Au Fil des lignes

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !

Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
1.09 €

    CUENCA, Catherine

    Nina
    Nina
    ML
    ML

    CUENCA, Catherine Empty CUENCA, Catherine

    Message  Nina Sam 8 Juin 2019 - 21:05

    CUENCA, Catherine Cover142

    L'assassin du marais
    Edition Scrineo - 384 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Avril 1849. Alors que les élections législatives de la toute jeune IIe République se préparent, des femmes courageuses et indépendantes sont retrouvées mortes, assassinées dans différents lieux de Paris. Tout indique qu’elles ont été victimes d’un seul et même tueur. L’inspecteur Alexandre Delage est chargé de l’enquête. Aidé par Léa, une spirite à la sensibilité hors du commun, et par Julie, farouche employée d’un grand magasin dont la meilleure amie fait partie des victimes, le jeune policier met tout en œuvre pour démasquer l’assassin. Mais les crimes se multiplient et celui-ci semble insaisissable…

    Mon avis :

    Etre une femme n’est pas facile. Lieu commun ? Non, évidence eu égard aux nombres d’injonctions que les femmes reçoivent. Le combat pour nos droits est toujours d’actualité, mais qu’en était-il avant ?
    1849. On ne s’en rend pas compte, mais l’espoir en de grands changements étaient là. La république avait été proclamée pour la deuxième fois de l’histoire de France. On ne refait pas l’histoire, nous savons ce qu’il est advenu. Les personnages ne le savaient pas, et les femmes essaient de faire évoluer leur condition. A chaque fois que les femmes ont essayé d’obtenir plus de droits, de violentes réactions ont eu lieu – aujourd’hui, hier. Hier plus qu’aujourd’hui, même si le discours peut encore être ressorti aujourd’hui : la place des femmes est chez elle, elle ne peut apporter que le trouble dans la vie publique/politique, tout est bon pour restreindre ses libertés et ses droits, y compris ses droits sur ses enfants : à l’époque, en cas (rarissime !) de divorce, la garde n’était pas confiée à la mère, il est bon de le rappeler.
    Ce livre nous fait découvrir des femmes courageuses, des femmes qui essayaient de vivre libre, de se loger, de se nourrir, sans l’aide d’un mari ou de leurs parents. Une existence rude, difficile, où le moindre écart peut vous faire perdre votre travail, et rendre extrêmement difficile d’en trouver un nouveau.Une existence dans laquelle les femmes pensent, et ont bien l’intention de vivre selon leurs idées. Cela dérange ? Oui. Cela dérange quelqu’un (le féminin est ici inutile) qui s’en prend à des femmes fortes, des militantes, des femmes qui ne faisaient pas mystère de leurs idées, quelle que soit leur appartenance sociale. Les femmes écrivent, les femmes partagent leurs idées, l’une veut même se présenter à la députation.

    Si l’enquête avance ? Bien sûr que non. Une femme ne peut avoir été tuée que par un de ses « galants », pourquoi enquêter ? A l’heure où soixante femmes en France sont mortes sous les coups de leurs conjoints ou de leurs ex-conjoints, il ne faut surtout pas oublier qu’un auteur de « crimes passionnels » ne risquaient pas grand’chose en France jusqu’en… 1994. Je m’écarte de l’objet littéraire qu’est l’assassin du Marais, et j’ai l’air de vous le montrer comme un texte aride, uniquement historique. Il n’en est rien. ce sont d’abord des personnages passionnés que nous croisons, dont Léa Caron et Julie. Elles se sont bien trouvées. Elles n’attendent pas un sauveur, pas même pour clore l’enquête, elles savent que le salut, la survie, viendra d’elles-mêmes. Bien sûr, il y a l’inspecteur Alexandre Delage, le seul policier qui a un tant soit peu d’intérêt pour trouver le coupable et le mettre hors d’état de nuire. Il n’est pas un personnage simple, son passé a fait pleinement de lui l’homme à multiples facettes qu’il est.Mention spéciale aussi pour Gustave, journaliste persévérant, bien plus intéressant qu’il n’aurait pu sembler de prime abord. Les gens peuvent changer, et c’est bien aussi de le dire et de l’écrire.

    L’assassin du marais, un roman policier historique, féministe et fantastique aussi, un roman qui n’en finit pas de nous délivrer ses secrets, sans jamais céder à la facilité.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Pinky Dim 9 Juin 2019 - 10:10

    merci Nina pour cette présentation, oui le combat continue et est toujours d'actualité. Je le note
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Nina Dim 9 Juin 2019 - 10:18

    Merci Pinky pour ta visite.
    Oui, il est bon de le rappeler à ceux qui croient que tout est acquis.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Pinky Jeu 17 Oct 2019 - 19:36

    L'ASSASSIN DU MARAIS

    Mon ressenti

    Si ce n’était pas l’année où se déroulait cette histoire, je dirais que le sujet est toujours d’actualité (hélas) : le droit des femmes, décider ce qui est bon pour soi, être soi, s’épanouir, se définir, vivre… les changements s’accompagnent bien souvent, de conflits, de tensions voire de violences…et en général, ce sont toujours les plus fragiles qui paient le prix fort. Les femmes n’échappent pas à cette règle au combien vérifier à chaque conflit…

    Au travers une tranche de l’Histoire, l’auteure donne la parole à des femmes fortes décidées de montrer qu’elles savent se défendre et trouver certaines réponses à ces différents assassinats (qui n’est pas sans rappeler un triste score de nos jours).

    Inspiré de faits historiques, le livre nous révèle que si être une femme n’est pas toujours facile, il est néanmoins primordial de croire en nous et en ce que toutes les femmes portent en elles : l’espoir, la persévérance, la tolérance et le respect de l’autre (en autre).

    A découvrir

    Nina
    Nina
    ML
    ML

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Nina Jeu 17 Oct 2019 - 19:38

    Merci Pinky pour cet avis : je suis ravie que tu aies aimé le livre.
    Pinky
    Pinky
    M
    M

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Pinky Ven 18 Oct 2019 - 11:04

    merci Nina pour ta visite, je me suis rendue compte que je lisais beaucoup de livres que tu avais chroniqué... c'est certainement une coïncidence clin d\'oeil
    Nina
    Nina
    ML
    ML

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Nina Ven 18 Oct 2019 - 12:16

    Oui, sans doute ! clin d\'oeil

    Contenu sponsorisé

    CUENCA, Catherine Empty Re: CUENCA, Catherine

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 10 Avr 2021 - 22:32