Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    HILLERMAN, Anne

    Partagez
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    HILLERMAN, Anne

    Message  Nina le Lun 23 Juil 2018 - 19:39



    La fille de la femme-araignée
    Edition Rivages - 400 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Bernadette Manuelito sentit ses paupières se faire lourdes. Plus lourdes. Elle se dit qu’elle allait les fermer un instant. Pendant qu’elle oscillait à la frange des rêves, elle entendit une voiture approcher. Elle était sur le parking de l’Auberge Navajo. Elle voyait le Lieutenant trébucher. Elle se réveilla en sursaut. Une portière claqua. Joe Leaphorn et Jim Chee, les deux policiers navajos emblématiques de Tony Hillerman, revivent sous la plume de sa fille Anne.

    Mon avis :

    Un matin ordinaire. Jim Chee, Bernie Manuelito, sa femme et Joe Leaphorn, le légendaire enquêteur à la retraite désormais, prennent leur petit déjeuner. Ce dernier enquête encore, pour des compagnies d’assurance. Il part, se dirige vers sa voiture, et quelqu’un lui tire dessus, sous les yeux de Bernie, qui se reprochera de n’être pas sortie plus vite. Ce que lui dit Jim son mari n’y changera rien : deux personnes auraient pu être touchées au lieu d’une. Leaphorn est gravement touché.
    L’enquête commence, presque classique : retrouver qui pourrait en vouloir à l’ancien lieutenant. Si vous avez lu les enquêtes de Leaphorn et Chee, vous vous doutez bien qu’éplucher tous les dossiers et retrouver les noms, c’est long, éprouvant. La vengeance ne fait pas partie de la culture navajo, et les enquêteurs se sentent bien en peine d’imaginer que quelqu’un puisse recourir à ce qui, finalement, ne laisse jamais la personne en paix. Fait troublant : Leaphorn, quelques jours plus tôt, avait parlé d’un « fantôme », revenu de son passé. Pour qui connaît le lieutenant et ses croyances, l’on sait que parler de fantômes n’est pas anodin.
    L’agent Manuelito est en congé, parce que son supérieur ne souhaite pas qu’elle s’investisse dans l’enquête – elle s’investirait beaucoup trop, comme toujours – et parce qu’elle doit se remettre de ce qu’elle a vu, si possible. Par conséquent, comme elle ne veut pas rester sans rien faire, sans aider Leaphorn de quelques manières qu’elle le puisse, elle reprend son enquête d’assurance en court, au coeur de la culture navajo. Bernie est sensible à la beauté de ce qu’elle découvre, mais aussi aux passions que ces poteries, ces tapisseries peuvent déchaîner.
    En dépit de la gravité de l’enquête, l’humour n’est pas absent – certains suspects sont particulièrement entêtés, d’autres insaisissables. Les esquimaux peuvent être très importants, les rodéos aussi.
    Première enquête, nouvelle enquête, peu importe. Madame Hillerman, les fans dont je suis vous disent merci d’avoir repris les personnages emblématiques créés par votre père.
    avatar
    Ventenpoupe
    LEH
    LEH

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Ventenpoupe le Mar 24 Juil 2018 - 17:44

    Ah! oui Nina, super! J'ai lu ce livre et je suis d'accord avec toi pour la reprise de Anne Hillerman.

    B
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Nina le Mar 31 Juil 2018 - 18:35

    Merci beaucoup Bernard !
    avatar
    Ventenpoupe
    LEH
    LEH

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Ventenpoupe le Mer 1 Aoû 2018 - 15:18

    Elle sait préserver le côté tribal et coutumier qui faisait la force de la littérature de son père.

    B
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Nina le Jeu 2 Aoû 2018 - 20:40

    Oui ! Elle maîtrise très bien le sujet.
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Nina le Mar 7 Aoû 2018 - 23:28


    Le rocher avec des ailes
    Edition Rivages - 414 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Jim Chee et Bernadette Manuelito croyaient pouvoir profiter de leurs premières vraies vacances. Mais alors qu’ils sont tous deux à Monument Valley, Bernie doit retourner d’urgence dans sa famille à Shiprock, tandis que Chee est amené à prêter main-forte à la police locale sur le tournage d’un film: une femme appartenant à l’équipe semble avoir disparu. Bernie, quant à elle, persiste à penser que l’homme qu’elle a arrêté un soir sur une route désertique cache quelque chose de louche ; elle ne comprend pas pourquoi son coffre était rempli de cartons contenant de la terre.

    Mon avis :

    En lisant ce deuxième roman écrit par Anne Hillerman, j’ai eu l’impression qu’elle s’était un peu émancipée de l’oeuvre de son père. Non que Joe Leaphorn, Jimm Chee ou Bernie Manuelito ne soient pas là, non, mais Anne Hillerman a construit une intrigue qui s’est affranchie des enquêtes précédentes.
    Affranchie ne veut pas dire incohérente. Joe Leaphorn, dans l’opus précédent, a été grièvement blessé et n’a pas complètement récupéré (dans un polar français, il serait très en forme en moins d’un mois. Vous avez dit irréaliste ?). Il aidera pourtant Jim Chee de son mieux, ce qui participe aussi à sa rééducation.
    Oui, parce qu’il y aura une enquête, bien que Jim et Bernadette soient officiellement en vacances : elles seront de très courte durée. Jim se trouve ainsi confronté à une culture qui n’est pas du tout la sienne, celle du cinéma, puisqu’il devra assurer l’ordre et la sécurité lors du tournage, la police manque cruellement de personnel là aussi. La mise en scène est ainsi permanente, et tous les moyens sont bons pour attirer l’attention sur le tournage d’un film admirable (et rempli de zombies) et et sur sa vedette, que seule la petite soeur de Bernie connaît (de nom). Jim sera très occupé à faire respecter la loi, c’est beaucoup moins simple qu’il n’y paraît et nécessite beaucoup de ténacité.
    La ténacité, il en faudra aussi pour Bernie qui, au cours d’une patrouille de routine, arrête un conducteur bien trop nerveux pour être honnête. Que cache-t-il exactement ? Comme pour le cinéma, les apparences peuvent être trompeuses.
    Il est aussi des hommes qui ont de grands projets pour le territoire des Four Corners. Si Jim Chee a toujours fait tout pour vivre en harmonie avec la nature, d’autres pensent à l’écologie avec un grand E- et défigurer le paysage ne leur pose pas vraiment de problème. La grandiloquence et l’excès sont des traits assez fréquents des personnages secondaires des romans mettant en scène Jim Chee et Joe Leaphorn. Implicitement, il pose une question intéressante : même si les idées sont bonnes, tous les moyens sont-ils bons pour les défendre ?
    J’espère que les deux romans suivants signés Anne Hillerman seront bientôt traduits en français.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Pinky le Mer 8 Aoû 2018 - 10:29

    merci Nina pour ces deux présentations, je ne connais pas du tout
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Nina le Mer 8 Aoû 2018 - 21:43

    Merci Pinky pour ta visite.
    C'est une collègue qui m'a fait découvrir Tony Hillerman, et une blogueuse m'a conseillé ensuite les livres écrits par sa fille, qui reprennent les héros créés par son père.

    Contenu sponsorisé

    Re: HILLERMAN, Anne

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Jan 2019 - 11:08