Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    WYNDHAM John

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    WYNDHAM John

    Message  Pinky le Jeu 20 Jan 2011 - 20:06

    Le jour des Triffides



    SF

    346 pages édité et réedité en 2007 chez Folio SF

    Résumé

    Lorsque
    Bill Masen se réveille dans son lit d'hôpital, après une semaine passée
    les yeux bandés, il pense avoir manqué le spectacle du siècle : une
    pluie d'éclats de comète qui a illuminé le ciel d'éclairs verdâtres. Il
    ne le sait pas encore mais son destin et celui de la planète entière
    viennent de basculer. En effet, si les bandages de Bill l'ont sauvé
    d'une cécité définitive, la quasi-totalité de l'humanité est devenue
    aveugle. De petits groupes tentent de s'organiser pour survivre mais
    c'est compter sans les triffides, ces mystérieuses plantes capables de
    se déplacer et qui semble bien décidées à profiter de la faiblesse des
    humains survivants pour les anéantir... Chef-d'œuvre de la
    science-fiction post-apocalyptique, Le jour des triffides a été adapté
    au cinéma sous le titre La révolte des triffides.

    Mon avis

    Il
    y a bien longtemps que j'avais lu ce petit livre, sur la destruction de
    l'humanité... une vision apocalyptique de notre monde... l'auteur est
    un fan de Wells, et de Darwin... aujourd'hui, nous sommes en plein dans
    l'écologie (et c'est tant mieux), le vert, les plantes... bref, vous ne
    regarderez plus votre jardin de la même manière... un liseron étrangle,
    une ronce griffe, un ortie pique, il y a des plantes collantes,
    d'autres qui puent... et il y a celles qui se nourrissent d'insectes ou
    d'autres choses...

    il y a très peu de films qui ont exploité les
    plantes pour faire peur, mais il en existe néanmoins... et les quelques
    uns que j'ai vu, j'en garde en mémoire les images...
    Ainsi, l'homme
    cultive une plante qu'il a découvert et par un curieux hzard, cette
    découverte lui échappe et va faire sa perte... comment vivre, comment
    faire face... quelles ressources lui restera-t-il...

    J'ai
    beaucoup aimé ce livre qui fait encore réfléchir et qui est toujours
    bien écrit (il n'a pas perdu de sa puissance) fait froid dans le dos...
    ha l'homme cette petite personne qui nous et me ressemble tellement,
    fait parfois peur et est tellement attachant...

    Lisez ce livre, il pose toujours les bonnes questions... et si demain, c'était le cas, que feriez-vous ?

    à découvrir absolument

    Pinky
    M
    M

    Re: WYNDHAM John

    Message  Pinky le Mar 6 Aoû 2013 - 9:38

    LA RÉVOLTE DES TRFFIDES




    SF, édité au fleuve noir en 1956 (1ère parution en 1951)

    186 pages

    Résumé de Pinky


    Par une belle nuit illuminée par le passage d’une comète, l'humanité devient soudainement aveugle. Seuls quelques chanceux, protégés au moment fatidique, ont conservé la vue. La survie s’organise, tandis que les Triffides (d'étranges plantes, cultivées pour leur huile remarquable) semblent vouloir prendre possession de la planète...

    Mon ressenti

    Une nouvelle relecture de cet opus, dans la version de 56. J’ai eu la chance de trouver ce petit bijou de la SF (n’ayons pas peur des mots !) dans ma collection favorite. J’ai déjà fait une petite présentation de ce livre et vous donne un autre aspect…

    Scènes de panique et de pillage, la loi du plus fort fait rage… sous couvert de la peur, l’homme se révèle un loup pour lui-même. La survie s’organise tant bien que mal. C’est une histoire post-cataclysmique et la nature reprend ses droits : les plus résistants auront une chance de survivre. Des organisations de type militaire ou scientifique ou communautaire voient le jour. Les anciens modèles reviennent en force : l’homme est utile pour sa force, la femme doit procréer, car seules les nouvelles générations pourront à nouveau voir ! L’auteur ne cède pas à la facilité en racontant le combat contre les végétaux mais décrit la lente désagrégation de la société et les différentes solutions (bonnes ou mauvaises) pour sauver l'humanité.

    Le livre peut se lire comme un avertissement par rapport à l’impact de l’homme sur notre planète, un rappel à la sauvegarde de notre environnement. Je trouve pour ma part que c’est une belle métaphore de notre aveuglement face à notre appétence d’avoir toujours plus sans jamais rendre… et pourtant nous sommes si fragiles… j’ai lu cette phrase mais je ne sais plus de qui s’est… « On mesure la fragilité de la société humaine à la facilité avec laquelle sa civilisation peut s'effondrer. » J’aime beaucoup et tellement vrai.

    Petit bémol, c’est version est plus courte car des passages ont été enlevés, préférez l’autre version.

    A découvrir absolument

      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 22:46