Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    OGAWA Yoko

    Partagez

    Céline72
    LEH
    LEH

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Céline72 le Ven 16 Sep 2011 - 17:13

    La marche de Mina

    Mon avis :

    Ce livre empreint de nostalgie est porté par l'écriture de Yoko Ogawa que je découvre grâce à ce beau roman.
    L'auteure nous livre ici une tranche de vie remplie de souvenirs d'enfance, s'entremêlant au présent où le Japon et l'Allemagne se mêlent à travers la grand-mère Rosa.
    J'ai apprécié aussi tous ces protagonistes qui entretiennent des relations assez complexes entre eux, ainsi que les manies de chacun et sans compter aussi cette somptueuse propriété dans laquelle ils vivent.Bref ,c'est un roman attachant tant par les personnages décrits avec précision, que par le style d'écriture de l'auteure, de plus il se lit assez vite grâce à des chapitres très courts.
    Un livre qui me donne envie de découvrir plus sur la littérature nipponne contemporaine.

    4 etoile jaune

    Pinky
    M
    M

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Pinky le Ven 14 Juin 2013 - 10:16

    CRISTALLISATION  SECRÈTE





     

    Roman, édité chez Babel acte sud en mars 2013
     374 pages
     Résumé
     
    L'île où se déroule cette histoire est depuis toujours soumise à un étrange phénomène : les choses et les êtres semblent promis à une sorte d'effacement diaboliquement orchestré. Quand un matin les oiseaux disparaissent à jamais, la jeune narratrice de ce livre ne s'épanche pas sur cet événement dramatique, le souvenir du chant d'un oiseau s'est évanoui tout comme celui de l'émotion que provoquaient en elle la beauté d'une fleur, la délicatesse d'un parfum, la mort d'un être cher. Après les animaux, les roses, les photographies, les calendriers et les livres, les humains semblent touchés : une partie de leur corps va les abandonner. En ces lieux demeurent pourtant de singuliers personnages. Habités de souvenirs, en proie à la nostalgie, ces êtres sont en danger. Traqués par les chasseurs de mémoires, ils font l'objet de rafles terrifiantes... Un magnifique roman, angoissant, kafkaïen. Une subtile métaphore des régimes totalitaires, à travers laquelle Yoko Ogawa explore les ravages de la peur et ceux de l'insidieux phénomène d'effacement des images, des souvenirs, qui peut conduire à accepter le pire.
     
    Mon ressenti
     
    Attention, c’est une vraie pépite, un coup de cœur puissance10. Comme le dit le résumé, il est question des régimes totalitaires et leurs conséquences à bien des niveaux… la force de l’auteur est de situer son action sur une île paradisiaque … il n’y a pas de guerre, ni de violence… tout se passe dans la douceur, le bonheur, la sensualité d’un mouvement, d’une odeur, d’un mot...
    Les disparitions viennent ponctuer l’histoire et me traverse, me percute de plein fouet. Tout en subtilité, je m’enfonce petit à petit dans une espèce de carapace qui semble me protéger. Il n’y a pas de nom, la narratrice est la narratrice, le grand-père est le grand-père… d’autres personnages viennent ponctuer les rencontres et l’existence de la narratrice, écrivaine de son état. En fait, avec elle, j’ai vécu la spirale de son enfermement, la perte petit à petit de sa mémoire, de ses envies, de sa vie et des choses qui l’entourent, qui donnent un sens, qui retracent et inscrivent les évènements dans un temps donné un espace… En fait, j’ai suivi le régime totalitaire de l’intérieur, la lente perte de son histoire, la dégradation de sa mémoire, l’attachement à quelqu’un ou l’appartenance à une famille, sa liberté la plus intime…
     
    Mine de rien, Yoko insuffle et distille le poison de l’enfermement jusqu’à pousser l’anéantissement de l’individu dans l’absurde… certains jours, à intervalles plus ou moins réguliers, des choses disparaissent. Au début, il s’agit seulement de "petites choses", presque insignifiantes, des bonbons à la limonade, des rubans, puis des choses plus symboliques disparaissent à leur tour, purement et simplement, pour ne plus jamais revenir comme les photos. Un jour, après les oiseaux, ce sont les fleurs dont les pétales s’envolent, ne laissant plus que des tiges ou des arbustes desséchés. Pire encore, les habitants de l’île ne semblent pas s’en inquiéter outre mesure, car, avec les choses, leurs souvenirs et les émotions liés aux objets s’effacent également de leur mémoire, que Yoko Ogawa nomme très poétiquement "la cavité du cœur". Les traqueurs de souvenirs, organisés en milice, veillent à ce qu’aucun objet voué à disparaître ne subsiste. La population finira par perdre la jambe gauche ! Imaginez tout le monde sautillant sur la jambe droite : fermez les yeux, imaginez !! Vous y êtes. Imaginez les deux jambes maintenant…

    La force du livre et de l’auteur est de partir d’exemples simples de notre  quotidien et de nous les décrire. Avec subtilité, l’ensemble est porté avec raffinement, magie et maestria.
    A découvrir absolument et rester en lien avec tous vos sens

     
     


    Dernière édition par Pinky le Sam 15 Juin 2013 - 8:10, édité 1 fois

    Nina
    ML
    ML

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Nina le Sam 15 Juin 2013 - 0:04

    Merci Pinky pour cette présentation.

    Pinky
    M
    M

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Pinky le Sam 15 Juin 2013 - 8:11

    merci Nina

    Pinky
    M
    M

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Pinky le Dim 28 Sep 2014 - 13:15

    LA MER



    Nouvelles, édité chez Acte sud en novembre 2013

    160 pages

    Résumé


    Un enfant révèle l'existence d'un instrument de musique unique au monde. Dans un bureau de dactylographie, une employée s'attache à la portée symbolique des caractères de plomb de sa machine. Dans un autocar, un vieux monsieur très élégant, autrefois poète, s'intéresse à un jeune garçon discret. Une petite fille devenue muette retrouve sa voix devant la féerie d'une envolée de poussins multicolores... Sept nouvelles poétiques et tendres dans lesquelles le lecteur découvre l'univers rêveur de Yôko Ogawa, cette proximité entre les différentes générations ; ces héritages spirituels soudainement transmis à un inconnu et ces êtres délicats qui libèrent les souvenirs effacés en offrant un coquillage, une aile de libellule, une mue de papillon...

    Mon ressenti


    Une fois n’est pas coutume, j’ai découvert ce petit livre, attirée par la couverture que je trouve très belle, j’ai hésité à l’acheter, parce que c’est un recueil de nouvelles. C’est mon fils qui a tranché et me l’a offert. J’ai découvert ces sept petits « contes » ou l’histoire d’homme et de femme pris dans leur quotidien et qui par miracle un moment de grâce va transformer ce quotidien.

    Entre l’enfant qui explique comment il joue d’un instrument de musique unique au monde, ou celui de la rencontre du vieille femme à la recherche d’un amour perdu, ou encore comment taper à la machine japonaise ou comment rassurer les enfants… bref, chacune aborde les thèmes chers à cette auteure autour du souvenir, de la transmission, la communication. Ce sont des histoires simples qui viennent me toucher car ce sont des situations très réalistes et qui font échos parfois à notre quotidien. C’est avec grand plaisir, délectation que j’ai lu ce recueil plein de poésie et de tendresse pour des personnages qui nous ressemblent.

    Un coup de cœur à découvrir

    Keana
    ML
    ML

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Keana le Dim 28 Sep 2014 - 13:29

    J'ai lu "La marche de Mina" et je n'ai pas été convaincue, alors que beaucoup ont plébiscité ce roman, comme quoi il en faut pour chacun. Alors là bien sur ce livre que tu nous présente Pinky a un atout, ce sont des nouvelles, et dans le résumé tout laisse paraitre un beau livre, comme tu le pense, mais je ne sais pas si je me laisserais tenter, car tout comme avec le livre que j'ai lu, autant le résumé laissait rêveur, autant j'ai trouvé le livre long.

    En tout cas merci pour cet avis Pinky.

    Pinky
    M
    M

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Pinky le Dim 28 Sep 2014 - 17:14

    merci pour ta visite Keana, je ne peux que te conseiller de lire une nouvelle lorsque tu auras l'occasion d'être ne librairie ou bibliothèque, le livre est court

    Keana
    ML
    ML

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Keana le Dim 28 Sep 2014 - 20:31

    Il est à ma bibliothèque, je viens de vérifier, je me laisserai peut être tenter, au vue de ce que tu me conseille.
    Mais petite question, le rythme n'est pas trop lent ? J'entends par là y a t-il vraiment un fond dans ces nouvelles ? Parce que dans "La marche de Mina", le seul souvenir que j'en ai c'est les boites d'allumettes, donc c'est pour dire rire tout bas !

    Pinky
    M
    M

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Pinky le Lun 29 Sep 2014 - 8:48

    je n'ai pas trouvé de lenteur dans ce livre, de plus je ne suis pas une fan des nouvelles, là pas de présentation longue, nous sommes dans le vif du sujet rapidement. Voici mes deux préférées parmi les sept :

    Boîtes de pastilles : Pour réconforter les enfants qui parfois pleurent et dont il ne sait comment les rassurer, un chauffeur de car à l'idée de leur offrir de providentielles pastilles des bonbons pour les apaiser. (c'est la plus courte = une page 1/4 !) Cela te donnera un aperçu

    Le camion de poussins : Un vieux portier loue une chambre chez une veuve dont la petite-fille est muette ; jour après jour, l'enfant lui apporte une collection de mues d'animaux qu'ensemble ils contemplent jusqu'au jour où ils découvrent le passage d'un camion de poussins...

    Keana
    ML
    ML

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Keana le Mar 30 Sep 2014 - 20:16

    D'accord, merci Pinky pour cet aperçu.

    Contenu sponsorisé

    Re: OGAWA Yoko

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:11


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 19:11