Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    SCHMITT Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 21:09

    Ulysse from Bagdad



    309 pages édité chez Albin Michel en novembre 2008

    Roman

    Résumé

    Saad veut quitter Bagdad, son chaos, pour gagner l'Europe, la liberté, un avenir.
    Mais
    comment franchir les frontières sans un dinar en poche? Comment, tel
    Ulysse, affronter les tempêtes, survivre aux naufrages, échapper aux
    trafiquants d'opium, ignorer le chant des sirènes devenues rockeuses, se
    soustraire à la cruauté d'un geôlier cyclopéen ou s'arracher aux
    enchantements amoureux d'une Calypso sicilienne?
    Tour à tour violent,
    bouffon, tragique, le voyage sans retour de Saad commence. D'aventures
    en tribulations, rythmé par les conversations avec un père tendre et
    inoubliable, ce roman narre l'exode d'un de ces millions d'hommes qui,
    aujourd'hui, cherchent une place sur la terre: un clandestin.

    Mon avis

    Le
    dernier livre de l'auteur qui traite d'un sujet grave, le déplacement
    des populations, de l'immigration... au delà des lois, des frontières,
    il y a des hommes, des femmes et des enfants, des parcours de vie, des
    histoires de vie... et l'envie d'un ailleurs meilleurs... ce qui est
    légitime pour chacun d'entre nous...
    Pourtant nous ne sommes pas
    loger tous à la même enseigne : derrière cette histoire, Eric Emmanuel
    Schmitt aborde la misérabilité, l'exploitation voire l'esclavage qui se
    dresse à tout départ précipité de son pays sans moyen avec pour unique
    bagage sa carcasse et sa culture (qu'il faut parfois oublier...)...
    c'est encore une fois avec beaucoup d'humanité que l'auteur nous dresse
    un portrait d'homme tenant tête à son destin, relevant toujours le défi
    et continuer à vivre tout simplement...

    Ce livre m'a rappelée des
    conversations que j'avais eu dans mes jeunes années, quand le soir avec
    des copains, nous refaisions le monde : si un jour, Lepen est au
    pouvoir, nous quitterons la France... aujourd'hui avec le recul, je me
    dis que ce n'est pas si simple... à l'époque c'était de l'ordre de
    l'aventure, aujourd'hui ce serait en terme de choix, de perte et de
    sauvegarde de soi...
    De part mon boulot, je suis en lien avec un CADA
    (centre d'accueil des demandeurs d'asile), je suis sensibilisée à ce
    que d'écrit Eric... je ne peux m'empêcher de penser qu'un jour ce sera
    toi, vous, nous, moi qui devront partir... il y a des réfugiés
    politiques, des réfugiés de guerre, des réfugiés pour un travail,
    bientôt des réfugiés politiques... bref qu'importe la raison, au delà de
    nos frontières de papiers, de nos lois autour de ces personnes que l'on
    reconduit à la frontière, ou celles qui restent dans nos aéroports dans
    l'attente d'une régularisation... c'est finalement le droit des
    individus à disposer d'eux-mêmes, au delà des aléas de leur naissance...
    Cela
    me rappelle un sketch de Gustave Parking : la carte d'identité qui te
    révèle ton identité nationale quand tu as 16 ans par un grattage, ce qui
    oblige chacun d'entre nous à avoir un peu plus de considération pour
    nos futurs concitoyens....

    Toujours aussi bien écrit, même si ce n'est pas mon préféré de lui : il me rappelle par certains côté Persépolis
    A lire absolument

    GeRo
    CI
    CI

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  GeRo le Sam 22 Jan 2011 - 4:55

    OSCAR ET LA DAME ROSE


    Éditions : Albin Michel
    Pages : 100
    ISBN : 978-2-226-13502-5

    Roman contemporain

    Quatrième de couverture

    Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans.

    Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la « dame rose » qui vient lui rendre visite à l’hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d’Oscar, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants.

    Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d’amour, ces douze jours deviendront légende.

    Éric-Emmanuel Schmitt vient de réaliser l’adaptation de son roman au cinéma.

    Mon avis

    Oscar, dit « Crâne d’œuf » pour ses amis, est hospitalisé pour un cancer. Un cancer à 10 ans, ça dit quoi à un enfant.

    C’est ce que l’auteur nous explique, ce qu’une personne comme Mamie Rose peut apporter dans la vie de cet enfant.

    Oscar qui comprend qu’il va mourir, son médecin qui ne sourit pas, ses parents qui se défilent et ne lui expliquent rien. Il y a juste Mamie Rose qui le comprend, qui lui dit les vrais mots ceux qui ne mentent pas. L’auteur a vu juste au sujet de la mort. Personne ne veut en parler car cela fait peur.

    On m’a dit à propos de ce livre que je rirais et pleurerais en le lisant. Non, je n’ai pas ri à peine souri et n’ai pas pleuré non plus. Mais, c’est vrai que ce petit livre ne m’a pas laissé indifférente, je l’ai dévoré et ne pourrai l’oublier, ça c’est certain.

    Je vous le conseille fortement surtout qu’il se lit très vite.

    Ma note : 4,5 etoile jaune


    _________________
    GeRo
    Bienvenue Invité dans ce superbe forum convivial.

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Sam 22 Jan 2011 - 9:49

    j'adore la plume de cet auteur... et j'ai aussi beaucoup apprécié Oscar

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Majuscule le Lun 31 Jan 2011 - 23:24

    [url=http://imagik.fr/view/359507]

    Edition : Albin Michel
    Pages : 101
    Genre : roman

    Ce roman fait parti du cycle de l'invisible basé sur les thèmes de l'enfance et spiritualité. Il regroupe Oscar et la Dame rose, Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran et L'enfant de Noé.

    Résumé : "Je vois un gros en toi". C'est ce que Jun entend tous les jours de la bouche de Shomintsu, un viellard fripé assis dans la rue. Jun, sauvage ado de quinze ans, vit dans la rue et vendant des objets qu'on aurait honte d'acheter. sa rencontre avec Shomintsu qui est un maître sumo va lui apprendre à découvrir le monde, développer ses pensées, et combiner passé et avenir.
    Mais comment atteindre le zen quand on est que douleur et violence ?
    Derrière les nuages, il a toujours le ciel...

    Mon avis : Je viens de découvrir qu'il s'agissait d'un cycle. J'ai lu tous les autres livres donc il n'était pas exclu que je ne lise pas celui-ci. Le talent de Scmitt est superbe quand il évoque l'enfance : les pensées, les réflexions que se font ses héros sont toujours drôles, sincères et inoubliables. Ce petit livre est superbe, il nous vide l'esprit, nous émeut, nous fait sourire. Jun est une vraie tête de mule, mais on découvre que ce n'est que la douleur et l'incompréhension du monde qui l'entoure qui le guide vers de mauvaises pensées.

    A lire absolument ! J'ai vraiment aimé ! Les larmes me sont montées aux yeux (décidément...) Malheureusement le livre est très court mais on n'en ne sort pas indemne.

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Mar 1 Fév 2011 - 9:57

    un livre qui se lit rapidement, je l'ai lu en gondole... et c'est magnifique

    thereadeuse
    LC
    LC

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  thereadeuse le Mar 1 Fév 2011 - 13:13

    Moi aussi j'ai lu Oscar et la dame rose. J'ai trouvé ce livre génial et très émouvant car il est raconté par Oscar lui même!

    askya
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  askya le Mer 2 Fév 2011 - 0:58

    Ahhh Oscar et la dame en rose, comment ne pas aimé ce livre... Lecture très rapide et prenante..

    Keana
    ML
    ML

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Keana le Lun 7 Fév 2011 - 15:52



    Odette Toulemonde et autres histoires

    Auteur: Eric-Emmanuel Schmitt
    Edition: Albin Michel
    Pages: 281

    Nouvelles

    Quatrième de couverture

    "La
    vie a tout offert à l'écrivain Balthazar Balsan et rien à Odette
    Toulemonde. Pourtant, c'est elle qui est heureuse. Lui pas. Leur
    rencontre fortuite va bouleverser leur existence. Huit récits, huit
    femmes, huit histoires d'amour. De la petite vendeuse à la milliardaire
    implacable, de la trentenaire désabusée à une mystérieuse princesse aux
    pieds nus en passant par des maris ambigus, des amants lâches et des
    mères en mal de filles, c'est une galerie de personnages inoubliables
    qu'Eric- Emmanuel Schmitt poursuit avec tendresse dans leur quête du
    bonheur. "(Source amazon)

    Mon avis
    Pour
    moi ce livre -que j'ai déjà lu- parle de huit femmes, autant
    d'histoires émouvantes, incongru. Bref même si certaines nouvelles sont
    moins bien que les autres, cela ne gâche en rien le plaisir de lire ce
    livre.

    Winda Winnipeg: L'histoire d'une milliardaire, qui à la suite d'une rencontre se remémore son passé.7/10

    C'est un beau jour de pluie
    : Une femme désabusé, qui se marie et a des enfants, jusqu'au jour où... 8/10

    L'intruse:
    Cette fois elle l'a bien vu, la vielle dame qui rode dans son
    appartement, mais pourquoi donc? Et que cherche t'elle? Fin inattendu.
    9/10

    La faux: Tout va bien pour elle jusqu'au jour ou son amant décide de partir dans le sud avec sa femme pour y passer sa retraite. 7/10

    Tout pour être heureuse
    : L'histoire d'une femme qui va traquer une autre femme pour s'apercevoir de l'impossible. Pas trop apprécié. 6/10

    La princesse au pieds nus:
    Un jeune comédien a vécu jadis une aventure avec une belle femme et
    bien des années plus tard tente de la retrouver. J'ai adoré, frais. 9/10

    Odette toulemonde:
    L'histoire de cette femme qui va oser écrire à son écrivain préféré,
    sans se rendre compte des réactions que cela va avoir. Bien aimé 8/10

    Le plus beau livre du monde: L'histoire de ces femmes prisonnière qui cherche à laisser un héritage à leurs filles. 7/10

    Note du livre: 8,5/10

    Keana
    ML
    ML

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Keana le Lun 7 Fév 2011 - 15:54



    Concerto à la mémoire d'un ange

    Auteur: Eric-Emmanuel Schmitt
    Edition: Albin Michel
    Pages: 229

    Nouvelles

    Quatrième de couverture


    "Quel
    rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un
    président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin
    honnête et un escroc international vendant des bondieuseries usinées en
    Chine ? Par quel miracle, une image de sainte Rita, patronne des causes
    désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ? Tous
    ces héros ont eu la possibilité de se racheter, de préférer la lumière à
    l'ombre. A chacun, un jour, la rédemption a été offerte. Certains l'ont
    reçue, d'autres l'ont refusée, quelques uns ne se sont aperçus de rien.
    Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent
    l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui
    creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin
    ? Pouvons-nous changer ? "

    Mon avis

    L'empoisonneuse : Début un peu long, fin bien.

    De retour : J'ai beaucoup apprécié cette nouvelles, avec des sentiments bien exploités.

    Concerto à la mémoire d'un ange : Explore les bons et mauvais côtés de l'être humain.

    Un amour à l'Elysée : Sentiments complexes et qui changent avec le temps, les événements.

    A la suite de toutes ces nouvelles il y a le journal d'écriture de l'auteur.

    J'ai
    moins apprécié ce recueil de nouvelles que le précèdent que j'ai lu
    "Odette Toulemonde", plus sombre, ce livre explore tout les côtés de
    l'être humains, bon ou mauvais. La troisième nouvelle m'a laissé une
    impression de "mal à l'aise", je ne saurais pas dire pourquoi. Donc .

    lilou57
    LEH
    LEH

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  lilou57 le Lun 7 Fév 2011 - 17:35


    Que se serait-il passé si l'Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde...

    Le roman raconte deux histoires en parallèle: celle d'Adolf Hitler, d'abord, tel que nous le connaissons et puis celle d'Adolf H., sorte de jumeau du premier mais qui aurait choisi la voie du Bien. Eric-Emmanuel SCHMITT est parti de l'idée que si Hitler n'avait pas échoué au concours d'entrée à l'école des beaux-arts il se serait épanoui dans la peinture, changeant ainsi le cours de sa vie et par conséquent le cours de l'Histoire.
    La partie concernant Hitler est extrêmement bien documentée. On croit tout savoir sur le personnage mais Eric-Emmanuel SCHMITT nous fait découvrir l'intimité d'Hitler, ses psychoses, ses névroses, ses frustrations, ses problèmes sexuels, toutes ses choses qui, accumulées, vont le conduire vers la folie.
    Dans les passages relatant la vie d'Adolf H., il laisse libre cours à son imagination. On fait la connaissance d'un jeune timide, introverti, passionné par son art et surtout conscient de ses problèmes même si il ne sait pas les expliquer. Il va donc se prendre en main et demander de l'aide. Cette vie romancée m'a beaucoup plû. Avec Adolf H., on étudie aux beaux-arts, on flâne dans la vienne d'après-guerre, on vit la vie de bohême à Paris, on aime, on se marie, on fait des enfants et surtout on évite la deuxième guerre mondiale.
    Le propos de SCHMITT est de nous montrer l'ambivalence de l'être humain qui a en lui le Bien et le Mal et qui fait ses choix de vie vers l'un ou vers l'autre. Il insiste sur le fait qu'Hitler est un être humain, qu'il fait partie de l'Humanité et que nous devons tous vivre avec l'idée que notre espèce est capable d'engendrer ce genre de personnalité. Son livre fait réfléchir et surtout laisse songeur quant à tout ce qui aurait pû être -et surtout ne pas être- si Hitler avait trouvé en lui la capacité d'assumer ses échecs.
    Un très beau livre qui marque l'esprit et qui continue à vivre en soi longtemps après que la dernière page se soit tournée.

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Lun 7 Fév 2011 - 18:38

    pour moi,cela a été un coup de coeur, la part de l'autre... où en effet
    l'auteur joue avec des possibles, et si il avait fait.... un livre
    prenant et qui pose les questions sur notre devenir, sur le choix que
    nous faisons tous à un moment donné.... il ne faut pas grand chose parfois pour faire basculer la balance d'un côté ou de l'autre
    à lire absolument

    à lire absolument

    Mazza
    ML
    ML

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Mazza le Mer 16 Fév 2011 - 22:11

    L'Evangile selon Pilate
    Eric Emmanuel SCHMITT


    Quatrième de couverture
    Dans le jardin des oliviers, un homme attend que les soldats viennent l'arrêter pour le conduire au supplice. Quelle puissance surnaturelle a fait de lui, fils de menuisier, un agitateur, un faiseur de miracles prêchant l'amour et le pardon ? Deuxième partie : Trois jours plus tard, au matin de la Pâque, Pilate dirige la plus extravagante des enquêtes policières. Un cadavre a disparu et est réapparu vivant ! Y a-t-il un mystère Jésus ou simplement une affaire Jésus ? A mesure que Sherlock Pilate avance dans son enquête, le doute s'insinue dans son esprit. Et avec le doute, l'idée de foi.

    Mon avis
    La première partie est raconté par Yechoua, homme de 30 ans, emprisonné, qui attend sa mort, porté par sa foi...
    L'Evangile selon Pilate ou comment un homme essaye de prouver qu'il n'y a pas de miracle, qu'il n'y a pas de mystère autour de l'homme que l'on dit Messie : Yechoua...
    Pilate en est persuadé, il y a une explication logique à la "disparition" du corps de Yechoua. Celui ci est mort, crucifié sur sa croix, ca ne peut être qu'un vol de son cadavre qui expliquerait ce tombeau vide...
    Puis, 3 jours plus tard, la rumeur enfle : Yechoua est vivant, plusieurs personnes l'ont vu et il leur a demandé de porter "la Bonne Nouvelle". Heureusement, ces personnes ne sont que des "femelles", leurs paroles n'ont pas de poids à Jerusalem... Pilate persevère, ceci n'est qu'une machination !! Petit à petit, le doute s'installe et le prefet romain est de moins en moins sûr qu'il y est une explication rationnelle à tout ca, surtout quand sa femme entreprend, elle aussi, le chemin qui mène à celui que l'on nomme desormais : Le Christ...
    Très bon livre d'Eric Emmanuel Schmitt, point de vue très intéressant de l'Evangile. La vue d'un romain, prefet de Jerusalem, qui n'est pas juif et qui apporte un regard très extérieur à ce "mystère"...

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Jeu 17 Fév 2011 - 9:22

    merci Mazza

    j'ai bien aimé ce livre qui exploite ou qui revisite l'histoire de l'humanité au travers de Yechoua : j'ai souvenir d'un personnage très humain, avec ses doutes, ses faiblesses, ayant aussi du mal à croire à ce qu'il peut faire et à endosser ce côté phare... et de l'autre avec le personnage du préfet (qui trouve un peu ses racines dans la personnalité de Judas) et tout le processus de la croyance, avec ces doutes et ces persuasions....
    bien écrit avec justesse, j'aime l'humanité qui se dégage de ce livre

    à découvrir

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Majuscule le Jeu 17 Fév 2011 - 9:26

    Je n'ai vraiment pas pu lire ce livre ! impossible, j'avais l'impression de revivre mes cours de catéchisme.
    J'avais l'impression de lire la Bible ou l'Evangile remixé...

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Jeu 17 Fév 2011 - 9:45

    je comprends, je n'ai pour ma part jamais fait de cathé...

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Ratdebibliotheque le Ven 18 Fév 2011 - 19:22

    J'avais bien aimé ce livre car je trouvais que c'était un cours de catéchisme ludique, on ne s'ennuyait jamais ! Pourtant, les cours de catéchisme m'ennuyaient prodigieusement mais pas cet auteur !

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Ven 18 Fév 2011 - 20:53

    il sait trouver les mots pour nous toucher dans notre humanité ou notre cheminement

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Majuscule le Ven 18 Fév 2011 - 22:45

    Pinky a écrit:je comprends, je n'ai pour ma part jamais fait de cathé...

    C'est pour ça que tu as aimé !! le caté c'est aussi bien pour te dégouter de la foi !!

    Mazza
    ML
    ML

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Mazza le Sam 19 Fév 2011 - 0:30

    Majuscule a écrit:
    Pinky a écrit:je comprends, je n'ai pour ma part jamais fait de cathé...

    C'est pour ça que tu as aimé !! le caté c'est aussi bien pour te dégouter de la foi !!

    Moi non plus j'ai jamais fais de catéchisme ! C'est peut être pour ca qu'on l'a aimé ce livre Pinky et moi !!

    any
    LC
    LC

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  any le Sam 19 Fév 2011 - 3:08

    Majuscule a écrit:
    Pinky a écrit:je comprends, je n'ai pour ma part jamais fait de cathé...

    C'est pour ça que tu as aimé !! le caté c'est aussi bien pour te dégouter de la foi !!

    Je n'ai jamais fait de catéchisme, mais il n'empêche que je n'aime pas du tout le foie sais pas

    Pinky
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Pinky le Sam 19 Fév 2011 - 11:00

    any a écrit:
    Majuscule a écrit:
    Pinky a écrit:je comprends, je n'ai pour ma part jamais fait de cathé...

    C'est pour ça que tu as aimé !! le caté c'est aussi bien pour te dégouter de la foi !!

    Je n'ai jamais fait de catéchisme, mais il n'empêche que je n'aime pas du tout le foie

    Any...

    Atti'
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Atti' le Sam 19 Fév 2011 - 11:10

    On mettra ça sur le compte de la fatigue. Rolling Eyes

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Majuscule le Sam 19 Fév 2011 - 11:24

    Magnifique Any ! Ma foie tant pis, ce sera pour une autre fois !

    any
    LC
    LC

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  any le Sam 19 Fév 2011 - 12:45

    Atti' a écrit:On mettra ça sur le compte de la fatigue. Rolling Eyes

    J'allais le dire Razz

    Atti'
    M
    M

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Atti' le Sam 19 Fév 2011 - 21:07

    Problème, il devient insolvable. tongue

    Contenu sponsorisé

    Re: SCHMITT, Eric-Emmanuel

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:47


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 6:47