Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    KONGOLI, Fatos

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    KONGOLI, Fatos

    Message  Nina le Dim 22 Fév 2015 - 13:16


    Le dragon d'ivoire
    Edition Rivages - 256 pages

    Présentation de l’éditeur :

    Fortement inspiré de l’expérience de l’auteur, Le Dragon d’ivoire raconte la vie d’un jeune étudiant albanais à Pékin dans les années 60. Il évoque ses rencontres avec la belle Sui Lin et la haine des Chinois pour tous les étrangers blancs. Il sera suivi, épié… son histoire d’amour sera considérée comme de l’espionnage. Peur, chantage et délation sont présents en Chine comme en Albanie. Ce roman poétique est un voyage au bout de l’absurde. On y retrouve les bonheurs d’écriture de Fatos Kongoli et son sens de la métaphore, mais sa force est de faire de l’aliénation, plus qu’un simple témoignage sur la société albanaise, une parabole tragique et grinçante sur la noirceur humaine.

    Mon avis :

    Le quatrième de couverture de ce roman est pour le coup particulièrement juste, et il devrait être n avertissement pout tout ceux qui se plongerait dans la littérature albanaise.
    Que savons-nous de ce pays ? Quasiment rien. Que découvrons-nous à la lecture de ce livre ? Que l’Albanie a eu des échanges avec l’URSS, avec la Chine, que de jeunes albanais sont allés y étudier (tout comme l’auteur en son temps), mais qu’ils pouvaient ne pas y retourner, sans qu’on leur donne d’explications pour ce qui sonnait comme un bannissement. Que ce soit en Chine ou en Albanie, ils sont épiés, espionnés, dénoncés, tout est suspect dans le moindre de leur geste, leur moindre rencontre. Les délateurs, les espions sont anonymes, les mises en garde et les menaces obscures, métaphoriques. Les conséquences sont bien réelles. Est-ce pour cette raison que la fille du personnage principal lui écrit avec tant de détachement, que personne ne s’offusque qu’elle épouse quasiment le premier venu – tant qu’elle est mariée, donc à l’abri. Est-ce le régime communiste qui a privé ainsi les albanais de tous liens amoureux, amicaux, familiaux un peu comme si tous voulaient se venger de leur vie précautionneuse, minutée, en déversant ses rancœurs, ses actes manqués sur d’autres.
    J’ai pensé à Kafka aussi, tant les situations sont absurdes, tant les liens de cause à effet sont implicites.
    Que dire aussi de la vision de la Chine par les étudiants albanais ? Nous ne savons pas ce qu’ils étudient, nous savons qu’ils sont des idées reçues sur les chinois(es), sur les américains, que tout ce que dit l’organe officiel est forcément vrai. Nous voyons maintes brèves rencontres, maintes occasions perdues, maints petits incidents, alternant chapitres courts et chapitres amples sur le séjour en Chine. Nous avons le personnage principal et un double, qui lui écrit de très longues lettres, avec un destin parallèle au sien, et une vision très différente de ce qu’a été la vie du personnage principal.
    De la dimension métaphorique se double une dimension fantastique : il donne voix aux morts, dans la grandeur et la décadence d’un gouvernement. ils sont les témoins involontaires de ce temps qui a passé, de ce temps révolu :  « Toutes ces histoires sont déjà dépassées, chacun de nous les a emportées dans sa tombe. Nous les gardons enfermés dans la prison de notre mémoire d’hommes morts ».
    Le dragon d’ivoire est un ouvrage ardu, âpre, pour tous ceux qui s’intéressent à l’Europe de l’Est.

    Pinky
    M
    M

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Pinky le Dim 22 Fév 2015 - 13:43

    merci Nina pour cette belle présentation, je n'avais pas spécialement accroché à sa lecture. je ne me rappelle plus si je l'avais fini, non plus. A revoir peut être maintenant, tu me donnes envie de m'y replonger

    Nina
    ML
    ML

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Nina le Dim 22 Fév 2015 - 13:51

    Merci Pinky pour ta visite.
    Ce fut sans doute pour moi la lecture la plus laborieuse du moins de février, j'ai vraiment dû m'accrocher pour avancer dans ce livre, et pour le terminer aussi. Heureusement que j'ai pris des notes : je n'aurai pas pu rédiger cet avis sinon.

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Hesperide le Dim 22 Fév 2015 - 14:35

    Nina, felicitaions pour cette presentation! Tu ecris toujours d'une maniere tres claire et intigante, je te lis toujours avec plaisir.

    Il y a un roman de Kongoli en bulgare qui s'appelle "Le sommeil de Damocles". Je crois que le titre du meme roman. Je vais le chercher a la bibliotheque. L'Alabanie demeure toujours un mystere meme pour les bulgares qui sommes ses voisins. Ce pays etait tout ferme et avais emprunte une voie qui s'ecartait de celle de l'URSS.

    Connais-tu Ismail Kadare, un auteur albanais de grande envergure? Il y a du tout dans son oeuvre - histoire, humanisme, folklore, mythes, humour.

    Pinky
    M
    M

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Pinky le Dim 22 Fév 2015 - 15:13

    c'est un auteur à découvrir Kadaré Ismail. je garde de bons souvenirs de l'aigle et du palais des rêves qui posent la question de la liberté et de l'épanouissement de soi, de l'enfermement. j'ai lu aussi Avril brisé livre sur la vendetta il me semble...

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Hesperide le Dim 22 Fév 2015 - 16:33

    Mais tu es savante, Pinky! J'ai deja dit que tu m'epates, tu as tant lu! Je n'ai pas beaucoup lu Kadare...Avril brise scratch ...je crois qu'en ma langue c'est traduit "Concert a la fin de l'hiver". Je dois vraiment retrouver cet auteur study

    Pinky
    M
    M

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Pinky le Lun 23 Fév 2015 - 10:58

    je ne me souviens pas beaucoup d'Avril Brisé, il y a des lectures qui marquent plus qu'autres

    Nina
    ML
    ML

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Nina le Ven 27 Fév 2015 - 17:01

    @Hesperide : merci beaucoup. Et pourtant, j'ai eu beaucoup de mal à rédiger cet avis.
    J'ai essayé d'emprunter un autre roman de Fatos Kongoli à la bibliothèque, mais le livre a été égaré (je cite les bibliothécaire).
    @Hesperide et Pinky : Je ne connais pas du tout l'oeuvre d'Ismaël Kadare. Un jour peut-être... mais pas tout de suite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Nina le Mer 9 Sep 2015 - 19:34


    Editions Payot-Rivages – 217 pages.
    Présentation de l’éditeur :
    Juillet 2004 : un homme vient de se séparer de sa petite amie, animatrice d’une émission télévisée très en vue, après deux ans de vie commune. Psychologiquement fragile, il tue involontairement une jeune tzigane avec qui il comptait coucher. Pendant quinze jours cet homme va errer, zigzaguer et chercher comment assumer son acte dans un monde chaotique et corrompu
    Mon avis :
    Cela m’ennuie de vous ennuyer, mais je me suis fortement ennuyé à la lecture de ce roman. Je crois que je renonce pour un certain temps à la littérature albanaise.
    Comme Dragon d’ivoire, La vie dans une boite d’allumettes nous montre l’avant-après de l’Albanie – avec un héros un peu plus jeune, qui a connu l’ouverture au monde à la fin de son adolescence. Ayant commis un meurtre pour lequel il n’éprouve aucun remords, puisqu’il ne s’agit pas à ses yeux d’un meurtre mais d’un ridicule accident dont la jeune tzigane est responsable, il n’est absolument pas sympathique à mes yeux. Avoir grandi « dans une boite d’allumettes » dans un pays coupé du monde ne justifie pas tout. Qu’il paraisse sombrer peu à peu dans la folie non plus, lui qui s’adresse à Veronika, la célèbre présentatrice qui l’a quitté ou apostrophe son lecteur/auditeur qui ne lui en demandait pas tant et n’a plus trop envie de l’écouter.
    Comme Dragon d’ivoire, la narration alterne présent et passé. De même, nous passons d’un narrateur à un autre, d’un point de vue à un autre sans beaucoup de fluidité, avec parfois, l’impression de redite. La lecture fut hautement laborieuse, et pourtant, j’avais commencé ce livre avec beaucoup de bonne volonté (elle m’avait quitté au deux tiers du livre).
    Un avis que je me dépêche d’écrire, avant de tout oublier sur ce livre.

    Pinky
    M
    M

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Pinky le Mer 9 Sep 2015 - 20:22

    merci Nina pour cette présentation, pas d'ennui pour celui qui te lit, le message est très clair

    Nina
    ML
    ML

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Nina le Mer 9 Sep 2015 - 20:58

    Merci beaucoup Pinky !

    Contenu sponsorisé

    Re: KONGOLI, Fatos

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:12


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 19:12