Au Fil des lignes

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !

-36%
Le deal à ne pas rater :
Pack de 3 couteaux Tefal Ingenio Ice force
29.99 € 46.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et Cdiscount le 8 ...
Voir le deal

    CANAL Richard

    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CANAL  Richard Empty CANAL Richard

    Message  Pinky Dim 16 Jan 2011 - 12:13

    Deloria la légende des Frahmabores

    CANAL  Richard Arton210

    338 pages édité chez Mnémos en mars 2006

    Science Fiction

    Résumé

    Cela
    fait plusieurs siècles que les hommes sont installés sur Deloria.
    Depuis leur arrivée, ils n’ont eu de cesse de tenter de percer ses
    énigmes. Celle des Geyns, un peuple doté d’une spiritualité complexe qui
    attribue aux mots un véritable pouvoir et considère la mort comme une
    renaissance ; celle des Mornes, ces menhirs dressés sur tout le
    continent qui possèdent une force d’attraction infinie à laquelle rien
    ne peut résister. Mais Deloria ne livre pas facilement ses secrets.
    Aymoric de Boismaison, l’ambassadeur terrien et sa femme Beryline, Gary
    Ulmerson, un xénologue chargé d’étudier les Mornes et Unger Thorn, le
    capitaine de garnison, devront traverser de nombreuses épreuves avant de
    soulever un pan du mystère qui entoure la légende des Frahmabores.


    Mon avis

    Passé
    les premières pages pour rentrer sur un monde inconnu, créé de toute
    pièce par l’auteur, passé la difficulté de s’approprier de nouveaux
    mots, j’ai pris place sur cette planète. De magnifiques paysages, des
    horizons variés et vastes… certaines descriptions m’ont fait penser au
    Sahara…

    Le lecteur suit en parallèle trois histoires : celle de
    l’ambassadeur, qui est chargé des relations entre les hommes et les
    autochtones mais qui est rongé par un mal qui lui efface petit à petit
    ses souvenirs ; celle de Gary le scientifique accompagné Unger le
    capitaine, deux esprits sensés collaborés mais qui ont des visions bien
    différentes de Déloria et de ses habitants ; celle de Lynk le Geyn parti
    en quête de la porteuse du mot…

    J’ai découvert Déloria qui prend
    vie au fur et à mesure de la lecture et qui révèle petit à petit ses
    secrets… En tout cas, Déloria ou pas, l’auteur pose le problème du
    savoir, de sa passation, de son apprentissage, du pouvoir qu’amène le
    savoir…

    C’est aussi une histoire autour de l’incompréhension
    entre les peuples : est-ce que c’est la culture qui forge l’être ou
    est-ce l’être qui fait la culture ? comment acquérons- nous une culture ?
    Est-il suffisant de vivre pendant un certain nombre d’année avec un
    peuple pour dire que je connais ce peuple et que je suis comme eux ? Où
    faut-il naître à tel endroit pour dire que j’appartiens à tel peuple ou
    culture ? Est-ce pour cela, que l’auteur ne répond pas à toutes les
    questions et qu’il y a parfois des zones d’ombres quand il parle de
    Lynk… je ne sais pas, je n’ai pas tout capté…

    J’ai fait des liens aussi avec une partie de l’Histoire avec les invasions, la colonisation ou la décolonisation…

    Une bonne histoire à découvrir
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CANAL  Richard Empty Re: CANAL Richard

    Message  Pinky Dim 8 Mai 2016 - 10:46

    up

      La date/heure actuelle est Jeu 22 Avr 2021 - 14:55