Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    JOHNSON, Craig

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Pinky le Lun 27 Oct 2014 - 10:18

    merci Nina pour cette présentation riche et complète

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Lun 27 Oct 2014 - 10:38

    Merci Pinky pour ta visite !

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Sam 21 Fév 2015 - 23:01

    Tous les démons sont ici.



    Présentation de l’éditeur :

    Indien Crow d’adoption, Raynaud Shade est considéré comme le plus dangereux sociopathe des États-Unis et représente le cauchemar de tout policier. Finalement interpellé, il avoue avoir enterré un cadavre au beau milieu des Bighorn Mountains, dans le Wyoming, et c’est à Walt Longmire que revient la tâche d’escorter Shade, en plein blizzard, jusqu’au corps. Mais le shérif sous-estime peut-être les dangers d’une telle expédition. Car pour tenter de rétablir la justice, il va devoir braver l’enfer glacial des montagnes et tromper la mort avec, pour seul soutien, un vieil exemplaire de La Divine Comédie de Dante.

    Mon avis :

    Si, comme moi, vous êtes fan de Craig Johnson et de son personnage Walt Longmire, vous n’aurez que faire de mon avis, vous vous serez déjà précipité chez votre libraire préféré et vous aurez lu cet opus. Si vous ne connaissez pas cette série policière, je ne puis que vous conseiller de combler cette lacune le plus rapidement possible, en lisant toute la série de préférence.

    En effet, il me semble plus difficile de savourer pleinement la lecture de ce tome si vous n’avez pas lu les aventures antérieures de Walt. Il revient à l’endroit où il a déjà largement souffert dans Little Bird. Il évoque les blessures reçues dans le passé, et pas aussi cicatrisées qu’il le croit. Le destin le remet sur le chemin de « l’indien blanc« , qui évoquera avec lui le camp des morts. Oui, j’en dis déjà beaucoup, mais faites-moi confiance : Craig Johnson est un adepte de la polysémie.

    Walt se passerait bien de l’affaire qu’on lui confie : escorter un dangereux sociopathe, en pleine tempête de neige. Shade est accompagné d’autres détenus, aux casiers judiciaires moins chargés, moins redoutables. Mais ….quel détenu ne serait prêt à tout pour recouvrer sa liberté, surtout si la mort est au bout du chemin ? Presque tous. Aussi, Walt se montre particulièrement méfiant, attentif au moindre détail, réactif aussi. Comme il le dit lui-même : « si on était bon juge de l’homme que l’on avait en face de soi, on avait une chance de survivre. Dans le cas contraire, on devenait la victime qui recevait les honneurs. La question n’est jamais qui est le plus rapide, le plus fort, le plus résistant, mais plutôt qui, au moment où d’autres marqueront une pause, déciderait d’agir en premier. »

    Rédiger la suite de mon avis est difficile, parce que j’ai vraiment été profondément émue par ce récit, moi qui ne m’émeus vraiment pas facilement. Dès que Shade s’évade, avec un paquet d’otages avec lui pour faire bonne mesure – il ne faut pas se leurrer, il n’accorde aucune attention à la vie de ceux qui l’entourent, ce sont juste des utilités – Walt Longmire se trouve confronter à un choix : attendre gentiment les renforts, qui peinent à avancer dans cette tempête, ou se lancer seul à la poursuite de Shade. Vous vous doutez bien qu’il choisit la seconde solution, et tant pis pour les difficultés ou les risques encourus. Walt s’engage dans la montagne avec peu de bagages, si ce n’est L’enfer de Dante et son humour. Comme il le dit lui-même : « Je ne pouvais pas mourir – il y avait trop de femmes qui me tueraient. «

    La suite du récit est vraiment une confrontation, un face à face avec la nature dans ce qu’elle a de plus âpre. Nous suivons pas à pas Walt sur cette terre et ses légendes, jusqu’à l’affrontement final. Avant ceci, aura été distillé une série de confrontations, comme autant d’obstacles que ce petit Poucet meurtrier qu’est Shade aura laissé sur son chemin. Tous les démons sont ici, dit Walt. Heureusement, ils ne sont pas les seuls à être venus.

    Un très beau roman.

    Pinky
    M
    M

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Pinky le Dim 22 Fév 2015 - 11:51

    merci Nina pour cette nouvelle présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Dim 22 Fév 2015 - 12:01

    Merci Pinky pour ta visite.

    Keana
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Keana le Dim 22 Fév 2015 - 20:08

    Merci pour ton avis Nina, mais je ne me laisserai pas tenter, trop sombre à mon goût.

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Dim 22 Fév 2015 - 22:45

    Merci Keana pour ta visite.
    Ce roman est sombre mais pas désespéré.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Jo19lyne le Lun 23 Fév 2015 - 10:44

    Merci Nina pour ta présentation, je note!

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Little Bird

    Message  Jo19lyne le Mer 25 Mar 2015 - 17:18

    Little Bird, je ne reviendrai pas sur l'histoire ni sur son auteur... C'est une superbe découverte, merci Nina ! J'ai apprécié l'écriture, fine et précise de Craig Johnson. Il décrit ses personnages avec beaucoup d'affection, ce qui fait de Walt Longmire un être tres attachant. Ce n'est pas qu'un polar, c'est un voyage à la rencontre des deux peuples du Wyoming. Ouaip !



    Dernière édition par Jo19lyne le Dim 29 Mar 2015 - 15:40, édité 1 fois

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Mer 25 Mar 2015 - 23:53

    Je suis très heureuse que tu aies aimé Jo19lyne !

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Ven 28 Aoû 2015 - 15:20

    Dark Horse
    Edition Gallmeister - 336 pages.

    Présentation de l'éditeur :

    L'affaire paraissait pourtant simple. Wade Barsad, un homme au passé trouble, a enfermé les chevaux de sa femme, Mary, dans une grange avant d'y mettre le feu. En retour, celle-ci lui a tiré six balles dans la tête durant son sommeil. Telle est du moins la version officielle. Mais le shérif Walt Longmire ne croit pas à la confession de Mary. Persuadé de son innocence, il décide de se rendre sur les lieux du crime. Débarquant incognito à Absalom, la petite ville du comté voisin où il n'a pas juridiction, il se heurte très vite à l'hostilité de la plupart des habitants. Mais Walt n'est pas là pour se faire des amis et il ne tardera pas à découvrir qu'une grande partie de la population avait de bonnes raisons de vouloir la mort de Wade.

    Mon avis :

    Dire qu’il y a des personnes qui n’aiment pas Craig Johnson (soupirs). Qu’ils ne le connaissent pas, passe encore, mais qu’ils l’aient lu et n’aiment pas m’apportent de grandes difficultés de compréhension. L’histoire pourrait être simple, on pourrait même dire qu’elle commence par la fin : une femme est conduite en prison parce qu’elle a assassiné son mari. Lui-même avait mis le feu à son écurie (celle de sa femme), brûlant vif ses huit chevaux. Elle a avoué, elle avait l’arme du crime, affaire bouclée.
    Oui, mais non. Si le shérif du comté où a eu lieu le crime ne peut pas enquêter ouvertement, il sous-entend très gentiment, fait comprendre, met tout en oeuvre pour que son vieil ami Walt, qui n’est pas débordé en ce moment (les prisons sont tellement vides qu’il les loue à d’autres comtés) de se rendre sur place et d’enquêter, sous couvert d’assurance à payer.
    L’intérêt de ce récit est multiple. Sa construction, d’abord : le face à face entre Walt et la coupable présumée nous est raconté au cours de retour en arrière, inséré dans le récit principal. D’habitude, cela m’agace. Là, c’est tellement bien fait, bien construit que cela renforce l’intérêt du récit. L’ordre chronologique strict aurait rendu la narration plate, les enjeux auraient moins été mis en avant. Il n’y a pas que Carol qu’il faut sauver dans cette histoire. l’homme ne manque pas d’imagination pour répandre de la souffrance autour de lui.
    Le second intérêt est dans l’humanisme de Walt Longmire – si vous êtes fan, je ne vous apprends rien. Protéger est vraiment son but, ne comptez pas sur lui pour appuyer sur la détente si ce n’est pas nécessaire. Je ne dis pas que c’est facile pour lui, d’ailleurs, l’un de ses adversaires, qui avait eu une très malencontreuse idée, gagnera quelques blessures – affligées à mains nues. Protéger ne veut pas dire être une carpette. Henri Standing Bear ne dira pas le contraire non plus.
    Dark horse, c’est aussi l’occasion d’un retour dans le passé, un retour au source pour Walt, et d’envisager l’avenir : sa place de shérif est en jeu, et lui n’a pas envie de jouer le jeu de la campagne électorale, des slogans. Protéger. Rendre le monde un peu plus juste. Un travail à plein temps qui n’a que faire des ronds de jambes.
    Encore un roman réussi signé Craig Johnson.

    Pinky
    M
    M

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Pinky le Ven 28 Aoû 2015 - 18:40

    merci Nina pour cette présentation, je ne sais pas si je le lirai mais j'adore la version officielle rien de plus simple et de plus naturel... En tout cas, toujours un plaisir de te lire, car la passion est là

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Ven 28 Aoû 2015 - 21:08

    Merci PInky !
    Pour l'instant, j'ai lu tous les romans traduits en français. Il en reste encore cinq à traduire. Un des rares auteurs capables de m'émouvoir aux larmes.

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Mer 2 Déc 2015 - 22:56


    Steamboat.
    Edition Gallmeister - 184 pages.

    Mon résumé :

    Noël approche. Dans moins d’un mois, Walt Longmire sera grand-père. En attendant le réveillon (il ne se passe pas grand chose), il relit le Conte de Noël de Dickens. Comme dans le livre, une jeune femme, surgie du passé, vient lui rendre visite et demande à le voir, lui, mais aussi Lucian, l’ancien shérif.

    Mon avis :

    Oui, ceci est bien un conte de Noël, un conte de Noël à la mode Craig Johnson. Alors, je préviens tout de suite les critiques de certains : non, ceci n’est pas un roman policier, oui, le dénouement est (presque) prévisible puisque nous sommes entraînés dans un retour en arrière mettant en scène Walt, Lucian et d’autres encore. Je vous répondrai que quand on aime un auteur, des personnages, un univers, on aime aussi qu’il sorte (un peu) des sentiers battus. Je vous répondrai aussi que se douter du dénouement n’empêche à aucun moment de ressentir les émotions, d’être véritablement avec les personnages, au cœur de l’action. Enfin pour ceux qui veulent bien y prendre part, parce que, pour partir dans cette mission complètement fêlée (que je ne dévoilerai pas, de toute façon, j’ai acheté le livre sans lire le quatrième de couverture, me contentant de lire le roman d’une traite), il faut non seulement être un peu fou, (comme beaucoup d’autres, dirait Molière) mais aussi se dire : « comment vais-je vivre après, avec l’idée que je ne l’ai pas tentée, cette mission ? » Comme un écho avec ceux qui vivent, depuis des décennies, avec le poids d’une autre mission sur la conscience.
    Walt, Lucian, Julie, Isaac – les trois mousquetaires sont bien quatre. Ne surtout pas oublier Steamboat. Plus qu’un avion, une légende, comme le cheval à qui il doit son nom. Un vieux rafiot dans lequel tout le monde ou presque est mal barré.
    Conte de Noël, oui, mais vous ne trouverez personne pour nous casser les oreilles avec l’esprit de Noël. Ils auraient agi ainsi, Noël ou pas. Les profondes qualités humaines de chacun (dissimulées sous une écorce bien épaisse pour Lucian) sont là en toute saison. Et, pour terminer ce billet, ce dialogue entre Isaac et Walt :
    -Mein Gott.
    – Le vôtre ou le mien ?
    – Celui qui répondra Walter, peu importe. Celui qui voudra bien répondre.

    Pinky
    M
    M

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Pinky le Jeu 3 Déc 2015 - 11:04

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Ven 4 Déc 2015 - 1:38

    Merci Pinky pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Lun 18 Juil 2016 - 16:19



    A vol d'oiseau.
    Edition Gallmeister - 356 pages.

    Présentation de l’éditeur (extraits) :

    Le shérif Walt Longmire doit mener à bien une affaire des plus importantes : marier sa fille unique, Cady. Mais pendant les préparatifs de la cérémonie Walt et son ami Henry Standing Bear sont les témoins d’un étrange suicide.

    Mon avis :


    La tâche de shériff est parfois vraiment, mais alors vraiment difficile. A peine deux mois après Tous les démons sont ici, nous retrouvons Walt Longmire, son ami Henry Standing Bear en train de préparer le mariage de Cady et Michael, et surtout, de tenter de résoudre les problèmes de dernières minutes liés à son organisation. Prévoir léger conflit avec les cheyennes en général, et la soeur de Lonnie Little Bird en particulier. Seulement, nous sommes dans un roman de Craig Johnson, pas dans une romance, et cet état de fait ne durera que le temps d’assister, pour Walt et Henry, à la chute d’une jeune femme d’une falaise. Si elle meurt sous les yeux du shériff, son jeune fils, qu’elle tenait dans ses bras lors de sa chute, est pratiquement indemne.
    Commence alors une enquête ???? Non, pas encore, parce qu’Henry et Walt sont confrontés à la toute nouvelle chef de la police tribale, Lolo Louise Long, et que son esprit borné semble de prime abord le moindre de ses défauts, au point que ses deux premières rencontres avec la nation cheyenne et le shériff du comté d’ Absaroka créent un véritable comique de répétition et démontrent, grâce à la complicité des deux amis, jusqu’où l’on peut aller lorsqu’on applique la loi jusqu’à l’absurde. Longmire n’aura pas besoin de lui mettre les points sur les i, la maman de la nouvelle chef s’en chargera pour lui. Cerise sur le gâteau de mariage : le FBI, mené par un vieil anti-pote de Longmire, s’invite lui aussi pour l’enquête (pour le mariage, cela ne va pas être possible).
    Que faire ? Se tenir bien à l’écart des événements, alors que le chef Long demande son aide, de manière assez originale, pour ne pas dire spectaculaire, il faut bien le dire. (Penser à garder les distances de sécurités avec elle, qu’elle soit à pied ou en voiture). Ou alors participer, et pas qu’un peu, à la résolution de l’enquête, lui qu’une personne très bien intentionnée a tenté de tuer ?
    Par « participer », j’entends plutôt s’investir le plus possible afin de trouver le coupable, au risque de se faire trucider ou, au minimum, grièvement blessé (Longmire a l’habitude, me direz-vous). Il peut compter sur la nation Cheyenne pour l’épauler en toutes circonstances – et canaliser le chef Long. Canaliser aussi ceux qui ont un rapport de près ou de loin avec le meurtre. Rendre la justice est difficile, se venger peut être très tentant, surtout quand on tient le principal suspect à portée de revolver, de fusil, ou de toute autre arme à feu. Si une enquête semble facile à un enquêteur, dites-vous bien qu’il ne faut pas se fier aux apparences, peut-être même pas aux preuves- et réfléchir. Et rappeler aussi que les gentils policiers doivent attendre neuf semaines les résultats d’une analyse ADN, et non trente secondes comme dans une série télévisée. Ou comment rappeler que l’humain doit rester au cœur d’une enquête, pas la technologie.
    Si ce qu’il a vécu lors de sa précédente aventure a profondément marqué Longmire, l’expérience qu’il vivra lors de celle-ci est de nature à laisser une empreinte sur le cow-boy qui n’est pas solitaire. Il est question aussi de la famille, de la place qu’on lui accorde, de la place que l’on a à l’intérieur d’elle – voir à ce sujet, de manière presque légère, l’adorable petit frère du chef Long, et son adoration pour les filles en général, et celles de la compta en particulier. Il est question aussi de la guerre, de toutes les guerres, et des traces qu’elles laissent dans la chair et dans l’esprit.
    A vol d’oiseau n’est pas mon enquête de Walt Longmire préférée, mais elle reste toute de même un très bon cru.

    Pinky
    M
    M

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Pinky le Mar 19 Juil 2016 - 9:05

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Nina le Mar 19 Juil 2016 - 11:05

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: JOHNSON, Craig

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:35


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 12:35