Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ETXEBARRIA, Lucia

    Partagez
    avatar
    Marion
    LEH
    LEH

    ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Marion le Lun 25 Avr 2011 - 19:57

    AMOUR, PROZAC ET AUTRES CURIOSITES

    Auteur : Lucia Etxebarria
    Editeur : 10/18
    Pages : 279

    Roman contemporain / littérature espagnole

    Résumé :
    Ana, Rosa et Cristina sont sœurs. Ana, mère au foyer, prend des somnifères le soir et des excitants le matin ; Rosa, directrice financière, est sous Prozac ; Cristina, serveuse, se drogue à l'ecstasy...

    Mon avis :

    Amour, Prozac et autres curiosités est, semble-t-il, un best-seller en Espagne. L'histoire est bien écrite et sonne juste, j'ai beaucoup aimé.

    Note :
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Nina le Lun 25 Avr 2011 - 21:12

    Merci pour ton avis Marion.
    J'ai lu ce roman quand j'étais étudiante, donc je ne m'en souviens plus très bien mais ma meilleure amie (professeur d'espagnol) est une grande fan de l'auteure.
    avatar
    any
    LC
    LC

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  any le Lun 25 Avr 2011 - 23:18

    Faudrait peut-être que je le lise un jour sourire niais
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Pinky le Mar 26 Avr 2011 - 9:41

    j'ai beaucoup de mal avec cette auteure, d'ailleurs je n'ai pas fini ce livre, je n'arrivais pas à m'affilier avec un personnage ... pas têtue pour deux sous, j'ai réessayé avec un autre de ses livres mais cela n'a pas fait tilt non plus...
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Nina le Ven 13 Jan 2017 - 18:46



    Le don empoisonné de la folie
    Edition Fayard/Mazarine - 324 pages.
    Présentation de l’éditeur :

    Lucía a eu une jeunesse tumultueuse et a beaucoup essayé, dans tous les domaines. Elle dit avoir dépensé chez les psys de quoi s’acheter une Porsche. Finalement, sa famille et elle-même se convainquent qu’elle est folle. Jusqu’au jour où elle découvre, à 48 ans, qu’elle est zèbre, c’est-à-dire qu’elle fait partie des 0,5 % de personnes dotées d’un QI supérieur à 140. Quand on est zèbre, on est hypersensible – aux situations, aux personnes, mais aussi aux bruits, aux odeurs… –, ce qui est un don, mais aussi une souffrance. Surtout quand on aime.
    Ce texte aurait pu s’appeler La Vie sexuelle de Lucía E. Mais « ça n’a jamais ressemblé à un film porno », dit-elle. Il y a dans ce récit quelque chose d’un journal intime à la sincérité sans fard.
    C’est l’histoire d’une femme de sa génération dans un monde désenchanté, une femme très libre, à fleur de peau, qui ne ment pas, ni à elle-même ni à son lecteur.

    Mon avis :

    Je n’avais pas lu d’oeuvre de Lucia Etxebarria depuis longtemps et ce livre fut pour moi l’occasion de redécouvrir cette auteur. Il est différent, puisqu’il est écrit directement en français, corrigé ensuite, et non destiné à un public hispanisant – un peu comme si une auteur française connue écrivant en castillan.
    Ce texte a été écrit à la suite du procès qui a failli lui faire perdre la garde de sa fille parce que son père était considéré comme « plus stable ».
    Chronologie bouleversée ? Lucia raconte trois ans de sa vie, de ses amours. Ils (pluriel qui englobe aussi bien des hommes que des femmes) ne sont pas désignés nommément mais par des périphrases qui indiquent une caractéristique de ces personnages (l’homme à la moto orange, l’homme qui allait sauver la Catalogne). Volonté de préserver leur anonymat ? Désir de montrer qu’aucun d’entre eux ne lui a apporté ce qu’elle désirait vraiment, c’est à dire une relation amoureuse stable ?
    Ce récit est assez souvent cru : les mots choisis sont toujours très précis, et parfois dérangeants, un peu comme si une personne vous faisait des confidences intimes alors qu’on n’en demandait pas tant. Ou plutôt, on ne pensait pas que l’auteur irait aussi loin dans les confidences, la narratrice (j’ai peine à dire « Lucia ») ne se fait pas de cadeaux à elle même, et si elle est lucide envers elle-même, elle ne craint pas d’affronter le regard des autres et de se livre âme et corps.
    Il est cependant une personne sur laquelle Lucia veille toujours, et loue les qualités, la sensibilité, tout en prévoyant un avenir difficile à cause de cette même sensibilité : sa fille. Lira-t-elle ce témoignage maternelle une fois adulte ? Je n’en sais rien, ce dont je suis sûre en refermant ce livre montre aussi et surtout l’amour d’une mère envers sa fille.
    avatar
    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Ratdebibliotheque le Ven 13 Jan 2017 - 20:49

    Merci pour cet avis, Nina.
    Tout comme toi, depuis "Amour, Prozac...", je n'ai plus lu un de ses livres et ce livre, je le note !
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Nina le Ven 13 Jan 2017 - 21:25

    Merci Ratdebibliothèque !
    J'ai lu (dans une interview) que son mariage, ou plutôt son divorce houleux, avait vraiment perturbé son écriture, c'est pour cette raison qu'elle s'est tournée vers l'autofiction, le témoignage.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Pinky le Sam 14 Jan 2017 - 10:20

    merci Nina pour cette présentation, j'ai du mal avec le style de l'auteure. J'ai lu Amour et prozac.... et des nouvelles "aimes moi ...". Je trouvais déjà qu'elle avait un style cru, provocateur... je passe mon tour pour ce nouveau livre
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Nina le Sam 14 Jan 2017 - 13:20

    Merci PInky.
    J'ai lu Amour, Prozac.... aussi, et même si c'était il y a longtemps, je peux confirmer que ce dernier opus est bien plus cru. Et tant pis si je passe pour quelqu'un de pudibond.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Pinky le Dim 15 Jan 2017 - 11:41

    pudibonderie ou pas, chacun ressent différemment et notre auteure hispanique marque bien les esprits, la provocation demande à la longue beaucoup d'énergie...
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Nina le Dim 15 Jan 2017 - 12:01

    Oui, surtout que l'auteur affirme craindre un nouveau procès de son ex-mari (elle l'avait déjà dit lors de la parution de son précédent livre) à cause de ce qu'elle raconte dans ce livre : celui-ci ne sera pas traduit en espagnol.

    Contenu sponsorisé

    Re: ETXEBARRIA, Lucia

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Juil 2017 - 15:51