Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    FITZGERALD F. Scott

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Lun 17 Jan 2011 - 13:45

    L'étrange histoire de Benjamin Button



    Nouvelles

    117 pages édité chez Pocket en janvier 2009

    Résumé

    Présentation de l'éditeur
    Jamais
    Roger Button n'aurait pensé que la seule évocation de son nom puisse,
    un jour, faire trembler d'effroi un hôpital voire une ville tout
    entière... Et pourtant... En ce matin de septembre 1860 M. Button, n'en
    croit pas ses yeux. En pleine maternité, se dresse dans le berceau de
    son nouveau-né tant attendu, un homme de 70 ans à la barbe vénérable !
    Et il s'agit bien de son fils ! Après cette entrée en fanfare dans la
    vie, Benjamin Button ne pouvait mener une existence comme les autres :
    né vieillard, il va vieillir jeune, à rebours des autres, de la nature,
    des ans. Il va voir ses parents se voûter, s'éteindre, sa jeune femme
    s'empâter et décliner tandis qu'il va retrouver peu à peu santé,
    vigueur, s'illustrer brillamment à la guerre, courir les fêtes et les
    mondanités... Au bout du voyage ? Une histoire étrange, extraordinaire
    et... le néant.

    Biographie de l'auteur
    Né en 1896 dans le
    Minnesota et décédé à Hollywood en 1940, Francis Scott Fitzgerald
    demeure la figure de proue de la " génération perdue " des années 1920.
    Tout d'abord auteur de fictions pour les journaux, son premier roman.
    L'envers du paradis, rencontre immédiatement le succès. Avec son épouse
    Zelda, l'auteur mène une vie extravagante en Europe et aux Etats-Unis.
    En 1924, il publie son chef-d'œuvre, Gatsby le Magnifique. Un I937,
    l'auteur part tenter sa chance à Hollywood et se lance dans l'écriture
    de scénarios. Il décède peu de temps après, le 21 décembre 1940. au beau
    milieu de la rédaction d'un roman.

    Mon avis

    Deux petites nouvelles qui ne me laisseront pas de souvenirs impérissables... c'est une déception pour moi

    L'étrange
    histoire de B. Button : si le thème promettait, l'auteur survole les
    personnages, ils n'ont peu de sentiments, ni de profondeurs, leurs
    histoires semblent avoir des trous. J'ai eu beaucoup de mal à trouver de
    l'empathie pour ce Benjamin. J'ai eu l'impression d'avoir à lire une
    grande liste d'étapes... il est passé en C.P, il est passé en CE1....

    Un
    diamant gros comme le ritz : je me suis bien embarquée dans cette
    histoire complètement décalée et hors du temps, les personnages et
    l'histoire, sont plus fouillés... et même si la situation est peu
    crédible, je me suis prise au jeu.

    Keana
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Keana le Mar 16 Oct 2012 - 19:53



    La coupe de cristal taillé

    Auteur: Francis Scott Fitzgerald
    Edition: France Loisirs
    Pages: 40

    Nouvelle

    Quatrième de couverture


    « Un amant éconduit a offert à la ravissante Evie Piper " un présent aussi dur, aussi beau, aussi vide, aussi transparent " qu'elle, une coupe en cristal taillé. Mais quelle étrange malédiction pèse sur cette coupe ? »

    Mon avis

    Cette fameuse coupe est au cœur de cette nouvelle, mais elle sera la cause de bien des malheurs. De tous les malheurs de la vie d’Evelyn en fait. Mais elle va la garder jusqu’à la fin, pourquoi ? Pas pour cet amant qu’il lui a offert et dont elle ne se souvient même plus, quelques années plus tard, de son prénom. Alors peut être parce qu’à l’inverse d’elle cette coupe ne perd pas de son éclat, de sa beauté, de sa résistance ? Parce qu’elle au contraire sa vie de couple, son caractère lui échappent ?

    Bref dans cette nouvelle de Fitzgerald ce qui m’aura marqué c’est cette coupe et Evelyn. Leur rapport, une vieillit, sur l’autre le temps n’a pas d’emprise. Et cela jusqu’à la fin. D’ailleurs en parlant de fin, celle ci est très significative, justement au sujet de ce qui lie ou plutôt les sépare ? Je ne saurais dire. J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle, très courte, je n’avais pas trop le gout de lire ce jour là, et ça m’a redonné envie de me replonger dans d’autres livres. Surtout que j’ai adoré la fin, tout un symbole. Donc 4 etoile jaune .

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Mer 17 Oct 2012 - 8:02

    merci Keana, un texte de Fitzgerald que je ne connais pas

    Keana
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Keana le Mer 17 Oct 2012 - 11:47

    Il a écrit plus de nouvelles que de romans, c'est en tout cas ce que j'ai lu quand l'introduction de mon livre. Il en a écrit 164 contre quelques romans.

    Merci de ta visite Pinky.

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Mer 17 Oct 2012 - 20:46

    et oui, et comme je ne suis pas trop nouvelles, ceci explique peut être cela... beaux yeux

    caro
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  caro le Mer 17 Oct 2012 - 20:54

    Merci Keana, je me note cette nouvelle car c'est un auteur que je n'ai jamais lu Very Happy

    Keana
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Keana le Jeu 18 Oct 2012 - 12:24

    Pinky, en effet si tu les nouvelles ne sont pas trop ton genre, tu ne dois pas connaître tous les texte de Fitzgerald, mais moi non plus je t'assure, je n'en ai lu que trois au total.

    Caro, c'est un auteur que je commence à connaître, comme je l'ai dit plus haut je n'ai lu que trois nouvelles, "L'étrange histoire de Benjamin Button","Un diamant gros comme le Ritz" (cette dernière je ne l'avais pas du tout apprécié) et celle ci. Et de toute c'est celle ci que je préfère, il y a une ambiance un peu spécial qui en ressort, car on se rend compte au fur et à mesure que cette coupe est maudite. Après on aime ou on aime pas.
    Bonne lecture, Caro !

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 30 Juil 2013 - 18:06

    Gatsby
    270 pages

    Résumé : 
     New York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire… Avec ce texte devenu un classique, Fitzgerald, sur un air de jazz et une coupe de champagne à la main, met à nu le Rêve américain et écrit l’un des plus beaux romans du XXe siècle, ici présenté dans la traduction de référence, par Jacques Tournier. (source Ama***)


    Mon avis :
    Ayant lu que le film Gatsby le Magnifique, sorti récemment, a fait des émules et a fait se ruer des milliers de spectateurs dans les librairies pour acheter ce livre, j'en ai profité pour le lire. 
    Je ne le regrette pas. Roman classique, pourtant boudé à sa sortie, et même retiré des ventes car peu vendu, ce roman est un éblouissement. Il nous fait découvrir Long island, la misère qui côtoie la richesse à quelques mètres seulement. Nick est attiré par toutes ces illumantions qui ornent la maison de Gatsby, il n'a qu'un rêve, le rencontrer. Rêve qui se réalisera plus vite qu'il ne le pense. De là s'ensuivent des rebondissemments qui font tout le sel de ce livre. Je l'ai lu d'une traite, impossible de le lâcher ! 
    coup de coeur 

    Nina
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Nina le Mar 30 Juil 2013 - 18:19

    Merci pour cette présentation Ratdebibliothèque.

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Mar 30 Juil 2013 - 20:56

    faire du neuf avec de l'ancien... c'est un bon livre bien écrit même si le public l'a boudé pendant longtemps, c'est un livre dont tout le monde a entendu parlé car il est souvent nommé dans les livres ou les films... comme quoi !

    merci à toi pour cette présentation

    Keana
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Keana le Dim 4 Aoû 2013 - 11:59

    Livre que je compte lire, merci pour ton avis Ratdebibliothèque.

    Keana
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Keana le Ven 13 Sep 2013 - 13:21



    Bérénice se fait couper les cheveux

    Auteur: Francis Scott Fitzgerald
    Edition: France Loisirs
    Pages: 31 Pages

    Nouvelle

    Quatrième de couverture

    « Bérénice passe quelques jours chez sa cousine Mayorie, ces deux filles là sont l’opposé. Mayorie est une femme qui veut séduire, et qui y arrive. Bérénice, elle, a un discours ennuyeux, et fait fuir tous les jeunes hommes, pire même ils se moquent d’elle derrière son dos.
    Puis un jour Mayorie lui donne des conseils pour mieux s’intégrer dans la société.»

    Mon avis

    J’ai écrit moi même le résumé, alors il peut ne pas donner envie qu’on le lise, mais ne vous fiiez pas à cela, c’est une très belle découverte pour moi. J’apprécie les nouvelles, alors j’ai lu celle là et j’en suis contente, elle est très significative de l’époque à laquelle elle se passe, et je trouve très intéressant de voir comment vivaient les jeunes gens à cette période là.

    A part ça, j’ai tout simplement adoré la fin, je ne m’y attendais pas, j’avais une fin en tête, mais elle s’est révélée fausse, ça ne m’a pas déçue, bien au contraire. Cette fin est tout simplement dans la lignée de l’histoire, et voit que malgré tout Bérénice a bien changer. Donc 5 etoile jaune coup de coeur .

    caro
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  caro le Ven 13 Sep 2013 - 14:53

    Merci Keana, ton avis donne envie de découvrir ce livre Very Happy 

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Ven 13 Sep 2013 - 19:54

    merci Keana, je ne connais pas non plus celle ci de Fitzgerald

    Keana
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Keana le Dim 15 Sep 2013 - 12:50

    Je suis contente de vous l'avoir fait découvrir.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  peyrelong le Dim 15 Sep 2013 - 16:11

    Merci Keana

    Nina
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Nina le Lun 24 Fév 2014 - 12:24


    Titre : le dernier Nabab
    Editeur : Folio. Nombre de pages : 246

    Présentation de l’éditeur :

    Juillet 1935, tremblement de terre en Californie, les studios d’Hollywood sont inondés. Le jeune producteur prodige Monroe Stahr assiste au sauvetage de deux promeneuses égarées. L’une d’elles ressemble étrangement à son épouse disparue, la star Minna Davis. Puis le travail reprend avec les scénaristes, les acteurs, les réalisateurs, dans un climat de passion, d’extrêmes tensions. Amoureux fou de son métier et du milieu sur lequel il règne en despote, Monroe Stahr l’est aussi de cette femme aperçue le jour de l’inondation, l’insaisissable Kathleen. Il cherche à la revoir, puis à la séduire, dans l’espoir de vivre avec elle le bonheur qui lui a échappé avec Minna.

    Mon avis :

    Après avoir refermé ce livre, je n’ai qu’un regret : que l’auteur n’ait pu le finir. Même s’il nous reste ses plans, ses ébauches, preuve s’il en est que Fitzgerald savait pertinemment où il voulait en venir, il manquera toujours the director’s cut, pour employer le champ lexical du cinéma. Aurait-il modifié le début de son roman, permettant ainsi au lecteur de connaître dans quelles circonstances Cecilia raconte son histoire ? Aurait-il bouleversé le dénouement prévu ?
    Fitzgerald connaissait bien le milieu du cinéma, il n’a pas eu besoin de se documenter laborieusement. Il le connaissait même intimement, puisqu’il a travaillé dans ce milieu. Monroe Stahr engage d’ailleurs des écrivains reconnus comme scénaristes – même s’ils ne semblent pas vraiment de bons scénaristes.
    Je n’ai pas pu m’empêcher de voir un lien entre Monroe et Gatsby : tous deux sont à la recherche de leur amour perdu. Mina semblait être la seule à pouvoir canaliser Monroe, à lui demander d’être raisonnable – à quoi bon être raisonnable quand on se sait condamné ? Monroe, veut, ayant atteint le sommet, met tout en oeuvre pour y rester et pour y défendre son idée du cinéma.
    Nous croisons des vedettes, ici et là – Gary Cooper, Claudette Colbert. Nous croisons surtout ceux qui font le film, comme ce chef opérateur dont Monroe sauvera la réputation. Nous voyons aussi les tragédies individuelles – et le premier chapitre est de mauvais augures pour la suite du roman. Cécilia, la narratrice, a perdu sa soeur, Monroe a perdu sa femme. Quant à Kathleen, l’amour impossible de Stahr, elle paraît incapable de prendre son destin en main, incapable de dire ce qu’elle désire réellement, elle qui a toujours été sauvés par un homme – ou pour un homme. Cecilia, la narratrice, apparaît complètement désabusée, en dépit de son jeune âge – être la fille du rival sans scrupules de Stahr, Brady, n’est pas sans conséquence.
    Le dernier Nabab est un roman à lire pour tous ceux qui aiment Fitzgerald et le cinéma.

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Lun 24 Fév 2014 - 19:14

    j'ai lu ce livre il y a quelques années, Hollywood dans les années 30... ce livre vibre tans les "malheurs" de toute sorte s'abattent, entre la fiction (le livre) et la réalité (vie privée de l'auteur), il y a beaucoup de résonances. Livre magnifique inachevé, j'ai aussi beaucoup aimé le film

    merci Nina

    caro
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  caro le Mar 25 Fév 2014 - 23:33

    J'ai enregistré le film mais je n'ai pas encore eu le temps de regarder. merci Nina pour ton avis !

    Nina
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Nina le Mar 29 Avr 2014 - 20:35


    Un légume.
    246 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Marié avec une sotte, l’employé aux chemins de fer Jerry Frost avait deux ambitions dans la vie : devenir facteur ou président des États-Unis. Il sera l’un et l’autre dans des conditions parfaitement rocambolesques. Dans cette comédie satirique, Scott Fitzgerald s’en donne à coeur joie dans l’onirisme et la bouffonnerie, sans pourtant chasser l’émotion. Se déployant dans un décor de guerre conjugale que l’auteur connaît bien, elle anticipe étrangement son destin, si l’on veut bien admettre que Jerry a quitté la maison pour réaliser sous alcool ses rêves de gloire. Mais c’est aussi une parabole sur les pires défauts des présidents américains… quand ils en ont.

    Mon avis :

    Un légume est l’unique pièce de théâtre écrite par Francis Scott Fitzgerald, et cette traduction, aux éditions Grasset, est à ma connaissance la seule édition française disponible.

    Il faut dire que cette comédie satirique à de quoi surprendre. Les disdascalies sont très nombreuses, et très longues, elles présentent les personnages comme un auteur les caractériserait dans une nouvelle, laissant finalement peu de place à l’interprétation du spectateur (et du metteur en scène. Quant au second acte, n’est-il pas issu tout droit du cerveau dérangé par l’alcool de contrebande de ce pauvre Jerry Frost ?

    Revenons d’abord à notre premier acte. Jerry est un modeste employé des chemins de fer, dont la maison est un enfer. Entre les disputes, sourdes, avec Charlotte, sa femme, son père, Papounet, sourd et un peu sénile, et sa belle-soeur, Doris, prototype de l’ambitieuse jeune fille américaine, il lui est difficile de trouver ne serait-ce qu’un coin tranquille pour lire son journal. Son seul geste d’émancipation est l’achat d’alcool de contrebande, sa préparation à domicile et sa dégustation (d’ailleurs, l’argenterie de madame déguste aussi). Nous étions en pleine prohibition, et les protestations de Charlotte ne sont pas seulement de pures formes. Recevoir un c,o,n,t,r,e,b,a,n,d,i,e,r chez soi (épeler le mot semble lui ôter tout caractère dangereux pour Lewis) n’est pas ce qu’elle attendait de cette soirée.

    D’ailleurs, qu’en attendait-elle ? Que reste-t-il de ce couple, qui a atteint la trentaine, quelques années après leur mariage ? Rancune, rancoeur, ambition déçu pour Charlotte, rêve d’une autre vie pour Jerry ? Il la vivra dans son rêve, président fantoche dont le ministre des finances (Papounet, un beau cas de népotisme) vide les caisses, tandis que son conseiller militaire, le général Pushing, lui demande fortement de déclarer la guerre ? Tout est blanc à la maison Blanche, vêtements, arbres, animaux, en une caricature de la toute puissance du président américain – et de l’incommensurable naïveté du personnage. Toute ressemblance entre la gestion désastreuse de l’Etat dans cette pièce et la réalité est, de plus, à peine une coïncidence.

    Je terminerai en posant cette question essentielle : qu’a bien pu faire l’Idaho à Francis Scott Fitzgerald pour qu’il veuille à tout prix se débarrasser de cet état ? Même son représentant attitré est atypique : fils de croque-morts (et fier de l’entreprise familiale), il est le dernier fiancé en date de Doris, et mâche du chewing-gum avec application. Note : l’Idaho est le seul Etat à avoir assez de bon sens pour vouloir destituer le président fantoche. Pour le remplacer par qui ? Le mystère demeure.

    Le légume ou l’unique incursion de Fitzgerald au théâtre. Son oeuvre suivante ? Gatsby le magnifique !

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  peyrelong le Mer 30 Avr 2014 - 0:15

    Merci Nina pour cette superbe présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Nina le Mer 30 Avr 2014 - 1:29

    Merci Peyrelong.
    Tu vas me faire rougir.

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Mer 30 Avr 2014 - 8:49

    merci Nina pour cette présentation, je ne connais pas sa pièce et je ne savais pas qu'il s'était essayé au théâtre. L'as-tu aimé ?

    Nina
    ML
    ML

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Nina le Mer 30 Avr 2014 - 21:20

    Merci Pinky pour ta visite.
    J'ai apprécié cette lecture, assez étonnante - j'ai rarement lu Fitzgerald aussi drôle - mais ce n'est pas un coup de coeur.

    Pinky
    M
    M

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Pinky le Jeu 1 Mai 2014 - 11:10

    si j'ai l'occasion de la lire, ce sera avec plaisir

    Contenu sponsorisé

    Re: FITZGERALD F. Scott

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:27


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 7:27