Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    DE VIGAN Delphine

    Partagez

    armorick
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  armorick le Sam 19 Nov 2011 - 12:18

    Je vais essayé de l'emprunter à la bibliothèque dans l'ensemble les critiques sont bonnes, je vous dirai ce que j'en pense... Laughing Laughing

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Sam 19 Nov 2011 - 20:16

    c'est une bonne idée Armorick et je serai contente d'échanger avec toi autour de ce livre bisous

    caro
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  caro le Ven 30 Déc 2011 - 15:34



    "Rien ne s'oppose à la nuit"

    Editeur : JC Lattès - 2011
    Pages :437 p.
    Genre : Roman contemporain

    Résumé quatrième de couverture :

    Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.

    Avis :

    Delphine de Vigan a pour moi un incroyable talent d'écrivain, impossible de ne pas se laisser emporter par son écriture. Et ce roman ne déroge pas à la règle, je le trouve plus intimiste que "Les Heures souterraines" mais il faut dire aussi qu'elle parle de sa famille. Et quelle famille ! Quel plaisir de la découvrir dans la première partie du roman, celle que j'ai préférée ; on a l'impression de suivre des personnages de fiction et pourtant il s'agit de personnes réelles. Et c'est étrange mais je me suis identifiée et j'ai identifié ma famille à celle de l'auteure. Pourtant, elles n'ont pas grand-chose à voir l'une avec l'autre. Je n'ai, heureusement, pas connu autant de drames familiaux. C'est ça qui est incroyable avec ce roman, c'est de pouvoir tellement approcher les personnages qu'on s'identifie à eux.

    Je ne reviendrai pas sur le talent de l'auteure pour décrire les sentiments, sa mère et sa famille. Tous ceux qui l'ont lu ont bien décrit cela.

    J'aime aussi beaucoup le fait que Delphine de Vigan nous fasse partager ses doutes en tant qu'écrivain. On retrouve cela chez Foenkinos et Laurent Binet quand ils sont obligés d'écrire sur des faits réels, qui les concernent ou pas. Qu'ai-je le droit d'écrire, quelle part laisser à la fiction et à l'objectivité, comment ne pas mettre ses propres sentiments dans un roman ? Exercice d'autant plus difficile quand il s'agit de sa propre famille. D'ailleurs, Delphine de Vigan a des craintes concernant les réactions de sa famille mais elle sait qu'elle s'est engagée sur un chemin qu'elle devra suivre jusqu'au bout.

    J'ai un peu moins aimé la seconde partie car je quittais avec beaucoup de regret la famille de l'auteure et j'aurai aimé en lire encore des pages et des pages.

    En tout cas, si ce n'est pas un coup de coeur c'est un livre magnifique.

    4,5 etoile jaune

    Mazza
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Mazza le Sam 31 Déc 2011 - 11:29

    Merci Caro, j'ai hâte de le lire !

    caro
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  caro le Sam 31 Déc 2011 - 14:41

    De rien Mazza, bonne lecture par avance Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Sam 31 Déc 2011 - 17:29

    contente que tu ais apprécié cette lecture Caro merci pour cet avis

    caro
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  caro le Dim 1 Jan 2012 - 15:58

    Merci à toi pour ton passage Pinky Very Happy

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Majuscule le Lun 2 Jan 2012 - 23:31

    Moi aussi j'avais bien apprécié la première partie ! bel avis chère Caro !

    caro
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  caro le Mar 3 Jan 2012 - 14:10

    Merci Majuscule et sans l'aide de chocolat Laughing

    Keana
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Keana le Mar 28 Fév 2012 - 18:38



    No et moi

    Auteur: Delphine De Vigan
    Edition: Le livre de poche
    Pages: 248

    Roman contemporain

    Quatrième de couverture

    « Elle avait l'air si jeune. En même temps il m'avait semblé qu'elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu'elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur. D. V.

    Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d'amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu'au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu'elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l'errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.
    Mais nul n'est à l'abri... »


    Mon avis

    Humaine. C’est le mot qui me vient en pensant à cette histoire ; terriblement humaine, avec ses bons côtés comme ses mauvais. Cette histoire peut ne pas paraître réaliste, on se demande comment Lou peut se lier d’amitié avec No, mais en lisant le livre on comprend. Et on se dit qu’il faudrait être un peu plus comme Lou. Son regard plein de naïveté, d’indulgence, et surtout le plus important sans jamais juger. Elle est prête à tendre la main, car elle se retrouve un peu en No, elles partagent un bout d’autoroute ensemble. Comme le dit souvent No « On sera toujours ensemble, hein Lou ? ». Une amitié hors du commun va alors naître de cette rencontre si improbable.

    Ca nous amène à réfléchir sur la condition humaine, comme dit Lou, on est capable de faire des grattes ciel de 600 mètres, on est aussi capable de laisser dormir des gens dehors. Je n’ai noté aucune phrase pourtant beaucoup m’ont interpellées, m’ont marquées.

    Il y a des personnages forts, je parlerais de deux en particulier. No tout d’abord, forte et si faible en même temps, pleine de fierté, c’est comme une carapace envers les autres, ceux qui se permettent de la juger. Cette fameuse carapace va petit à petit se fisurer avec Lou. Puis il y a la mère de Lou, au début on ne comprend pas pourquoi elle passe ses journées à ne rien faire, dans le noir, où alors à regarder la télé, sans vraiment le faire. Et le passage qui nous explique le pourquoi de son comportement nous éclaire tout d’un coup.

    Voilà un coup de cœur pour ce livre touchant, plein d’espoir et en même temps si triste ; humain, comme je le disais au début. Donc 5 etoile jaune coup de coeur .

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Mar 28 Fév 2012 - 20:32

    tout à fait Keana je te rejoins dans ce que tu dis

    any
    LC
    LC

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  any le Mar 28 Fév 2012 - 22:14

    Contente qu'il t'ait plu Keana. Une adepte de plus tope là

    Keana
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Keana le Mer 29 Fév 2012 - 13:02

    Je suis contente, Pinky, que mon avis, ce que j'en ai pensé, soit partagé.
    Any, je pense que la plupart de ceux qui ont lu ce livre l'ont adoré, il fait tellement réfléchir tout en étant simple d'accès, de part son écriture, et ses personnages forts.

    Merci de votre visite à toutes les deux Very Happy !

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Dim 8 Avr 2012 - 10:36

    JOURS SANS FAIM



    Roman

    124 pages, édité et réédité chez j’ai lu en mars 2012

    Résumé

    Jours sans faim est le premier roman de Delphine de Vigan, publié en 2001. Elle est l'auteur des Jolis garçons et de Un soir de décembre, unanimement salués par la critique. Son dentier roman, No et moi, a été nommé " révélation de l'année 2007" par Lire et a reçu le prix des Libraires 2008.

    Mon ressenti

    Je ressors de cette lecture avec un sentiment de mal-être par tant de souffrances, et aussi parce que peut-être parce que j’ai du mal à « rejoindre » Laure dans son mal-être.

    Delphine dans ce premier roman aborde déjà ce que deviendra « rien ne s’oppose à la nuit », comment la souffrance peut prendre racine jusqu’à faire perdre la raison. Elle a déjà une puissance dans l’écriture qui fait mouche, qui nomme sans détour les mécanismes trompeurs dans lesquels on peut s’enferrer pour mieux se perdre. C’est toujours avec sensibilité teintée d’humour parfois qu’elle parle de ce mal profond qu’est l’anorexie.

    C’est aussi un livre plein d’espoir tant dans les rencontres d’autres patients mais surtout dans le cheminement et la guérison.

    un grand merci à Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Nina le Dim 8 Avr 2012 - 13:22

    De rien Pinky.
    Rien ne s'oppose à la nuit et Jours sans faim sont vraiment des livres qui se répondent l'un l'autre.

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Dim 8 Avr 2012 - 22:37

    tout à fait Nina, entre les deux, il y a quelques années et l'auteure a bien mûri et peaufiné son style...
    excellent

    caro
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  caro le Mar 10 Avr 2012 - 10:47

    Merci Pinky Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Mar 10 Avr 2012 - 18:08

    merci de ta visite Caro

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Jeu 24 Jan 2013 - 20:59

    un soir de décembre



    Roman, édité chez point en janvier 2007

    194 pages

    Résumé

    Quarante-cinq ans, une femme, deux enfants, une vie confortable, et soudain l'envie d'écrire, le premier roman, le succès, les lettres d'admirateurs... Parmi ces lettres, celles de Sara, empreintes d'une passion ancienne qu'il croyait avoir oubliée. Et qui va tout bouleverser. Au creux du désir, l'écriture suit la trajectoire de la mémoire, violente, instinctive, et trompeuse.

    Mon ressenti

    C’est magnifique, époustouflant, une claque ! J’ai adoré ! Trois histoires qui n’en font qu’une : trois moments différents dans la vie d’un homme. Ce sont ces mots posés sur une page qui vont réveiller la mémoire, par des jeux de miroir et de résonance. Pas de salut, des questions dont il faut trouver les réponses au risque de se perdre encore ou à nouveau. Le drame est là et pourtant, il semblait si bien tu et terré.

    Se connait-on ? Nos relations ont-elles toutes un point final ? Comment nous séparons-nous de l’autre ou d’un autre ? La prise de conscience parfois peut faire mal mais elle se révèle toujours salutaire. Une introspection autour du désir, de la rencontre menée avec force qui ranime en se télescopant de nombreuses questions.

    L’acte d’écrire : est-il un acte solitaire qui rend seul et éloigne des autres ? Une introspection personnelle ? Une libération ? Une manière de se raconter ? J’aime beaucoup écrire, et je passe beaucoup de temps à correspondre… cette histoire somme toute banale est venue me toucher à bien des égards par sa simplicité mais surtout par la finesse de la description, des mots choisis. Cette banalité me parle, car ce sont des personnes comme nous tous, ces inconnus qui font tourner le monde. Je me suis reconnue à certains moments dans ces questionnements posés habillement et qui viennent subrepticement créer une sensation de mal-être. La ronde des mots est telle, que les pages se tournent sur ces mots emprunts de souffrances identifiées. La gêne s’estompe car je suis guidée par la justesse du ton. J’ai beaucoup aimé les lettres, ce sont de très beaux textes.

    A découvrir absolument


    Nina
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Nina le Jeu 24 Jan 2013 - 21:37

    Merci pour cette très belle présentation Pinky !

    caro
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  caro le Ven 25 Jan 2013 - 12:05

    Merci Pinky Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Ven 25 Jan 2013 - 12:30

    merci Nina et Caro pour votre visite

    malo
    LA
    LA

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  malo le Ven 25 Jan 2013 - 14:14

    Merci Pinky Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Pinky le Ven 25 Jan 2013 - 21:09

    merci pour ta venue Malo

    Mazza
    ML
    ML

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Mazza le Mar 29 Jan 2013 - 20:48

    Merci Pinky !

    Contenu sponsorisé

    Re: DE VIGAN Delphine

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:26


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 15:26