Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    PONDRUEL, Marc

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    PONDRUEL, Marc

    Message  Nina le Mer 27 Aoû 2014 - 11:30

    Le Voltigeur
    Edition Jean-Claude Lattès - 250 pages.

    Présentation de l'éditeur :

    « Je ne suis jamais retourné à Lille. Mais ce que j’ai construit ici, avec Merve, moi qui ne savais pas faire grand-chose, la maison de Varna, c’est aussi la preuve d’avoir avancé. On ne change jamais vraiment, au fond. C’est seulement les années, seulement les années qui sont passées. Tous ces gens sont loin. Je ne sais pas ce qu’ils font de leurs vies. Moi, j’ai essayé d’être heureux. »
    Dans une paisible maison d’hôtes en Bulgarie, un homme revient sur son passé et raconte tout à celle qu’il aime.
    Vingt ans plus tôt, c’était Lille, l’Institut, la jeunesse, l’insouciance. C’était Witold, le voltigeur, et la bande, quatre amis à l’âme vaste comme le monde, peur de rien sauf du temps qui passe et arrondit les angles. Mais la vie finit toujours par vous rattraper.

    Mon avis :

    Si, pour ne pas perdre mes bonnes habitudes, je vous parlais de mon insensibilité légendaire ? Cela sonne presque comme un avertissement envers ceux qui me diraient que je n'ai pas compris l'essence profonde de ce livre, etc, etc. Effectivement, je n'ai pas été touché par ces deux personnages principaux, le narrateur et sa compagne Merve.
    Premier point : contrairement à ce que dit le quatrième de couverture, il ne raconte pas, en retrouvant un souvenir du passé, sa jeunesse à "celle qu'il aime", mais à leurs hôtes et à celle qu'il aime. Il est vrai qu'elle seule restera jusqu'au bout et qu'il se rend compte à quel point elle tient à lui. Ils ne veulent pas d'enfants, la question est évacuée très vite, je me demande même pourquoi elle a été soulevée, comme si les couples sans enfant devaient à tout prix s'en expliquer, ou comme si ne pas vouloir d'enfants signifiait s'aimer plus fort que les autres couples.
    Certes, le style est agréable à lire. Certes, la construction, entre passé et présent, est intéressante. Certes, le lecteur voit peu à peu le narrateur et ses amis passer de l'adolescence à l'âge adulte, passant des rêves à une réalité banale et résignée. Mais ce n'est pas suffisant pour trouver ce livre marquant, qui, parfois, accumule les passages obligés (la drogue, les voyages en rupture des études, les amours contrariés). le narrateur ne va pas jusqu'au bout de ses amitiés, il préfère la rupture, y compris avec sa propre famille. Et il a beau dire que Merve est l'amour de sa vie, il a beau en donner des preuves, je me suis parfois demandée quel était la véritable place de la jeune femme, eu égard à tous les souvenirs du narrateur.

    Pinky
    M
    M

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Pinky le Jeu 28 Aoû 2014 - 8:36

    merci Nina pour cette présentation intéressante, question judicieuse

    Nina
    ML
    ML

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Nina le Jeu 28 Aoû 2014 - 10:01

    Merci Pinky pour ta visite.
    Spoiler:
    En fait, il faut attendre les ultimes pages du roman pour que le narrateur se rende compte à quel point il tient à elle, tandis que Merve a compris, au fil de son récit, à quel point son amour de jeunesse tenait une place dans sa vie (y compris dans le choix du nom de leur chat).

    Keana
    ML
    ML

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Keana le Jeu 28 Aoû 2014 - 11:42

    Le résumé laissait présager quelque chose d'assez beau.

    Merci pour ton avis Nina.

    Pinky
    M
    M

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Pinky le Ven 29 Aoû 2014 - 8:36

    Nina a écrit:Merci Pinky pour ta visite.
    Spoiler:
    En fait, il faut attendre les ultimes pages du roman pour que le narrateur se rende compte à quel point il tient à elle, tandis que Merve a compris, au fil de son récit, à quel point son amour de jeunesse tenait une place dans sa vie (y compris dans le choix du nom de leur chat).
    n'est -ce pas le cas de tout un chacun que vérifie la formule "nous savons ce que nous perdons mais pas ce que nous gagnons..."

    Nina
    ML
    ML

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Nina le Dim 31 Aoû 2014 - 22:56

    Pinky a écrit:
    Nina a écrit:Merci Pinky pour ta visite.
    Spoiler:
    En fait, il faut attendre les ultimes pages du roman pour que le narrateur se rende compte à quel point il tient à elle, tandis que Merve a compris, au fil de son récit, à quel point son amour de jeunesse tenait une place dans sa vie (y compris dans le choix du nom de leur chat).
    n'est -ce pas le cas de tout un chacun que vérifie la formule "nous savons ce que nous perdons mais pas ce que nous gagnons..."
    Surtout que son amour de jeunesse n'était pas partagé...

    Pinky
    M
    M

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Pinky le Lun 1 Sep 2014 - 8:25

    merci NIna

    Contenu sponsorisé

    Re: PONDRUEL, Marc

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:44


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 8:44