Au Fil des lignes

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !

-43%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk microSDXC Ultra 256 Go + Adaptateur SD – Classe 10, ...
34.99 € 60.99 €
Voir le deal

    BOUIN Dominique

    Pinky
    Pinky
    M
    M

    BOUIN  Dominique  Empty BOUIN Dominique

    Message  Pinky Lun 15 Jan 2018 - 21:08

    DE MÈRES EN FILLES (t.1 à t.4)

    BOUIN  Dominique  51si5x10 BOUIN  Dominique  5154lw10 BOUIN  Dominique  512rag10 BOUIN  Dominique  51p33z10

    Romans édités chez Hugo Roman en janvier, mai, août et novembre 2015

    360, 356, 331 et 356 pages

    Résumés

    Le destin de quatre générations de femmes artistes. Une saga romanesque en 4 tomes sur tout le XXe siècle. Alice, Ariane (fille d'Alice) puis Anaïs et Ava vivent passion, amour et déchirements, tout en parvenant à faire évoluer leur art. Au cœur de cette fresque familiale en quatre tomes se joue le destin de quatre femmes évoluant dans des domaines artistiques différents. Alice, Ariane (fille d'Alice) puis Anaïs et Ava vivent passion, amour et déchirements, tout en parvenant à faire évoluer leur art. La saga De mères en filles, se déroule tout le long du XXe siècle et raconte quatre générations de femmes déterminées à prendre en main leur existence pour connaître le bonheur.

    T. 1 : ALICE
    . Provence, 1890. Alice Martin naît de l'union illégitime entre un homme marié et sa jeune belle-sœur. Le destin voudra qu'elle grandisse sous la garde de son père naturel et de son épouse, qui ignore tout des origines de sa fille adoptive. Perpétuellement en quête d'amour et de vérité, elle trouvera dans la pratique du piano son seul réconfort. Claudio Calvino, un immigrant italien pauvre, travaille sur le parvis de l'Opéra de Lille. Sa vie bascule lorsqu'un maestro l'entend chanter et lui fait une offre qu'il ne peut refuser. À quinze ans, il quitte tout pour devenir chanteur d'opéra. Ces deux destins que tout opposait ne feront plus qu'un dans une grande passion amoureuse et musicale. Alice et Claudio quitteront la France et s'établiront au Canada pour y élever leur descendance.

    T. 2 : ARIANE. Second tome de la série De mères en filles, Ariane, comme Alice, fera voyager les lecteurs de France aux États-Unis et au Canada.
    Ariane et la fille ainée d'Alice que les lecteurs ont découvert dans le premier tome de la saga De Mères en filles. Aussi indépendante que sa mère, et très complice de son père, Ariane, après avoir quitté son premier amour à Paris, sur le bateau du retour attrape la typhoïde qui l'oblige à rester à New York pour se soigner. Elle y découvre les nouveaux métiers de la radio et...la liberté. Quand elle rentrera au Québec, elle n'aura de cesse de travailler dans ce média qui la fascine et permet aux gens de cet immense pays de se sentir moins isolés et plus solidaires en ces temps de guerre. L'ainée des Calvino va devenir l'une des premières réalisatrices de feuilletons radiophoniques et rencontrer celui qu'elle pense être son grand amour, Marcel Lepage, le séduisant dandy, fou de jazz et incorrigible noctambule.
    Mais la vie n'a pas décidé d'être tendre avec Ariane...Si les progrès simplifient un peu la vie des femmes dans la première moitié du XXe siècle, il leur faut une belle dose de courage et d'optimisme pour conjuguer vie amoureuse, familiale et professionnelle.

    T.3 : ANAÏS
    . Montréal, 1951. Anaïs a dix ans. Après un début de vie difficile, la fille adoptive d'Ariane Calvino reprend tout juste pied quand elle est confrontée à la mort de Marcel, un homme qu'elle adore et considère comme son père. Pour s'évader de son chagrin, elle trouve refuge dans une passion intense pour l'art dramatique. La scène et le cinéma mettent un baume sur ses plaies. Devenir quelqu'un d'autre qu'elle-même la comble... Dotée d'un talent d'exception, l'enfant vedette connaît un succès considérable qui lui redonne confiance. Mais un drame fera de nouveau basculer sa vie. Bouleversée, par l'agression dont elle a été victime, elle tentera l'impossible pour échapper aux séquelles du traumatisme.
    Émotivement fragilisée, elle connaît des hauts, mais surtout des bas. Elle n'a pas dix-huit ans lorsqu'elle quitte ses proches pour s'exiler en secret à Toronto avec son amoureux. Longtemps, elle ne donne aucune nouvelle à sa famille. Nourrissant ses rêves de réussir comme comédienne, elle vivote, consomme et fuit ses responsabilités. Elle devra traverser plusieurs années éprouvantes avant de rentrer au bercail et de renouer avec le succès.
    Loin de lui apporter le bonheur, la vie de vedette éloigne Anaïs de ce qu'elle cherche : l'amour, le vrai. Mais pour l'atteindre, elle devra affronter la vérité...

    T. 4 : AVA. Ava, auteure et revendicatrice, voudra changer le monde par les mots. Dans un mouvement inverse à celui de son arrière-grand-mère, elle traversera l'océan pour aller vivre en Europe, y faire connaître son travail et boucler la boucle de l'histoire qui évolue de mères en filles.
    Années 1970. Ava Gauthier, fille biologique d'Anaïs Calvino, a été adoptée par une famille aimante, mais bien différente des Calvino. Éleveurs de chevaux, les Gauthier n'ont pas manqué de générosité et d'amour avec Ava, mais ce sont des taiseux et ont peu de moyens, alors que les Calvino vivent dans un tout autre univers. Faisant la connaissance de cette autre famille lors des funérailles de la doyenne, Ava réalise rapidement que dans aucune des deux elle n'est à sa place. Et les retrouvailles avec sa mère, Anaïs, ne sont pas des plus faciles. Heureusement qu'avec Ariane, sa grand-mère, un lien solide se crée. Ariane la prend sous son aile et décide de l'aider à parfaire son éducation. Accueillie, entourée et motivée par elle, Ava trouve enfin sa voix dans l'écriture pour la jeunesse. Rapidement une auteure à succès, Ava ne trouvera pas la même satisfaction dans sa vie amoureuse et familiale et vivra certaines difficultés. Décidée à tout quitter, Ava s'installera en Provence, terre de naissance d'Alice, son arrière grand- mère, et trouvera enfin l'amour, le vrai.
    Ainsi, De mères en filles boucle la boucle en revisitant les lieux où tout a commencé...

    Mon ressenti


    Que vous dire de plus sur cette saga que les résumés ne vous ont pas livré ! Ce qui m’a intéressée dans ces ouvrages, c’est la transmission et la relation mère/fille, ainsi que la réalisation de son bien être dans l’art. Chacune a trouvé la résolution de ses difficultés au travers de sa passion pour son art. Cette passion les a guidées d’abord en tant que fille, puis femme puis mère et enfin grand-mère.

    L’auteur nous dépeint au travers de tout le XXème siècle, l’évolution de nos mœurs, des rôles de chacun et la place de chacun. SI les histoires d’amour apportent épanouissement, réalisation ou destruction, abandon, les enfants issus de ces unions grandissent en prenant ce que les adultes leurs transmettent. LE proverbe qui dit qu’un chien ne fait pas un chat prend ici tout son sens. Les difficultés non résolues par une génération se transposent sur la suivante.

    D’Alice à Eva, j’ai aimé me balader avec ses femmes même si parfois, j’avais envie de leur crier d’arrêter de se faire du mal.

    De mères en filles est une saga qui a touché le cœur de la maman, de la femme que je suis et qui nous transmet un message sur la vie et le don de soi.

    A découvrir


      La date/heure actuelle est Sam 10 Avr 2021 - 22:19