lirai, je ne sais même pas si c'est traduit en français, comme tu le précises au début.

    Par contre je me demandai, ça n'a rien à voir avec les livres, mais avec la grosseur de la typo de ton avis, je les trouve petits, et j'ai du mal à lire, ou alors est ce moi ?

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: Winton, Tim.

    Message  Hesperide le Sam 24 Jan 2015 - 17:56

    Keana a écrit:
    Par contre je me demandai, ça n'a rien à voir avec les livres, mais avec la grosseur de la typo de ton avis, je les trouve petits, et j'ai du mal à lire, ou alors est ce moi ?

    Je redige mes commentaires sur word et il est fort possible que ce ne soit pas la police du forum ou la taille de la police. Je vais voir cela tout a l'heure, merci Keana.

    Moi aussi, j'aime les romans d'amour, mais plutot les amours difficiles Razz

    Keana
    ML
    ML

    Re: Winton, Tim.

    Message  Keana le Sam 24 Jan 2015 - 22:43

    Je ne suis pas douée en informatique, mais ça peut venir de word, moi je fais un copier coller de word, mais ça ne réduit pas mon texte, je ne pourrai pas t'aider, désolée.

    Oui moi aussi j'aime les histoires d'amours, quand elle sont compliquées ou alors faciles, peut importe, pour dire je lis régulièrement des livres de l'édition Prélud' d'Harlequin, alors là c'est vraiment de la guimauve, mais généralement ça me repose de lire ce genre de livres.

    Pinky
    M
    M

    Re: Winton, Tim.

    Message  Pinky le Dim 25 Jan 2015 - 12:05

    Merci Hesperide pour cette belle présentation

    en France le livre s'intitule "PAR DESSUS LE BORD DU MONDE"



    édité chez Rivages en 2006

    j'ai lu ce livre à cette époque. J'en garde de très belles images de paysages fabuleux, de grands espaces, à la force et à la paix que se dégagent, ce qui vient s'opposer aux douleurs des personnages. Malgré leurs différences, leurs souffrances, ils vont apprendre à s'apprivoiser, à aller un peu de l'avant.
    Magnifique moment de lecture

    Keana
    ML
    ML

    Re: Winton, Tim.

    Message  Keana le Dim 25 Jan 2015 - 14:06

    Merci Pinky pour les infos sur le livre édité en France.
    Par contre j'ai une petite question pour vous deux, vous parlez beaucoup de descriptions magnifiques sur le paysage, c'est un livre avec un rythme lent ? Où les détails pleuvent sur le livre pour rien ?

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: Winton, Tim.

    Message  Hesperide le Lun 26 Jan 2015 - 9:22

    Keana a écrit:Merci Pinky pour les infos sur le livre édité en France.
    Par contre j'ai une petite question pour vous deux, vous parlez beaucoup de descriptions magnifiques sur le paysage, c'est un livre avec un rythme lent ? Où les détails pleuvent sur le livre pour rien ?

    Merci, Pinky, de ma part aussi. Quel beau titre le livre a en francais! En ma langue, c'etait "Musique de la solitude".

    Keana, les details dans ce roman ne pleuvent pas pour un rien, les paysages y etaient vraiment comme un etre vivant et faisaient corps avec l'etat d'ame des personnages.

    Pinky
    M
    M

    Re: Winton, Tim.

    Message  Pinky le Lun 26 Jan 2015 - 11:59

    j'aime beaucoup aussi le titre choisi par le traduction "par dessus le bord du monde" c'est très évocateur

    Keana
    ML
    ML

    Re: Winton, Tim.

    Message  Keana le Lun 26 Jan 2015 - 15:55

    Merci Hesperide pour ta réponse. D'ailleurs je l'a posai car l'histoire d'amour me disait vraiment, mais je n'aime pas les longueurs, les trop nombreuses descriptions.

    Contenu sponsorisé

    Re: Winton, Tim.

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:30


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 7:30