Au Fil des lignes

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !

-52%
Le deal à ne pas rater :
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
58 € 120 €
Voir le deal

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Nina Sam 30 Sep 2017 - 8:48

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins 51ejf510

    La mariée était en blanc
    Edition Albin Michel - 352 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    L’étrange disparition d’Amanda Pierce le jour de ses noces est un sujet tout indiqué pour l’équipe de Suspicion. Les invités, réunis dans le somptueux hôtel de Palm Beach en Floride où devait se dérouler ce mariage de rêve, sont tous au rendez-vous. Mais certains regrettent d’avoir accepté car les rumeurs se propagent et les petits secrets de chacun commencent à percer… Après le succès de L’Affaire Cendrillon, Laurie Moran, productrice de l’émission Suspicion qui reconstitue des cas d’affaires classées, mène une nouvelle enquête passionnante.

    Mon avis :

    Ce roman policier est parfait pour les personnes qui lisent peu de polars, pour ceux qui aiment les oeuvres par trop sombres, pas trop douloureuses, avec juste ce qu’il faut de rebondissement pour les tenir en haleine. Je dirai presque, pour les lecteurs réguliers de polars comme moi, une lecture de vacances, entre plusieurs oeuvres véritablement fortes.
    Le problème est qu’à peine refermé, le livre est quasiment aussitôt oublié. Il s’agit d’un cold case – une disparition. Bien sûr, l’enquête, menée par une journaliste et non un policier, a lieu dans un milieu très aisé. Oui, les riches, les très riches peuvent aussi avoir de gros problèmes mais l’ensemble reste très aseptisé, à mes yeux. Je n’ai même pas l’impression qu’il y ait véritablement du suspens parce qu’avec Mary Higgins Clark, le lecteur sait bien que le coupable sera identifié.
    Un livre à réserver aux fans.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Pinky Sam 30 Sep 2017 - 9:54

    merci Nina pour cette présentation. En te lisant, je me suis dit que ce livre s'adressait à moi (1er paragraphe), puis 2nd paragraphe, patatra... bon je ne lirai pas celui-ci...
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Nina Sam 30 Sep 2017 - 10:44

    Merci Pinky pour ta visite.
    Disons que rédiger une critique quand on ne se souvient de pas grand chose, ce n'est pas très pratique non plus.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Pinky Dim 1 Oct 2017 - 10:53

    c'est plus compliqué en effet
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Nina Dim 1 Oct 2017 - 14:20

    Oui !
    Ne surtout pas me demander
    Spoiler:
    l'identité du coupable ou le mobile
    , je ne sais plus rien.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Pinky Dim 1 Oct 2017 - 21:07

    c'est la fille du jardinier clin d\'oeil
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Nina Mer 12 Fév 2020 - 0:12

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins 41jbt310

    Titre : La reine du Bal
    Editeur : Le livre de poche - Nombre de pages : 384 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Ce soir-là, elle était la reine du bal… pour la dernière fois : la riche et mondaine Virginia Wakeling a été tuée lors du gala du Metropolitan Museum dont elle était l’une des plus généreuses donatrices, vraisemblablement précipitée du toit. Par qui ? L’affaire n’a jamais été élucidée. Trois ans plus tard, Laurie Moran, l’enquêtrice phare de l’émission Suspicion, s’empare du cold case. Elle découvre vite que Virginia était une femme très courtisée : un petit ami nettement plus jeune qu’elle, désigné à l’époque comme le principal suspect, mais également nombreuses de personnalités en vue – collectionneurs, promoteurs immobiliers, entrepreneurs… – avaient noué avec elle d’étroites relations. Tous étaient présents lors de la célèbre soirée caritative. Mais qui aurait eu intérêt à se débarrasser de Virginia ?

    Mon avis :

    Lire un roman de Mary Higgins Clark, c’est retrouver une recette testée et approuvée par de nombreux lecteurs, par de nombreux fans qui sont aujourd’hui en deuil de la reine du crime. C’est assez reposant aussi. Nous sommes dans un milieu riche, très riche, sans trop de problèmes. Certes, le mari de Laurie Moran a été assassiné. Cependant, elle n’a jamais eu de soucis financiers, de soucis de santé, elle a toujours trouvé quelqu’un pour prendre soin de son fils. Elle a un très bon travail et même si quelques rivalités apparaissent dans ce tome, elle n’est pas réellement à plaindre.

    Non plus que Virginia, riche et mondaine victime. Elle est le prototype même du personnage de téléfilm américain vu l’après-midi sur la 6. Elle était riche, mais elle attendait que ses enfants fassent leurs preuves par eux-mêmes, qu’ils en « bavent » comme son mari en avait bavé en son temps. Elle est déçue par son fils, qui devait reprendre la firme familial, mais qui n’est pas trop intéressé. Déçue aussi parce qu’il est divorcé, n’a pas d’enfants, et n’a pas l’intention de se remarier. Elle et son mari ont élevé leurs deux enfants en faisant des « différences », et leur fille veut surtout faire le contraire : que sa fille ne se sente pas inférieure parce qu’elle est une fille. Quant à Virginia cette veuve, mère et grand-mère parfaite, elle était en train de ruer dans les brancards puisqu’elle s’était mise en couple avec un homme de vingt-et-un ans son cadet, coach sportif de son état. Est-ce la cause de sa mort ? En tout cas, c’est ce qui l’a fait accuser de son assassinat – accuser, oui, mais libre, les preuves contre lui étant beaucoup trop faibles.

    Laurie accepte d’en faire le nouveau numéro de suspicion. Elle doit faire avec un nouveau présentateur, qui ne lui convient guère, et une vie privée qui n’avance pas vraiment – le bel Alex est en pleine ascension professionnelle et en a un peu assez de la situation qu’elle lui a imposée. Je ne me sens pourtant pas très inquiète pour elle, quelles que soient les péripéties du récit – oui, il y a des péripéties, c’est la moindre des choses, malgré tout. Seulement… j’ai eu l’impression que le coupable arrivait un peu comme un cheveu sur la soupe. Non, il n’arrive pas au moment du dénouement, je vous rassure, mais, comme dans d’autres romans de l’auteur, il faisait partie de l’équipe « ah, zut, personne ne l’a soupçonné jusque là, c’est vraiment bizarre qu’il soit justement le coupable, non ? « . En fait, la police n’a pas soupçonné grand monde, n’a suivi qu’une piste, celle qui était gentiment montrée par les riches héritiers. Bizarre, non ?

    Autre point qui revient fréquemment dans les romans de Mary Higgins Clark et Alafair Burke (j’ai un peu tendance à l’oublier) : la recherche de ceux qui ont participé, de près ou de loin, à cette affaire. Quand elle a eu lieu vingt ans plus tôt, je comprends que cela puisse être compliqué de retrouver les protagonistes. mais trois ans… Il est difficile de croire que des personnes aient totalement disparu, ou que l’on ait du mal à les retrouver, que d’autres aient tant à cacher qu’elles aient préféré se taire plutôt que de faire toute la lumière sur un meurtre. A croire que Virginia est tombée toute seule.

    Une lecture pas désagréable, assez reposante aussi, en hommage à la reine du crime.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Pinky Mer 12 Fév 2020 - 12:19

    merci Nina pour cette présentation
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Nina Mer 12 Fév 2020 - 13:14

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins Empty Re: BURKE, Alafair et CLARK, Mary Higgins

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 11 Avr 2021 - 6:13