Au Fil des lignes

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !

Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande sur Fnac à 199,99€
199.99 €
Voir le deal

    CAYRE Hannelore

    peyrelong
    peyrelong
    ML
    ML

    CAYRE Hannelore Empty CAYRE Hannelore

    Message  peyrelong Mar 26 Sep 2017 - 0:04

    CAYRE Hannelore Ejaa

    La daronne

    Hannelore Cayre

    Résumé
    Comment, lorsqu'on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l'existence... qu'on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l'eau tout en élevant ses enfants... qu'on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d'heures d'écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir... on en arrive à franchir la ligne jaune ?

    Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d'un Go Fast et on le fait l'âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt... disons... un détachement joyeux.

    Et on devient la Daronne.


    Mon ressenti
    Classé parmi les polars, ce roman ne relate pourtant pas une enquête policière.
    La narratrice, interprète traductrice (d'arabe) auprès des services de la justice et de la police, est amenée à avoir connaissance de divers trafics et escroqueries. En même temps elle a beaucoup de mal à faire face aux frais de la maison de retraite de sa mère dont l'une des aide-soignantes est la mère d'un trafiquant sur écoute (et traduction) téléphonique. Vous devinez la suite... par amitié pour l'aide soignante elle va aider son fils et entrer dans l'illégalité
    Beaucoup d'humour tout en brocardant les absurdités de notre société
    Un très bon roman


    NB en dehors de ce livre, j'avais déjà entendu dire à la télé que les traducteurs interprètes employés par le ministère de la justice sont embauchés au coup par coup, et payés au noir...
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CAYRE Hannelore Empty Re: CAYRE Hannelore

    Message  Pinky Mar 26 Sep 2017 - 9:13

    merci Peyrelong pour cette présentation. Le gouvernement paierait des gens au black... non ce n'est pas possible !!! pfff quand on voit ce qui se passe pour certain contrat !!! ce n'est pas le lieu

    je ne connais pas l'auteur
    peyrelong
    peyrelong
    ML
    ML

    CAYRE Hannelore Empty Re: CAYRE Hannelore

    Message  peyrelong Mar 26 Sep 2017 - 10:03

    Merci de ta visite Pinky
    Moi non plus je ne connaissais pas cette auteure. C'a été une belle découverte à la bibliothèque. Je vais essayer de lire ses 2 ou 3 autres romans.
    Nul doute qu'il y aurait beaucoup à dire sur les méthodes de nos diverses institutions mais effectivement ce forum n'est pas vraiment le lieu d'un tel débat !
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    CAYRE Hannelore Empty Re: CAYRE Hannelore

    Message  Nina Mar 21 Avr 2020 - 23:51

    CAYRE Hannelore Cover103

    Richesse oblige
    Edition Métaillié - 224 pages

    Présentation de l’éditeur :

    Dans les petites communautés, il y en a toujours un par génération qui se fait remarquer par son goût pour le chaos. Pendant des années l’engeance historique de l’île où je suis née, celle que l’on montrait du doigt lorsqu’un truc prenait feu ou disparaissait, ça a été moi, Blanche de Rigny. C’est à mon grand-père que je dois un nom de famille aussi singulier, alors que les gens de chez moi, en allant toujours au plus près pour se marier, s’appellent quasiment tous pareil. Ça aurait dû m’interpeller, mais ça ne l’a pas fait, peut-être parce que notre famille paraissait aussi endémique que notre bruyère ou nos petits moutons noirs… Ça aurait dû pourtant…

    Au XIXe siècle, les riches créaient des fortunes et achetaient même des pauvres afin de remplacer leurs fils pour qu’ils ne se fassent pas tuer à la guerre. Aujourd’hui, ils ont des petits-enfants encore plus riches, et, parfois, des descendants inconnus toujours aussi pauvres, mais qui pourraient légitimement hériter ! La famille de Blanche a poussé tel un petit rameau discret au pied d’un arbre généalogique particulièrement laid et invasif qui s’est nourri pendant un siècle et demi de mensonges, d’exploitation et de combines. Qu’arriverait-il si elle en élaguait toutes les branches pourries ?

    Mon avis :

    Je suis très en retard pour rédiger mon avis, parce que j’ai eu aussi beaucoup de mal à parvenir au bout de ma lecture. Pour quelles raisons ? J’ai eu du mal avec la double temporalité, j’ai nettement préféré l’époque contemporaine, et je peinais pour tout ce qui se déroulait en 1870. J’ai presque plaint Auguste – presque. Ce chétif idéaliste a tiré un mauvais numéro au service militaire, et sa famille cherche à lui acheter un remplaçant. J’ai l’impression d’avoir toujours connu cette pratique d’un autre âge, l’achat d’un pauvre pour remplacer un riche, même si je ne me souviens plus quand je l’ai appris – la mémoire familiale ne remonte pas jusque là. Pour Auguste, je maintiens le « presque » parce que sa volonté de changer la société ne va pas jusqu’à refuser la recherche assidue de ce remplaçant – les temps sont durs, les hommes sont chers en temps de guerre. Blanche, sa descendante au royal prénom, le juge sévèrement, et moi aussi, non parce que je suis influencée par le point de vue de Blanche, mais parce qu’Auguste ne veut pas se mélanger au peuple, qu’il méprise ainsi un peu – beaucoup. Il ne veut pas obéir à un chef non plus – il n’en a pas l’habitude. Il méprise un peu, aussi, Célestine, la promise de son remplaçant, Célestine qui mettra Blanche sur la voie de ses ancêtres, maîtresse-femme, croyante contrairement à Auguste, qui pensait avant tout à sa subsistance, à celle de son fils, plutôt qu’à changer la société.

    Oui, le passage du temps est très marqué pendant ces années 1870, scandant les jours qui nous séparent de « son » dénouement. La partie contemporaine nous entraîne aussi dans le passé, grâce aux recherches de Blanche sur sa famille et grâce aux retours en arrière sur son propre passé : sa naissance, la mort de sa mère, son accident, sa rééducation, la conception de sa fille, l’absence d’amour de son père, sa rencontre avec Hildegarde, au prénom symbolique à mes yeux, leur travail de fourmi au palais de justice – encore des « petites mains » qui se voient confier des tâches ingrates, tout en permettant à ceux qui les emploient une bonne dose de bonne conscience.

    Par son handicap, ses conditions de vie, Blanche est au coeur de l’actualité, elle est de ceux qui protestent et veulent aussi, de façon dérisoire « pouvoir acheter ». J’ai aimé aussi que l’on parle de l’association L214, par le biais de la très investie Hildegarde, du combat écologiste – moins important aux yeux de beaucoup que le fait de se nourrir, peu importe avec quoi et de quelle manière. Dans le même registre, j’ai aimé le passage sidérant sur le diésel africain et le cynisme de ceux (ils existent bien) qui pratiquent ce genre de trafic. En revanche, j’ai eu du mal avec les entourloupes de Blanche, qui tire partie de toutes les auto-entreprises actuelles – je reconnais néanmoins qu’elle ne fait qu’utiliser les failles du système, ce même système qui ne lui permet pas de vivre correctement.

    J’en oubliais presque les de Rigny. Ils ont puants, presque pas un pour sauver l’autre, personne ne songe à sauver qui que ce soit, juste à s’enrichir et à profiter. J’ai mélangé chacun des personnages, n’en plaignant aucun, puisque tous ont bien profité de leurs avantages.

    Richesse oblige est un livre qui nous parle de notre époque – et notre époque est assez désastreuse.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CAYRE Hannelore Empty Re: CAYRE Hannelore

    Message  Pinky Mer 22 Avr 2020 - 10:44

    merci Nina pour cette présentation, époque formidable ? époque désastreuse ? je suppose que tout est question de point de vue...
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    CAYRE Hannelore Empty Re: CAYRE Hannelore

    Message  Nina Mer 22 Avr 2020 - 11:37

    Merci Pinky pour ta visite.
    En tout cas, du point de vue de l'auteure, notre époque n'a rien de formidable. c'est même assez désespérant, sous une bonne dose d'humour.

    Contenu sponsorisé

    CAYRE Hannelore Empty Re: CAYRE Hannelore

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 22 Avr 2021 - 14:25